Sablés au citron

En plus de mon citronnier qui me produit de beaux fruits bien parfumés, on m’en a  gentiment donné un petit panier . Donc je croule sous les citrons bio dont un magnifique cédrat qui pèse 500 g à lui seul. Un beau spécimen… Si vous avez des idées pour des gâteaux ou autre, n’hésitez pas à me faire part de vos suggestions !
Ma copine Manuella du joli blog   » Aux fourneaux «  adore les recettes citronnées et c’est chez elle que j’ai été cherché ces biscuits . A trempouiller dans un petit thé ou à grignoter avec une compote au goûter ils sont délicieux !

_MG_5448

Sablés au citron

Pour une trentaine de sablés :

150 g de beurre mou
90 g de sucre
1 jaune d’œuf
250 g de farine
Le zeste d’un citron non traité
1 cuillère à café de jus de citron
Sucre glace

Râper le zeste du citron et une cuillère à soupe de jus ( réserver ).
Dans un saladier ou un cul de poule battre les œufs au fouet. Ajouter le sucre et continuer de fouetter. Verser la farine et le beurre ramolli puis le jus citron à la pâte.
Pétrir et former une belle boule homogène. L’enrouler dans du film alimentaire et réserver 1 heure au frais.
Sortir la pâte et préchauffer le four à 180°C.
A l’aide d’un emporte pièce découper les biscuits suivant la forme voulue. Déposez-les sur une plaque de cuisson et enfourner 10 à 15 minutes selon les fours ( le sablé doit être doré sur les bords, pas plus ).
Saupoudrer de sucre glace et laissez-les refroidir complètement avant de déguster.

Tarte fine aux pommes

C’est bien beau de vous blablater du lycée hôtelier régulièrement si je ne vous poste pas de temps en temps les bonnes recettes que nous avons réalisé avec mes coéquipiers de la  » Cuisine nomade « .
Ce long week-end de 4 jours avec le pont me laisse souffler un peu et cuisiner aussi à la maison. Du coup j’ai eu envie de refaire ces petites tartes fines aux pommes car si on ne se lance pas dans la fabrication de la pâte feuilletée , elles sont très rapides à faire et complètement irrésistibles malgré leur simplicité.
Si vous zappez la confection de la pâte ( on l’a fait au lycée, ça prend un peu de temps avec les étapes du feuilletage et le temps de repos mais ce n’est pas si compliqué que ça... ) , ne manquez pas de réaliser la compote car une compote maison fait toute la différence pour ce genre de gâteau et en plus vous pourrez la parfumer comme vous aimez !

_MG_5137

Tarte fine aux pommes

Pour 6 personnes

2 blocs de pâte feuilletée ( maison si possible ou bien chez Picard … et je ne suis pas sponsorisée  )

Pour la compote :

3 pommes golden
40 g de sucre semoule
1 gousse de vanille
1 citron bio

Pour la garniture :

3 pommes ( choisir une variété de saison )

Sucre glace pour décorer

Etaler la pâte assez finement . Découper des cercles d’une douzaine de centimètre de diamètre sur une feuille de papier sulfurisé.
Piquer la pâte à l’aide d’une fourchette et entreposer au frais .
Préparer la compote : peler et découper les pommes golden en morceaux . Les mettre dans une casserole avec un peu d’eau ( à hauteur ) et les graines de la gousse de vanille . Mettre aussi la gousse et le zeste d’un demi citron râpé finement.
Laisser cuire à feu très doux à couvert jusqu’à ce que les pommes soient cuites et l’eau évaporée . Si lors de la cuisson le fond accroche , rajouter un filet d’eau.
Enlever la gousse et passer la compote au tamis ou au mixeur pour obtenir une compote.
Eplucher les pommes, ôter le coeur et les pépins et découper en fines lamelles. Sortir les cercles de pâtes et déposer dessus un peu de compote au centre en laissant une bande sur les bords.
Déposer une demi-pomme en rosace sur chaque pâte et enfourner pour 25 à 30 minutes à 170°.
Laisser refroidir et saupoudrer de sucre glace.

