Salade de fèves, chèvre frais et épices dukkah

C’est décidé, avec les beaux jours qui arrivent, je me mets à la salade, matin, midi et soir. Cela fait 2 fois que je me trouve le cul-cul par terre en moins de quelques semaines, et même si la première fois c’était à cause de la tempête ( le haillon de mon food truck s’est refermé sur mon petit crâne / quoi vous n’avez pas suivi ? ), aujourd’hui c’est le tabouret strapontin sur lequel j’étais gracieusement assise qui s’est craqué d’un seul coup. Heureusement que le ridicule ne tue pas, ni la chute sur mon magnifique fessier non plus.
Je suis un peu en avance sur la saison des fèves ( elle commence en avril ) mais ici je les ai prises surgelées et pelées pour une question de grosse flemmardise aigue temps et de pratique ( maman overbookée, toussa, toussa … )
En ce qui concerne  les épices dukkah ( prononcez  » douka  » / aucun rapport avec Douchka , la chanteuse des années 80 ), c’est un mélange Egyptien de fruits à coque ( ici amandes et noisettes grillées ) auquel on ajoute de la coriandre, du cumin, des graines de sésame et une pointe sucre. C’est un peu la version orientale du zaatar mais en version sucrée – salée. On peut en mettre dans une salade composée, sur des légumes vapeur ou en marinade pour des brochettes de viande. De quoi faire marcher votre imagination !

salade-de-fèves

Salade de fèves, chèvre frais et épices dukkah

1 sachet de fèves surgelées et pelées
1 chèvre frais ( pas eu le temps de le mettre pour la photo )
2 oignons nouveaux
Epices dukkah Terre exotique
Sel, poivre
Vinaigrette maison

Faire cuire les fèves surgelées dans une casserole d’eau salée pendant quelques minutes ( ou suivre les instructions du paquet ).
Egouttez et laisser tiédir.
Concasser le chèvre en petits morceaux. Emincer finement les oignons nouveaux.
Disposer les fèves dans un saladier, ajouter le chèvre et les oignons émincés. Verser de la vinaigrette, du sel, du poivre et mélanger. Saupoudrer d’épices dukkah.

Clafoutis aux tomates cerises, chèvre et courgettes

Même si les températures jouent au yoyo et le soleil à cache-cache, nous sommes en été depuis une dizaine de jours et qui dit été, dit en-fin la saison des tomates.
Prince de Bretagne m’a gentiment envoyé « Ma Corbeille de Tomates » une nouveauté de la gamme à découvrir ou à offrir car elle est superbe dans son coffret noir et son emballage transparent. C’est d’ailleurs une idée originale de cadeau, ça change du bouquet de fleur !
Cette jolie corbeille permet de les conserver à température ambiante car la tomate est un fruit ( et oui ma petite dame ) qui n’aime pas le froid et perd ses qualités au frigo.
Ce véritable panier gourmand est composée d’un assortiment de tomates gustatives, 100% bretonnes, sélectionnées par les producteurs Prince de Bretagne pour faire découvrir toute la diversité de la gamme tomate aux consommateurs : grappes gustatives, tomates anciennes et de couleurs et mélange de tomates cerises de couleurs.
J’ai utilisé les tomates cerises de la corbeille pour faire ce clafoutis que je réalise régulièrement et j’ai profité pour refaire une photo un peu plus flatteuse que celle prise il y a quatre ans au début du blog …

clafoutis-chèvre-tomates-cerises

corbeille-tomate-prince-de-bretagne

tetiere-cuisinons-les-legumes

Merci à Pierre de Prince de Bretagne !

