One pot pasta { Carbonara }

Je suis très longue à me mettre aux modes culinaires. C’est pour cela que je viens juste de tester le concept venu tout droit des States ( dans ma bouche ce mot est ridicule mais bon … ) du One pot pasta .
Pour ceux et celles qui seraient passées à côté ( vous étiez sur quelle planète ces derniers mois ? ) je vous explique en quelques mots : au lieu de faire cuire ses pâtes et de préparer une sauce à part, on mets tous les ingrédients dans la même cocotte et on fait cuire tout en même temps sans se prendre le choux ( mais on peut en mettre dedans si on aime ) .
A la fin il ne doit en rester qu’un on obtient un plat de pâtes en sauce à la manière d’un risotto .
Les avantages :  c’est pratique, ça évite de la vaisselle et ça donne un résultat très oncteux.
Les inconvénients: ce n’est pas la cuisson des pâtes dans les règles de l’art et il faut touiller tout le temps. Mais bon on s’en fiche, seul le résultat compte !
Les déclinaisons et possibilités sont nombreuses. Je vous conseille juste de mettre des fromages qui ont du goût ( j’ai fais une version mozarella , tomates, bof bof ), d’utiliser des pâtes sèches ( sinon ça cuit trop vite ), des légumes qui ne nécessitent pas une trop longue cuisson ( brocolis, épinards … ) et de mettre les herbes fraîches ( ciboulette, persil, basilic ) plutôt en fin de cuisson ou après, ciselées dessus.
Les livres commencent à se multiplier à ce sujet et j’en ai lu deux qui prônent deux manières différentes de cuire les One pot pasta.
Dans le premier , il fallait simplement mettre tous les ingrédients crus dans la cocotte ( dans l’ordre indiqué, c’est important ) et mettre le tout à cuire lentement pendant 15 mn environ. C’est tout.
Dans le deuxième, la recette demandait de faire revenir les oignons ( ou échalotes, etc … ) dans un premier temps avec les lardons par exemple et d’ajouter ensuite le reste des ingrédients puis de faire cuire lentement une dizaine de minutes.
Dans tous les cas, la règle est de mettre une certaine quantité d’eau, pas plus au début car il doit rester un fond de sauce en fin de cuisson ( environ 2 cm ).
En ce qui me concerne j’ai mixé ici deux recettes, autant dans les ingrédients que dans la façon de procéder. L’ajout de vin blanc est personnelle.
Et je peux vous dire que j’étais ravie du résultat. Tout le monde a aimé, même ma fille qui n’aime pas les oignons d’habitude ( le fait qu’ils soient hachés et cuits au début donc très fondants y est pour beaucoup ), l’ajout des oeufs a donné une consistance onctueuse et le vin blanc et le parmesan ont donné un goût délicieux !

one-pot-pasta-carbonara

One pot pasta – Carbonara -

Pour 4 personnes

2 oignons moyens
200 g de lardons ( dés de bacon ou de pancetta )
Un peu de vin blanc
400 g de tagliatelles sèches
2 oeufs
20 cl de crème fraîche
5 cuillères à soupe de parmesan râpé ( + un peu pour le service )
Poivre du moulin
90 cl d’eau

Peler et hacher les oignons en petits dés ( je mixe au robot ), les faire revenir avec les lardons sans matières grasses pendant quelques minutes. Ajouter un fond de vin blanc. Faire réduire.
Ajouter les pâtes puis l’eau. Remuer régulièrement. Au bout de quelques minutes (7 minutes environ ), ajouter la crème fraîche, le parmesan et les oeufs. Bien mélanger et poursuivre la cuisson en remuant tout le temps et en ajoutant un peu d’eau ( pas beaucoup ) s’il le faut ( j’en ai rajouté plusieurs fois ) pendant encore 7 / 8 minutes environ. Vérifier la cuisson. Parsemer de poivre du moulin et servir aussitôt avec un bol parmesan.

