Brownies black and white à la noix de coco

Craquage complet sur les brownies en ce moment mais que voulez-vous  j’ai comme livre de chevet un livre dédié à cette star du gâteau au chocolat avec une trentaine de recettes plus alléchantes les unes que les autres !
Du coup je me lève le matin avec un fouet dans la main ( le batteur , hein ? what did you expect ? ), un saladier dans l’autre et la plaquette de chocolat entre les dents ( vous visualisez la scène un peu ? ).
Cette version de brownies façon Bounty fonctionne même avec ceux qui ne sont pas fan de la noix de coco ( un copain mon fils qui voulait goûter quand même ) , donc si vous aimez cette association,  vous aurez du mal à ne pas finir le plat …

brownies-noix-de-coco

Brownies black and white à la noix de coco

Pour un brownies

125 g de noix de coco râpée
2 sachets de sucre vanillé
150 g de crème fraîche épaisse
4 oeufs
100 ml de lait de coco
150 g de chocolat noir fort en cacao ( 55% minimum )
150 g de beurre
140 de cassonnade
1 pincée de fleur de sel
90 g de farine

Mélanger la noix de coco râpée avec le sucre vanillé, la crème fraîche, 1 oeuf et 50 ml lait de coco. Mettre au frais.
Faire fondre le chocolat avec le beurre. Mélanger.
Au fouet , battre les 3 oeufs avec le sucre et le sel . Ajouter 50 ml de lait de coco puis ajouter le chocolat fondu avec le beurre. En dernier, ajouter la farine . Mélanger.
Tapisser un moule carré de 22 cm de côté avec du papier sulfurisé.
Verser la moitié de la pâte à brownies puis étaler dessus la préparation à la noix de coco. Recouvrir avec le restant de la pâte à brownies.
Enfourner à 180° pendant 30 mn.
Laisser refroidir complètement .

 

Vanille kipferl, les biscuits ultra-fondant ( + astuce pour conserver les gousses )

Je pense que si vous deviez tester une seule recette de biscuits sur ce blog , vous devriez tenter ces  » vanillekipferl », une spécialité Allemande qui est juste une tuerie en fondant et en parfum. Si vous connaissez les croissants de lune de Bahlsen , vous retrouverez ici bien la texture friable de ces petits gâteaux sauf qu’ils ne sont pas réalisés avec de la noisette mais avec de l’amande  .
Cette recette est issue du livre rose «  Pâtisserie  » l’ultime référence de Christophe Felder ( THE livre à avoir absolument quand on aime la pâtisserie ) et je ne m’étais pas spécialement attardée sur la page des kipferl , ni prévu de les faire mais l’engouement des autres blogs sur ces douceurs m’ont poussé à les réaliser moi aussi . Et tant mieux car je compte faire ces sablés très souvent maintenant . Et aussi en offrir pour des cadeaux gourmands , emballés dans de jolis sachets par exemple . Succès garanti…
En ce qui concerne les gousses , si vous avez la chance d’en trouver des dodues ou qu’on vous les offre ( ici elles viennent de l’île Maurice ), pour les garder bien fraîches et qu’elles ne se dessèchent pas , il suffit de les mettre dans une boîte de la dimension des gousses et de les arroser d’un filet de rhum. De temps en temps il faut les retourner et en  ajouter un peu quand il s’évapore. Elles resteront bien grasses, seront désinfectées grâce à l’alcool ( l’eau qui stagne est un nid à bactéries ) et en plus vous pourrez réutiliser le rhum pour un cocktail ou dans des pâtisseries ( ou vous le sifflez comme ça pour affronter l’hiver , c’est vous qui voyez ) . Au moment d’utiliser la gousse, il suffit juste de
l’essuyer avec du papier absorbant .

vanille-kipferl

Vanille kipferl

Pour environ 35 petits sablés

35 g de sucre
1 gousse de vanille
120 g de beurre pommade
140 g de farine
60 g d’amandes en poudre
½ cuillère à café de vanille liquide