Clafoutis au chèvre, courgettes et tomates cerises

1 bûche de chèvre
250 g de tomates cerises Prince de Bretagne
1 courgette ou 2 petites
Huile d’olive
3 oeufs
120 g de farine
250 ml de lait
Copeaux de beurre ( facultatif )
Sel, poivre, thym frais ou séché

Enlever des lamelles de peau aux courgettes avec un économe ( 1 bande sur 2 ). Les découper en petits dés. Les mettre dans un récipient adapté et les faire pré-cuire dans un fond d’eau au micro-ondes pendant 4 – 5 minutes.
Les egoutter dans une passoire puis faire revenir les dés de courgettes dans un peu d’huile jusqu’à ce qu’ils soient fondants.
Pendant ce temps, couper le chèvre en lamelles et le déposer au fond des ramequins ou dans un grand plat ( il ne faut pas que cela fasse une couche trop épaisse car le clafoutis va bien moins cuire )
Déposer dessus les dés de courgettes.
Battre les oeufs avec le lait puis la farine petit à petit.Saler, poivrer et rajouter du persil.
Verser la préparation sur le chèvre et les courgettes puis enfoncer les tomates cerises coupées en deux, côté bombé dessus.
Parsemer de copeaux de beurre. Saupoudrer de thym et enfourner à 180 ° pour environ 40 minutes. Le dessus doit être bien doré. Déguster tiède ou froid.

Piz’ naan au chèvre , miel et noix

Cunégonde , veux tu fromage ? / Oui papa avec du sucre dessus /  Non ma fille ce n’est pas l’usaaage… Comment vous ne connaissez pas cette chanson célèbre ? Elle date de Mémésalem pourtant ( la mamie de ta mamie ) . Mais je ne vous chanterai pas la fin, ce n’est pas le sujet. Aujourd’hui, je vous propose un joli voyage entre l’Inde et l’Italie avec des piz’naan au chèvre, coppa, miel et noix .
J’avais vu quelques photos sur Pinterest qui m’ont donné envie de tester ces versions à la mode Indienne . Après comme une pizza classique , on met ce que l’on veut dessus au gré de ses inspirations mais cette garniture est dans tous les cas ma préférée de toutes ! Vous pouvez confectionner vos naan maison avec la recette que j’avais publiée il y a quelques jours ou acheter ces pains déjà tout fait dans les magasins spécialisés, tout dépend du temps que vous avez devant vous .

_MG_7519

Piz’naan au chèvre , miel et noix

2 pains à naan nature ( voir recette )
Crème fraîche
4 tranches de coppa
6 tranches de chèvre
1 oignon nouveau
Quelques noix
Miel
Herbes de Provences
Quelques noix

Préparer les naan selon la recette sans mettre la vache qui rit ou prendre des naan déjà tout prêts.
Les badigeonner de crème fraîche , quelques rondelles d’oignons nouveau , déposer des tranches de coppa, des tranches de chèvre , saupoudrer d’herbes de Provence , d’un filet de miel et parsemer de morceaux de noix hâchés.
Enfourner pour 10 minutes à 200° .

Petits moelleux au chèvre et au cumin

Pas envie de cuisiner ? Manque de temps après de grosses journées au boulot ? ou comme moi clouée au lit avec la grippe ( le nez qui coule et la tête comme une pastèque ) mais avec des enfants à la maison qui réclament à manger quand même? Cette recette est faite pour vous car elle est prête en quelques minutes et fera une excellente entrée ou un repas léger avec une salade .
Il y a quelques années , les cakes de Sophie avaient fait fureur , plus récemment les éditions Mango publiait une série intitulée  » Craquez pour moelleux sucrés  » suivi de  » Craquez pour les moelleux salés  » d’Isabel Brancq Lepage ou l’auteur laissait son imagination  parler au gré de ses envies . Je suis tombée sur ce livre à la bibliothèque et j’ai eu envie de tester la version au chèvre . Ici le fromage  se marie parfaitement avec le cumin et lui donne une petite note originale et très parfumée !

petits-moelleux-chèvre-cumin

Pour 6 petits moelleux

80 g de fromage de chèvre ( ici en bûche fondante )
3 oeufs
80 g de gruyère rapé
60 g de farine tamisée
1 cuillère à soupe de cumin en graines
20 cl de lait
20 g de beurre
Poivre

Préchauffer le four à 180°.
Dans une casserole, faire chauffer le lait avec le beurre et le gruyère râpé jusqu’à ce que le fromage soit fondu.
Dans un saladier , battre les oeufs en omelette . Ajouter la farine tamisée et mélanger.
Verser le lait au fromage dessus, le cumin et mélanger le tout afin d’obtenir une pâte homogène. En dernier ajouter le chèvre en petits morceaux, le poivre et mélanger .
Verser dans 6 ramequins beurrés et enfourner pour 15 minutes .
Déguster chaud avec une salade par exemple .