Financiers au chocolat et fruits secs

J’ai fais une petite infidélité à mon chouchou Philippe Conticini en achetant le livre  » Pâtisseries  » et en réalisant les financiers au chocolat de Christophe Felder. Personnellement je réalise toujours mes financiers en montant les blancs d’oeufs à part et en les ajoutant à ma poudre d’amandes mais il donnait une autre méthode et du coup j’ai voulu tester .
J’ai trouvé la texture un peu différente , moins spongieuse que les miens, ça m’a fait plutôt pensé à des muffins au chocolat .
L’ajout des fruits secs sur le dessus a donné un peu de croquant et je dois vous avouer qu’avec un petit thé c’était parfait !

_MG_4920

Financiers au chocolat et fruits secs

Pour une vingtaine de financiers

150 g de beurre
160 g de chocolat noir (60 à 70° de cacao)
100 g de sucre glace
120 g d’amandes en poudre
50 g de farine
5 blancs d ‘oeufs
40 g de noisettes
40 g de pistaches non salées sans la peau ( ici des pignons )
40 g d’amandes
25 g d’amandes effilées

Mélanger ensemble le sucre glace avec la farine et la poudre d’amandes ( si possible tamiser le tout ).
Ajouter délicatement les blancs d’oeufs avec une spatule et mélanger.
Faire fondre le beurre avec le chocolat pendant 2 – 3 mn au micro-ondes ( ou sur feu doux à la casserole ) jusqu’à obtenir un mélange lisse et brillant.
Verser le chocolat sur les blancs d’oeufs. Bien mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Beurrer des moules à financiers ( ou comme ici à muffins ) et remplir les moules aux 3/4.
Concasser grossièrement les noisettes, les amandes et les pistaches. Saupoudrer les financiers avec les fruits secs et les amandes effilées et enfoncer un peu avec une spatule plate.
Cuisson 15 à 20 mn ( suivant la grosseur des moules ) à four 180 ° ou thermostat 6. Vérifier la cuisson en enfonçant un pic à brochette , il doit ressortir sec.
Déguster froid.

Cake aux framboises et amandes

Deuxième essai tiré du livre de mon copain Philippe Conticini  » La pâtisserie des rêves « , le cake aux framboises et amandes ( normalement c’est aussi au thé matcha mais je ne suis pas fan )… deuxième essai aussi bon que le premier. Pour ceux qui ont loupé la première recette  ( comment est-ce possible ? ) c’était les biscuits noisettines et chocolat marbré , tiré du même livre , et qui pour moi confirme sa réputation de grand chef pâtissier ( Fifi , genre on est intime… si tu as besoin d’un petit coup de pub, je suis là  ) .
C’est une totale réussite et je le referai à coup sûr !
Cette après midi , j’attend le 3ème technicien France Télécom ( suite à une demande d’expertise de Free car ils ne sont pas d’accord sur le diagnostic de ma box )  pour me rétablir la ligne après plusieurs interventions chez moi et dans mon boitier dehors.
Petite anecdote assez drôle quand même, pour la première intervention de mon opérateur (  enfin au point où j’en suis ça ne m’amuse plus , au bout de 3 semaines je suis à deux doigts de leur faire une prise de taekwondo apprise sur Youtube ) , une gentille hôtesse m’appelle vers 11 heures  en m’informant qu’un technicien viendra à mon domicile le jour même entre 16 h et 18 h ( enfin si  ça me convient mais  forcément , je passe mes journées à les attendre, hein ? ) et que si j’annule , la visite normalement  gratuite me sera facturée car il faut annuler au moins 8 heures à l’avance .
Heu … je dois rire à quel moment ???

_MG_4353

Cake aux framboises et amandes

170g de beurre demi-sel pommade (+ un peu pour le moule)
65g de sucre roux
65 de sucre glace
60g de poudre d’amandes
2 œufs
1 jaune d’œuf
5 cuillères à soupe de lait
60 ml de crème liquide
110g de farine ( + un peu pour le moule)
1/2 paquet de levure chimique
150 g de framboises ( ici surgelées )

