Poulet à la moutarde, miel, citron et thym

Il ne faut jamais se moquer de sa belle – mère, JAMAIS ! Les situations peuvent très vite se retourner. Pour la petite histoire, chéri est l’aîné d’une famille nombreuse ( si,4 enfants et 2 poules à longues plumes en liberté dans le jardin, c’est nombreux ) et je me fendais discrètement la poire quand je voyais sa maman se retrouver avec une chaussette orpheline après chaque machine à laver.
Sauf que maintenant moi aussi j’ai une famille nombreuse ( si, 3 enfants et un chat qui ramène des mulots vivants, c’est nombreux ) et j’ai le même problème ! Et je peux vous dire que de retrouver, à l’aide d’une lampe frontale un vieux coton- tige usagé sous le meuble de la salle de bain en voulant chercher l’autre chaussette, ça vous passe l’envie de rire…
Aucun rapport avec la recette aujourd’hui et je sens ma fille va encore se plaindre à ses copines que sa mère raconte sa vie sur son blog , mais je n’ai rien à dire à part que ce poulet est délicieux et d’une simplicité enfantine !

poulet-moutarde-thym

Poulet à la moutarde, miel, citron et thym

Pour 4 / 5 personnes

800 g de pilons de poulets
5 cuillères à soupe de moutarde ( ici un mélange de moutarde à l’ancienne et moutarde de Dijon )
2 cuillères à soupe de sauce soja noire salée
2 cuillères à soupe de miel
2 cuillères à soupe de jus de citron
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1/2 citron confit
Quelques branches de thym citron frais

Déposer les pilons de poulet dans un plat à gratin. Dans un bol, mélanger la moutarde avec la sauce soja, le miel, le jus de citron et l’huile d’olive . Verser cette sauce sur le poulet.
Déposer quelques branches de thym , des tranches de citron confit et enfourner pour 1 heure à 180°.
Retourner les pilons de temps en temps pour qu’ils dorent de partout.

Boulettes de viande aux olives { Albondigas }

Depuis quelques jours j’ai un nouvel ami. Il ne s’appelle pas Thomas, Antoine ou Hugo, c’est un robot. Un petit robot ménager qui hache merveilleusement bien ( enfin qui fait son boulot correctement mais je suis d’humeur enthousiaste ! ).
Après la  » roll – addiction  » ( je peux même rouler une tranche de cake ), je réduis en miettes fruits secs, viandes et tous les autres aliments qui me passent par les mains.
J’avais bien hérité d’un vieux Thermomix des années 80 que ma môman avait acheté un bras et à crédit sur trois générations, mais avec ses 18 kilos, il n’était pas aussi pratique à dégainer de l’étagère du cellier au plan de travail.
Et puis en ce moment j’ai des envie de boulettes de viande. C’est juste un plat qui non seulement plaît à tout le monde ( tu connais toi quelqu’un qui n’aime pas les boulettes ? ) mais qui en plus laisse place à de nombreuses possibilités entre les viandes, les épices, les herbes et tous les ingrédients que l’on peut ajouter dedans .
C’est une version Espagnole tirée du livre  » Cuisiner les tapas  » que je vous livre aujourd’hui avec la traduction dans la langue en plus pour épater vos invités : Albondigas con aceitunas abiertas … Olé !

boulettes-de-viande

Boulettes de viande aux olives

Pour 30 petites boulettes

250 g de viande de porc hachée
250 g de viande d’agneau hachée
5 cuillères à soupe de chapelure ( je mixe du pain sec tout simplement )
1 oignon haché
1 échalote hachée
3 gousses d’ail hachées
1 cuillère à café de cumin en poudre
1 cuillère à café de coriandre en poudre ( j’ai mis 2 cuillères à soupe de coriandre fraîche hachée )
1 œuf
400 g de tomates concassées en boîte
5 cuillères à soupe de xérès sec ou de bon vin rouge
1 cuillère à café rase de paprika doux
1 pincée de sucre
175 g d’olives vertes sans noyau ( ici olives farcies aux poivrons du rayon apéro )
Farine
Huile d’olive
Sel, poivre