Note : ils sont un peu difficiles à démouler alors je vous conseille de les manger dans le ramequin , avec une fourchette .

Courgette de Nice farcie au chèvre

Une petite recette sans prétention aujourd’hui avec un reste de riz et ce que j’avais au frigo car comme d’habitude je ne résiste pas à acheter des courgettes de Nice quand j’en vois sur les marchés … Elles sont vraiment trop jolies et dodues . Les jaunes sont encore plus douces et leur couleur appelle le soleil et les saveurs du Sud !
Ici juste de la simplicité et du goût : quelques lardons allumettes, un peu de chèvre et d’épices Indiennes et voilà un plat de légume parfumé qui fait un très bon repas complet le soir . On peut mettre du jambon fumé à la place des lardons ou même de la viande hâchée ou des restes de poisson, à vous de faire marcher votre imagination mais surtout vos envies !

_MG_5039

Courgette de Nice farcie au chèvre

Pour 4 personnes

4 courgettes rondes
250 g de riz cuit
80 g de lardons allumettes fumées
120 g de chèvre frais
1 cuillère à café d’épices Indiennes ( ou de curry jaune )
Poivre 5 baies à moudre
Huile d’olive

 

Couper un chapeau aux courgettes et avec une cuillère Parisienne ( ou a défaut une cuillère à café ) vider les courgettes et creuser aussi un peu l’intérieur du chapeau. Concasser et réserver la chair de 3 courgettes.
Mettre les courgettes et leurs chapeaux dans un plat allant au micro-ondes avec un fond d’eau salée et mettre à cuire pendant 7 – 8 minutes jusqu’à ce que la chair soit tendre.
Dans une poêle, mettre la chair des courgettes avec les lardons allumettes et faire revenir le tout pendant quelques minutes jusqu’à ce que la chair des courgettes soit moelleuse.
Ajouter le riz , les épices Indiennes, du poivre moulu et mélanger le tout sur feu doux . En dernier , ajouter le chèvre pour qu’il se mélange bien au reste.
Egoutter les courgettes et les farcir avec le riz au chèvre .
Les mettre dans un plat allant au four , poser le chapeau et arroser généreusement d’huile d’olive.
Enfourner pour 40 mn à 180°.

Quiche au épinards et au chèvre

En pleine période de couronne briochée et galettes des rois , je vous propose une quiche aux épinards et au chèvre (glups… ) . Et oui comme d’habitude je ne suis pas conventionnelle avec les dates et surtout je suis très fière d’avoir fait manger des épinards à mes loulous ! Donc il fallait que je vous en parle et en parle à la terre entière ( oui, oui restons modeste  ).
Parce que contrairement à d’autres mamans qui me narguent en me disant que leurs enfants mangent des légumes et accessoirement tout ce qu’elles préparent en poussant des  » hummm » et des  » trop bon maman « , chez moi c’est Niet de chez Niet. Cuisinés ou pas , mes gratins, ratatouille et compagnie restent bien sagement dans l’assiette , repoussés avec le bout de la fourchette ou donnés au chat discrètement sous la table . Chat qui tire une tête de quatre mètre de long ( oui c’est possible ) et qui lève les yeux au ciel en se disant qu’il est bel et bien dans une famille de fous.
Tout ça pour vous dire que cette quiche a eu du succès et que je n’ai pas eu avec chéri le privilège de la manger entière . Ca méritait un article, non ?

_MG_4153

Quiche aux épinards et au chèvre

Pour 1 quiche

400 g d’épinards frais
2 gros oignons
100 g de crottin de chèvre ( ou de bûche )
20 cl de crème fraîche
3 oeufs
1 pâte brisée maison si possible
Sel, poivre
Huile d’olive

Eplucher et émincer les oignons finement . Les faire rissoler avec l’huile dans une cocotte anti-adhésive jusqu’à ce qu’ils fondent . Ajouter les épinards et remuer régulièrement pendant 5 minutes environ. Ils vont réduire beaucoup.
Etaler la pâte dans un moule et mettre les épinards dessus ( il faut les égoutter avant si besoin ).
Fouetter les oeufs avec la crème fraîche . Saler, poivrer .
Verser sur les épinards .
Couper le chèvre en rondelles et disposer sur la quiche .`
Enfourner pour 30 minutes environ et déguster tiède .

