Salade de fèves, chèvre frais et épices dukkah

C’est décidé, avec les beaux jours qui arrivent, je me mets à la salade, matin, midi et soir. Cela fait 2 fois que je me trouve le cul-cul par terre en moins de quelques semaines, et même si la première fois c’était à cause de la tempête ( le haillon de mon food truck s’est refermé sur mon petit crâne / quoi vous n’avez pas suivi ? ), aujourd’hui c’est le tabouret strapontin sur lequel j’étais gracieusement assise qui s’est craqué d’un seul coup. Heureusement que le ridicule ne tue pas, ni la chute sur mon magnifique fessier non plus.
Je suis un peu en avance sur la saison des fèves ( elle commence en avril ) mais ici je les ai prises surgelées et pelées pour une question de grosse flemmardise aigue temps et de pratique ( maman overbookée, toussa, toussa … )
En ce qui concerne  les épices dukkah ( prononcez  » douka  » / aucun rapport avec Douchka , la chanteuse des années 80 ), c’est un mélange Egyptien de fruits à coque ( ici amandes et noisettes grillées ) auquel on ajoute de la coriandre, du cumin, des graines de sésame et une pointe sucre. C’est un peu la version orientale du zaatar mais en version sucrée – salée. On peut en mettre dans une salade composée, sur des légumes vapeur ou en marinade pour des brochettes de viande. De quoi faire marcher votre imagination !

salade-de-fèves

Salade de fèves, chèvre frais et épices dukkah

1 sachet de fèves surgelées et pelées
1 chèvre frais ( pas eu le temps de le mettre pour la photo )
2 oignons nouveaux
Epices dukkah Terre exotique
Sel, poivre
Vinaigrette maison

Faire cuire les fèves surgelées dans une casserole d’eau salée pendant quelques minutes ( ou suivre les instructions du paquet ).
Egouttez et laisser tiédir.
Concasser le chèvre en petits morceaux. Emincer finement les oignons nouveaux.
Disposer les fèves dans un saladier, ajouter le chèvre et les oignons émincés. Verser de la vinaigrette, du sel, du poivre et mélanger. Saupoudrer d’épices dukkah.

Piz’ naan au chèvre , miel et noix

Cunégonde , veux tu fromage ? / Oui papa avec du sucre dessus /  Non ma fille ce n’est pas l’usaaage… Comment vous ne connaissez pas cette chanson célèbre ? Elle date de Mémésalem pourtant ( la mamie de ta mamie ) . Mais je ne vous chanterai pas la fin, ce n’est pas le sujet. Aujourd’hui, je vous propose un joli voyage entre l’Inde et l’Italie avec des piz’naan au chèvre, coppa, miel et noix .
J’avais vu quelques photos sur Pinterest qui m’ont donné envie de tester ces versions à la mode Indienne . Après comme une pizza classique , on met ce que l’on veut dessus au gré de ses inspirations mais cette garniture est dans tous les cas ma préférée de toutes ! Vous pouvez confectionner vos naan maison avec la recette que j’avais publiée il y a quelques jours ou acheter ces pains déjà tout fait dans les magasins spécialisés, tout dépend du temps que vous avez devant vous .

_MG_7519

Piz’naan au chèvre , miel et noix

2 pains à naan nature ( voir recette )
Crème fraîche
4 tranches de coppa
6 tranches de chèvre
1 oignon nouveau
Quelques noix
Miel
Herbes de Provences
Quelques noix

Préparer les naan selon la recette sans mettre la vache qui rit ou prendre des naan déjà tout prêts.
Les badigeonner de crème fraîche , quelques rondelles d’oignons nouveau , déposer des tranches de coppa, des tranches de chèvre , saupoudrer d’herbes de Provence , d’un filet de miel et parsemer de morceaux de noix hâchés.
Enfourner pour 10 minutes à 200° .

