Poulet caramélisé aux 5 épices

Je vous ai déjà parlé du mélange 5 épices ou 5 parfums ? C’est un mélange Chinois composé de poivre noir du Sichuan, anis étoilé, cannelle, clous de girofle et fenouil. A ne pas confondre avec le 4 épices qui ne contient pas de poivre et dont les pourcentages d’épices sont différents. Le poulet ici se décline en version sucré – salé forcément avec sa touche de cannelle et la cuillère de miel. Mais le tout est bien dosé, sans en faire trop.
C’est une recette de James Trevor Oliver, dit Jamie Oliver, chef cuisinier et animateur Britannique, surnommé le Naked chef, chef nu en Français. Non pas qu’il cuisine dans le plus simple appareil ( oh my god ) mais parce qu’il n’a pas de toque et cultive la simplicité et le naturel.
Sa femme vient d’accoucher de son 5ème enfant ( si on m’avait dit un jour que je ferai la Gazette sur ce blog … ) mais il a encore le temps de cuisiner et d’écrire des ouvrages culinaires, je pense qu’il a assez de commis et de nanny autour de lui !

poulet-caramelise-aux-epices

Poulet caramélisé aux 5 épices

4 cuisses de poulet desossées ( demandez à votre boucher )
1 cuillère à café bombée de 5 épices Chinois ( à ne pas confondre avec le 4 épices, ce n’est pas le même mélange )
1 cuillère à soupe de miel
230 g d’ananas en boîte
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de vinaigre de vin blanc ( j’ai mis vinaigre de cidre )
1 cuillère à soupe de maïzena
Sel, poivre

Enrober le poulet avec la moitié du 5 épices + 1 bonne pinçée de sel et de poivre. Laisser mariner 15 mn.
Faire dorer le poulet avec un peu d’huile pendant 10 à 12 minutes. Arroser de miel pour caraméliser. Réserver.
Tailler les tranches d’ananas en fines tranches. Verser dans un saladier avec leur sirop ( c’est à dire un peu de sirop de la boîte, pas tout ) la sauce soja, le vinaigre et la maïzena. Verser dans la cocotte avec le poulet et faire revenir le tout jusqu’à ce que le poulet soit bien cuit.
Servir avec du riz ou des nouilles chinoises.

Les marinades bluffantes (1er volet ) : grillades de boeuf avec sa sauce qui déchire et poivrons à la plancha

Pour mon retour, j’ai le titre le plus long de toute l’histoire de ce blog.
Avis à la populatione ( prononcez à l’Espagnole sinon ça n’a aucun intérêt, même si dans ce cas c’est poblacion avec un accent sur le o mais j’ai pas trouvé pour l’écrire ), je ne suis pas disparue au coin de ta rue .Je manque juste un peu de temps et quelque peu de motivation, soyons honnête pour poster aussi régulièrement qu’avant . Mais je continue à cuisiner toujours autant et on a tellement adoré ces grillades que je ne pouvais pas vous laisser sans partager cette recette !!!
Tirée d’un ancien numéro de  »  Femme actuelle  » concernant plusieurs recettes de marinades bluffantes, originales et goûteuses, c’est la première d’une série que je commence ici.
Parce que c’est l’été, parce qu’il fait chaud, parce que c’est le temps des grillades, des planchas et du chabada bada. Et parce qu’avouons, une bonne viande marinée, c’est meilleur et ça en jette plus qu’une pauvre petite chipolata ou qu’une merguez qui éclate son jus sur ta belle robe, non ?

boeuf-mariné-au-whisky

Faux filet au Whisky

Pour 4 personnes

4 tranches de faux filet ( ou 4 petites entrecôtes ou une belle côte )
100 ml de Whisky ( ici du Ballantines au citron vert )
100 ml de sauce soja salée
2 cuillères à soupe de moutarde ( ici à l’ancienne )
2 cuillères à soupe de sauce Worcertershire
1 gros oignon nouveau ( ou 3 petits )
40 g de miel
Des poivrons ( vert, jaune, rouge ) épépinés et émincés
Huile d’olive
Poivre et sel du moulin

Hacher très finement l’oignon en petits morceaux.
Dans un bol, mélanger le Whisky avec la sauce soja, la moutarde, la sauce Worcertershire, le miel, l’oignon et le poivre.
Mettre la viande dans un récipient et verser la marinade dessus. L’enrober de sauce et placer au frais plusieurs heures.
Huiler une plancha, la faire chauffer et déposer la viande quand elle est bien chaude. Verser la marinade dessus.
Mettre les poivrons à côté , verser un peu d’huile dessus et un peu de sel et de poivre.
Faire cuire la viande selon les goûts en la retournant plusieurs fois avec la marinade et faire sauter les poivrons quelques minutes jusqu’à ce qu’ils soient tendres.
Servir de suite .

