Cookies noix – chocolat

Déjà trente cinq jours que je ne vous ai pas posté de recette de cookies. Ca vous manquait, hein mes poulettes ? Ou plutôt ça me manquait, toutes les excuses sont bonnes ( c’est pour le blog / je suis obligée de tester chéri / mes lecteurs m’en réclament à cors et à cris sur le Facebook que je n’ai pas / le chocolat c’est plein de magnésium / un petit cookies maison mes loulous, c’est mieux qu’une tartine à l’huile de palme.. ).
Pour tout vous dire, j’ai passé l’après-midi à la recherche d’une mission impossible ( trouver des fringues à ma fille ado / pas le film avec Tom Cruise ) et en rentrant j’ai eu besoin de réconfort . Du lourd, du costaud, de l’efficace, histoire de me remettre de toutes ces émotions ( et accessoirement d’ oublier qu’il va falloir refaire tous les magasins de la ville dans deux, trois mois, ça pousse vite à cet âge là ! ). Et pour cela, quoi de mieux que des cookies bien chocolatés , légèrement moelleux mais croquants sur les côtés, avec un petit mélange de noix, ces petites merveilles de la nature riches en acides oméga 3 ?
Rien, on est bien d’accord…

cookies-noix-chocolat

Cookies noix – chocolat

Pour 1 trentaine de petits cookies ou 15 cookies de 60 g

1 oeuf
145 g de sucre roux
270 g de chocolat ( moitié noir, moitié au lait )
120 g de beurre à température ambiante ( ou le mettre 20 secondes au micro-ondes )
180 g de farine
1/2 sachet de levure chimique
2 pincées de bicarbonate alimentaire
1 pincée de sel
140 g de noix ( ici un mélange en sachet de noix, noisettes, noix de cajou et amandes )

Dans le robot avec la feuille ( ou dans un saladier ), battre vitesse 1, le beurre avec le sucre. Ajouter la farine, la levure, le bicarbonate et le sel.
Concasser le chocolat en pépites au couteau. Hacher aussi au couteau les noix grossièrement; Ajouter dans le bol, mélanger . En dernier ajouter l’oeuf et mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène. Arrêter dès que l’oeuf est bien incorporé.
Faire des petites boules puis les aplatir sur une feuille de papier sulfurisé ( mettre sur plusieurs plaques en les espaçant de quelques centimètres ). Enfourner à 180° pour 11 minutes  pour les petits ou 13 / 14 minutes pour les grands. Ils vont durcir en refroidissant.

Cake à la roquette, noix et pistache

Pourquoi il est tout vert ton cake maman ? Parce qu’il y a de la roquette dedans. De la quoiii ? J’ai hésité à leur dire que c’était un gnome avec une tête de lapin qui était descendu d’un objet volant non identifié et qui me l’avait offert pour tester leur force mentale comme dans Koh Lanta quand ils mangent des vers, mais je n’ai pas osé. C’est susceptible un pré-ado ( et là j’ai deux beaux spécimens ) et ça n’a pas beaucoup d’humour surtout quand ce n’est pas lui qui rit bêtement.
Je vous laisse imaginer leurs têtes qui ont pris plusieurs expressions en quelques secondes ( ils peuvent postuler au livre des records / ou à l’école des mimes, au choix ) : l’étonnement ( sourcils en accents circonflexes et sans faute d’orthographe ), la stupéfaction ( une bouche entrouverte et le menton qui perd un étage  ) et une petite grimace que j’ai pris de manière objective pour un début de sourire.
Je ne vous dit pas qu’ils ont adoré et qu’ils m’ont demandé de les resservir à cors et à cris ( les friiites de Mamie Louise ! ) mais ils ont tout mangé sans recracher derrière la chaise. Bon, il faut dire qu’il y avait des invités et qu’ils savent se tenir un minimum à table.
Et bien moi personnellement j’ai beaucoup aimé et avec une petite sauce au yaourt, c’était très sympa !