Finition

40 g de sucre glace
2 sachets de sucre vanillé

Mixer le sucre et la gousse fendue en 2 et coupée en tronçons (on mixe les graines et la gousse) pour avoir un sucre très vanillé. Personnellement j’ai mixé avec la farine et la poudre d’amandes pour que la gousse soit bien réduite en poudre . Passer le tout obtenu au tamis.
Ajouter le beurre pommade ( ramolli ) et la vanille liquide. Mélanger avec une spatule pour obtenir une pâte homogène. Finir à la main pour avoir une boule.
La diviser en 4 morceaux de même poids ( environ 70 grammes ), fariner le plan de travail, et rouler la pâte en 4 boudins réguliers. Découper des tronçons de 3 cm environ. On peut leur donner la forme que l’on veut ou les laisser comme ça comme Christophe Felder . Certains font une forme de croissants .
Les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
Cuire dans un four préchauffé à 170° durant 15 min.
Laisser refroidir complètement ( c’est important sinon ils se cassent ) avant de les passer dans le mélange sucre glace/sucre vanillé. Ne pas zapper l’ étape du sucre glace sinon ils ne seront pas assez sucrés ( la quantité de sucre est calculée en fonction de cette finition ).

Biscuits aux pépites d’amandes et Muscat

Voilà une petite recette de biscuits à tremper avec le thé ( ou même nature ) qui rappelle un peu les cannistrellis Corses avec cette fois çi du Muscat à la place du vin blanc. En fait c’est juste la recette des zézèttes que je vous avais posté l’année dernière mais retravaillés en biscuits plus traditionnels . Je les parfume différemment à chaque fois ( vanille, pâte de pistache, citron, etc … )
J’avais tellement aimé que j’en refais régulièrement et du coup j’avais envie de vous en reparler .
L’huile de noisettes et le Muscat leur donne vraiment un goût délicat et très parfumé .
Bon week-end à tous !

_MG_5932

Biscuits aux pépites d’amandes et au Muscat

Pour une vingtaine de biscuits

250 g de farine
70 g de cassonade
85 ml d’huile de noisettes ( ou de noix ou une autre huile )
100 g d’amandes hâchées émondées
80 ml de Muscat
1 gousse de vanille
1 pincée de sel
3 sachets de sucre vanillé

Mélanger la farine avec le sucre et le sel.
Ajouter l’huile, le Muscat, les amandes hâchées et l’intérieur de la gousse de vanille ( les graines ).
Mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Préchauffer le four à 170°.
Prélever des noix de pâte et former des petits biscuits . Saupoudrer de sucre vanillé.
Poser sur une plaque à pâtisserie et enfourner pour 15_ 20 mn. Vérifier qu’ils soient dorés sur les bords.
A la sortie du four , les laisser refroidir avant de déguster.
A servir avec un bon thé .

Croquets aux amandes

Après un essai raté de croquets ( appelés aussi croquants ) aux amandes il y a quelques années ( qui était resté mous à l’intérieur ) , j’ai retenté l’expérience de ces petits gâteaux secs originaires du Sud de la France avec une recette trouvée dans un vieux numéro de  » Saveurs  » .  Ici pas de beurre mais de l’huile de noisettes, ce qui m’a fait penser d’ailleurs aux cannistrellis Corses . Au départ la recette est à base d’huile d’olive mais je n’aime pas l’association de cette huile dans les gâteaux .
Des biscuits à déguster trempés dans un thé, un café ou avec une bonne salade de fruits .

_MG_5755

Croquets aux amandes

Pour une douzaine de croquets

125 g de farine
70 g de sucre en poudre
40 g d’amandes entières avec la peau
30 g d’amandes en poudre
1 blanc d’oeuf
6 cuillères à soupe d’huile de noisettes ( ou une autre huile suivant vos goûts )
1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger
1 sachet de sucre vanillé
1/3 de sachet de levure chimique
1 pinçée de sel