Poulet caramélisé à l’Orangina et graines de sésame

Pendant des années, j’ai détesté le sucré-salé. C’est bien simple, je m’enfuyais en courant quand je voyais le poulet aux pruneaux de ma maman. Fuir devant quelques pruneaux, ce n’est pas très courageux quand même. Et très vexant pour la cuisinière qui l’a préparé avec amour. Pardon maman, il devait être délicieux ton poulet. Comme tout ce que tu cuisinais d’ailleurs.
Depuis je me suis rattrapée et je vous propose régulièrement des viandes et des poissons avec des sauces à base de fruits qui ont compoté, du miel ou du sirop d’érable. Parce que maintenant … j’adore ça !
Ici je vous propose un poulet qui a cuit dans de l’Orangina. Non, ne fuyez pas vous non plus, c’est une belle découverte en cuisine.Très intéressant la caramélisation avec l’Orangina ! Et pourtant pour tout avouer, ne suis pas fan de cette boisson. Ni des autres boissons sucrées d’ailleurs.
Il parait que la recette de l’Orangina reste inchangée depuis 75 ans: du jus et de la pulpe d’orange, de l’eau gazéifiée, des agrumes ( pamplemousse, citron, mandarine ), des huiles essentielles , du sucre et des arômes naturels.
En réduisant elle compote et se transforme en une sauce délicieuse au bon goût d’agrumes, pas écoeurante, pas trop sucrée, juste comme je les aime. Par contre pas besoin d’ajouter du zeste d’orange comme dans la recette originale ( tirée du livret de recettes sur la célèbre marque ), j’ai testé et j’ai trouvé que c’était trop.
Et ce poulet est encore meilleur le lendemain !

poulet-a-l'orangina

Poulet caramélisé à l’Orangina et graines de sésame

1 poulet
200 g d’oignons
3 gousses d’ail
10 g de farine
70 cl d’Orangina ( ici 2 canettes de 33 cl )
2 cuillères à soupe de sauce soja salée
1 filet d’huile d’olive
Poivre du moulin
Graines de sésame

Peler et émincer finement les oignons. Peler et hacher l’ail.
Dans un saladier, mélanger les oignons avec l’ail, la sauce soja, l’Orangina et du poivre.
Découper le poulet et ôter la peau. Mettre le poulet dans le saladier ( tous les morceaux de poulet doivent être dans la marinade ) et laisser plusieurs heures au frigo.
Egoutter le poulet ( garder la marinade avec les oignons ) et faire dorer tous les morceaux dans une cocotte avec l’huile d’olive.
Retirer le poulet et à la place faire dorer les oignons ( garder l’Orangina ). Remettre le poulet avec l’Orangina, saupoudrer de farine et laisser mijoter environ 1 heure en remuant régulièrement .
Quand la sauce a bien réduit, stopper la cuisson.
Faire griller les graines de soja dans une poèle à sec et saupoudrer le poulet.

Poulet à la moutarde, miel, citron et thym

Il ne faut jamais se moquer de sa belle – mère, JAMAIS ! Les situations peuvent très vite se retourner. Pour la petite histoire, chéri est l’aîné d’une famille nombreuse ( si,4 enfants et 2 poules à longues plumes en liberté dans le jardin, c’est nombreux ) et je me fendais discrètement la poire quand je voyais sa maman se retrouver avec une chaussette orpheline après chaque machine à laver.
Sauf que maintenant moi aussi j’ai une famille nombreuse ( si, 3 enfants et un chat qui ramène des mulots vivants, c’est nombreux ) et j’ai le même problème ! Et je peux vous dire que de retrouver, à l’aide d’une lampe frontale un vieux coton- tige usagé sous le meuble de la salle de bain en voulant chercher l’autre chaussette, ça vous passe l’envie de rire…
Aucun rapport avec la recette aujourd’hui et je sens ma fille va encore se plaindre à ses copines que sa mère raconte sa vie sur son blog , mais je n’ai rien à dire à part que ce poulet est délicieux et d’une simplicité enfantine !