Dans un saladier , mettre les viandes hachées avec la chapelure, l’oignon, 2 gousses d’ail, le cumin, la coriandre, l’œuf, du sel et du poivre . Mélanger avec les mains.
Façonner 30 petites boulettes avec des mains farinées.
Chauffer un peu d’huile d’olive dans une poêle et faire cuire les boulettes par petites quantités . Quand elles sont bien dorées de tous côtés, les réserver dans un plat à part.
Mettre l’échalote  dans une cocotte anti adhésive avec un peu d’huile . Faire dorer . Ajouter l’ail et faire dorer une minute. Ajouter les tomates au naturel, le xérès ou le vin rouge, le paprika, le sucre, du sel et du poivre.
Porter à ébullition, couvrir et laisser mijoter environ 10 minutes. A l’aide d’un mixeur plongeant, réduire la préparation en purée. Mettre les boulettes dans la cocotte avec la sauce, ajouter les olives coupées en lamelles et laisser chauffer le tout sur feu doux.

Poulet au miel, ketchup et citron vert

Attention mes petits ratons laveurs, passez votre chemin si vous êtes fan de Top Chef, Masterchef , Dans la peau d’un chef ( quelle imagination ces producteurs ) et que vouliez cuisiner pour vos prochaines recettes du compliqué, du lourd, du technique, découper des bâtonnets de légumes, mélanger des saveurs improbables ou mettre des fleurs dans vos assiette ( je plaisante mais je suis une grande assidue en fait  … )
Ici on prépare un poulet savoureux mais simple, facile, rapide et efficace  avec des ingrédients que l’on peut trouver dans son placard pour enrober le poulet d’une marinade sucrée – salée comme on les aime.
Et voilà, le tour est joué !

poulet-au-miel

Poulet au miel, ketchup et citron vert

Pour 4 personnes

4 cuisses de poulet ( pas de blanc , c’est trop sec )
1 citron vert bio
4 cuillères à soupe de ketchup
4 cuillères à soupe de miel
2 cuillères à soupe d’huile
2 cuillères à soupe de sauce barbecue
1 pincée de piment en poudre ( ou 2 gouttes de Tabasco )

Retirer la peau des poulets ( je le fais aux ciseaux et je tire ). Râper le zeste du citron et presser le jus .
Dans un bol , mélanger le ketchup avec la sauce barbecue , le miel, l’huile, le zeste et le jus du citron et le piment .
Dans un plat allant au four, badigeonner les cuisses de poulet et laisser mariner 30 minutes au frais .
Enfourner pour 40 mn à 180° en retournant les cuisses plusieurs fois et en badigeonnant au pinceau régulièrement avec la marinade .
Au moment de servir, on peut récupérer la sauce en la raclant dans un bol et en la remettant sur la viande pour faire un nappage .
Déguster bien chaud .

Cordons bleus au Beaufort

Si je vous dis  cordon bleu vous pensez à quoi ? L’expression pour désigner un fin cuisinier ( non pas moi ) , un magnifique oiseau exotique ( et wouai ) ou une escalope de viande panée avec du jambon et du fromage à l’intérieur comme ici ?  Le doute plane d’ailleurs sur l’explication du nom …
Personnellement je n’achète plus les cordons bleus du commerce . Pour la petite histoire , il faut savoir que l’escalope de veau de la recette initiale a été remplacée par de la viande de moins en moins chère , puis par une pâte à base de viande reconstituée avec des arômes et des colorants pour rappeler le goût du jambon . Le gruyère intérieur est devenu un liquide gluant rappelant le fromage fondu. On a recouvert le tout d’une chapelure molle et huileuse, de plus en plus épaisse dont il faut éviter de détailler la composition .
Vous ne voyez plus ce que vous achetez tout faits de la même manière , hein?
Aujourd’hui on peut même réchauffer les cordons bleus au micro-ondes . On est bien loin de la recette de base qui pourtant est des plus simple et qui a quand même un autre goût . Ici du poulet ( mais on peut utiliser du veau  ) , du jambon de qualité , du Beaufort parce que c’est un fromage de caractère et de la chapelure maison , que j’ai toujours d’avance ( je ne jette jamais  le pain devenu sec … ).
L’astuce pour bien les faire cuire est de les paner à la poêle puis de finir la cuisson au four . Le poulet du coup est uniformément cuit et la panure ne crame pas. Ils sont bien moelleux , on s’est régalé !

