Poulet caramélisé aux 5 épices

Je vous ai déjà parlé du mélange 5 épices ou 5 parfums ? C’est un mélange Chinois composé de poivre noir du Sichuan, anis étoilé, cannelle, clous de girofle et fenouil. A ne pas confondre avec le 4 épices qui ne contient pas de poivre et dont les pourcentages d’épices sont différents. Le poulet ici se décline en version sucré – salé forcément avec sa touche de cannelle et la cuillère de miel. Mais le tout est bien dosé, sans en faire trop.
C’est une recette de James Trevor Oliver, dit Jamie Oliver, chef cuisinier et animateur Britannique, surnommé le Naked chef, chef nu en Français. Non pas qu’il cuisine dans le plus simple appareil ( oh my god ) mais parce qu’il n’a pas de toque et cultive la simplicité et le naturel.
Sa femme vient d’accoucher de son 5ème enfant ( si on m’avait dit un jour que je ferai la Gazette sur ce blog … ) mais il a encore le temps de cuisiner et d’écrire des ouvrages culinaires, je pense qu’il a assez de commis et de nanny autour de lui !

poulet-caramelise-aux-epices

Poulet caramélisé aux 5 épices

4 cuisses de poulet desossées ( demandez à votre boucher )
1 cuillère à café bombée de 5 épices Chinois ( à ne pas confondre avec le 4 épices, ce n’est pas le même mélange )
1 cuillère à soupe de miel
230 g d’ananas en boîte
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de vinaigre de vin blanc ( j’ai mis vinaigre de cidre )
1 cuillère à soupe de maïzena
Sel, poivre

Enrober le poulet avec la moitié du 5 épices + 1 bonne pinçée de sel et de poivre. Laisser mariner 15 mn.
Faire dorer le poulet avec un peu d’huile pendant 10 à 12 minutes. Arroser de miel pour caraméliser. Réserver.
Tailler les tranches d’ananas en fines tranches. Verser dans un saladier avec leur sirop ( c’est à dire un peu de sirop de la boîte, pas tout ) la sauce soja, le vinaigre et la maïzena. Verser dans la cocotte avec le poulet et faire revenir le tout jusqu’à ce que le poulet soit bien cuit.
Servir avec du riz ou des nouilles chinoises.

Poulet sauce BBQ épicée

Je suis toujours à la recherche de recettes faciles ( après une journée passée dans le food truck, j’ai envie de souffler un peu ), originales ( j’essaie tant bien que mal de vous mettre un peu de paillettes dans les yeux / c’est pas gagné ) et savoureuses ( ils se prennent pour top chef à la maison ). C’est pourquoi j’ai été comblée avec ce délicieux petit poulet déniché dans le livre de Dorian  » Je cuisine avec 4 ingrédients « .
Déjà j’adorais son blog, ses photos et ses textes mais là j’ai fait un arrêt sur images sur  plusieurs recettes du livre !
Pour la sauce barbecue, j’en voulais une de qualité ( composition naturelle, sans fructose-glucose et compagnie ) et j’ai craqué sur celle de chez Sophie’store, une épicerie fine en ligne de produits Anglo-Saxons et Américains ( avec une boutique situé à Talence pour les petits chanceux Bordelais).
Pour en revenir à la sauce Barbecue, elle décolle un peu les pans de la tapisserie ( tu as dit qu’elle s’appelait comment déjà ? Hot smoky ? Ah oui c’est normal ), c’est pourquoi je l’ai mélangée avec de la sauce barbecue classique mais si vous êtes un peu plus kamikaze que moi ( ou accessoirement que vous n’êtes pas famille nombreuse ), vous pouvez tenter une version plus caliente !

poulet-sauce-barbecue

Poulet sauce BBQ { hot smoky }

Pour 4 personnes

( NBJ’ai modifié la façon de procéder de Dorian pour obtenir une sauce plus sirupeuse )

800 g de pilons de poulet
30 cl de bière blonde
4 cuillères à soupe de sauce barbecue épicée ( Hot smoky de Lillie’s chez Sophie’store)
4 cuillères à soupe de sauce barbecue classique
3 gousses d’ail

