Fettuccine boscaiola

Ciao bambina, come va ? Ah les recettes Italiennes et notamment les recettes de pâtes, je ne m’en lasse pas. Et ce n’est pas à la maison qu’ils vont se plaindre d’en manger tous les jours au moins deux fois par semaine. A part ma fille la difficile ( et l’adolescence n’arrange rien  ) qui ne jure que par le ketchup ( des fois je me demande pourquoi je m’embête à cuisiner ), chéri et mes deux garçons sont ravis de découvrir de nouvelles recettes.
Quand j’ai vu celle-çi sur mon livre  » Cuisine du monde «  en 300 recettes, j’ai mis un petit marque tapage ( vous n’avez jamais entendu le sketch de Dany Boon ? ) et je me suis  empressé de la faire. Champignons, persil, crème ( j’ai mis du soja cuisine car je limite ma consommation de produits laitiers ), vin blanc … ça m’a donné très envie !
Verdict : simple, rapide mais délicieux !

fetuccine-aux-champignons

Fettucine boscaiola

Pour 4 personnes

400 g de fettucine ou tagliatelles
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
200 g de champignons de Paris
2 gousses d’ail hachées
150 g de jambon blanc en lamelles
60 ml de vin blanc sec
300 ml de crème liquide ou crème de soja
2 cuillères à soupe de ciboulette hachées ( faute de ciboulette, j’ai mis du persil )

Faire cuire les pâtes dans une grande cocotte d’eau salée et égoutter.
Pendant ce temps, faire revenir les champignons avec l’ail et le jambon, en remuant jusqu’à ce que les ingrédients soient légèrement dorés. Ajouter le vin et faire réduire de moitié.
Ajouter la crème et baisser le feu. Laisser mijoter à découvert jusqu’à ce que la sauce épaississe légèrement.
Ajouter les herbes et les pâtes. Mélanger et servir de suite.

Cigares au chèvre, herbes et tomates séchées

Je vous ai déjà dit que j’aimais le chèvre les biquettes? Il y a des choses dans la vie comme ça dont on ne  se lasse pas et j’ai d’ailleurs toujours un stock d’environ 12 kilos dans mon frigo. Il vaut mieux ne pas manquer, j’ai transmis mon addiction à mes loulous qui se font régulièrement des tartines de chèvre arrosés d’un filet de miel quand ils ont un petit creux ( c’est mieux qu’une tartine de pâte à tartiner à l’huile de palme, hein ? ).
Si vous avez la même passion pour ce fromage de caractère, vous allez forcément aimer ces petits cigares qui se grignoter sans chichis… avec les doigts bien évidemment !

cigares-au-chèvre

Cigares au chèvre, herbes et tomates séchées

Pour 20 cigares

10 feuilles de brick
200 g de chèvre frais
120 g de crottin de chèvre bien sec
3 pétales de tomates séchées à l’huile
1 petit bouquet composé de persil, menthe et ciboulette frais
Environ 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
Poivre du moulin ( pas besoin de sel, le fromage est déjà assez salé )

Couper les feuilles de brick en 2 et les badigeonner d’huile d’olive sur une face au pinceau.
Emincer les herbes finement. Dans un bol, mélanger le chèvre frais avec le crottin râpé à la grosse râpe. Ajouter les pétales de tomates séchées égouttées et coupées en petits morceaux, les herbes, du poivre et 1 cuillère à soupe d’huile d’olive.
Pour garnir les cigares, j’ai mis la farce au chèvre dans une poche à douille et j’ai dressé des petits boudins d’environ 4 cm sur 1,5 cm sur la feuille de brick et j’ai ensuite roulé des cigares mais on peux faire la même chose en déposant une cuillère de farce et procéder de la même manière.
Déposer sur une laque recouverte de papier sulfurisé et enfourner à 180° pour 15 minutes environ. Ils doivent être bien dorés.
Déguster de suite.