Pour les blancs en neige

2 blancs d’œufs
15g de sucre roux

Préchauffer le four  four à 170° . Beurrer et fariner un moule à cake ou un moule rond comme ici .Mélanger au fouet le beurre pommade, les sucres et la poudre d’amandes jusqu’à le mélange blanchisse .Ajouter les œufs et le jaune puis mélanger à nouveau Incorporer le lait et la crème liquide puis ajouter la farine et la levure et mélanger
Monter les blancs en neige avec les 15g de sucre roux (comme pour une meringue)
Pendant ce temps, incorporez 90% des framboises dans la pâte puis ajoutez délicatement les blancs mousseux en deux fois ( perso j’ai mis la majorité des framboises dans le fond de mon moule car le dessous deviens le dessus en retournant le gâteau ( heu c’est clair pour vous ? ) .
Garnisser le moule avec la pâte puis déposer les framboises restantes sur le dessus ( si vous avez suivi , moi j’ai fais l’inverse…
Enfourner pour 35 minutes environ . Vérifier la cuisson en enfilant un couteau ou un pic à brochette, il doit ressortir sec.
Déguster froid . Il reste moelleux longtemps .

 

 

Biscuit noisettine et chocolat marbré

Comme bon nombre de mes copines blogueuses culinaires, j’ai pris la bonne résolution de ne plus acheter de magasines, ni de livres de cuisine car mon étagère ( un pan de mur tout de même ) consacrée à ma passion croule sous le poids . Résolution que je ne tiens pas bien sûr car je craque souvent quand je me trouve dans une librairie ou un kiosque à journaux (oui je sais je suis faible mais c’est mon seul défaut … ).  Cette fois j’ai littéralement fondue devant les recettes du grand Philippe Conticini quand j’ai ouvert son livre tout de rose vêtu :  » La pâtisserie des rêves « . Après une expérience réussie suite au gâteau Basque du même Monsieur, j’avais hâte de rentrer pour tout tester .
J’ai commencé mes essais par ce marbré que j’ai réalisé en version mini. Un biscuit fondant au bon goût de noisettes et de pépites de chocolat avec son coeur noir très parfumé . Des grains de sucre perlés ( qui se trouvent au fond du marbré dans la recette originale, mais bon vous savez bien que j’ai dû mal à ne rien changer ) pour le croquant , ce gâteau est vraiment un pur délice.
Si tout le livre donne des résultats aussi bons, la suite promet d’être très prometteuse et gourmande …

_MG_4229

 Biscuit noisettine et chocolat marbré

Pour 4 mini -cakes ou un petit cake

2 blancs d’oeufs
90 g de cassonade
85 g de beurre + un peu pour le moule
90 g de poudre de noisettes
1 oeuf entier
1/2 jaune
30 g de sucre glace
45 g de farine
2 pincées de fleur de sel
1 c.à café rase de levure chimique
15 g de cacao noir en poudre non sucré
70 g de carrés de chocolat noir grossièrement concassés
20 g se sucre perlé ( pas indispensable )

Battre les blancs en neige doucement avec 30 g de cassonade dès le début. On doit obtenir une neige pas trop ferme mais mousseuse.
Mélanger la poudre de noisettes avec le reste des 60 grammes de cassonade, le sucre glace et la fleur de sel.
Ajouter l’oeuf entier, le demi jaune ( petite astuce : vous mettez l’oeuf dans un bol et vous coupez à l’aide d’une cuillère à café ) et fouetter vivement pendant 30 secondes.
Dans une casserole, sur feu doux, faire fondre le beurre et poursuivre la cuisson sans cesser de remuer 1 à 2 minutes jusqu’à ce qu’il prenne une jolie couleur noisette ( les ferments lactiques vont devenir bruns ). On appelle ça un beurre noisette et ça accentue le  goût du beurre dans le gâteau .)
Verser le beurre obtenu dans l’appareil précédent ( le mélange avec la poudre de noisettes ) puis ajouter la farine et la levure tamisées en 2 fois.
Incorporer délicatement les blancs battus à la pâte à l’aide d’une spatule de façon à obtenir un mélange souple et aérien ( soulever les blancs d’oeuf comme lors de la fabrication d’une mousse au chocolat pour ne pas les  » casser » ).
Prélever un quart de la pâte à la cuillère, verser dans un bol et incorporer délicatement le cacao en poudre à l’aide d’une spatule souple .Mettre cette pâte dans une poche à douille.
Dans la pâte nature à la noisette , incorporer doucement les carrés de chocolat grossièrement concassés.
Préchauffer le four à 170°.
Beurrer et fariner un moule à cake ou un cercle à gâteau de 16 à 18 centimètres de diamètre posé sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Ici j’ai utilisé une plaque en silicone à mini-cakes .
Saupoudrer le fond de sucre perlé ( ou comme ici après ), verser la pâte à la noisette et aux pépites de chocolat.
A la poche à douille, déposer dessus et en spirale un gros filet de pâte cacaotée (perso la prochaine fois , je le mettrai un peu plus à l’intérieur ).
Enfourner environ 30 minutes. Le temps de cuisson dépend du four ( la pointe du couteau doit ressortir sèche).
Laisser tiédir 5 minutes avant de démouler.
Déguster froid .