Mini pastillas au poulet et safran

Tous les mois , le site recette.de crée par Stéphane organise un concours sur un thème différent . Ce mois ci le défi d’octobre 2013 porte sur un  thème plutôt  épicé, le safran , appelée aussi ‘ or rouge ‘ car c’est tout simplement l’épice la plus chère au monde. Le safran, ce sont en fait les pistils de la fleur de crocus ( quand je veux la jouer sérieux j’ai l’impression d’écrire pour Wikipédia … ) et quelques filaments suffisent pour parfumer tout un plat .
Je vous ai déjà dit que j’étais née au Maroc ? Oui peut être , on s’en fiche d’ailleurs mais du coup j’avais très envie de vous faire partager cette recette . Bien que je n’ai vécu au Maroc que les trois premières années de ma vie, je suis sensibilisée et touchée par leur cuisine . Peut- être mon cerveau a t’il enregistré les odeurs et les parfums de ce beau pays .Mes parents y ont vécu une grande partie de leur vie et leurs souvenirs sont là-bas entre Casablanca où mon papa était instituteur et les plages d’ Al-Hoceïma  où ils se retrouvaient dans un petit cabanon l’été pour pêcher et partager des bons repas avec leurs amis .
J’adore la pastilla mais je suis difficile car je ne l’aime pas trop sucrée . Je trouve que c’est dommage de cacher le goût du poulet et des épices ( oui normalement c’est du pigeon mais bon … ) sous trop de sucre . C’est pourquoi cette recette est parfaite car elle est équilibrée et donne au safran toute sa puissance et son arôme sans cacher les autres parfums.
Ici en version mini, tout le monde pioche et se sert à même le plat, dans l’esprit Marocain . Il n’y a plus qu’à se lécher les doigts !
Merci à mon amie Safya pour ses conseils précieux …

pastilla

Mini-pastillas au poulet 

Pour environ 25 mini pastillas au poulet

2 paquets de feuilles de brick
4 grosses cuisses de poulet ( le haut avec le pilon )
4 oignons nouveau
2 bonnes cuillères à soupe de coriandre hâchée
2 bonnes cuillères à soupe de persil hâché
Quelques filaments de safran ( 6 pour moi )
3 pincées de cannelle
2 cuillères à café rases de gingembre en poudre
Sel, poivre
3 oeufs
60 g d’amandes salées ( les amandes au rayon apéro )
1 cuillère à soupe de miel
2 cuillères à soupe de fleur d’oranger
2 cuillères à soupe d’huile de tournesol

Retirer la peau du poulet ( je le fais au ciseau ). Mettre les cuisses dans une cocotte anti – adhésive. Saupoudrer avec la cannelle et le gingembre . Ajouter les oignons ciselés ( je n’utilise que le blanc ). Commencer à faire dorer la viande en remuant pour bien mélanger les épices ( sauf le safran ) .
Ajouter 2 verres d’eau, couvrir et laisser mijoter environ 30 minutes . Remuer de temps en temps . Ajouter le persil , la coriandre, le miel,  du sel et du poivre et poursuivre la cuisson encore 10 – 15 mn. Il doit toujours y avoir de l’eau dans la cocotte. Ajouter un peu si besoin.
Retirer les cuisses de poulet et laisser refroidir .
Dans la sauce du poulet ( il doit rester dans la cocotte un bon fond sur 2 ou 3 cm ), casser les oeufs et mélanger avec une cuillère en bois sur feu doux .Ajouter le safran et faire cuire les oeufs comme des oeufs brouillés.  Ajouter l’eau de fleur d’oranger et réserver.
Désosser et récupérer toute la viande sur les cuisses de poulet . Couper la viande en petits morceaux ( je le fais aux ciseaux )
Mettre la viande dans la sauce et mélanger .
Concasser les amandes en morceaux assez petits ( pas de poudre ) .
Couper les feuilles de bricks en 2 et garnir d’une cuillère à soupe de garniture puis parsemer d’amandes .
Refermer la feuille de brick en forme d’un triangle comme pour un samoussa . Il existe des vidéos sur internet pour former les triangles, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’oeil . Ce n’est pas difficile , c’est juste un coup de main à prendre.
Badigeonner chaque triangle avec de l’huile sur toutes ces faces ( à l’aide d’un pinceau ) et enfourner pour 15 – 20 minutes à 180° .
Déguster chaud .
On peut saupoudrer le dessus avec du sucre et de la cannelle si vous aimez un peu plus sucré .