cake-a-la-roquette
Source : Le livre 750 g de plaisir { Apéro dinatoire }

Cake à la roquette, noix et pistache

130 g de gruyère râpé
100 g de roquette
50 de cerneaux de noix
50 g de pistaches sans la peau
150 g de farine tamisée
3 oeufs
1 sachet de levure chimique
4 cuillères à soupe de lait
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 pincée de noix de muscade
1 cuillère rase à café de sel

Mélanger la farine, les oeufs, l’huile, le sel, la levure et la noix de muscade. Ajouter le lait et le gruyère râpé.
Hacher la roquette finement au robot sans le réduire trop avec les noix et les pistaches. Ajouter au mélange .
Verser la pâte dans un moule à cake aux 3/4 et enfourner pour 30 à 35 minutes. Enfoncer un couteau ou un pic à brochette , il doit ressortir sec.
Il est important de la déguster de suite, juste tiède . C’est à ce moment là qu’il est le meilleur.
Sinon il faudra le repasser quelques minutes au four.

Fromage de chèvre frais aux figues et noix

Si un jour on m’avait dit que je ferais du fromage de chèvre plus tard , je vous aurais répondu d’arrêter de fumer la moquette. Est-ce que sérieusement  j’ai la tête de Caroline Ingalls ( «  La petite maison dans la prairie «  / Je vous parle d’un temps que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaître ) en train de traire la biquette avec mon seau en bois et mes crocs roses à moumoute ( oui  d’accord mes sabots )?
Mais les choses ont changé ( que les fleurs ont fané / que le temps d’avant, c’était le temps d’avant ) , le home made bat son plein, on a envie de manger plus sain, de tester des petites choses soi même et en plus le lait de chèvre se trouve maintenant en grande surface !
J’ai trouvé cette recette chez Chef Nini qui recommande de le déguster avec un filet de sirop d’érable . Personnellement j’ai préféré nature ( même si je suis une grande fan du sucré-salé ) car les figues sucrent déjà pas mal …

chèvre-frais-figues-noix

Fromage de chèvre frais aux figues et noix

Pour 1 chèvre de 200 / 250 g environ :

1 litre de lait de chèvre ( en magasin bio si possible ou la marque Lactel en grandes surfaces )
6 cuillères à soupe de jus de citron (ou 3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre)
1 cuillère à café rase de sel
1 figue séchée
6 cerneaux de noix

Pour déguster :

Fleur de sel
Poivre du moulin

Verser de l’eau dans une casserole et l’ égoutter sans l’essuyer ( ainsi le lait ne va pas s’accrocher ).
Faire chauffer le lait à 82° (on trouve des thermomètres de cuisine à une dizaine d’euros dans toutes les grandes surfaces ).
Baisser le feu au minimum et verser de suite le vinaigre ou le jus de citron. Mélanger et faire chauffer encore 2-3 min sur feu moyen pour faire monter la température à 90° environ.
Eteindre le feu, retirer et couvrir la casserole. Laisser complètement refroidir à température ambiante sans y toucher pendant plusieurs heures.
Lorsque la préparation est froide, vous allez voir une dissociation entre un liquide transparent d’un côté ( il s’agit petit lait ) et une masse blanche (le caillé).
Préparer une passoire ( type passoire à pâtes , chinois ou passoire à poignée ) et recouvrir de carrés de gazes ( que l’on achète en pharmacie ). Déposez la passoire sur un récipient plus grand.
Versez le contenu de la casserole dans la passoire. La masse blanche a beaucoup réduit et est très liquide, c’est normal.
Laisser le caillé complètement s’égoutter ( il faut retirez le petit lait au fur et à mesure pour ne pas qu’il ne touche la passoire) pendant plusieurs heures au frigo.
Une fois que le caillé a bien perdu toute son eau, rabattre les bandes de gazes et presser au maximum.
Verser le fromage dans un bol, saler et ajouter les cerneaux de noix concassés et torréfiés et la figue hachée en petit morceaux. Mélanger à la fourchette.
Préparer un cercle à pâtisserie individuel ( ou un autre récipient si vous ne voulez pas le démouler par la suite ) et le poser sur une assiette.
Verser le fromage dedans et tasser avec le dos d’une cuillère.
Recouvrir d’un film alimentaire et laisser au frigo encore quelques heures.
Passer la lame d’un couteau le long du cercle afin de démouler le fromage ou le servir dans le récipient.
Déguster bien frais avec de la fleur de sel et du poivre .

