Crumble poires – bananes chocolat

Quand je prépare ce crumble à la maison, mon petit dernier mange à lui seul une bonne partie du plat. Il faut donc soit le cacher, soit en manger aussi une bonne partie avant qu’il ne rentre de l’école ! Il faut dire que l’association poires – bananes chocolat même si elle est assez banale et pas très innovante est toujours aussi délicieuse et rend même un peu addict je dois avouer … En plus avec les amandes effilées et son petit côté croquant sous la dent,  c’est juste irrésistible !
J’avais posté cette recette il y a longtemps longtemps, au tout début de mon blog ( presque 2 ans maintenant ) quand mes photos étaient bien moches et ne rendaient pas forcément honneur à la recette alors je la remonte et vous la fait partager à nouveau …

_MG_4646

Crumble poires, bananes  chocolat

Pour 6 – 8 personnes

4 bananes
5 ou 6 poires mûres ( suivant la grosseur )
150 à 200 g de chocolat noir pâtissier ( suivant votre degré de gourmandise )
200 g de farine
130 g de sucre roux
130 g de beurre
50 g de poudre d’amandes
50 g d’amandes effilées

Au fond d’un plat disposer les bananes coupées en lamelles pas trop fines puis les poires pelées en morceaux ( on peut utiliser des poires au sirop).
Mélanger les fruits.
Concasser le chocolat en morceaux ( je le fais avec un pilon ) puis les répartir sur les fruits.
Préparer la pâte à crumble: Faire fondre le beurre une minute au micro-ondes. Ajouter le sucre, la farine et la poudre d’amandes.
Malaxer avec le bout des doigts afin d’obtenir la consistance d’un gros sable.
Couvrir les fruits de pâte à crumble.
Enfourner pour 20 mn à 180°  puis répartir sur toute la surface du crumble les amandes effilées et continuer la cuisson environ 10 -15 mn.

Gâteau Basque à la crème pâtissière et confiture de griotte

Quelquefois j’ai la surprise de voir arriver au magasin où je bosse ( enfin bossait mais ça une autre histoire ) un gentil client avec une petite pâtisserie pour mon goûter . Oui enfin un client avec qui j’ai sympathisé et qui sait que je suis gourmande , je n’ai pas non plus écrit sur mon front  » Ayez pitié de moi , si vous pouviez m’amener une petite douceur pour mon quatre heures, je suis attachée à l’accueil … »
Ce jour là, ce fut un gâteau Basque tellement délicieux ( moi qui n’aime pas normalement la version du commerce à la crème pâtissière ) que j’ai eu envie d’en refaire . Je vous avais déjà posté une recette avec de la confiture de cerises noires mais vous pouvez oublier . Mes bidouillages de l’époque relègue cette ancienne version aux oubliettes tellement celle-ci est meilleure. Mais c’est normal c’est la recette de notre grand pâtissier national , Philippe Conticini. J’ai juste opéré quelques modifications , notamment dans la dose de sucre que j’ai diminué .
Je dois même vous avouer que je préfère cette version sans la confiture de cerises noires dessus . Normalement d’ailleurs la confiture se met sur la crème pâtissière avant la couche de pâte et la cuisson ( oui une version crème pâtissière et confiture ) mais mon côté rebelle a fait que je l’ai mise après.
A vous de voir comment vous préférez …

_MG_4132

Gâteau Basque à la crème pâtissière et confiture de griottes

Pâte :

140 g de beurre mou
110 g de sucre
1 oeuf entier + 1 jaune
15 g de rhum brun
250 g de farine
1 jaune d’oeuf + un peu de lait pour la dorure

Crème pâtissière:

130 g de sucre
4 jaunes d’oeufs
25 g de farine
300 g de lait,
2 gousses de vanille,
2 cuil. à s. de rhum
130 g de poudre d’amande

Confiture de cerises :

100 g de cerises ( ici griottes en bocal ) grossièrement concassées
50 ml d’eau
1 pincée de cannelle
4 cuillères à soupe bombées de confiture de cerises
Zeste d’1 orange ( ici un peu de parfum naturel d’orange )
Jus d’1 citron
2 cuillères à soupe de sucre spécial confiture
20 ml de vin rouge

Préparer la pâte :
Fouetter le beurre mou et le sucre dans un saladier de manière à obtenir une texture crémeuse. Ajouter, l’oeuf, le jaune, le rhum et mélanger. Verser la farine en 2 fois et bien mélanger .
Déposer la pâte sur le plan de travail fariné, former une belle boule, envelopper dans du film étirable puis réserver au frigo pendant 1 heure minimum.