Pâte à tartiner au chocolat noir et au pralin noisettes

En 2014 c’est promis j’arrête le Nutella . Parce qu’en plus d’être meilleure pour la santé, cette version est divinement bonne et m’a rendu accroc au même titre que mes spéculoos avec mon café du midi .Le goût du pralin qui prédomine est juste terrible . Une tartinade à se relever la nuit !
Et puis la vidéo de la célèbre pâte à tartiner dont le pot a séjourné dans une voiture en plein soleil et qui se transforme pour la moitié en huile , a fini de me convaincre d’adopter le fait maison.
Par contre lorsqu’on  veut tester la célèbre pâte à tartiner aux chocolat et aux noisettes de Christophe Michalak mais que l’on n’aime pas le chocolat au lait ( et bien non … je ne jure que par le noir , désolée ), on fait comment ma petit dame ?
Et bien on met du chocolat noir et on revisite un peu la recette … mais  légèrement , c’est Michalak quand même !
Cette recette n’est pas la plus rapide de la blogosphère ( il existe des versions beaucoup plus rapides avec du beurre ou du lait concentré ) mais perso c’est celle que je garde car pour moi la meilleure .
Il faut par contre avoir un bon robot avec une lame solide ( je l’ai fait avec le thermomix hérité de ma môman ) pour réussir les différents mixages .
A vous de tester !

pate-a-tartiner-chocolat-pralin

Pâte à tartiner au chocolat noir et au pralin

Pour 1 gros pot

135 g de noisettes de qualité
60 de sucre semoule
50 de sucre glace
100 g de chocolat noir
6 cuillères à soupe de crème fraîche ( ou de crème de soja )
10 g de lait en poudre
1 petite cuillère à café d’huile de noisette ou une autre huile neutre

Mettre les noisettes sur une plaque et enfourner pour 20 minutes. C’est l’étape de la torréfaction .
Laisser refroidir et froisser les noisettes sous les doigts pour retirer la peau ( enfin le maximum, il va en rester un peu …)
Faire un caramel à sec dans une petite casserole à fond épais : mettre le sucre sans eau et laisser fondre en remuant de temps en temps )
Déposer le caramel sur une feuille de papier sulfurisé en une fine couche .
Laisser refroidir complètement puis le casser en morceaux .
Mixer 60 g de noisettes avec les morceaux de caramel . On obtient alors un pralin.
Retirer le pralin du robot et réserver.
Mixer le sucre glace avec le reste des noisettes. Réserver .
Faire fondre la chocolat noir avec 3 cuillères de crème fraîche pendant 2 à 3 minutes au micro-ondes ( surveiller au bout de 2 minutes et ajouter du temps si nécessaire ) . Mélanger et ajouter le restant de la crème fraîche et l’huile .
Mettre le chocolat dans le mixeur avec le reste des ingrédients et le sel.
Mixer jusqu’à obtenir une pâte homogène ( pour moi environ 1 minute en tout par petites pulsées car le robot chauffe vite ).
Verser dans un bocal hermétique et garder au frais . Au moment de s’en servir, réchauffer au micro-ondes pendant 30 secondes pour avoir la consistance idéale .