Un conseil : Ne jetez pas le petit lait , il peut servir à faire de la pâte à pizza croustillante ( en remplacement de l’eau ), de la pâte à crêpes , etc …

Banana brownies

Je vous ai déjà proposé des recettes de brownies sur ce blog mais celui là détrône tous les autres ! Un peu à tous les niveaux d’ailleurs car il ne faut pas trop détailler la quantité de beurre ( que j’ai diminuée par rapport à la version de Pierre Hermé pourtant ) ni de calculer le nombre de calories si vous êtes au régime.
Mais il est tellement bon, tellement moelleux, tellement chocolaté et avec sa petite cerise en plus, pardon banane, sur le gâteau, qu’ on lui passe tout et que l’ on se laisse tenter sans culpabiliser.
En tout cas c’est pour l’instant c’est LE brownies ( je vais continuer de tester d’autres versions )  qui a eu le plus de succès à la maison …

111

Banana brownies

Pour 1 brownies

110 g de chocolat noir à 60% de cacao minimum
110 g de noix
100 g de farine
185 g de beurre pommade ( à température ambiante )
175 g de cassonade
3 oeufs
1 banane

Faire fondre le chocolat et ajouter le beurre .
Tamiser la farine et ajouter au chocolat puis ensuite le sucre et les oeufs, mélanger . En dernier ajouter les noix et remuer pour former une pâte homogène.
Tapisser un moule carré de papier sulfurisé ( environ 24 cm de côté ) et verser la pâte .
Peler et couper la banane en rondelles . Déposer des rondelles sur le dessus du brownies et enfourner pour 25 mn à 180°.
Petit conseil : si vous le faites la veille pour le lendemain, ne le cuisez que 22 mn , il sera plus moelleux à l’intérieur mais sera parfait pour le manger plus tard.

Piz’ naan au chèvre , miel et noix

Cunégonde , veux tu fromage ? / Oui papa avec du sucre dessus /  Non ma fille ce n’est pas l’usaaage… Comment vous ne connaissez pas cette chanson célèbre ? Elle date de Mémésalem pourtant ( la mamie de ta mamie ) . Mais je ne vous chanterai pas la fin, ce n’est pas le sujet. Aujourd’hui, je vous propose un joli voyage entre l’Inde et l’Italie avec des piz’naan au chèvre, coppa, miel et noix .
J’avais vu quelques photos sur Pinterest qui m’ont donné envie de tester ces versions à la mode Indienne . Après comme une pizza classique , on met ce que l’on veut dessus au gré de ses inspirations mais cette garniture est dans tous les cas ma préférée de toutes ! Vous pouvez confectionner vos naan maison avec la recette que j’avais publiée il y a quelques jours ou acheter ces pains déjà tout fait dans les magasins spécialisés, tout dépend du temps que vous avez devant vous .

_MG_7519

Piz’naan au chèvre , miel et noix

2 pains à naan nature ( voir recette )
Crème fraîche
4 tranches de coppa
6 tranches de chèvre
1 oignon nouveau
Quelques noix
Miel
Herbes de Provences
Quelques noix

Préparer les naan selon la recette sans mettre la vache qui rit ou prendre des naan déjà tout prêts.
Les badigeonner de crème fraîche , quelques rondelles d’oignons nouveau , déposer des tranches de coppa, des tranches de chèvre , saupoudrer d’herbes de Provence , d’un filet de miel et parsemer de morceaux de noix hâchés.
Enfourner pour 10 minutes à 200° .