poulet-moutarde-thym

Poulet à la moutarde, miel, citron et thym

Pour 4 / 5 personnes

800 g de pilons de poulets
5 cuillères à soupe de moutarde ( ici un mélange de moutarde à l’ancienne et moutarde de Dijon )
2 cuillères à soupe de sauce soja noire salée
2 cuillères à soupe de miel
2 cuillères à soupe de jus de citron
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1/2 citron confit
Quelques branches de thym citron frais

Déposer les pilons de poulet dans un plat à gratin. Dans un bol, mélanger la moutarde avec la sauce soja, le miel, le jus de citron et l’huile d’olive . Verser cette sauce sur le poulet.
Déposer quelques branches de thym , des tranches de citron confit et enfourner pour 1 heure à 180°.
Retourner les pilons de temps en temps pour qu’ils dorent de partout.

Saumon laqué à l’orange et Ballantines au citron vert

D’habitude je ne bois jamais de Whisky ( pas trop fan d’alcool en général ) mais j’ai découvert récemment le Ballantines Brazil au citron vert lors d’une soirée partagée avec d’autres blogueuses au club Pernod à Bordeaux et je dois vous avouer franchement que j’ai aimé. On nous a fait goûter différents cocktails dont la star de la soirée , la Caïpi Ballsao et je l’ai l’ai siroté sans me faire prier ( genre style : personne touche à mon verre, ok ? )
Le Ballantines Brazil est élaboré à base de Whisky Ecossais et macéré avec des écorces de citron verts Brésiliens. Une rencontre entre deux univers opposés particulièrement réussie et originale . Associée à des quartiers de citron verts , du sucre de canne et des glaçons , cet apéritif n’est pas sans rappeler la Caïpirinha si célèbre au Bésil.
Je peux même vous dire que mon chéri qui était venu gentiment avec moi et qui ne jure que par le rhum a aussi apprécié son cocktail et qu’ il fait maintenant quelques infidélités à son cher Ti-punch du samedi soir ( tout ceci reste confidentiel bien sûr ).
Parce que le whisky est aussi excellent dans les recettes à base de saumon , voilà un saumon laqué aux parfums d’agrumes qui a régalé toute la famille !

saumon-laqué-à-l'orange-et-Ballantines

Saumon laqué à l’orange et au Ballantines au citron vert

Pour 4 personnes :

4 filets de saumon sans la peau
1 orange
2 gousses d’ail
90 ml de sauce barbecue
90 ml de Ballantines Brasil ou de Whisky Ecossais
90 ml de jus d’orange
2 cuillère à soupe d’huile neutre
2 cuillères à soupe de sauce soja
1 cuillère à café de gingembre frais râpé

Eplucher l’orange à vif avec un couteau bien aiguisé ( on ôte la peau et la partie blanche en même temps en gardant le plus de chair ). La couper en fines tranches puis recouper celles-çi en morceaux.
Peler et hâcher l’ail. Le faire dorer à feu doux très légèrement dans une casserole anti-adhésive avec l’huile sans le faire brûler .
Ajouter les morceaux d’orange, le jus d’orange, la sauce barbecue, le Whisky Ballantines, la sauce soja et le gingembre. Porter à ébullition et laisser mijoter environ 15 mn. La sauce doit s’épaissir et devenir sirupeuse. A la fin , verser la sauce dans un récipient profond et donner un petit coup de mixeur à bras plongeant pour que l’orange se fonde dans la sauce ( attention aux éclaboussures… j’ai voulu le faire dans la casserole … la cata … ) .
Dans un plat, déposer les filets de saumon, recouvrir de sauce et enfourner pour environ 10 – 15 mn à 180°. Surveiller la cuisson.
Servir bien chaud avec des papatoes ou un riz basmati .

Et pour un apéro ensoleillé top moumoute :  la Caïpi Ballsao :

caïpi-ballsao

Verser dans un grand verre 4 cl de Ballantines Brazil
Ajouter 1cl de sucre de canne liquide ou 2 cuillères à soupe de cassonade
Déposer 1 demi citron vert coupé en quartier
Ecraser fortement avec un pilon et remplir jusqu’au bord de glace pilée.
Déguster bien frais avec modération !