cordon-bleu

Cordons bleus au Beaufort

Pour 4 cordons bleus

6 fines escalopes de poulet
4 tranches de jambon blanc
100 g de Beaufort
1/2 bol de chapelure ( je mixe du pain sec tout simplement )
1/2 bol de farine
2 oeufs battus
Sel, poivre
Huile d’olive

Ecraser les escalopes de poulet entre 2 feuilles de film alimentaire pour les faire assez fines . Si vous utilisez des escalopes de poulet épaisses , il faut les recouper en 2 dans la longueur . Couper les tranches de jambon un peu plus petites que les escalopes de poulet . Découper des fines tranches de Beaufort avec une mandoline ( attention aux doigts ! ) et poser les tranches de fromage afin de recouvrir le jambon .
Préchauffer le four à 180°.
Replier le poulet en deux . Bien appuyer pour faire adhérer puis tremper les morceaux de poulet dans la farine en mettant partout . Secouer pour enlever l’excédent .
Tremper ensuite le poulet dans les oeufs battus ( salés et poivrés ) puis les tremper dans le bol avec la chapelure . Enduire de chapelure toutes les faces ( enfin c’est à dire dessus et dessous, il n’y a pas 10 faces  ) .
Faire chauffer un fond d’huile dans une poêle puis déposer les cordons bleus pour 1 ou 2 minutes environ sur chaque face . Ils doivent être bien dorés .
Les mettre dans un plat allant au four et enfourner pour 20 mn. Déguster de suite  .

 

Nuggets de poulet aux corn flakes ( au four )

Comme vous le savez si vous me lisez un peu , je ne suis pas du tout friture . Je fais même un petit blocage par rapport à ça . Je craque de temps en temps pour faire plaisir à ma tribu mais j’évite au maximum les beignets et autres bombes à calories . Les cuisiniers se sont souvent moqués de moi quand j’étais en stage au restaurant pendant ma formation «  Cuisine nomade  » parce que j’avais la main légère avec la bouteille d’huile !
On me le reproche aussi souvent à la maison mais tant pis , je reste convaincue que l’on peut manger plus sainement et surtout que l’on peut préparer des bonnes choses sans passer par l’étape de la friteuse . Et je prône partout à ceux qui veulent l’entendre que je ferai des patatoes au four dans mon food-truck.
D’ailleurs ces nuggets croustillants light ont eu beaucoup de succès à la maison. Je les ai panés dans un mélange de corn-flakes non sucrés ( on les trouve au poids dans les magasins bio ou dans certaines grandes surfaces au rayon bio ) et d’épices à poulet rôti . La horde a tout englouti sans faire aucune réflexion et les assiettes sont arrivées vides dans l’évier ! Comme quoi …

crispy-chicken-nuggets

Crunchy chicken nuggets ( au four )

600 g d’escalopes de poulet
180 g de corn – flakes non sucrés ( en magasin bio )
1 cuillère à soupe d’épices pour poulet rôti ( ici en magasin spécialisé mais j’en ai vu à Leader Price )
1 cuillère à café de paprika
2 oeufs battu
1 cuillère à soupe d’huile
Farine
Sel, poivre du moulin

Découper les escalopes en morceaux d’environ 20 ou 25 g.
Concasser grossièrement les corn flakes pas trop finement ( soit dans un bol avec un pilon , soit dans un torchon propre en les écrasant avec un rouleau à pâtisserie ), il doit y rester des morceaux .
Préparer 3 récipients : 1 avec de la farine , 1 avec les oeufs battu additionnés d’une cuillère d’huile, du sel et du poivre  et 1 avec les corn flakes concassés mélangés au préalable avec les épices .
Passer les morceaux de poulet dans la farine , enlever l’excédent en secouant un peu , puis les oeufs et en dernier dans la panure au corn-flakes . Bien enrober les morceaux de poulet avec les corn-flakes en appuyant  et déposer chaque morceaux à plat dans un grand plat à gratin ou une lèche-frites.
Enfourner pour 20 – 25 minutes environ à 180°. Manger bien chaud et le jour même car ils ne se réchauffent pas .