Camembert rôti au miel, noix et cranberries

Où trouver l’inspiration pour inventer de nouvelles recettes originales et simples en même temps ? Se cogner tous les livres de cuisine pendant des heures à la bibliothèque de sa ville et attendre que les lumières des rampes s’éteignent une à une ( il faut partir maintenant madame… ) ? Regarder toutes les rediffusions des émissions culinaires qui existent sur le PAF ( chérie il est 2 heures du matin, tu viens te coucher ? ) ? Demander à mémé ses recettes fétiches ( laquelle ma petite, l’anguille aux truffes ou les bidaos grillés ) ? Partir à l’autre bout du monde et s’intégrer à une tribu nomade pour goûter leurs spécialités ( heuvous avez la wifi ) ?
Ou tout simplement ouvrir son frigo et trouver un bon camembert qui pue , se tourner vers le placard et tomber nez à nez avec un sachet de cranberries à côté d’un pot de miel et d’une poche de noix ?
Il suffit juste ensuite d’allumer son four et de  trouver quelqu’un de sympa pour aller chercher une bonne baguette de pain et une laitue …

camembert-roti

Camembert rôti au miel, noix et cranberries

Pour 2 / 3 personnes

1 Camembert de qualité avec une boîte en bois ( j’en ai testé plusieurs , Le rustique va très bien pour cette recette, certains camemberts ne fondent pas du tout et deviennent pâteux )
Quelques cerneaux de noix
1 petite poignée de cranberries séchées
Miel

Préchauffer le four à 180°.
Sortir le camembert de sa boîte , faire des entailles sur le dessus . Parsemer de noix , de cranberries et d’un filet de miel . Emballer le camembert dans du papier d’aluminium ou de papier sulfurisé et refermer le tout . Le remettre dans le fond de la boîte sans le couvercle et enfourner pour 15 / 20 minutes . Vérifier que le coeur est bien fondu.
Servir de suite avec du pain frais et une bonne salade .

Pain aux noix et figues sèches ( avec recette du levain liquide )

En flânant dans ma bibliothèque préférée ( je me soigne comme je peux de mes achats compulsifs de livres culinaires ) , je suis tombée sur un ouvrage  » 100% pain  » du célèbre boulanger Eric Kayser que j’ai aussitôt emporté chez moi.
Après une entrée en matière sur l’histoire ancestrale du pain , des boulangers d’hier et d’aujourd’hui et des bienfaits du pain sur la santé , nous voilà dans le vif du sujet avec la recette du levain liquide qui est utilisée dans toutes les boulangeries de ce grand boulanger qui a crée la fameuse baguette  » Monge  » .
Le levain liquide ( ou levain chef ) est tout simplement un mélange de farines , d’eau et d’un peu de sucre qui se réalise en plusieurs étapes et qui fermente pendant quelques jours . Vous allez voir des petites bulles se former sur le dessus . Ensuite il se conserve dans une boîte hermétique au frigo et il est ajouté aux  recettes lors du pétrissage ( donc rien de compliqué et le jeu en vaut vraiment la chandelle ) . Par la suite , n’hésitez pas à ajouter du levain liquide à toutes vos recettes de pain et même de viennoiseries, vous verrez la différence .
Personnellement ça fait plusieurs pains que je réalise du coup avec le levain liquide (dont une focaccia ) et je ne peux plus m’en passer. Il leur donne une saveur aux arômes délicats et une mie particulièrement moelleuse.
Moi qui ne suit pas très douée en boulange d’habitude, j’ai été bluffé par le résultat qui ici donne un pain un peu brioché ultra moelleux et qui est un pur régal avec du fromage .
J’ai utilisé une machine à pain pour le pétrissage et la levée mais vous pouvez le réaliser à la main comme un autre pain .