Moelleux aux pommes

Selon le vieux proverbe, Noël au balcon , Pâques aux tisons … La douceur est revenue sur Bordeaux mais c’est un peu normal, on s’est réveillé ce matin sous des trombes d’eau . J’espère que vous n’avez pas trop été touchés par les tempêtes de ces derniers jours et je pense particulièrement à nos amis Bretons, qui pour certains, ont été privés d’électricité .
On reste dans la pomme aujourd’hui avec ce moelleux qui à chaque fois a beaucoup de succès quand je l’apporte chez des invités. C’est bien simple on me demande à chaque fois la recette !
Et pourtant comme gâteau, il n’y a pas plus facile . Le  succès de ce dessert , c’est qu’il est très moelleux ( comme le titre l’indique, hihi ) grâce à la grosse quantité de pommes qu’il contient ( par rapport à la pâte, vous verrez en le faisant ) . Si on double les doses pour en avoir un plus gros, cela donnera même un sorte de gâteau avec la consistance d’un flan à l’intérieur. Mais dans ces cas là il faudra poursuivre la cuisson pendant 1 heure et le laisser refroidir dans le four éteint pour qu’il finisse de cuire.

moelleux-aux-pommes

Moelleux aux pommes

Pour  5 personnes

2 oeufs
100 g de sucre
100 g de farine
100 g de beurre
1 cuillère à café de levure chimique
1 bouchon de rhum
3 pommes
Sucre glace pour la décoration

Battre dans un saladier au fouet électrique les oeufs et le sucre jusqu’à obtenir une mousse blanchâtre ( ça doit tripler de volume ). Cette étape est très importante , ne la zappez pas car la texture et le moelleux du gâteau dépendra de cette opération également.
Ajouter la farine, le beurre, la levure et le rhum.
Mélanger. Eplucher et couper les pommes en petits dés. Ajouter à la pâte et bien mélanger. Toutes les pommes doivent être bien incorporées.
Beurrer un moule à manqué, le remplir de la pâte et enfourner pour 35 à 40 mn thermostat 6 ou 180 °.
Une fois refroidi, le démouler et saupoudrer de sucre glace.
Déguster tiède ou froid .

Sablés au chocolat et à la pistache

J’ai plusieurs boîtes à biscuits en fer et quand l’une est vide , je fais des petits gâteaux pour la remplir . Comme ils se gardent plusieurs jours ainsi enfermés hermétiquement , j’ai des réserves et cela me permet d’en avoir pour plusieurs jours sans qu’ils ne ramollissent . Pour tout vous avouer , le soir quand je regarde la télé ou que je geek jusqu’à plus d’heure et bien je grignote …
On a tous nos petites manies !

sablés-chocolat-pistache1

Biscuits au chocolat et à la pistache

Pour environ 28 biscuits

20 g de cacao en poudre non sucré
70 g de pistaches non salées sans la peau concassées en petits morceaux
70 g d’amandes en poudre
150 g de farine
120 g de beurre
1 oeuf
70 g de sucre en poudre
Sucre glace pour le dessus

Dans un saladier, tamiser la farine avec le cacao . Ajouter le beurre ramolli, les pistaches concassées, la poudre d’amandes et le sucre. En dernier ajouter l’oeuf et pétrir ( moi à la main ) jusqu’à obtenir une pâte homogène .
Former une boule et mettre au frais pendant 1 heure pour raffermir un peu la pâte.
Préchauffer le four à 180°
Sortir la pâte du frigo . Etaler du papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie
Etaler un carré de film plastique sur votre plan de travail.
Prendre une petite boule de pâte dans votre main de la taille d’une grosse noix .
L’aplatir ( sur environ 5 mm d’épaisseur ) avec la paume sur le carré de film plastique .
Avec un emporte pièce de la forme de votre choix, couper un sablé.
Le poser sur la plaque à pâtisserie .
Remettre la chute de la découpe dans le saladier avec la pâte.
Former ainsi chaque sablé un à un, c’est important .
La pâte sablée est friable et doit être ainsi travaillée pour obtenir un joli résultat sans vous énerver …
Enfourner pour 15 minutes , pas plus .
Une fois refroidis, les saupoudrer de sucre glace.
Ils sont meilleurs à partir du lendemain . Ils se conservent plusieurs jours dans une boîte en fer bien fermée.