Mettre les pilons de poulet dans une cocotte anti-adhésive. Verser la bière, les 2 sauces barbecue. Ajouter les gousses d’ail en chemise ( sans les peler ).
Porter à ébullition puis baisser le feu et laisser mijoter 30 mn.
Sortir le poulet avec une écumoire, le mettre dans un plat à gratin. Verser la sauce avec les gousses d’ail dans une casserole plus petite et laisser réduire pendant 15 à 20 mn en remuant régulièrement.
Verser la sauce réduite avec les gousses d’ail  sur les pilons de poulet et enfourner à 180° pour encore 15 à 20 mn.

Poulet Yassa

Fermez les yeux, aujourd’hui je vous amène en Afrique et plus précisément au Sénégal avec cette recette de poulet yassa. C’est une spécialité à base de poulet mariné dans du jus de citron, de la moutarde et de l’ail et cuit avec pas mal d’oignons. Et oui, rien de plus simple et pourtant c’est tellement bon !
Certains ajoutent les oignons hachés au moment de la marinade, ici j’ai choisi comme d’autres versions de les mettre après. Après une nuit au frigo, la viande  marinée est très parfumée . Et comme toutes les recettes à base de citron, on a beaucoup aimé …

poulet-yassa

Poulet Yassa

1 poulet coupé en morceaux ( ici 8 hauts de cuisses )
5 oignons moyens
3 citrons verts
3 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne ( ou 2 cuillères à soupe de moutarde forte )
2 gousses d’ail
2 cubes de bouillon de volaille
1 pincée de piment en poudre
4 cuillères à soupe d’huile d’olive
Curcuma ( facultatif, pour la couleur )
Sel

Couper le poulet en morceaux. Presser les citrons et mélanger le jus avec la moutarde et l’ail haché . Verser sur le poulet dans un plat creux. Couvrir avec du film alimentaire et déposer au frigo pendant plusieurs heures ( ici une nuit ).
Le lendemain, hacher les oignons en petits morceaux et les faire rissoler dans l’huile . Ajouter un fond d’eau et les cubes de bouillon de volaille.
Quand les oignons sont tendres, ajouter le poulet avec la marinade, le piment et le sel.
Laisser mijoter à couvert pendant environ 30 à 40 mn jusqu’à ce que le poulet soit bien cuit en remuant régulièrement. A la fin, saler et ajouter une ou deux pincée de curcuma . Remuer et servir de suite avec du riz ou de la semoule.

Poulet caramélisé à l’Orangina et graines de sésame

Pendant des années, j’ai détesté le sucré-salé. C’est bien simple, je m’enfuyais en courant quand je voyais le poulet aux pruneaux de ma maman. Fuir devant quelques pruneaux, ce n’est pas très courageux quand même. Et très vexant pour la cuisinière qui l’a préparé avec amour. Pardon maman, il devait être délicieux ton poulet. Comme tout ce que tu cuisinais d’ailleurs.
Depuis je me suis rattrapée et je vous propose régulièrement des viandes et des poissons avec des sauces à base de fruits qui ont compoté, du miel ou du sirop d’érable. Parce que maintenant … j’adore ça !
Ici je vous propose un poulet qui a cuit dans de l’Orangina. Non, ne fuyez pas vous non plus, c’est une belle découverte en cuisine.Très intéressant la caramélisation avec l’Orangina ! Et pourtant pour tout avouer, ne suis pas fan de cette boisson. Ni des autres boissons sucrées d’ailleurs.
Il parait que la recette de l’Orangina reste inchangée depuis 75 ans: du jus et de la pulpe d’orange, de l’eau gazéifiée, des agrumes ( pamplemousse, citron, mandarine ), des huiles essentielles , du sucre et des arômes naturels.
En réduisant elle compote et se transforme en une sauce délicieuse au bon goût d’agrumes, pas écoeurante, pas trop sucrée, juste comme je les aime. Par contre pas besoin d’ajouter du zeste d’orange comme dans la recette originale ( tirée du livret de recettes sur la célèbre marque ), j’ai testé et j’ai trouvé que c’était trop.
Et ce poulet est encore meilleur le lendemain !