Brochettes de filet mignon laquées au sirop d’érable

Je pourrai vous sortir une ribambelle de superlatifs pour décrire cette recette tant j’ai aimé ces petites brochettes mais je vous dirais juste que c’est délicieux, que la sauce est terrible , pas trop sucrée , la viande moelleuse, caramélisée , laquée . C’est un petit moment de bonheur pour les amateurs comme moi de sucré – salé  …
Quand chéri a mis la première bouchée dans sa bouche, il a fait sans le vouloir la tête de Cyril Lignac dans l’émission « Le plus grand pâtissier  » , vous savez celle qu’il fait avec son oeil à motié fermé et qu’il dit avec son accent chantant du Sud-Ouest   »  Alors ça c’est bon !!!  »  Et bien c’est exactement ce que chéri a dit aussi !
« Cette recette vient de chez ma copine Toulousainne Cathy du très beau blog «  Kaderick en cuizinn  » et je l’ai faite en 30 minutes seulement. Alors pourquoi se priver ?

brochettes-sirop-d'érable

Brochettes de filet mignon laquées au sirop d’érable

1 filet mignon de porc de 600 g environ
1 paquet de fines tranches de poitrine fumée
Un peu de sel et de poivre du moulin

Pour le glaçage

100 ml de sirop d’érable
2 cuillères à soupe de vinaigre de xérès
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
3 cuillères à café de moutarde à l’ancienne

Couper le filet mignon en cubes . Enfiler les cubes sur des pics à brochettes . Enrouler chaque morceaux de viande avec un morceaux de poitrine fumée. Saler ( légèrement ) et poivrer.
Mélanger dans un bol, le sirop d’érable, le vinaigre, la moutarde et l’huile d’olive.
Faire chauffer une grande poêle ( comme ici ) ou une plancha comme ma copine Cathy.
Déposer les brochettes sur la poêle et badigeonner régulièrement avec la sauce ( il faut tout mettre ) . Faire cuire sur feu moyen.
Faire chauffer le four à 180°.
Retirer les brochettes , les mettre dans un plat à gratin et les placer au four .
Déglacer la poêle sur le feu avec un filet d’eau et gratter les sucs avec une spatule en bois.
Verser entièrement la sauce dans une petite casserole et faire réduire 2 minutes .
Déposer la sauce sur les brochettes et remettre au four quelques minutes le temps que ça finisse de caraméliser .

Curry de poulet à la mangue

Il existe beaucoup de de recettes de curry et chacun le fait à sa sauce . Toujours en manque de temps, je vous propose une version facile et rapide avec cette fois ci une mangue mais vous pouvez aussi ne mettre que des poivrons ou bien d’autres fruits comme de la pomme râpée .
Je poursuis ma formation au lycée hôtelier pour encore trois semaines , les journées et les semaines sont longues mais c’est très intéressant et je suis à l’affut de tout ce que je peux apprendre. Ensuite nous serons à tour de rôle ( nous sommes 7 stagiaires ) dans un restaurant d’application pour tester et proposer à la vente nos recettes .
En cours de cuisine, nous réalisons essentiellement  les techniques de base et il y a des  choses que je ne referai sans doute pas ( il y a plus fun quand même que préparer un carré d’agneau et dégager les côtes  ) mais je vous posterai bientôt la recette de la tarte dite  » Bourdaloue  » que j’ai trouvé excellente…

_MG_4899

Curry de poulet à la mangue

Pour 6 personnes

3 escalopes de poulet ( ici 600 g )
2 petits oignons
1 petite boite de tomates concassées au naturel ( remplacer par 1 ou 2 tomates  l’été )
1 mangue mûre
1 poivron
1/2 boîte de lait de coco ( encore mieux la crème de coco qui est plus épaisse  ) ou 1 petite brique de lait de coco )
1 cuillère à soupe bombée de curry jaune doux en poudre
Huile d’olive, sel, poivre
Coriandre hachée fraîche

Eminçer les oignons finement et les faire dorer dans l’huile d’olive à la cocotte sans qu’ils n’attachent.
Découper les escalopes en lamelles et les ajouter aux oignons.
Laver et découper le poivron en lamelles après avoir enlevé les pépins. Faire dorer avec la viande.
Rajouter la mangue épluchée en lamelles puis la cuillère à soupe de curry, le lait de coco et les tomates concassées. Faire cuire sur feu doux en remuant régulièrement. Saler et poivrer . Cuisson 30 minutes environ.
Saupoudrer de coriandre hachée dans le plat.
Servir avec un riz basmati nature par exemple .