Flammekueche chèvre – miel

La dernière fois que j’avais posté une recette de flammekueche  » classique  » , j’ai eu les foudres d’une Alsacienne qui m’a dit que que la pâte de la fameuse tarte flambée ne contenait pas de levure . Enfin tarte flambée, ici mon petit four a remplacé les flammes du four à pain traditionnel et pour ceux qui pensent que flambée = rhum vous repasserez…
Elle a réussi à avoir mon adresse et a attendu devant chez moi pour me lancer des oignons et de la crème fraîche.
Bon j’exagère un peu mais c’est vrai qu’il ne faut pas toucher aux spécialités de nos régions . J’avais déjà eu en commentaire le président de la commune libre du Pan Bagnat ( ce n’est pas une blague ) pour me dire que je pouvais aller sur leur site pour pouvoir faire le sandwich en respectant la recette … heu j’ai juste omis à l’époque de mettre des fevettes et les anchois, que je n’aime pas, c’est mon droit , non ? Sinon j’avais bien fait tout comme il faut car je m’étais documentée pendant des semaines avant à la bibliothèque de mon village en haut de la colline .
Donc avant de recevoir des rondelles de chèvre en pleine poire ( quoique j’adore le chèvre mes biquettes ) j’annonce que cette flammekueche est quelque peu revisitée !

flammekueche-chèvre-miel

125 g de farine
1/2 cuillère à café de sel
Un peu d’eau ( environ 60 ml )
1 cuillère à café d’huile d’olive
100 g de fromage blanc nature
3 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
150 g de mini lardons fumés
2 oignons jaunes
1/2 bûche de chèvre
1 jaune d’oeuf
Noix de muscade moulue , poivre
Miel

Préparer la pâte: ( Je vous conseille de la faire dans la machine à pain, programme pâte à gâteau ou pétrissage simple car plus la pâte sera pétrie, meilleure elle sera )
Dans ce cas , mettre la farine avec le sel dans un coin et la levure dans le coin opposé ( il ne faut pas qu’ils soient en contact direct au début ).
Lancer le programme , ajouter l’huile puis l’eau peu à peu . Mettre juste ce qu’il faut pour obtenir un pâton homogène .
Finir le programme et former une boule. Fariner.

Sinon si vous n’avez pas de machine à pain, dans un saladier, verser la farine et le sel
.Bien mélanger.
Creuser un puit , ajouter l’huile d’olive et un peu d’eau.
Commencer à amalgamer les ingrédients du bout des doigts.
Ajouter alors le restant d’eau et continuer à pétrir.
Quand une boule se forme, la débarrasser sur un plan de travail propre et pétrir au moins 10 mn.La pâte doit devenir bien souple et élastique. Faire une boule et réserver.

Préparer la garniture : Peler et émincer les oignons finement. Les faire dorer dans une poèle avec les lardons sans que cela accroche.
Déposer ensuite sur du papier absorbant . Réserver.
Etaler la pâte à pizza le plus finement possible. Mélanger la crème fraîche et le fromage blanc et le jaune d’oeuf. Mettre une bonne pinçée de noix de muscade et du poivre.
Napper cette crème sur la pâte. Recouvrir des lardons – oignons puis des lamelles de chèvre. Arroser d’un filet de miel et enfourner pour 8 – 10 mn à four 200 ° – thermostat 8.
Déguster de suite !

Blinis de courgettes au chèvre

Officiellement je cherche souvent comment faire manger des légumes à mes loulous , officieusement je suis ultra fan de l’association courgettes- chèvre, alors tous les pretextes sont bons! Qu’est -ce qui différencie mes blinis d’une autre recette? Ils ne sont pas secs mais ultra moelleux !!! A déguster tiède en accompagnement d’une viande par exemple. Je les ai trouvé encore meilleur le lendemain , une fois réchauffés…

blinis-de-courgettes

 

 

 

 

 

 

 

 

Blinis de courgette au chèvre

Pour une dizaine de blinis ( ne pas doubler les doses, la pâte ne se mélangerait pas de la même façon )