Préparer la crème pâtissière:
Dans une casserole, faire chauffer le lait avec les gousses de vanille grattées. Pendant ce temps, fouetter les jaunes d’oeufs avec le sucre afin de les faire blanchir. Ajouter la farine et mélanger. Hors du feu verser le lait vanillé tout doucement en fouettant vivement. Verser à nouveau dans la casserole et porter à ébullition doucement sans cesser de remuer avec un fouet ou une spatule. Lorsque la crème épaissit, arrêter le feu et continuer  à fouetter toujours pour éviter d’attacher au fond de la casserole. Une fois la crème bien épaissie, incorporer la poudre d’amande. Verser dans un saladier, couvrir et réserver .

Préparer la confiture de griottes:
Mettre les cerises avec l’eau, la pincée de cannelle, la confiture de cerises, le zeste d’ orange et jus de citron dans une casserole.Porter à ébullition, ajouter le sucre et remuer jusqu’à ce que la confiture épaississe. Verser dans un récipient .

Etaler la moitié de la pâte à gâteau entre 2 feuilles de film plastique ( très important pour déplacer la pâte dans le moule ) et sur une épaisseur de 4 mm environ.
Foncer un moule à manqué beurré avec la pâte en appuyant bien l’abaisse contre le fond et les parois. Garnir de crème à gâteau basque aux 2/3 de la hauteur puis étaler dessus la confiture de cerises ( ou comme moi garder la confiture de cerises pour la présentation )
Etaler la 2ème abaisse de pâte comme précédemment. Recouvrir et souder les bords en les pinçant. Si vous mettez comme moi du papier sulfurisé dans votre moule au lieu de le beurrer , vous pourrez sortir votre gâteau du moule une fois fini , le mettre sur votre plan de travail et le remodeler pour bien souder les bords. Le remettre dans le moule. Dorer au jaune d’oeuf mélangé à du lait au pinceau.Faire des croisillons avec un couteau ( ici avec une roulette à raviolis ) et cuire environ 30 minutes au four à 180 °.
Laisser refroidir et déguster le lendemain avec la confiture de griottes .

Pithiviers à la pistache

Pour changer du traditionnel pithiviers à la frangipane de crème d’amande, voilà une version plus colorée avec l’ajout de pistache. Cela ne change pas foncièrement le goût car la saveur de l’amande prend le dessus… Avec sa belle garniture fondante et parfumée entre ses deux couches de pâtes feuilletées, cette galette a toujours beaucoup de succès !

pithiviers à la pistache

 

Pithiviers à la pistache

2 pâtes feuilletées (celles de chez Picard sont parfaites et je ne suis pas sponsorisée )
100 g de poudres d’amandes ( ou 200 g d’amandes et pas de pistaches)
100 g de pistaches ( j’ai utilisé encore une fois des salées sans problème )
200 g de sucre
1 sachet de sucre vanillé
100 g de beurre
2 oeufs
50 g de maïzena
1 bouchon de rhum
1 cuillère à soupe de lait
Sucre glace