poulet-a-l'orangina

Poulet caramélisé à l’Orangina et graines de sésame

1 poulet
200 g d’oignons
3 gousses d’ail
10 g de farine
70 cl d’Orangina ( ici 2 canettes de 33 cl )
2 cuillères à soupe de sauce soja salée
1 filet d’huile d’olive
Poivre du moulin
Graines de sésame

Peler et émincer finement les oignons. Peler et hacher l’ail.
Dans un saladier, mélanger les oignons avec l’ail, la sauce soja, l’Orangina et du poivre.
Découper le poulet et ôter la peau. Mettre le poulet dans le saladier ( tous les morceaux de poulet doivent être dans la marinade ) et laisser plusieurs heures au frigo.
Egoutter le poulet ( garder la marinade avec les oignons ) et faire dorer tous les morceaux dans une cocotte avec l’huile d’olive.
Retirer le poulet et à la place faire dorer les oignons ( garder l’Orangina ). Remettre le poulet avec l’Orangina, saupoudrer de farine et laisser mijoter environ 1 heure en remuant régulièrement .
Quand la sauce a bien réduit, stopper la cuisson.
Faire griller les graines de soja dans une poèle à sec et saupoudrer le poulet.

Quiche au Gorgonzola, poulet et tomates cerises

Depuis que j’ai déniché cette recette de pâte brisée trop bonne qui déchire, je suis la reine des quiches ( le premier qui fait un commentaire  par rapport à cette phrase, je le déshérite ). Du coup je fais les fonds de frigo et de placard à la recherche d’ingrédients qui m’inspirent et je me lance dans des associations qui parfois rencontrent beaucoup de succès.
Ici un petit peu de gorgonzola, un paquet de dés de poulet, des tomates cerises, du persil frais et voilà une délicieuse quiche toute simple qui fait un repas complet et met un peu de soleil dans les assiettes !
Le grand dadet, les pré-ados boutonneux et chéri qui pique de la barbe ( on me souffle dans l’oreillette :  » Et qui ronfle aussi  » mais ce n’est pas le sujet ) ont beaucoup aimé !

quiche-au-gorgonzola-tomates-cerises

Quiche au Gorgonzola, poulet et tomates cerises

Pour une quiche

1 pâte brisée maison si possible ( recette ici )
100 g de Gorgonzola
150 g de dés de poulet ( au rayon des dés de jambon )
3 oeufs
20 cl de crème fraîche allégée
Quelques brins de persil frais
Des tomates cerises de plusieurs couleurs
Pas de sel ( le fromage est déjà assez salé )

Préparer la pâte brisée, l’étaler et la mettre dans un moule ( ici j’ai utilisé un cercle de 25 cm ).
Mélanger les oeufs avec la crème fraîche. Râper ( ici avec la râpe à gros trous ) le Gorgonzola ou le couper en petits dés et ajouter à la crème. Hacher le persil frais ( au ciseau c’est pratique ) puis l’ajouter à la crème. Mélanger le tout.
Verser les dés de poulet sur le fond de la tarte puis le mélange crème-fromage .
Laver et couper des tomates cerises en 2 et les enfoncer légèrement dans la crème .
Enfourner pour 40 mn à 180° ou 30 mn si vous utilisez une pâte du commerce . Elle doit être bien dorée.
Servir tiède.

Poulet au miel, ketchup et citron vert

Attention mes petits ratons laveurs, passez votre chemin si vous êtes fan de Top Chef, Masterchef , Dans la peau d’un chef ( quelle imagination ces producteurs ) et que vouliez cuisiner pour vos prochaines recettes du compliqué, du lourd, du technique, découper des bâtonnets de légumes, mélanger des saveurs improbables ou mettre des fleurs dans vos assiette ( je plaisante mais je suis une grande assidue en fait  … )
Ici on prépare un poulet savoureux mais simple, facile, rapide et efficace  avec des ingrédients que l’on peut trouver dans son placard pour enrober le poulet d’une marinade sucrée – salée comme on les aime.
Et voilà, le tour est joué !