Carbonara au lait de coco, curry et noisettes

Vous connaissez l’émission  » Dans la peau d’un chef  » présentée par le beau Christophe Michalak tous les soirs de la semaine à 16h50 ? Bien qu’il y ait souvent des  » coquilles  » ( des fautes qui se sont glissées dans la liste des ingrédients mes poussins ) , les recettes sont souvent intéressantes et l’émission met à l’honneur des chefs qui méritent d’être connus .
Quand j’ai vu ce plat revisité de tagliatelles carbonara au lait de coco , curry et noisettes, mes papilles se sont mises en ébullition et je me suis promis de le tester.
Pour être franche , c’était délicieux mais j’ai procédé à quelques modifications. Déjà dans les quantités ( 100 g de noisettes c’est beaucoup trop !  Juste quelques fruits secs parsemés sur l’assiette et ça suffit amplement ) et sur quelques ingrédients ( difficile à trouver en France le lard Italien colonnata ) .  J’ai également retiré le citron confit après avoir goûté . J’ai trouvé que cela n’allait pas du tout avec la sauce au curry !!!
Voici ma version …

carbonara-lait-de-coco

Carbonara au lait de coco, curry et noisettes

Pour 3 personnes

350 g de tagliatelles fraîches
8 tranches fines de poitrine de lard fumé
200 g de lait de coco
1 cuillère à soupe de curry jaune doux
25 g de noisettes
2 petites gousses d’ail
3 petits oignons ( ici rosés )
1 cuillère à café bombée de fond de volaille
100 ml d’eau
Poivre
Parmesan râpé
( Pas besoin de sel )

Couper les tranches de lard en lamelles et les faire revenir avec les oignons pelés et émincés finement . Ajouter l’ail pilé et faire dorer .
Ajouter l’eau ,le fond de volaille et faire réduire. Puis ajouter le lait de coco, le curry et laisser mijoter en remuant régulièrement.
Concasser grossièrement au pilon les noisettes et les faire griller à sec quelques minutes dans une poêle sans matière grasse .
Cuire les tagliatelles  » al dente « , égoutter. Dans des assiettes , dresser en mettant des pâtes , une bonne louche de sauce puis donner un coup de moulin à poivre et parsemer de noisettes grillées.
Présenter avec un bol de Parmesan.

Saltimbocca de poulet , tagliatelles et tomates confites

Les saltimbocca , littéralement  » saute en bouche  » ( mais c’est sûr c’est moins joli en Français qu’en Italien ) sont à l’origine des escalopes de veau enroulés avec du jambon cru, de la mozarella et une feuille de sauge  . Là j’ai testé une version au poulet et du persil frais, histoire de n’en faire qu’à ma tête comme d’habitude. Le mariage avec les tagliatelles fraîche et les tomates confites était ma foi fort fort sympathique…

saltimbocca

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saltimbocca de poulet, tagliatelles et tomates confites

Pour 4 personnes

4 escalopes de poulet très fines
4 tranches de jambon Serrano
1 boule de mozzarella di bufala
4 brins de persil frais
320 g de tagliatelles fraîches
1 dizaine de pétales de tomates séchées à l’huile
Environ 15 à 20 cl de crème fraîche
1 petit verre de vin blanc sec
Copeaux de parmesan
Sel, poivre
Huile d’olive

Poser les escalopes de poulet sur une planche entre 2 feuilles de film alimentaire et les aplatir à l’aide d’un rouleau à pâtisserie ou d’un marteau . Saler et poivrer. Déposer une tranche de jambon de la même dimension que l’escalope puis des lamelles de mozarella. Ciseler le persil au ciseau et mettre sur le fromage. Rouler les escalopes , les couper en deux et piquer avec un cure- dent ou un pique à brochette.
Allumer le four sur thermostat 6 ou 180°
Faire chauffer l’huile dans une poèle et faire dorer les saltimbocca quelques minutes.
Les disposer dans un plat à gratin, arroser avec le vin blanc et mettre au four pendant quelques minutes.
Faire cuire les tagliatelles al dente. Verser  la crème fraîche, saler , poivrer et disposer dessus les saltimboccas avec leur jus, parsemer de pétales de tomates confites coupées en deux suivant leur grosseur et de copeaux de parmesan. Remettre au four quelques minutes.