One pot pasta – Nouilles Chinoises au lait de coco

Avant à la maison, les nouilles Chinoises il n’y a que moi qui en mangeait. Et oui parce qu’une fois égouttées, à moins d’y mettre beaucoup d’huile ou de les mouiller avec un bouillon comme dans le pad Thaï, le résultat était un peu sec. Et mes critiques culinaires en culotte courte me renvoyaient le plat en cuisine illico presto avec un post it dessus : PAS BON !
Plus de soucis aujourd’hui, je les cuisine en mode one pot pasta ( depuis le temps que je vous en parle ), c’est à dire que les pâtes cuisent en mode risotto, avec tous les ingrédients dans la même cocotte et sans égoutter à la fin. C’est rapide, sain, équilibré, ça marche du tonnerre avec les nouilles Chinoises et vous pouvez même sortir les baguettes pour le coup !
Accompagnées de noix de St Jacques poêlées ou de ce vous voulez, vous m’en direz des nouvelles mes petits canards laqués.

IMG_1282

One pot pasta nouilles Chinoises au lait de coco

Pour 5 personnes

1 oignon
1 gousse d’ail
1 cuillère à soupe rase de curry
1 cuillère à soupe rase de paprika
1/2 poivron
1 courgette
3 carottes
250 g de nouilles Chinoises
30 cl de lait de coco
500 ml d’eau
Sel, poivre
Huile de sésame ou autre

Peler et émincer l’oignon finement. Peler et hacher l’ail. Dans un faitout ou une cocotte, faire revenir l’oignon et l’ail jusqu’à ce qu’ils soient tendres avec un peu d’huile ( j’ai ajouté un fond d’eau ).
Couper le poivron en fines lamelles. Eplucher la courgette et les carottes et les couper en fin bâtonnets ( j’ai utilisé un éplucheur à julienne ). Verser dans la cocotte ( avec un peu d’eau si besoin ) et faire suer les légumes pendant 8 minutes environ ( ils doivent devenir fondants ).
Ajouter les nouilles,les 500 ml d’eau, le lait de coco, le paprika, le curry et du sel. Appuyer avec une fourchette pour que les nouilles soient bien recouvertes de liquide ( en ajouter un peu si besoin ) et remuer régulièrement pendant encore 8 minutes environ. Couvrir la cocotte avec le couvercle et laisser reposer 5 à 10 minutes. Vérifier la cuisson.
Gouter pour voir s’il y a assez de sel, poivrer et servir bien chaud.

Sauce Barbecue ( pour mariner les grillades )

La tante de chéri qui a vécu plusieurs années au Brésil avait l’habitude de nous faire de délicieuses grillades quand nous étions tous réunis avec tous les cousins dans la maison familiale de la mamie . Parmi ces recettes , il y avait de délicieuses côtes de porc marinées dans du ketchup et des oignons en lamelles, ce qui donnait une sorte de sauce barbecue une fois la viande cuite .
Je peux vous dire qu’à chaque fois tout le monde finissait la viande à pleines mains et léchait l’assiette !
Au départ j’avais fait cette sauce barbecue pour accompagner les viandes une fois cuites mais en fait elle est assez épaisse et ressemble plus à une sauce tomate un peu épicée plutôt qu’à une sauce barbecue.
J’ai pensé alors à faire mariner ma viande avec comme la tatie et c’était parfait ! Ca change des traditionnelles marinade à l’huile d’olive et ça donne des grillades  très parfumées .
En plus sur bordeaux c’est l’été Indien en ce moment , alors il faut en profiter …

_MG_5956


Sauce barbecue ( pour mariner les grillades )

Pour un grand pot

1 oignon doux
1 gousse d’ail
1 poivron
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
100 g de concentré de tomates
3 cuillères à soupe de miel liquide
1 cuillère à soupe de moutarde Colman’s Mustard ( le best ! ) ou Savora
3 cuillères à soupe de ketchup
4 cuillères à soupe de sauce Worcester ( au rayon du monde en grandes surface )
10 cl de vin rouge (un Bordeaux bien sûr … non je ne suis pas chauvine ;-) )
250 ml de bouillon de poule
Sel
Poivre

Peler l’oignon et le couper en petits morceaux
Peler et gâcher l’ail . Couper le poivron en petits morceaux.
Faire revenir l’oignon et l’ail avec un peu d’huile d’olive dans une casserole. Ajouter le poivron rouge, le miel liquide, le concentré de tomates, le ketchup, la sauce Worcestershire, le bouillon de poule, du sel, du poivre, la moutarde Savora et le vin rouge .
Laisser réduire à feu doux jusqu’à ce que la sauce prenne une belle consistance . Laisser refroidir et mettre en pot . Conserver au frigo.
Pour faire la marinade , enduire la viande ( côtes de porc, poulet ) avec la sauce . Mettre dans un plat filmé avec du film alimentaire au frigo pendant quelques heures.
Griller ensuite la viande au barbecue .