Dans un saladier , réunir la farine avec la poudre d’amandes, le sucre , la levure est le sel.
Ajouter l’huile et mélanger puis ajouter le blanc d’oeuf . Malaxer jusqu’à obtenir une pâte homogène ( ici au robot à la feuille ).
En dernier ajouter les amandes et mélanger jusqu’à les incorporer complètement dans la pâte .
Façonner la pâte en forme de boudin légèrement aplati de 4 ou 5 cm de large . L’enrober avec le sucre vanillé .
Enrouler le boudin dans une feuille de papier sulfurisé et enfourner pour 50 mn à 180°.
Sortir la pâte , laisser reposer 5 bonnes minutes et découper des tranches en biseau d’environ 1,5 cm.
Si vous avez l’impression que les croquets ne sont pas bien cuits à l’intérieur , on peut les remettre quelques minutes dans le four éteint mais encore chaud pour les rendre plus croustillants ( perso je n’ai pas eu besoin et en plus cela durcit très vite en refroidissant ).

Clafoutis aux pommes caramélisées

Le temps passe vite , voilà ma dernière semaine au lycée hôtelier … Nous serons ensuite avec mes deux acolytes, Lily et Delphine dans un restaurant d’application où nous allons servir et présenter nos recettes . Je vais essayer de n’empoisonner personne (enfin tout dépend qui va venir manger ) … En attendant , en plus d’apprendre de belles choses chaque jour , nous échangeons et nous parlons beaucoup popote avec les copines ( c’est étonnant, hein ? ).
Cette délicieuse recette de clafoutis  m’a gentiment été révélée par Lily qui elle même la tient de sa Mamie . Et les gâteaux de Mamie … et bien comme vous le savez, ce sont sont les meilleurs du monde.
N’hésitez pas à dévorer manger ce clafoutis tiède , il est encore meilleur !

_MG_5101

Clafoutis aux pommes caramélisées

Pour 8 personnes

4 à 5 pommes
6 oeufs
150 g de farine
135 g de sucre
15 g de sucre vanillé
50 g de beurre
1/2 litre de lait
1 bouchon de rhum ( ou d’Armagnac )
1 sachet de levure chimique
Un peu de confiture (ici de mirabelles )
Sucre roux

Peler et découper les pommes en lamelles . Les mettre dans une poêle avec 25 g de beurre et 15 g de sucre vanillé ( ou 2 sachets ). Faire dorer les pommes quelques minutes sans accrocher.
Tamiser la farine avec la levure . Mettre dans un saladier , faire un puit avec la farine et verser le lait en remuant . Ajouter la levure, le sucre , le rhum, 25 g de beurre fondu et mélanger le tout. Mettre la moitié des pommes dans la pâte .
Verser la pâte un moule beurré ou des moules individuels . Ajouter les lamelles de pommes restantes sur le dessus et enfourner pour 35 mn environ.
Vérifier la cuisson en enfonçant la lame d’un couteau.
On peut badigeonner au pinceau un peu de confiture pour faire briller le dessus.
Une fois refroidi , verser du sucre roux sur le dessus .

Pancakes au pommes

A chaque fois que je fais des pancakes , je pense au sketch culte de Gad El Maleh et Olivier  » Qui veut gagner de l’argent en masse  » et sa célèbre question  » Lorsqu’un pancake tombe dans la neige avant le 31 décembre  » … Cette version Canadienne avec Marcel à la place de notre Jean Pierre Foulcault national me fait toujours autant marrer et je m’en lasse pas. Pourtant je vous assure qu’ici mes pancakes ne ressemblent en rien à des kipas surgelées !
Je vous passe les détails mais cette recette aux pommes est particulièrement délicieuse tiède avec du sirop d’érable. Rien que de publier l’article , j’en ai l’eau à la bouche de nouveau.
Si vous avez comme moi un enfant ou quelqu’un autour de vous qui n’aime pas les pommes ( ici ma fille , la difficile  pour ne pas la nommer ) vous pouvez faire cette recette nature et y mettre plein de pâte à tartiner maison , de confiture ou de ce que vous voulez, je vous fait confiance pour  trouver …

_MG_4728

Et pour ceux qui ne connaissent pas la version givrée des pancakes :

 – Voir la vidéo -

Pancakes aux pommes

Pour une vingtaine de pancakes

200 g de farine
2 oeufs
25 cl de lait
1 yaourt style perle de lait nature
1 sachet de levure chimique
2 cuillères à soupe de sucre vanillé
75 g beurre fondu
1 pincée de sel
2 pommes ( choisir une variété de saison )