poulet-au-miel

Poulet au miel, ketchup et citron vert

Pour 4 personnes

4 cuisses de poulet ( pas de blanc , c’est trop sec )
1 citron vert bio
4 cuillères à soupe de ketchup
4 cuillères à soupe de miel
2 cuillères à soupe d’huile
2 cuillères à soupe de sauce barbecue
1 pincée de piment en poudre ( ou 2 gouttes de Tabasco )

Retirer la peau des poulets ( je le fais aux ciseaux et je tire ). Râper le zeste du citron et presser le jus .
Dans un bol , mélanger le ketchup avec la sauce barbecue , le miel, l’huile, le zeste et le jus du citron et le piment .
Dans un plat allant au four, badigeonner les cuisses de poulet et laisser mariner 30 minutes au frais .
Enfourner pour 40 mn à 180° en retournant les cuisses plusieurs fois et en badigeonnant au pinceau régulièrement avec la marinade .
Au moment de servir, on peut récupérer la sauce en la raclant dans un bol et en la remettant sur la viande pour faire un nappage .
Déguster bien chaud .

Cordons bleus au Beaufort

Si je vous dis  cordon bleu vous pensez à quoi ? L’expression pour désigner un fin cuisinier ( non pas moi ) , un magnifique oiseau exotique ( et wouai ) ou une escalope de viande panée avec du jambon et du fromage à l’intérieur comme ici ?  Le doute plane d’ailleurs sur l’explication du nom …
Personnellement je n’achète plus les cordons bleus du commerce . Pour la petite histoire , il faut savoir que l’escalope de veau de la recette initiale a été remplacée par de la viande de moins en moins chère , puis par une pâte à base de viande reconstituée avec des arômes et des colorants pour rappeler le goût du jambon . Le gruyère intérieur est devenu un liquide gluant rappelant le fromage fondu. On a recouvert le tout d’une chapelure molle et huileuse, de plus en plus épaisse dont il faut éviter de détailler la composition .
Vous ne voyez plus ce que vous achetez tout faits de la même manière , hein?
Aujourd’hui on peut même réchauffer les cordons bleus au micro-ondes . On est bien loin de la recette de base qui pourtant est des plus simple et qui a quand même un autre goût . Ici du poulet ( mais on peut utiliser du veau  ) , du jambon de qualité , du Beaufort parce que c’est un fromage de caractère et de la chapelure maison , que j’ai toujours d’avance ( je ne jette jamais  le pain devenu sec … ).
L’astuce pour bien les faire cuire est de les paner à la poêle puis de finir la cuisson au four . Le poulet du coup est uniformément cuit et la panure ne crame pas. Ils sont bien moelleux , on s’est régalé !

cordon-bleu

Cordons bleus au Beaufort

Pour 4 cordons bleus

6 fines escalopes de poulet
4 tranches de jambon blanc
100 g de Beaufort
1/2 bol de chapelure ( je mixe du pain sec tout simplement )
1/2 bol de farine
2 oeufs battus
Sel, poivre
Huile d’olive

Ecraser les escalopes de poulet entre 2 feuilles de film alimentaire pour les faire assez fines . Si vous utilisez des escalopes de poulet épaisses , il faut les recouper en 2 dans la longueur . Couper les tranches de jambon un peu plus petites que les escalopes de poulet . Découper des fines tranches de Beaufort avec une mandoline ( attention aux doigts ! ) et poser les tranches de fromage afin de recouvrir le jambon .
Préchauffer le four à 180°.
Replier le poulet en deux . Bien appuyer pour faire adhérer puis tremper les morceaux de poulet dans la farine en mettant partout . Secouer pour enlever l’excédent .
Tremper ensuite le poulet dans les oeufs battus ( salés et poivrés ) puis les tremper dans le bol avec la chapelure . Enduire de chapelure toutes les faces ( enfin c’est à dire dessus et dessous, il n’y a pas 10 faces  ) .
Faire chauffer un fond d’huile dans une poêle puis déposer les cordons bleus pour 1 ou 2 minutes environ sur chaque face . Ils doivent être bien dorés .
Les mettre dans un plat allant au four et enfourner pour 20 mn. Déguster de suite  .