Pad thaï au poulet et crevettes

Ca y est , nous avons rallumé la cheminée et le chat commence à faire ses premières nuits à l’intérieur, lové au bout du lit . C’est signe que les nuits sont fraîches ( et humides en plus, ça mouille les papattes ). Finies les folles chasses au mulot et les dodos le ventre poilu sur la terrasse ( je parle du matou, what did you expect ? ) … Nous rentrons inexorablement dans l’hiver.
Pour vous réchauffer ( voir vous évader un peu ) , je vous propose un plat typiquement Thaïlandais : le pad thaï qui est juste un des meilleurs que j’ai mangé jusqu’à présent . Même sans cacahuètes ( je n’en avais pas ) c’est une vraie réussite . Je me suis permise de remplacer les nouilles de riz qui sont traditionnellement utilisées dans ce plat par les pâtes que l’on cuisine avec le chow mein ( et oui la nouille fait ce qu’elle veut )  .
Grâce au bouillon et le fait que la viande a mariné dans le citron vert , ce pad thaï n’ est pas sec du tout, le tout est même très moelleux et très parfumé . A refaire d’urgence !

padthai

Source : Ptitchef

Pad thaï au poulet et crevettes

Pour 3 / 4 personnes

250 g de nouilles à chow mein
300 g d’escalopes de poulet coupé en lanière
250 g de crevettes cuites décortiquées ( garder la queue)
1 poignée de pousses de soja
1 échalote
150 à 200 ml de bouillon de poule
1 oeuf battu
2 cuillères à soupe d’huile neutre
Coriandre fraîche
50 g de cacahuètes grillées hachées grossièrement

Pour la marinade:

2 petits citrons verts
1 gousse d’ail
1 cuillère à café rase de gingembre moulu
1 cuillère à soupe de nuoc mam
1 cuillère à soupe de sucre

Pour la sauce:

2 cuillères à soupe de sucre
2 cuillères à soupe de nuoc mam
1 cuillère à soupe de sauce soja
2 cuillères à soupe de brown sauce ( sauce Anglaise ) ou de sauce barbecue

Presser les citrons verts, ajouter le sucre, le nuoc mam, l’ail pressé et le gingembre en poudre. Mélanger et mettre le poulet dans cette marinade pendant 30 mn minimum.
Faire bouillir une casserole d’eau, éteindre le feu et déposer les nouilles pendant 5 mn . Egoutter . Émincer l’ échalote et le faire dorer dans 2 cuillères à soupe d’huile dans un  wok bien chaud. Ajouter le poulet avec sa marinade, faire dorer et verser l’oeuf battu , remuer et laisser cuire sur feu doux . Ajouter les pousses de soja et tous les ingrédients de la sauce ainsi que la coriandre. En dernier ajouter les crevettes et laisser réchauffer quelques minutes.
Ajouter dans le wok les nouilles et le bouillon chaud. Remuer , garnir des bols et saupoudrer de coriandre hachée et de cacahuètes concassées.

Saumon bio à la vodka et à l’aneth

Pendant que j’écris cet article , je vois les arbres de dehors ( parce que mon faux bananier lui,  tient le coup chaudement installé dans mon salon ) se dégarnir à vue d’oeil . Suivant les petites rafales de vent , certaines feuilles virevoltent dans les airs, comme suspendues, puis retombent inexorablement ( difficile à écrire ce mot ) sur ma terrasse en faisant un bruit de papier froissé . C’est joli pour l’instant mais dans quelques temps les arbres seront tous nus et on sera face à la réalité de l’hiver . Ne me remerciez pas, j’adore vous remonter le moral.
D’ailleurs moi aussi je perd mes feuilles , enfin mes cheveux mais il parait que c’est normal en cette saison . C’est pour être en accord avec la nature … J’ai quand même acheté un peu de levure de bière , histoire de ne pas ressembler au chêne de mon jardin en plein mois de janvier . Je veux bien être solidaire mais dans une certaine mesure . Et pour ceux qui pensent que j’ai goûté la vodka avant de manger le saumon , vous avez l’esprit très mal placé, j’essaie juste de faire un peu d’humour .
Bon comme d’habitude je m’égare et cette entrée en matière n’a en plus aucun rapport avec mon saumon bio . D’ailleurs  pourquoi bio ? Parce que j’y viens de plus en plus ( oeufs , lait, farine par exemple) et que j’ai forcément été influencée par le scandale sur ce poisson , pardi…
Et à ce propos, un petit message à Stéphane ( le môssieu se reconnaîtra ) , la prochaine fois que tu dis que le bio c’est du bidon , je te fais manger ta casquette de flic !

saumon-a-la-vodka

Saumon bio à la vodka et à l’aneth

Pour 2 personnes

2 pavés de saumon sans la peau
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 citron vert
2 cuillères à soupe de sauce soja
2 cuillères à soupe de Vodka
1 cuillère à soupe de poivre vert ( j’ai fais un mélange avec des baies roses )
10 cl de crème fleurette
Un petit bouquet d’aneth frais