Carbonade de boeuf

Ah, la bonne cuisine en cocotte  ! L’avantage en cette période c’est que l’on peut préparer de bon petits plats mijotés et ensuite les réchauffer le soir . C’est bien pratique quand on est entrainé dans la spirale des trajets de l’école puis les devoirs . Surtout si comme moi vous avez délibérément oublié la plupart des définitions de mathématiques.
Oui mon chéri, bien sûr que maman sait, mais j’ai besoin de ton cahier de leçons pour voir comment ta maîtresse a formulé les choses . Il y a plusieurs façon d’expliquer , tu comprends ?
Pendant que je pédale dans la semoule, heureusement il y a mon bon petit plat préparé le matin qui réchauffe doucement et embaume la maison . Parce que c’est bien connu, les plats mijotés en cocotte sont meilleurs réchauffés et même l’idéal , préparés la veille .
La carbonade Flamande est un plat typiquement du Nord et qui se prépare traditionnellement avec du pain d’épices . Mais j’avais peur que le goût soit fort et ne prenne le pas sur la viande et ne rebute les palais difficiles que j’ai à la maison . J’ai donc mis du pain de campagne comme indiqué sur ma recette et c’était délicieux.  A servir avec des grosses frites maison ou des tagliatelles par exemple …

_MG_4176

 Carbonade de boeuf

Pour 4 personnes

700 g de gîte de boeuf ( ou un morceau tendre à mijoter )
250 g de petits oignons grelots
2 tranches de pain de campagne
500 ml de bonne bière brune du Nord ( la qualité et le goût de la bière vont donner la saveur à la sauce)
150 ml d’eau
2 cuillères à soupe d’huile de tournesol
4 cuillères à soupe de moutarde ( ici à l’ancienne )
2 cuillères à soupe de cassonade
1 bouquet garni
Sel, poivre

Couper le boeuf en cubes assez gros. Peler les oignons .
Faire chauffer l’huile dans une cocotte anti-adhésive (ici en fonte ) et faire dorer les cubes de viande sur toutes ses faces.
Retirer la viande et remplacer par les oignons . Faire dorer les oignons en faisant attention que ça n’accroche pas ( on peut mettre un fond de bière ).
Tartiner les tranches de pain avec la moutarde et les placer au fond de la cocotte.
Remettre la viande et arroser avec la bière.
Saupoudrer avec le sucre. Saler et poivrer .
Fermer la cocotte et laisser mijoter environ 2 heures en remuant régulièrement . vérifier que le fond n’accroche pas.
Servir bien chaud .

Meatloaf à la sauce barbecue

C’est la deuxième fois que je réalise un meatloaf , ce pain de viande aussi célèbre aux Etats-Unis que notre pot-au-feu national . C’est sur le livre de  » Julie cuisine le monde … chez vous  » que j’ai trouvée cette version et du coup j’ai remplacé l’ancienne recette que j’avais posté et dont la photo ne me plaisait pas .
Les enfants ( et les plus grands ) adorent ce pain de viande car il est bien moelleux et la texture et le goût rappellent un peu celui des boulettes.
On peut varier les viandes hachées à utiliser ou faire un mélange de plusieurs ( sauf la viande à farcir les légumes car trop grasse ) mais la version la plus connue est celle avec le boeuf .
Je vous conseille d’utiliser de la viande de qualité , la moins grasse possible et surtout, c’est indispensable, d’utiliser un moule à cake ou comme ici une terrine pour la cuisson .
C’est très important car la viande va lâcher du gras et si vous le mettez tel quel à cuire, vous allez avoir un pain qui va s’affaisser et perdre tout son jus dans le bas de votre four .
Au fait pour ceux qui ont suivi l’histoire sur Hellocoton , je n’ai toujours pas rencontré la belle demoiselle Julie car les travaux que doit réaliser mon chéri dans leur maison Bordelaise sont toujours en stand-by, c’est pour cela que je n’en ai pas reparlé . Si je lui parle ( mais réservée comme je suis, ça va être difficile ) je vous raconte , promis ..