Rillettes aux 2 saumons

Le temps défile à toute allure depuis que j’ai commencé mon nouveau job de food- truckeuse ( si chéri lit ça, il va me dire que j’emploie le mot à la mode / donc que je suis passée du côté obscur de la Force )  et je dois vous avouer que vous me manquez. Poster des articles et partager avec vous pendant 3 ans a crée des liens avec de nombreux lecteurs et vos petits mots pour me souhaiter bonne chance m’ont beaucoup touché !
Pour vous donner quelques nouvelles, l’activité démarre tranquillement mais sûrement. Il faudra sans doute du temps pour me faire connaître, comme d’ailleurs tous les commerçants qui débutent sur les marchés . Rome ne s’est pas faite en un jour ( comment ça je me mets à parler comme mes parents ? /  Ok, un an de plus et j’écoute radio Nostalgie )
En plus des marchés, je serai ponctuellement amenée à faire de l’évènementiel et je démarre samedi 6 juin sur le parking de Dafy Moto à Bordeaux Lac pour faire des crêpes .
En attendant de revenir ici plus régulièrement, voici une recette de rillettes aux 2 saumons ultra facile et super bonne pour accompagner tous vos apéros printaniers.
Attention je vous aurai prévenu mes petits lapins, quand on commence … on finit le pot !

rillettes-aux-2-saumons

Rillettes aux 2 saumons

Pour 1 petit bol

100 g de saumon fumé
1 pavé de saumon frais de 130 g environ
60 g de fromage type St Morêt
Le jus d’un 1/2 citron vert assez gros
1 bonne cuillère à soupe de persil ou ciboulette hachée fraîche
8 tours de moulin à poivre ( ici poivre blanc et noir )

Faire cuire le saumon au micro-ondes dans un récipient adapté 1 ou 2 minutes, il doit être juste cuit, encore un peu rosé.
Dans un bol, détailler le saumon fumé en petits dés à l’aide d’un ciseau. Ajouter le saumon cuit et continuer de hacher au ciseaux. Incorporer le St Morêt, le jus du citron et le poivre et le persil ou la ciboulette à l’aide d une fourchette. Ecraser et mélanger .
Ne pas saler, le saumon fumé et le fromage le sont déjà.
Mettre au frais au moins 2 heures avant de servir.
A déguster avec du pain ou des crackers.

Quiche à l’échalote, jambon et ciboulette ( Opération Prince de Bretagne )

J’avoue que pendant longtemps, j’ai écrit échalote avec deux  » t « . Ce n’est pas très grave sauf quand on a un papa instituteur à cheval sur l’orthographe. Etant donné qu’il ne lit pas mon blog, je peux faire maintenant ce que je veux avec mes échalotes, et même mettre deux  » l  » et deux   » t  » si j’en ai envie ! Je peux aussi mettre mes doigts dans mon nez et tirer la langue à la dame, mais ce n’est pas le sujet.
L’important c’est que cette quiche est délicieuse, vraiment délicieuse ( chéri l’a dit plusieurs fois au cours du repas ) et que j’ai enfin trouvé LA recette de la pâte brisée légère idéale à mes yeux. Parce que la traditionnelle contient vraiment trop de beurre, j’en ai essayé  une petite ribambelle : entièrement à l’huile d’olive, avec ou sans oeuf ( le goût trop fort et le fond pâteux ), à la crème fraîche ( les bords trop durs ), à la crème de soja ( pas mal mais impossible à réchauffer )…
Ici elle reste moelleuse, le goût est équilibré, bref vous comprenez que je la garde précieusement, et je suis même sympa de vous la faire partager ( oui je sais c’est le principe d’un blog mais ça fait du bien de s’auto-congratuler ).
En ce qui concerne la garniture j’ai utilisé les échalotes traditionnelles de Prince de Bretagne, qui comme tous les produits de la gamme sont  à chaque fois d’une grande qualité !

quiche-echalotes-jambon-ciboulette

L’échalote traditionnelle est issue d’un savoir faire depuis plusieurs générations. C’est pourquoi les grands chefs l’utilisent de plus en plus en gastronomie . Sa culture et sa récolte se font essentiellement à la main. Elle est issue d’un bulbe planté et donne une dizaine de bulbes à la récolte. Son goût est beaucoup plus subtil et plus fin que l’oignon et elle existe aussi en version bio ! Découvrez les recettes des 21 blogs ayant participé à l’opération sur le site  «  Cuisinons les légumes « .

tetiere-cuisinons-les-legumes

Quiche à l’échalote, jambon et ciboulette

Pour la pâte brisée légère ( Source 750g ) :

250 g de farine
1 yaourt nature style  » Perle de lait  »
40 g d’huile d’olive
3 cuillères à soupe d’eau chaude
1 cuillère à café rase de sel