_MG_4324

Pain aux noix et aux figues sèches ( avec recette du levain liquide )

Préparation du levain liquide

Mélanger 50 g d’eau tiède avec 50 g de farine complète. Laisser fermenter 24 heures sous un torchon à température ambiante ( 20 à 25° )
Mélanger 100 g d’eau avec 100 g de farine type 65 et 20 g de sucre . Ajouter la préparation de la veille et mélanger . Laisser fermenter 24 heures sous un torchon à température ambiante ( 20 à 25° )
Mélanger 200 g de farine type 65 avec 200 g d’eau . Ajouter la préparation de la veille et laisser fermenter 12 heures sous un torchon à température ambiante (20 à 25 ° ).
Le levain liquide est prêt à l’emploi.
Il se conserve au frigo dans une boîte ou un bocal hermétique pendant longtemps mais il faut le  » rafraîchir  » de temps en temps en ajoutant un peu d’eau si nécessaire.
Bien mélanger avant de réutiliser.

Préparation pour 4 pains aux noix et aux figues sèches

500 g de farine de tradition
25 g de sucre
75 g de levain liquide
10 g de levure fraîche de boulangerie
100 g de cerneaux de noix
80 g de figues sèches
20 g de lait en poudre
75 g de beurre
10 g de sel
25 cl d’eau à 20 cl

Dans la machine à pain ( programme pain sucré ) , mettre la levure et 10 cl d’eau tiède . Si vous avez une machine qui a un préchauffage, enclencher la machine . Sinon, si elle pétrit de suite ( ça dépend des modèles ) , attendre 15 minutes.
Ajouter le restant de l’eau, le levain, et le lait en poudre. Ensuite ajouter la farine, le sucre, le beurre en morceaux et le sel.
Enclencher la machine et attendre le  » bip,bip, bip  » pour introduire les noix et les figues coupées en morceaux .
Avant l’enclenchement du programme cuisson ( en général une heure avant la fin ) donc après 2h30 de travail environ, sortir le pâton et le mettre sur un plan de travail fariné .
Couper en 4 morceaux , donner une forme allongée et mettre sur une feuille de papier sulfurisé .Donner des coups de cutter en biais et laisser reposer 1h30 sous un torchon humide dans un endroit chaud .
Faire chauffer le four à 220° avec une lèche frite à l’intérieur .
Quand le four est chaud, mettre le pain à cuire et jeter 2 verres d’eau dans la lèche- frite
. Cuisson 12 minutes .

Cake au potiron , noix et clémentines

Depuis quelques années déjà, la famille des courges s’invite doucement  dans nos desserts et notamment dans nos gâteaux, révélant de nouvelles saveurs originales . Détrônant un peu le célèbre carrot cake qui avait surpris à son époque les Français frileux de découvrir les légumes en version sucrée, le pumkin cake et ses variantes ( muffins et compagnie ) est en train de devenir un classique dans nos magasines préférés à ce moment de l’année .
C’est donc tout naturellement que j’ai testé ce cake déniché dans le « Saveurs 2013, spécial desserts « . J’ai juste remplacé l’orange par de la clémentine car j’avais des clémentines Corses qui ne sont pas traitées ( même les fruits ne se laissent pas faire sur l’Ile de Beauté ).
En plus avec le froid qu’il fait , je ne refuse pas d’allumer le four pour la bonne cause.
Bien parfumé , ce cake a un goût particulier avec le potiron et et les épices . Attention on aime … ou pas …

cake-a-potiron-noix-clementines

Cake au potiron, noix et clémentines

Pour un cake

300 g de potiron
175 g de farine
3 oeufs
75 g de beurre demi-sel
2 cuillère à soupe rases de miel
1 sachet de levure
200 g de cassonnade
1 cuillère à café d’épices à pain d’épices
4 clémentines bio (ici clémentines Corses )
50 g de noix

Faire cuire le potiron ( pour moi sans la peau ) dans un fond d’eau et à couvert jusqu’à ce qu’il soit cuit ( vérifier en enfonçant la lame d’un couteau ) et mixer-le finement afin d’obtenir une purée bien lisse.
Préchauffer le four à 180 °
Beurrer un moule à cake ;
Presser le jus de 3 clémentines et détailler la 4 ème en fines rondelles.
Mélanger le beurre ramolli avec la cassonnade , les épices . Ajouter la farine, la levure et les oeufs . Mélanger puis ajouter le jus des clémentines , la purée de potiron et le miel.
Concasser les noix , ajouter les 3/4 dans la pâte et mélanger .
Verser la pâte dans le moule . Répartir les rondelles de clémentines sur le cake puis saupoudrer avec les noix restantes .
Enfourner pour 45 minutes environ .
Vérifier la cuisson en enfonçant la lame d’un couteau , elle doit ressortir sèche .
Laisser refroidir avant de démouler .