meatloaf

 Meatloaf

Pour un Meatloaf ( 6 à 8 personnes )

800 g de viande boeuf hachée ( eviter la viande surgelée trop grasse )
100 g de pain de mie
150 g de sauce tomate nature ( ici concassée de tomates au naturel )
1 gousse d’ail pelée
1 petit bouquet de persil plat hâché
4 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne
Sel, poivre
Sauce barbecue de qualité ( exemple la marque Frenchs )

Mixer la mie de pain avec la sauce tomate, l’huile d’olive et l’ail. Mettre dans un saladier avec la viande hachée, la moutarde, une cuillère à soupe de sauce barbecue et le persil. Saler et poivrer selon votre goût et bien mélanger pour que tous les ingrédients soient incorporés .
Mettre dans un moule à cake ou une terrinne (inutile de graisser ) et tasser le dessus . Donner une forme de terrine en la bombant un peu et en tassant les côtés .
Badigeonner le dessus de sauce barbecue et enfourner pour 45 à 50 minutes à 180 °.
Perso quand je sors ma terrine du four , j’enlève un peu le surplus d’huile du meatloaf en la versant doucement dans l’évier et pour ne pas brûler le siphon , je fais couler de l’eau froide en même temps .
Servir tiède avec des légumes ou un autre accompagnement .

Wok de canard sauté

Cette après-midi j’ai eu ma crise de  » Attention je passe au karcher vapeur tout ce qui bouge  ». Enfin tout ce qui bouge est un bien grand mot puisque c’était plutôt moi qui m’agitait . Mon four n’a pas moufté quand je l’ai mis plus beau que neuf et je me serais bien crue dans un hammam avec ma tête au fond et toute la vapeur qui sortait , si mes superbes gants Mappa en plastique vert ne m’avaient ramené à la dure réalité .
Il y a eu aussi les cris lointains  » Maman keskon mange « , mugissements qui ont fini de me ramener sur terre…
Il parait que faire le ménage apaise ses angoisses ( là vous ne voyez pas ma tête mais je suis très perplexe, avec le sourcil levé , moi aussi je sais faire ) . Perso je préfère cuisiner et cuisiner Chinois, comme vous savez j’adore ! Là ensuite  je suis zen …
Cette recette est toute simple et très rapide . Il faut juste trouver la sauce d’huîtres ( en épiceries Asiatiques ) et le xérès qui est un vin Chinois utilisé en cuisine ( à ne pas confondre avec le vinaigre, hihi … )

wok-de-canard-sauté

Wok de canard sauté

500 g de filet ou magret de canard sans la graisse
250 g d’oignons
3 cuillères à soupe de sauce d’huîtres
1 cuillère à soupe de xérès ( vin Chinois , à ne pas confondre avec le vinaigre )
1 cuillère à soupe de coriandre hâchée

Pour la marinade

2 cuillères à café de sauce soja salée
2 cuillères à café de xérès
2 cuillères à café d’huile de sésame
2 cuillères à café de Maïzena
Poivre

Tailler la viande en lanières de 1 cm d’épaisseur et 4 cm de longueur. Dans un saladier , mettre la viande avec les ingrédients de la marinade . Mélanger et laisser mariner 30 mn à température ambiante .
Faire chauffer un wok sur feu fort . Quand il est chaud ajouter la viande avec sa marinade .Faire sauter pendant quelques minutes .
Mettre la viande dans une passoire avec une assiette dessous ( pour récupérer le jus qui va s’écouler )
Baisser le feu au maximum , mettre les oignons et commencer à faire dorer pendant 2 ou 3 minutes . Ajouter la sauce d’huîtres et le xérès et faire rissoler jusqu’à ce que les oignons soient tendres.
Ajouter le canard et la sauce de l’assiette .
Remuer , saupoudrer de coriandre et déguster de suite .