Pour la garniture :

200 g d’échalotes Prince de Bretagne
200 g de dés de jambon
3 cuillères à soupe de ciboulette fraîche hachée
200 ml de crème fraîche semi-épaisse ou soja cuisine
1 cuillère à soupe bombée de moutarde
3 oeufs
Huile d’olive
Une pincée de fleur de sel
Poivre du moulin

Préparer la pâte ( je le fais au robot avec la feuille ) en mettant tous les ingrédients dans le bol et en mélangeant jusqu’à obtenir une boule homogène. Ne pas trop la travailler.
Etaler au rouleau et mettre dans un moule ( ici j’ai utilisé un cercle de 25 cm ). Mettre au frais le temps de préparer la garniture.

Eplucher et émincer les échalotes finement et les faire revenir dans une ou deux cuillères à soupe d’huile d’olive jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Ne pas colorer.
Fouetter la crème avec les oeufs, la moutarde, le sel et le poivre.
Ajouter les dés de jambon, les échalotes et mélanger.
Déposer la préparation sur le fond de tarte et enfourner pour 30 mn à 180°.
Déguster tiède avec une salade verte par exemple.

Burger  » Le Bartholomé  »

Il parait que la burger mania gagne la France et que nous sommes les deuxièmes plus gros consommateurs de ces sandwichs en Europe, après nos amis Anglais . C’est ce qu’affirme «  750 le mag » du mois de février – mars qui consacre un article à la nouvelle enseigne de burgers maison  » Big Fernand  » qui a ouvert ses portes à Paris et à Lyon.
Je ne vais pas donner mon avis sur ce lieu branché qui accueille ses clients en chemise à carreaux et casquette franchouillarde car cela fait bien longtemps que je ne suis pas montée à la capitale et donc je n’ai pas eu la chance de les goûter .
Par contre j’ai eu très envie de tester la recette d’un de leur burger qui fait l’unanimité et qui m’a donné l’eau à la bouche : le Bartholomé à la raclette de Savoie.
Avec un pain hamburger maison, des herbes fraîches et de la sauce barbecue (entre autres ) c’est juste un délice qui a effectivement été apprécié par toute ma petite famille ( tu m’étonnes ) !

_MG_4613

Avec cette recette je participe au 54ème tournoi du jeu ‘KikiVeutKiVientKuisiner’  ( KKVKVK ) dont le thème a été choisi par ma copine Lyne du très joli blog  » Epices et moi  »

burger concours

Burger  » Le bartholomé « 

Pour 4 burgers

( J’ai utilisé la base du pain aux noix  qui était très moelleux et c’était parfait pour les burgers : )

Pour les pains à burgers :

250 g de farine
10 g de sucre
35 g de levain liquide ( recette ici )
5 g de levure fraîche de boulangerie
10 g de lait en poudre
35 g de beurre
5 g de sel
12 cl d’eau à 20 cl

Pour la garniture :

4 steaks hachés du boucher si possible
4 tranches de raclette de Savoie au lait cru
4 tranches fines de lard fumé
Sauce Barbecue
Oignons frits ( normalement confit d’oignons )
Ciboulette fraîche
Paprika
Quelques feuilles de salade ( ajout personnel )

Préparation des pains à burgers :

Dans la machine à pain ( programme pain sucré ) , mettre la levure et l’eau tiède . Si vous avez une machine qui a un préchauffage, enclencher la machine . Sinon, si elle pétrit de suite ( ça dépend des modèles ) , attendre 15 minutes.
Ajouter le levain et le lait en poudre. Ensuite ajouter la farine, le sucre, le beurre en morceaux et le sel . Attendre que tout le programme de levée et de pétrissage soit terminé ( environ 2H30 ) et retirer le pâton avant le programme  » cuisson « .
Déposer sur une feuille de papier sulfurisé farinée et former 4 boules de 125 g environ et les aplatir légèrement . Mettre sous un torchon à température ambiante pendant 2 heures.
Faire chauffer le four à 220° avec une lèche frite à l’intérieur .
Quand le four est chaud, mettre les pains à cuire et jeter 2 verres d’eau dans la lèche- frite
. Cuisson 12 minutes .
Sortir les pains et laisser tiédir .
Faire cuire les steaks hachés en les saupoudrant à mi cuisson de paprika . Déposer une tranche de raclette sur chaque steak pendant la cuisson.
Faire dorer dans la poêle les tranches de lard fumé .
Couper les pains en 2 et les tartiner de sauce barbecue . Saupoudrer sur un côté d’oignons confits ( normalement c’est du confit d’oignons ) et de ciboulette .
Poser chaque steak sur les pains. Couper en 2 les tranches de lard et les poser sur les steaks avec une tranche de salade. Refermer avec les pains et déguster de suite .