Tartare de saumon, Granny Smith et aneth

Comme promis je vous poste une recette qui a été proposée comme entrée au restaurant où je suis en stage . La fraîcheur du saumon, la touche acidulée de la pomme, le croquant du poivron et le parfum un peu anisé de l’aneth en font une superbe association gustative.
Le jus de citron  » cuit  » le poisson en surface mais il reste cru à coeur donc il faut utiliser du poisson très frais ( on peut le placer un peu au congélateur , il est ensuite très facile à découper ) et utiliser un plan de travail et un couteau bien propre ( oui j’ai eu récemment des cours en hygiène alimentaire, pourquoi ? )
C’est super frais, léger et ça se mange sans faim …

_MG_5510

Tartare de saumon Granny Smith et aneth

Pour 4 personnes

250 g de saumon très frais
1/2 pomme Granny Smith
1/2 poivron rouge
1/2 citron vert
Aneth
Fleur de sel, poivre

Laver le poivron et la pomme et laisser la peau. Les couper en brunoise ( petits dés identiques de 1cm de côté environ ).
Placer le saumon au congélateur afin qu’il durcisse un peu. Le couper en petits cubes .
Mélanger le poisson avec la pomme et le poivron.
Presser le jus su citron, ajouter . Ciseler un peu d’aneth et ajouter avec le sel et le poivre.
Mélanger et goûter pour rectifier l’assaisonnement si nécessaire . Placer dans les verrines et consommer de suite ou placer au frigo.

Curry de poulet à la mangue

Il existe beaucoup de de recettes de curry et chacun le fait à sa sauce . Toujours en manque de temps, je vous propose une version facile et rapide avec cette fois ci une mangue mais vous pouvez aussi ne mettre que des poivrons ou bien d’autres fruits comme de la pomme râpée .
Je poursuis ma formation au lycée hôtelier pour encore trois semaines , les journées et les semaines sont longues mais c’est très intéressant et je suis à l’affut de tout ce que je peux apprendre. Ensuite nous serons à tour de rôle ( nous sommes 7 stagiaires ) dans un restaurant d’application pour tester et proposer à la vente nos recettes .
En cours de cuisine, nous réalisons essentiellement  les techniques de base et il y a des  choses que je ne referai sans doute pas ( il y a plus fun quand même que préparer un carré d’agneau et dégager les côtes  ) mais je vous posterai bientôt la recette de la tarte dite  » Bourdaloue  » que j’ai trouvé excellente…

_MG_4899

Curry de poulet à la mangue

Pour 6 personnes

3 escalopes de poulet ( ici 600 g )
2 petits oignons
1 petite boite de tomates concassées au naturel ( remplacer par 1 ou 2 tomates  l’été )
1 mangue mûre
1 poivron
1/2 boîte de lait de coco ( encore mieux la crème de coco qui est plus épaisse  ) ou 1 petite brique de lait de coco )
1 cuillère à soupe bombée de curry jaune doux en poudre
Huile d’olive, sel, poivre
Coriandre hachée fraîche

Eminçer les oignons finement et les faire dorer dans l’huile d’olive à la cocotte sans qu’ils n’attachent.
Découper les escalopes en lamelles et les ajouter aux oignons.
Laver et découper le poivron en lamelles après avoir enlevé les pépins. Faire dorer avec la viande.
Rajouter la mangue épluchée en lamelles puis la cuillère à soupe de curry, le lait de coco et les tomates concassées. Faire cuire sur feu doux en remuant régulièrement. Saler et poivrer . Cuisson 30 minutes environ.
Saupoudrer de coriandre hachée dans le plat.
Servir avec un riz basmati nature par exemple .

Houmous au poivron grillé

L’avantage quand on tient un blog , c’est que l’on teste des recettes que l’on n’ aurait jamais fait auparavant. Vous avez remarqué que l’on aime préparer chaque semaine ou chaque mois ce qu’on a l’habitude de cuisiner ? La sécurité de ne pas rater, la flemmingite aigüe ou la peur que les nouveaux plats ne plaisent pas …
Pour la blogueuse culinaire point de répit . Il faut bien vous faire partager les nouvelles saveurs que l’on découvre et vous donner envie de goûter aussi .
Ici j’ai tenté le houmous, cette spécialité du proche – Orient très appréciée au Liban notamment . Mais la purée de pois chiche toute seule ne m’a pas séduite. J ‘avais vu que certaines recettes contenaient du poivron grillé .
Au moment de la préparation, j’ai donc décidé d’ajouter du poivron et là le goût était tout de suite différent. Je vous livre donc cette version que j’ai largement préféré.
A déguster comme un mezzé , avec d’autres petites choses à manger  en entrée ou lors d’un apéro.
Personnellement j’avais préparé plusieurs tartinades différentes et ça a eu beaucoup de succès.