Mini-cakes au citron

Il va bien falloir que je rentre mon petit citronnier qui s’est prélassé tout l’été dehors (lui… ). Entre soleil et averse il a été très productif cette année et j’ai un petit stock de citrons sous le coude . Du coup je n’ai pas fini de vous faire des recettes acidulées. En général ça vous plait bien , non ?
Vous n’êtes pas les seuls, ma fille aussi me réclame des gâteaux au citron … ce sont ses préférés avec les moelleux au chocolat .
Ici en version mini, c’est joli et chacun a le sien, donc pas de disputes sur lequel aura la plus grosse part . Ils sont bien moelleux et parfumés, c’est une recette que je garde et je la referai à coup sûr …

mini-cakes-au-citron

Mini – cakes au citron

2 ou 3 citrons bio suivant la grosseur + le jus
180 g de farine
3 oeufs
1/3 de sachet de levure chimique
100 g de beurre demi-sel
50 g de purée d’amandes ( en magasin bio )
150 g de sucre en poudre

(Autre version :  150 g de beurre et 40 g de poudre d’amandes si vous n’avez pas de purée d’amandes )

Pour le glaçage :

5 cuillères à soupe de sucre glace
3 cuillères à soupe de jus de citron

Préchauffer le four à 140 ° ( J’avais mis 180 ° et c’était trop chaud , ils ont trop bronzé )
Avec une râpe, râper le zeste de 2 citrons et presser le jus de tous les citrons .
Tamiser la farine avec la levure . Ajouter la purée d’amandes et mélanger.
Dans un autre saladier , battre au fouet le beurre ramolli avec le sucre pendant 2 minutes.
Ajouter les oeufs un à un en continuant de battre, puis le mélange farine – levure -purée d’amandes. Mélanger .
Ajouter le jus et le zeste des citrons. Bien mélanger .
Beurrer des mini -moules à cakes ( 6 à 8 suivant la grosseur, ici une plaque en silicone de 6 moules ).
Remplir les moules aux 3/4 et enfourner pour 35 à 45 minutes .
Vérifier la cuisson en enfonçant la lame d’un couteau ( pour moi un pic à brochette ) , elle doit ressortir sèche.
Démouler puis laisser refroidir .
Préparer le glaçage en mélangeant le sucre avec le jus de citron . Etaler sur le dessus des cakes et laisser refroidir .
Si vous voulez un glaçage blanc, mettre un peu plus de sucre glace .

Carrot cake aux noix de pécan

Un carrot cake avec un glaçage au chocolat parfumé à la confiture de lait . Parce que je le voulais un peu différent de ce que l’on peut voir sur la blogosphère .
Non pour être franche je ne suis pas fan des nappages avec du cream cheese et autres choses assez sucrées à la mode Anglo-saxonne .
Ici le chocolat se marie très bien avec les parfums de cannelle et de noix de pécan. Il est resté moelleux plusieurs jours et tout le monde a aimé.
Avec un petit thé c’est l’idéal !

carrot-cake

Carrot cake aux noix de pécan

130 g  de carottes râpées
80 g de noix de pécan
225 g de farine
190 g de sucre roux
1 sachet de levure chimique
3 oeufs
180 ml d’huile de tournesol
1 cuillère à café rase de cannelle

Glaçage au chocolat:

50 de chocolat noir
2 cuillères à soupe de confiture de lait
1 cuillère à soupe de lait
10 g de sucre glace

Préchauffer le four à 180°.
Huiler un moule à manqué. Réduiser les noix de pécan en petits morceaux sans trop les mixer ( J’ai mis les carottes et les noix de pécan dans mon blender et j’ai effectué quelques impulsions )
Battre les oeufs avec le sucre roux jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux.
Ajouter l’huile et mélanger.
Tamiser la farine et la levure et les ajouter. En dernier, ajouter les noix de pécan et les carottes puis mélanger .
Verser la pâte dans le moule et enfourner pour environ 50 mn. Vérifier la cuisson en enfonçant une lame de couteau ( j’utilise un pic à brochette ) , elle doit ressortir sèche.
Démouler le gâteau une fois refroidi.
Pour le glacage , faire fondre le chocolat avec la confiture de lait et le lait. Ajouter le sucre glace. Bien lisser. Etaler sur le cake avec une spatule. Laisser refroidir.