Taboulé de quinoa aux noisettes

3 jours de suite que le soleil est au rendez-vous , on a envie d’y croire !!! Pour fêter ce retour à la luminosité et à la chaleur voici un petit taboulé estival haut en couleurs et en parfums avec la touche sucrée de la pomme et le croquant des noisettes… Une salade tout en fraicheur qui vous redonnera le sourire après ces longs mois d’hiver…

taboulé-de-quinoa-aux-noisettes

Taboulé de quinoa aux noisettes

Pour 4 personnes

200 g d’un mélange de quinoa et boulgour
1 petite barquette de tomates cerises ( jaunes et rouges et tigrées )
40 de noisettes
2 petites pommes
4 cuillères à soupe d’huile de noisettes
2 cuillères à soupe de vinaigre basalmique
2 cuillères à soupe de jus de pomme
1 petite botte de ciboulette
1 cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne
Sel, poivre

Faire cuire le quinoa et le boulgour dans une casserole d’eau salée pendant 12 mn . Egoutter et laisser refroidir
Concasser les noisettes grossièrement ( pas en poudre , ça doit faire des morceaux ). Laver les tomates et les couper en 2 . Peler les pommes et les râper à la grosse râpe . Ciseler la ciboulette au ciseau.
Mettre le quinoa et le boulgour bien égoutté dans un saladier . Ajouter la pomme râpé, les tomates cerises et la ciboulette. Mélanger.
Préparer la vinaigrette en fouettant l’huile avec la moutarde , le vinaigre, le jus de pomme , du sel et du poivre .
On peut verser la vinaigrette sur le taboulé ou la servir à part dans un ramequin.

Le Fish maison ( et son petit pain à burger )

Je suis contente, le soleil est revenu ( enfin chez moi … ) et je me suis réconciliée avec la boulange . Grâce à deux amis : le premier est boulanger – pâtissier et m’a conseillé de ne pas utiliser la levure de boulangerie sèche car elle ne donne pas du tout le même résultat pour le pain et les brioches (je n’étais jamais contente de mes brioches et rarement de mes pains ), et la deuxième ( c’est une fille, elle va se reconnaître en lisant l’article ) m’a donné un gros paquet de levure fraîche. J’ai donc mis en application une recette de petits pains à burger avec ma nouvelle levure et là… wouahhhh ! Ils ont gonflés, la mie était moelleuse, pas bourrative . Le goût était parfait . Je garde donc cette recette comme LA recette de pains à burger. Vous pouvez les garnir à votre choix mais pour aujourd’hui j’ai testé le fish maison. C’est bien meilleur qu’au fast food quand même …
J’ai fait au steack haché avec du ketchup pour mes loulous , vous savez les difficiles dont je vous ai parlé, pffffff …

fish-maison

Le fish maison ( et son petit pain à burger )

Pour 4 à 5 pains à burger:

300 g de farine
60 g de farine complète
200 ml de lait
10 g de levure FRAICHE de boulangerie
15 g de sucre en poudre
2 g de sel
2 cuillères à café de jus de citron
20 g de beurre
Quelques graines de sésame blanches et dorées

Pour la garniture

4 petits morceaux de cabillaud frais et assez fins
2 oeufs
1 cuillère à soupe de paprika
Sel, poivre
150 g de corn flakes ( ici des corn-flakes complet )
Huile d’olive

Sauce crémeuse aux herbes

4 cuillères à soupe de yourt brassé
2 cuillères à soupe de crème fraîche
1 cuillère à soupe de jus de citron
2 cuillères à soupe de moutarde ( ici à l’ancienne )
Quelques brins de persil, ciboulette et cerfeuil hâché
2 pinçées de cumin en poudre
8 fines  tranches de cheddar ou d’emmenthal