Dans un bol. mélanger l’huile d’olive avec la vodka, la sauce soja, le jus d’un demi – citron et un peu d’aneth. Verser cette marinade sur les pavés de saumon et mettre au frais pendant au moins 30min. Faire dorer à la poêle les pavés juste pour les colorer, environ 1 minute de chaque côtés. Les égoutter et les disposer dans une cocotte. Retirer la graisse de la poêle et ajouter la crème fleurette puis le jus de la marinade avec l’aneth. Porter à ébullition. Disposer le saumon dans une cocotte puis verser la sauce à la crème fleurette dessus . Mettre les cocottes à cuire pendant 10- 15min à 180°  (surveiller la cuisson suivant les fours ).  Décorer avec le reste du demi – citron en lamelle et de l’aneth . Servir chaud .

Boulettes Yakitori { au poulet }

J’ai fais plusieurs essais et testé plusieurs versions en piochant sur les blogs de cette recette de boulettes au poulet que l’on mange dans les restaurants Japonais …  et pour être franche je ne suis pas satisfaite à 100% du résultat .Car bien qu’elles soient très bonnes et surtout pas sèches du tout , elles ont un goût différent de celles que l’on trouve là-bas.
Il faut dire que je suis difficile car j’ai un excellent restaurant Japonais à côté de chez moi et elles sont uniques .
J’ai retenté l’expérience de mettre des flocons d’avoine ( oui je sais ce n’est pas Japonais mais c’est pour la texture ) dans la viande et ces boulettes sont de nouveau moelleuses à souhait .
Si vous avez des idées ou des suggestions , je suis preneuse…

boulettes-japonaises-au-poulet

 

Boulettes Yakitori { au poulet }

Pour une quinzaine de boulettes

500 g de poulet cru hâché
1/3 de blanc de poireau
1 oignon nouveau
2 oeufs
4 cuillères à soupe de chapelure
4 cuillères à soupe de flocons d’avoine
2 cuillères à soupe rases de gingembre en poudre
4 cuillères à soupe de coriandre
1 cuillère à soupe de sauce soja noire salée
2 cuillères à soupe de Maïzena
poivre
1 cuillère à café d’huile de sésame
3 cuillères à soupe de farine ( pour le façonnage des boulettes )

Pour la sauce :

40 g de mirin ( on en trouve en grandes surfaces au rayon des sushis ou au rayon Exotique )
40 g de Saké
50 g de sauce soja sucrée
1 cuillère à café d ‘huile de sésame
1 pincée de gingembre

Mixer le poulet par petits morceaux . Le mettre dans un saladier . Mixer le poireau et l’oignon . Ajouter dans le saladier .
Mélanger puis ajouter les oeufs , les flocons d’avoine, la chapelure, le gingembre, la coriandre, la sauce soja, l’huile de sésame et le poivre selon votre goût .
Bien mélanger et placer le saladier au frais pendant 1 heure.
Préparer une assiette avec la farine et fariner vos mains.
Façonner des boulettes et les rouler dans la farine sur toutes leurs faces. C’est indispensable car la farce est assez molle .
Mettre les boulettes dans un plat allant au four et les mettre au four pendant quelques minutes sur la fonction grill juste pour commencer à les cuire et les assécher . Les retourner pour qu’elles soient dorées sur toutes leurs faces. C’est très rapide, quelques minutes seulement .
Pendant ce temps, mettre les ingrédients de la sauce dans une casserole et faire réduire la sauce sur feu doux pendant quelques minutes.
Mettre les boulettes dans une poèle sur feu doux avec la sauce et finir de les cuire en les retournant pour les napper de sauce .

Ramen au poulet

Excuses – moi si je te laisses tomber / au beau milieu du repas / mais j’en ai soupé de toi/ Excuses -moi, fini les bons petits plats / tu n’as plus qu’à réchauffer une autre femme au foyer / une qui t’aime sans poser de problème / une naïve et plus zen / une autre que moi / une qui soit belle et bête à la fois / une autre que moi …
Excuses -moi je saurai me débrouiller / tu sais les filles ne sont … pas plus cons que les garçons …
Excuses-moi de ne pas te ménager / mais les filles de mon espèce / on ne les tient pas en laisse / va chercher celle que tu peux tromper en toute impunité / une autre que moi …
Et rappelles une de tes prises femelles et puis oublies moi … ( ZAZIE )