 

Pad thaï au poulet et crevettes

Ca y est , nous avons rallumé la cheminée et le chat commence à faire ses premières nuits à l’intérieur, lové au bout du lit . C’est signe que les nuits sont fraîches ( et humides en plus, ça mouille les papattes ). Finies les folles chasses au mulot et les dodos le ventre poilu sur la terrasse ( je parle du matou, what did you expect ? ) … Nous rentrons inexorablement dans l’hiver.
Pour vous réchauffer ( voir vous évader un peu ) , je vous propose un plat typiquement Thaïlandais : le pad thaï qui est juste un des meilleurs que j’ai mangé jusqu’à présent . Même sans cacahuètes ( je n’en avais pas ) c’est une vraie réussite . Je me suis permise de remplacer les nouilles de riz qui sont traditionnellement utilisées dans ce plat par les pâtes que l’on cuisine avec le chow mein ( et oui la nouille fait ce qu’elle veut )  .
Grâce au bouillon et le fait que la viande a mariné dans le citron vert , ce pad thaï n’ est pas sec du tout, le tout est même très moelleux et très parfumé . A refaire d’urgence !

padthai

Source : Ptitchef

Pad thaï au poulet et crevettes

Pour 3 / 4 personnes

250 g de nouilles à chow mein
300 g d’escalopes de poulet coupé en lanière
250 g de crevettes cuites décortiquées ( garder la queue)
1 poignée de pousses de soja
1 échalote
150 à 200 ml de bouillon de poule
1 oeuf battu
2 cuillères à soupe d’huile neutre
Coriandre fraîche
50 g de cacahuètes grillées hachées grossièrement

Pour la marinade:

2 petits citrons verts
1 gousse d’ail
1 cuillère à café rase de gingembre moulu
1 cuillère à soupe de nuoc mam
1 cuillère à soupe de sucre

Pour la sauce:

2 cuillères à soupe de sucre
2 cuillères à soupe de nuoc mam
1 cuillère à soupe de sauce soja
2 cuillères à soupe de brown sauce ( sauce Anglaise ) ou de sauce barbecue

Presser les citrons verts, ajouter le sucre, le nuoc mam, l’ail pressé et le gingembre en poudre. Mélanger et mettre le poulet dans cette marinade pendant 30 mn minimum.
Faire bouillir une casserole d’eau, éteindre le feu et déposer les nouilles pendant 5 mn . Egoutter . Émincer l’ échalote et le faire dorer dans 2 cuillères à soupe d’huile dans un  wok bien chaud. Ajouter le poulet avec sa marinade, faire dorer et verser l’oeuf battu , remuer et laisser cuire sur feu doux . Ajouter les pousses de soja et tous les ingrédients de la sauce ainsi que la coriandre. En dernier ajouter les crevettes et laisser réchauffer quelques minutes.
Ajouter dans le wok les nouilles et le bouillon chaud. Remuer , garnir des bols et saupoudrer de coriandre hachée et de cacahuètes concassées.

Poulet à la citronnelle

Au moment où je vous écris cet article , je ne suis même pas sûre de pouvoir le terminer . Internet c’est génial quand tout marche ( forcément ) mais quand votre box affiche 3 PPP qui clignotent ( Purée Pourquoi ça Plante ), il y a de quoi se choper le tic de la paupière qui tressaute ou de se bloquer le muscle du psoas ( oui oui, ça existe )  .
Je ne sais pas si les techniciens de Free se retrouvent entre copains pour jouer avec les fils des boîtiers extérieurs en faisant croire qu’ils sont à la pêche mais c’est très pénible . Bon je termine avant que cela ne coupe avec cette recette de poulet à la citronnelle .
Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas posté de petite recette Asiatique , ça vous avait manqué, hein? Un plat facile ( comme d’habitude ) et bien parfumé , vous allez vous régaler mes petits canetons .