Empanadillas au boeuf

J’ai eu la surprise l’autre jour d’avoir un petit camion d’alimentation Colombienne sur le parking de mon boulot . J’ai bien sûr  sympathisé avec la cuisinière et elle m’a fait goûté ses différents empanadillas , au poulet et au boeuf. Ils étaient vraiment délicieux et je lui ai demandé ses secrets pour la  recette. Elle m’a donné quelques éléments et ensuite j’ai fait à ma sauce. Je les ai fait un peu plus light car les siens sont frits et comme vous savez la friture et moi …
J’aime beaucoup ce pays en plus , pas pour Shakira ( pas ma tasse de thé ) mais parce que ma soeur a adopté 2 enfants là-bas et que la culture ainsi que la cuisine Latine me parle ( allô , allô j’écoute ? )
Pour ceux qui ne connaissent pas les empanadillas , ce sont des petits chaussons farcis de différents ingrédients suivant les régions. Ils sont consommés et très appréciés dans toute l’Amérique du Sud ainsi qu’en Espagne ( on les nomme plutôt empanadas ). En Colombie par exemple ils sont vendus un peu partout dans les villes et se dégustent à tout moment de la journée en cas de petit creux.
Ils sont meilleurs tièdes car après ils ont tendance à sécher et à être plus bourratifs.
C’est idéal avec une salade verte et une margharita bien fraîche !

empanadillas

Empanadillas au boeuf

Pour environ 15 empanadillas

2 pâtes brisées
1 petite botte d’oignons nouveaux
350 g de viande hachée de boeuf
3 cuillères à soupe de petits pois
3 petits piquillos en bocal ( poivrons en bocal )
100 g de riz cuit
100 ml de coulis de tomates
Huile d’olive
1 cuillère à café de paprika doux
Quelques branches de persil frais

Préchauffer le four à 180°
Couper le blanc des oignons nouveaux en lamelles et le mettre dans une poèle avec de l’huile d’olive et la viande de boeuf hachée. Faire rissoler . Ajouter les piquillos, le riz, le paprika et le coulis de tomates et le persil haché au ciseau. Faire revenir le tout.
En dernier rajouter les petits pois.
Dérouler les pâtes brisées et découper des ronds avec un verre ou un emporte-pièces.
Farcir le milieu avec 2 petites cuillères à soupe de farce ( pas plus après vous allez galérer ) et refermer le chausson ( j’ai utilisé un moule à chausson , c’est bien pratique ! ) Souder les bords avec les bouts d’une fourchette ou d’un couteau.
Badigeonner les chaussons avec un peu de lait et enfourner pour 20 minutes environ.

Crab cake

Si un jour vous vous promenez dans l’état de Maryland et plus particulièrement dans  la ville de Baltimore aux Etats-Unis  vous risquez de goûter aux Crab cakes , cette spécialité de  croquettes moelleuses à l’intérieur et croustillantes à l’extérieur qui se trouve dans tous les bons restaurants ou petites baraques ambulantes sur la côte.
J’ai trouvé cette recette dans un numéro de   » Elle à table  » et bien que nous ayons trouvé cela délicieux,  je pense que la prochaine fois j’y ajouterai quelques herbes . Il faut les manger bien chaudes, arrosées de jus de citron et rapidement car elles ne se réchauffent pas !

crab-cakes

Crab cake 

Pour 16 croquettes de crabe

200 g de pommes de terre
2 oignons nouveaux (oignons blancs de forme allongés comme un bulbe)
2 boîtes de crabe
2 cuillères à soupe bombées de mayonnaise
1 oeuf
Tabasco
Sel
Chapelure
Huile d’olive
1 citron vert

Eplucher et faire cuire les pommes de terre dans de l’eau salée .Egoutter puis les écraser dans un saladier à l’aide d’une fourchette. Ajouter le blanc des oignons finement hachés , la chair de crabe égouttée , la mayonnaise et l’oeuf. Mélanger bien , assaisonner de sel ( au moins 1/2 cuillère à café rase ) et de tabasco .
Prélever une cuillère à soupe de mélange et façonner des petits palets entre vos mains.
Rouler les ensuite dans la chapelure et faire dorer sur les deux faces dans de l’huile d’olive assez chaude.
Egoutter sur du papier absorbant et servir bien chaud avec du jus de citron vert ..