houmous-au-poivron

Houmous au poivron grillé

400 g de pois chiche en bocal
2 poivrons ( ici un rouge et un jaune )
3 cuillères à soupe de tahini ( crème de sésame en épiceries Orientales ou Asiatiques )
3 cuillères à soupe d’huile de sésame ( ou huile neutre comme le tournesol )
Le jus d’un citron
1/2 cuillère à café de cumin
Sel, poivre
Un peu d’eau ( environ 100 ml )

Faire griller les poivrons en les mettant 20 mn sous le grill du four en les retournant souvent.
Mettez-les dans un sac platique, fermer et laissez refroidir pour les peler plus facilement .
Ensuite pelez-les et épépinez-les. Détaillez-les en morceaux.
Egoutter les pois chiche et les mettre dans un blinder avec tous les ingrédients.
Mixer en ajoutant l’eau progressivement jusqu’à obtenir une crème
Homogène. Rajouter de l’eau si nécessaire.
Placer au frais plusieurs heures avant dégustation.

Curry vert de poulet au lait de coco et pois gourmands

Comme vous avez pu le remarquer , je suis une grande fan de la cuisine Asiatique . C’est une cuisine qui me touche, m’inspire et me procure beaucoup de plaisir gustatif. Cette recette très parfumée est une spécialité de Thaïlande et rien qu’en la dégustant elle m’a fait voyager vers Phuket.  Je me suis imaginée marchant tranquillement à dos d’éléphant  dans une forêt magnifique au milieu de frangipaniers et de manguiers . Non je n’ai pas fumé les feuilles du combawa ,  c’est juste une explosion et un vrai régal pour les papilles ( un peu comme le deuxième effet  » Kiss Kool ) . Par contre la pâte de curry vert est très épicée , il faut donc avoir la main légère !

curry-vert-de-poulet

Curry vert de poulet au lait de coco et pois gourmands

600 g de poulet
100 g de pois gourmands ( ici des surgelés de  la marque Picard )
150 g de poivron rouge sans la peau ( ici du poivron en bocal )
400 ml de lait de coco ( ici crème de coco en conserve )
20 cl d’eau
1 cube de bouillon de volaille
2 cuillères à soupe de coriandre surgelée ( ici encore Picard )
1 cuillère à soupe de sauce Nuoc Mam
1 cuillère à soupe de sauce d’huitres
Le zeste d’un demi combawa ou de citron vert
1 cuillère à café d’huile d’arachide
1 cuillère  à café de pâte de curry vert ( en épicerie Asiatique )…

Faire chauffer un wok ou un faitout avec l’huile mélangée au curry vert pendant quelques secondes ( perso je n’aime pas trop piquant mais on peut mettre 2 cuillères à café suivant les goûts. Vous pouvez goûter la sauce et en rajouter) . Ajouter le lait de coco. Couper le poulet en lamelles et ajouter au lait de coco. Mélanger .
Faire chauffer l’eau et mettre à dissoudre le cube de bouillon de volaille. Ajouter à la viande .
Ajouter la coriandre, la sauce d’huître, le nuoc mam et laisser mijoter 25 mn en remuant régulièrement . Ajouter les pois gourmands et le poivron et laisser cuire encore 10 mn environ.

Pan Bagnat

Avant de me lancer dans la réalisation du véritable pain bagnat ( pan banhat en dialecte Niçois ) je me suis un peu renseignée pour ne pas provoquer un tollé chez les habitants du littoral Méditérannéen Français qui jugent ( pour les puristes) les pains bagnat à la mayonnaise et aux haricots verts comme une hérésie destiné aux touristes.
Et puis je voulais retrouver le goût d’un sandwich inoubliable acheté dans une petite boulangerie de Nice il y a quelques années, sandwich qui a été dégusté à même le sol ( traduction on était assis par terre) alors qu’on attendait le ferry pour la Corse sous un soleil de plomb.
Ce fut un pur moment de plaisir … du thon, des oeufs, des olives noires, des tomates , des poivrons , de l’huile d’olive car pan bagnat signifie  » pain mouillé » ( traduction imbibé d’huile d’olive ) et normalement ça doit dégouliner sous les doigts.. Perso je n’ai pas été jusque là, j’ en ai mis juste ce qu’il faut pour ne pas que cela soit sec et c’était vraiment , vraiment délicieux !!!

pan-bagnat

 

Pan Bagnat

Il vous faut pour 3 sandwichs :

3 boules de pain Italien ( pain rond ) ou de pain de campagne.
Huile d’olive
Vinaigre basalmique
3 tomates ( ici des San Marzano, tomates allongées)
3 oeufs durs
1 petite boite de thon au naturel
1 poivron (ici un vert mais les jaunes sont plus doux )
1 oignon nouveau
Olives noires de Nice

Couper le pain en deux ,imbiber chaque faces d’huile d’olive suivant les goûts ( ou comme moi suivant le régime …)
Verser quelques gouttes de vinaigre balsamique .
Couper tous les ingrédients en lamelles et les disposer sur le pain. Egoutter le thon , l’écraser à la fourchette et l’émietter dans le sandwich.
Refermer le pan bagnat et le mettre au frais au moins 1 heure .