_MG_6223

Poulet à la citronnelle

750 g de poulet coupé en morceaux ou des pilons ( j’ai utilisé des blancs mais le résultat était un peu sec )
5 cuillères à soupe de citronnelle hachée fraîche ou surgelée ( Picard )
2 cuillères à soupe d’huile d’arachide
2 cuillères à café de sucre
1 pinçée de piment en poudre
3 cuillères à soupe de Nuoc Mam ou de sauce soja salée ( j’ai mis un peu des deux )
200 g d’oignons nouveau avec une partie
de vert ( la tige )
2 à 3 gousses d’ail hâchées
100 g de cacahuètes grillées et grossièrement concassées ( je n’en avais pas )
Sel et poivre

Réunir dans un saladier les morceaux de poulet avec la citronnelle , un peu de sel et de poivre et les oignons nouveaux émincés. Laisser mariner à température ambiante pendant 45 mn.
Faire chauffer un wok avec l’huile et faire sauter 5 mn le poulet avec sa marinade . Ajouter l’ail et le piment. Ajouter un filet d’eau, le sucre, le Nuoc Mam et continuer la cuisson jusqu’à ce que le poulet soit bien cuit .
Ajouter les cacahuètes et continuer la cuisson pendant 2 mn.
Servir bien chaud avec du riz Basmati.

Poulet Korma

Il existe plusieurs façons de réaliser la sauce du poulet korma ( enfin à la mode Occidentale car je ne pense pas que les Indiens utilisent beaucoup de produits laitiers … ) , avec de la crème fraîche liquide comme ici ou bien du lait de coco ou du yaourt . Le problème avec le yaourt c’est qu’il  » caille  » très vite lors de la cuisson et l’aspect du plat n’est pas très joli. Il faut donc le mettre en toute fin de cuisson mais du coup le poulet ne cuit pas de la même manière dans sa sauce . Et ici je voulais qu’il cuise bien avec tous les ingrédients et toutes les épices. Personnellement  j’utilise uniquement de la crème liquide entière ou crème fleurette car elle donne une onctuosité sans pareille à tous les plats . Ce n’est pas super light mais de toutes façons on n’en mange pas tous les jours et c’est tellement bon !
A déguster avec des naans et du riz  basmati, hihi ( ça rime, c’est n’importe quoi mais j’avais envie d’écrire ça…) .
Merci à ma copine Delphine de m’avoir donné cette recette.

_MG_5774

Poulet korma

Pour 4 personnes

4 hauts de cuisse de poulet
1 gros oignon
4 clous de girofle
4 gousses de cardamome
3 gousses d’ail hâchée
250 ml de bouillon de poulet
1 cuillère à café de gingembre en poudre
1/4 de cuillère à café de cumin en poudre
1 cuillère à café de graines de moutarde
2 tomates ( ou un peu de coulis de tomates )
1 cuillère à soupe de coriandre hâchée
75 g de poudre d’amandes
200 ml de crème fleurette ( crème liquide entière ) ou de lait de coco
1/2 cuillère à café de piment doux en poudre
1 cuillère à café d’épices indiennes ( ici la marque  » Les continents des saveurs  » chez Leader Price )
Une poignée d’amandes effilées ou de noix de cajou
Huile de tournesol
Sel, poivre

Dans une cocotte sur feu doux , faire dorer l’oignon émincé avec un peu d’huile, les clous de girofle et les gousses de cardamome écrasées ( je les écrase au pilon dans un bol ) .
Retirer les clous de girofle et les gousses de cardamome.
Ajouter les gousses d’ail hâchées et les cuisses de poulet sans la peau ( je la retire aux ciseaux ). Faire dorer le poulet sur toutes ses faces avec l’oignon .
Verser le bouillon de poulet , ajouter le gingembre , le cumin, les graines de moutarde, la tomates en dés, la coriandre, la poudre d’amandes, la crème fleurette , le piment en poudre, les épices indiennes, du sel et du poivre . Fermer la cocotte et laisser cuire environ 30 mn.
Découvrir et laisser réduire jusqu’à ce que la sauce épaississe et nappe la viande .
Faire dorer les amandes effilées dans une poêle à sec et saupoudrer le poulet une fois l’assiette dressée.