Mélanger la farine avec la levure. Faire un puit puis casser les oeufs . Commencer à remuer puis verser le lait petit à petit . Ajouter le sucre vanillé, le sel puis le beurre fondu et le yaourt. Bien mélanger pour obtenir une pâte homogène.
Eplucher puis râper les pommes avec une râpe à gros trous. Mélanger avec la pâte.
Entreposer au frigo pour un repos de 30 minutes au minimum.
Faire chauffer une poèle, la beurrer légèrement. Mettre la quantité d’une petite louche au milieu de la poèle, faire dorer et retourner à l’aide d’une spatule .

 

Cookies caramel au beurre salé

Le dimanche soir à la maison je dois vous avouer que le frigo est lamentablement vide. Il ne reste souvent qu’un yaourt et quelques tranches de jambon ou de salade au bord de la déprime. Quand j’ai vu ce pot de caramel au beurre salé à demi entamé qui se demandait pourquoi il était là , j’ai eu une furieuse envie de cookies.
Les cookies à la maison c’est comme les financiers , j’aime les préparer à toutes les sauces mais surtout ensuite les mettre dans ma boîte à gâteau et les grignoter le soir devant la télé ( le premier qui dit que je radote … )
Cette recette vient du blog de la cuisine de Julia T et Agathe  , les reines des cookies, brownies , blondies et de toutes les tueries du genre …
J’ai juste mis du caramel en pot à la place des bonbons et ajouté des pépites de chocolat noir , histoire de rajouter un peu plus de gourmandise !

_MG_4676

Cookies caramel au beurre salé

Pour 8 gros cookies ( environ 60 g ) ou une douzaine de petits:

70 gr de cassonade
50 gr de beurre ramolli
1 oeuf
200 gr de farine
2 c. à café rases de levure chimique
1/2 cuillère à café de bicarbonate de sodium
50 g de caramel au beurre salé
70 g de pépites de chocolat noir ( si possible des chunks )

Travailler le beurre ramolli et les sucres dans une terrine pour faire mousser . Ajouter l’oeuf et mélanger au fouet.
Ajouter la farine, la levure, le bicarbonate puis le caramel au beurre salé et les pépites de chocolat
Mélanger la pâte à la main jusqu’à obtenir une boule.
Former des boules de la grosseur d’une balle de ping pong pour les gros ou une noix pour les petits puis les aplatir et les poser sur deux plaques à pâtisserie tapissées de papier sulfurisé en les espaçant suffisamment.
Enfourner pour 10 – 12 minutes à 180°. Les bords souvent juste commencer à dorer .
Surtout ne pas faire cuire plus longtemps car il vont durcir en refroidissant !

Far aux pruneaux et lait ribot

Je reste dans les classiques cette semaine avec un bon far Breton aux pruneaux bien moelleux et au lait ribot . Bon pour le lait fermenté , c’est un essai personnel car il m’en restait un peu dans le frigo et j’ai voulu tester en le mélangeant avec le lait  . Essai réussi sinon je ne vous posterai pas la recette rassurez-vous .
Que de souvenirs encore avec ce gâteau rustique si simple à faire. Comme le clafoutis il est encore meilleur le lendemain , avec une nuit au frigo .
Des petits desserts tout simples et délicieux comme ça, je ne sais pas vous mais moi j’en redemande …

far-aux-pruneaux1

Far aux pruneaux et lait ribot

Pour un grand far Breton ( moule rectangulaire à gratin d’environ 25 cm de long )

125 g de farine tamisée
100 g de sucre
4 oeufs
300 ml de lait ribot ( en grandes surfaces au rayon laitages )
450 ml de lait ( entier si possible )
300 g de pruneaux moelleux ( gros format sans les noyaux )
1 sachet de sucre vanillé
1 pincée de sel
Quelques noix de beurre

Préchauffer le four à 180°
Dans un grand saladier , mettre la farine et le sel. Mélanger . Faire un puit et ajouter les oeufs . Battre au fouet électrique et ajouter peu à peu le lait puis le lait ribot . Ajouter les sucres puis bien mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène .
En dernier ajouter les pruneaux et mélanger à la spatule à la main .
Beurrer un plat à gratin . Verser la pâte et recouvrir de copeaux de beurre .
Enfourner pour 45 à 50 minutes environ . Au bout de 10 minutes, je mélange de dessus du far ( le beurre fondu ) avec ma spatule pour répartir le beurre . Le dessus va dorer et les bords vont prendre une couleur sombre .