1/2 courgette
100 g de farine
1 oeuf
75 g de chèvre frais à tartiner
150 g de brousse
100 ml de lait
1 sachet de levure chimique
40 g de beurre fondu
Quelques brins de persil
Sel , poivre

Laver et éplucher la courgette en laissant une bande de peau sur deux. La râper avec une râpe à gros trous. Mettre sur du papier absorbant pendant 30 mn .
Mélanger la farine avec l’oeuf, le beurre fondu, le chèvre frais, la brousse, le lait, la levure chimique, du sel et du poivre.
Ciseler au ciseaux les brins de persil et ajouter à la pâte. Ajouter la courgette et bien mélanger.
Mettre la pâte au frigo pendant au moins 30 mn pour la laisser reposer.
Faire chauffer une poèle anti-adhésive et déposer une petite louche de pâte au centre. Laisser cuire quelques minutes à feu doux en la retournant plusieurs fois. Ne pas hésiter à écraser le blinis avec une spatule plate pour bien le faire cuire.
Faire cuire 1 blinis à chaque fois et le laisser cuire suffisamment .

 

 

 

 

Galette de blé noir au chèvre chaud § magret fumé

Les galettes de blé noir  sont très faciles à préparer et on peut les garnir avec ce qu’on veut. Pour changer du classique jambon – oeuf – fromage voiçi une version ultra gourmande, avec des ingrédients qui me font littéralement craquer : du chèvre chaud ( ma faiblesse ), du magret fumé et du miel … Oooh là là !!!

Galette de blé noir au chèvre chaud

Galette de blé noir au chèvre chaud, magret fumé et lard

250 g de farine de blé noir ( sarrasin dans le commerçe )
350 ml de lait
350 ml d’eau
1 cuillère à café de sel
100 g de bûche de chèvre
4 tranches de poitrine de porc fumé
20 petites tranches de magret fumé
80 g d’emmenthal râpé
4 cuillères à café rase de miel
Huile d’olive

Mélanger la farine avec le lait, l’eau, le sel et 2 cuillères à soupe d’huile . Ajouter un peu d’eau si nécessaire, la pâte doit être plus épaisse qu’une pâte à crèpe classique.
Découper des tronçons de chèvre de 25 g chacun. Les enrouler chacun dans une tranche de poitrine de porc fumé.
Déposer une louche de pâte dans une poèle à crèpe, huilée et chauffée. Retourner la crèpe. Saupoudrer d’un peu d’émmenthal. Déposer 5 tranches de magrets de canard en étoile dans chaque crèpe et le chèvre enroulé de lard au milieu. Faire chauffer jusqu’à ce que la crèpe soit cuite et que le chèvre commençe à couler à l’intérieur du lard fumé. Rabattre les bords de la crèpe. Ajouter une cuillère à café de miel sur le dessus .
Déguster très chaud avec une salade verte.

Chaussons aux épinards, ricotta et chèvre { façon calzone }

Après les paninis façon calzone voici des petits chaussons farçis aux épinards, ricotta et chèvre. Et comme ils sont délicieux,  il n’y a pas que Popeye qui risque de les aimer ..

CALZONE AUX EPINARDS ET CHEVRE

 

 

 

 

 

 

 

 

Chaussons  aux épinards, ricotta et chèvre 

Pour 6 gros chaussons ou 12 petits

2 rouleaux de pâtes à pizza ( ici j’ai fais ma pâte maison )

50 g de ricotta
150 g de pousses d’épinards
100 g de chèvre frais
1 échalote
2 cuillères à café de persil haché
Huile d’olive, sel, poivre

Eplucher et hâcher finement l’échalote. La faire dorer dans une poèle avec de l’huile d’olive. Ajouter les épinards et faire suer quelques minutes.
Ajouter le chèvre frais , la ricotta, le persil, du sel et du poivre. Mélanger bien tous les ingrédients.
Découper des cercles avec un emporte – pièce ou un verre, déposer la pâte dans un moule à chausson et déposer des cuillères de farce au centre . Refermer le moule à chausson ( ou rabattre le demi cercle) et souder les bords.
Enfourner pour 15 mn à 200° ( thermostat 8 )