Dans la machine à pain programme  » pain blanc  » mettre tous les ingrédients des pains en mettant la levure loin du sel ( ils ne doivent pas être en contact avant le pétrissage ).
Enclencher la machine à pain et l’arrêter juste avant le programme cuisson ( normalement 1 heure avant la fin )
Fariner un plan de travail et poser la pâte dessus.
Couper le pâton en 4 ou 5 morceaux ( j’ai fais 5 ) et former des boules sans trop retravailler la pâte ( elle avait gonflée ce serait dommage ).
Préchauffer le four à 180° avec en bas une léche-frite.
Poser les boules de pâte sur du papier sulfurisé sur une grille .
Enfourner les pains et verser 2 verres d’eau dans la lèche frite.
Cuire environ 20 mn. Eteindre le four et laisser les pains refroidir à l’intérieur.

En attendant préparer la garniture: Mélanger le yaourt avec la crème fraîche, le jus de citron, les herbes, la moutarde et le cumin.
Battre les oeufs dans une assiette creuse avec le paprika , du sel et du poivre.
Mixer les corn-flakes pour faire une chapelure. Plonger le poisson dans l’oeuf puis dans les corn-flakes.
Chauffer une poèle et faire cuire les poissons de chaque côté.
Quand les poissons sont cuits, poser 1 tranche de fromage dessus et 1 tranche de fromage dessous et éteindre le feu.
Ouvrir les pains à burger, tartiner de sauce crémeuse aux herbes, poser dessus un poisson avec le fromage. Tartiner l’autre face du pain avec la sauce et fermer le burger.
Déguster chaud !

Blinis de sarrasin aux herbes

A part les galettes de sarrasin que je fais très souvent, je n’avais jamais pensé à utiliser cette farine pour faire des blinis. Avec des herbes ça change et du coup ils sont très parfumés !

blinis de sarrasin

 

 

 

 

 

 

 

 

Blinis de sarrasin aux herbes

Pour une quinzaine de blinis

250 ml de lait
100 g de farine de sarrasin
60 de farine de blé
2 oeufs (blancs et jaunes séparés )
2 sachets de levure de boulangerie
1 pinçée de sucre
2 cuillères à soupe de persil haché
2 cuillères à soupe de coriandre hachée
2 cuillères à soupe de ciboulette hachée
25 g de beurre
Sel , poivre
Huile ( pour la poèle )

Faire chauffer 1 minute le lait ( 1 minute et demi si le lait était au frais ) . Ajouter la levure et le sucre, mixer pour bien mélanger. Ajouter les jaunes d’oeufs et les 2 farines. Mixer le tout.
Laisser reposer 45 mn.
Monter les blancs en neige ferme et les ajouter à la pâte. Faire fondre le beurre et l’incorporer avec les herbes , du sel et du poivre.
Faire chauffer un peu d’huile dans une poèle, verser une petite louche de pâte et laisser cuire environ 1 mn de chaque côté à feu doux.
Servir tièdes avec du saumon fumé et de la crème fraîche par exemple.

Pommes de terre farcies à la tomme de Savoie

Il n’y a pas que les frites et la purée dans la vie! Ces pommes de terre sont très parfumées et sont toutes fondantes dans la bouche…
J’avais envie de tester cette recette depuis longtemps, j’ai été conquise!

Pommes de terre farçies

 

 

Pommes de terre farcies

Pour 6 personnes

6 grosses pommes de terre roseval ( peau rose )
150 g de mini lardons
100 ml  de crème fraîche
100 g de tomme de montagne ( ou un autre fromage )
1 cuillère à soupe de persil
1 cuillère à soupe de ciboulette hachée
Emmenthal rapé
1 pinçée de sel, poivre 5 baies

Frotter les pommes de terre avec leur peau sous l’eau.
Les enrouler entièrement dans du papier sulfurisé et mettre à four thermostat 6 pendant 50 mn.
Découper un chapeau sur chaque pomme de terre, les creuser avec une cuillère à café. Mettre la pulpe dans un saladier.
Faire dorer les lardons dans une poèle. Les déposer sur du papier absorbant.
Ajouter les lardons à la pulpe de pomme de terre puis la crème fraîche, les herbes, la tomme de montagne, le sel et quelques tours de moulin à poivre et écraser à l’aide d’une fourchette.
Mélanger et farcir les pommes de terre.
Saupoudrer d’emmenthal râpé et remettre au four pendant 10 mn.
On peut en dernier passer sous le grill du four.
Servir avec une salade verte.