Avec le bout des doigts, frotter et enlever le maximum de peau des pistaches ( cela enlève aussi le sel ). On peut utiliser des pistaches non salées en sachet mais ça coûte un bras et je ne vois pas la différence au niveau du goût.
Mixer les pistaches avec le sucre ( on peut aussi  faire ce pithiviers uniquement avec la poudre d’amandes). Ajouter le beurre fondu, les oeufs, la maïzena, le sucre vanillé, la poudre d’amandes et le rhum. Mixer le tout pour obtenir une crème lisse et homogène.
Etaler le premier disque de pâte feuilletée sur une plaque allant au four, étaler la crème régulièrement jusqu’à 2 cm du bord.
Recouvrir de la deuxième pâte feuilletée et souder les bords avec le bout d’un couteau pointu en pinçant les bords.
Dessiner avec le bout du couteau des arcs de cercles en partant de la base ( ou créez vos propres dessins et envoyez moi la photo ;)  )
Au pinçeau badigeonner le dessus de la pâte avec le lait. Saupoudrer de sucre glace et enfourner pour 30 mn à four 180° – thermostat 6.

 

 

 

 

 

Croustade d’automne { pommes – poires et épices }

Des pômmeuuuus, des poîreuuuuus et des scoubidous, épices ( oui d’accord j’arrête les dégats, je ne sais ni chanter ni jardiner c’est une evidence…). Mais je sais cuisiner c’est déjà pas mal !  Et  les desserts et autres douceurs que je fais ont plus ou moins de succès chez moi. Ils sont posés dans la cuisine et à l’heure du goûter ( et souvent le soir devant la télé quand il en reste)  les enfants et chéri viennent piocher et faire la critique. Cette croustade est partie en 1 heure, un succès total  et je dois avouer que pour un dessert aussi façile, cela fait super plaisir !

croustade aux pommes, poires et épices

 

 

 

 

 

 

 

 

Croustade d’automne { pommes – poires et épices  }

Pour 8 personnes

1 pâte sablée ( maison ou celle de chez Picard, sans faire de pub elle est parfaite )
3 pommes
2 poires
50 g de beurre
50 g de cassonnade
1 cuillère à café de cannelle
2 pinçées de gingembre
4 cuillères à soupe de poudre d’amandes

Eplucher les fruits et les couper en lamelles. Les mettre dans une poèle avec le beurre et le sucre . Faire caraméliser le tout pendant environ 15 mn. Les fruits doivent avoir rendu toute leur eau et elle doit s’être évaporée. Dès que les fruits caramélisent dans la poèle ( il ne faut pas que ça accroche ), arrêter la cuisson. Ajouter la cannelle et le gingembre. Mélanger et  laisser refroidir.
Dérouler la pâte sablée dans un moule. Saupoudrer le fond de la poudre d’amandes. Ajouter les fruits froids dessus.
Rabattre les bords de la pâte sur les fruits.
Enfourner pour 35 – 40 mn à four 180 °, thermostat 6.
A la sortie du four on peut badigeonner les bords de la croustade à l’aide d’un pinceau  un peu de confiture d’abricots pour la rendre brillante.

 

Financiers citron – gingembre confit

Les financiers sont ces délicieux petits gâteaux moelleux à base de poudre d’amandes et de blancs d’oeufs et tous les parfums sont permis ! Les saveurs du citron et du gingembre confit associé à la douceur de l’amande se marient parfaitement. A tester d’urgence …

financiers citron - gingembre confit

 

 

 

 

 

 

 

 

Financiers citron – gingembre confit

Pour environ 25 financiers ( suivant la grosseur des moules )

4 blancs d’oeufs
115 g de beurre demi-sel
40 g de farine
140 g de sucre
100 g de poudre d’amandes
1 citron bio
45 g de gingembre confit

Mélanger le sucre avec la poudre d’amandes et la farine. Ajouter le beurre en pommade. Bien mélanger. Râper le zeste du citron et ajouter au mélange.
Battre les blancs d’oeufs en neige ferme. Incorporer les blancs d’oeufs délicatement au mélange précédent avec une spatule souple .
Hâcher finement le gingembre confit avec un couteau bien aiguisé.
Soit on peut incorporer le gingembre à la pâte et mélanger soit on peut remplir les moules à financiers et ensuite enfoncer les morceaux de gingembre dans la pâte avant de mettre à cuire ( j’ai fais la deuxième méthode ).
Enfourner à 180° pour environ 15 mn. Les bords doivent  juste dorer.