A la demande générale ( ben quoi 3 personnes c’est la demande générale ) je vous ai interprété une petite chanson de ma copine … et encore je vous épargne le son de ma voix ( pour une prochaine fois, héhé …  )
Quel rapport avec ma recette ? La première strophe : « J’en ai soupé de toi … » , ca m’a inspiré …
Et puis je participe aussi à un petit concours .Ce mois-ci, le jury du défi cuisine de mars nous emmène à la découverte de la cuisine de rue du monde entier avec le défi Street Food from around the World :
http://recettes.de/defi-street-food  . Avec cette recette je vous propose un petit voyage au pays du soleil levant .
Vous ne connaissez pas le ramen ? Cette soupe Japonaise délicieuse et ultra parfumée  ??? Ok il faut avoir les ingrédients mais elle vaut vraiment le détour . Parce qu’il n’y a pas que les sushis dans la vie !!!

Photo apareil photo 1624

Ramen au poulet

Pour 2 – 3 personnes

70 g de ciboule Chinoise ( ou d’oignon nouveau )
1 cuillère à soupe d’huile de sésame ( ou arachide )
1 litre d’eau
1 cube de bouillon de poule
300 g d’escalope de poulet
2 cuillères à soupe de sauce soja salée
1 bonne pinçée de 4 épices
2 cuillères à soupe de mirin ( en grande surface au rayon des sushis ou en épiceries Asiatiques )
4 champignons noirs séchés (demander ceux qui vont plutôt pour la soupe, ils sont plus moelleux )
1/2 poivron rouge
2 pak – choï ( c’est un peu comme nos blettes ici )
1/2 cuillère à café de gingembre moulue
100 g de nouilles Japonaises  » somen  »
Quelques brins de coriandre fraîche si possible

Couper le poulet en fines lamelles et le mettre dans un plat creux avec 1 cuillère à soupe de sauce soja et le 4 épices. Enrober la viande et faire mariner au moins 30 mn.
Emincer la ciboule finement et la faire dorer avec l’huile dans une cocotte anti-adhésive sans que cela accroche .
Ajouter l’eau et le cube de bouillon de volaille.
Couper les feuilles du pak -choï avec quelques centimètre de blanc .
Quand l’eau bout , ajouter le pak-choï , le demi-poivron éminçé finement et épépiné , le poulet, l’autre cuillère de sauce soja , la sauce mirin, les champignons noirs et le gingembre.
Faire cuire environ 20 à 30 minutes à petits bouillons .
En attendant faire cuire les nouilles somen dans une autre casserole d’eau bouillante ( pas besoin de saler ) pendant 4 minutes . Egoutter puis rincer les pâtes. Egoutter à nouveau et ajouter au dernier moment au bouillon.
Ciseler la coriandre sur la soupe et déguster très chaud .

Vermicelles sautés au crabe

Voici une recette très simple que me faisait ma môman quand j’étais petite. En tant que Mamma  Italienne , elle ne faisait que très rarement de la cuisine Asiatique . Je pense même que c’est sa seule recette de ce style ! J’en refais souvent mais mes vermicelles ne sont pas aussi bonnes que les siennes, mais c’est normal …  c’était la meilleure !!!

vermicelles-sauté-au-crabe

Vermicelles sautés au crabe

Pour 3 – 4 personnes

125 g de vermicelles de riz
1 gros oignon
250 g de chair crabe ( si possible surgelée avec des morceaux de pinces)
1 cube de bouillon de poisson
2 cuillères à soupe de sauce d’huitres
2 cuillères à soupe de sauce soja
Huile de sésame

Faire bouillir de l’eau salée. Eteindre le feu et mettre les vermicelles à ramollir pendant 5mn.
Faire chauffer 250 ml d’eau avec un cube de bouillon de poisson et laisser fondre.
En attendant , faire revenir l’oignon éminçé finement avec un peu d’huile de sésame jusqu’à ce qu’il dore .
Ajouter les 3/4 de chair de crabe ( garder les morceaux de pinces pour mettre sur les vermicelles, la présentation sera plus jolie ), faire rissoler.
Egoutter les vermicelles et les ajouter dans la poèle avec le crabe . On peut à ce moment là les couper avec un ciseau .
Dans un bol, mettre 50 ml de bouillon avec la sauce soja et la sauce d’huitre.
Bien mélanger et arroser les vermicelles avec ce bouillon.
Mélanger le tout et faire chauffer sur feu assez fort quelques minutes.
Mettre dans le plat de service et verser le reste de crabe préalablement réchauffé  sur les vermicelles .