 

Flan pâtissier à la vanille

Quand j’ai commencé ce blog il y a un peu plus d’un an, je m’étais fixé l’objectif de vous mettre tout d’abord mes petites recettes fétiches, celles que j’ai écrites à la plume dans mon journal intime de cuisine et que je fais depuis des années .  Mais comme  j’accumule les livres et les magasines culinaires ( comme beaucoup de blogueuses, hein les copines ? ) et que j’ai envie de tout tester et de vous faire partager mes coups de coeur du moment,  j’en oublie parfois de vous poster les incontournables, les indémodables bref les essentielles …
Comme ce flan pâtissier inratable aux bons parfum de vanille !
Et si vous ne le saviez pas un flan pâtissier ne contient pas de beurre…
Alors pourquoi s’en priver ?

flan-patissier

Flan pâtissier à la vanille

1 pâte brisée ( maison si possible )
1 litre de lait
3 oeufs
160 g de sucre
100 g de Maïzena
2 sachets de sucre vanillé
3 cuillères à café de vanille liquide
1 gousse de vanille

Etaler la pâte brisée dans un moule beurré.
Préchauffer le four à 180°
Au fouet électrique , battre les oeufs avec la maïzena, la vanille liquide et 125 ml de lait.
Verser le reste du lait dans une casserole avec le sucre, le sucre vanillé et les graines de vanille ( couper la gousse en 2 et gratter l’intérieur avec le bout d’un couteau pointu ). Mettre aussi la gousse et porter le lait à ébullition sur feu doux.
Verser le lait bouillant sur les oeufs et battre au fouet.
Remettre le tout dans la casserole sur feu doux et laisser frémir quelques secondes en remuant constamment.
Dès que le fond commence à prendre , couper le feu et remuer.
Verser sur la pâte et enfourner pour 40 minutes.
Laisser refroidir et placer au frigo avant de consommer.
Elle est meilleure le lendemain après plusieurs heures au frigo.

Zézettes aux amandes

Vous auriez vu la tête de chéri quand je lui ai demandé s’il voulait une zézette… Le sourcil levé , le regard fixe, il a mis un moment à répondre :  » Non ça va j’en ai déjà une … »
Ces biscuits, dont le véritable nom est zézette de Sète est la création d’une biscuiterie artisanale et c’est vraiment mon coup de coeur de ces dernières semaines .
Ultra parfumés grâce au Muscat et à l’huile d’olive , très croustillants à l’extérieur et en même temps moelleux à coeur ils sont à croquer !
Comme les canistrellis ( c’est d’ailleurs un peu le même principe, un biscuit sablé à base d’huile et d’alcool ) on peux les parfumer comme on veut et avec un bon petit thé c’est le goûter parfait …

zezette-aux-amandes

Zézettes aux amandes 

Pour 25 zézettes environ

250 g de farine
70 g de cassonade
85 ml d’huile d’olive
100 g d’amandes hâchées
80 ml de Muscat
3 pincées de cardamome en poudre
1 pincée de sel
3 sachets de sucre vanillé

Mélanger la farine avec le sucre et le sel.
Ajouter l’huile, le Muscat, les amandes hâchées et la cardamome.
Mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Préchauffer le four à 170°.
Prélever des noix de pâte et former des petits boudins allongés . Faire un petit bout pointu à chaque bout et les rouler dans le sucre vanillé.
Poser sur une plaque à pâtisserie et enfourner pour 20 mn.
A la sortie du four , les laisser refroidir avant de déguster.
A servir avec une compotée de fruit par exemple .