Cake à l’orange, miel et noix

Les cakes on ne s’en lasse pas . Au petit- déjeuner , au goûter, le soir devant la télé ( et oui il n’y a pas que ma boîte de biscuits dans la vie ), on a tous envie d’une petite tranche de cake de temps pour assouvir notre gourmandise .
J’ai regardé ce que j’avais dans ma cuisine et dans le panier de noisettes que j’ai hérité de belle – maman il y avait aussi quelques noix .Il me restait aussi des oranges bio qui n’avaient pas beaucoup de jus et qui ne me serviraient pas à faire l’orangeade fraîche du matin.
J’ai eu un peu de mal à remettre la main sur l’appareil indispensable à ouvrir les coques. Pour la petite anecdote, quand j’ai demandé à chéri :  » Il est où le casse-noix ???  » , il m’a gentiment répondu :  » Il est dehooors  » , allusion au chat qui venait de sortir.  Pffffff, d’accord  il est chiant ,joueur  mon chat, il nous ramène tous les animaux vivants possible et il demande à rentrer et à sortir toutes les 5 minutes en miaulant devant la baie vitrée avec ses yeux de chat Potté, mais c’est mon doudou d’amour quand même !
Je vous conseille d’investir dans un bon casse-noix ( l’ustensile , pas le chat, hein ? ) parce qu’avec les dents j’ai déjà testé et ça fait un peu mal .
Ce cake est meilleur le jour même, après il a tendance un peu à sécher mais de toutes façons  trempouillé dans un petit thé c’est toujours délicieux

cake-a-l'orange-et-aux-noix

Cake à l’orange, miel et noix

200 g de farine
130 g de sucre
70 g de beurre demi-sel ramolli ( ou 140 g si vous n’avez pas de purée d’amandes )
70 g de purée d’amandes ( en magasin bio )
3 oeufs
1 sachet de levure
1 orange bio
1 bouchon de rhum
75 g de cerneaux de noix
2 cuillères à soupe de miel

Préchauffer le four à 180°
Fouetter le beurre avec les oeufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Ajouter la purée d’amandes. Mélanger et ajouter la farine, la levure, les oeufs et le miel.
Râper le zeste de l’orange et presser le jus. Ajouter à la pâte avec les cerneaux de noix, le rhum et mélanger .
Verser dans un moule à cake et enfourner pour 40 – 45 minutes environ suivant la hauteur du moule à cake )
Vérifier la cuisson en enfonçant la lame d’un couteau, elle doit ressortir sèche .

Strudel aux pommes et mirabelles

J’avais tenté il y a longtemps de faire un strudel, cette spécialité Autrichienne à base de pommes en général, de fruits secs et de cannelle, mais j’avais tellement galéré pour faire la pâte ( qui doit être très fine ) que je m’étais dit :  » plus jamais ma cocotte  ».
Mais ça c’était avant de tenir un blog et de me dire qu’il n’est pas bien de rester sur un échec culinaire , surtout quand la pâtisserie en vaut la peine .
Donc j’ai changé de recette pour la pâte et j’ai retenté le coup un jour où j’étais zen, en écoutant bien fort un bon morceaux de Muse . Oui vous savez les enfants sont à l’école alors je fais ce que je veux …
Et là c’était beaucoup mieux !

strudel-aux-pommes-et-mirabelles

Strudel aux pommes et mirabelles

Pour un gros strudel ( environ pour 8 personnes )

750 g de mirabelles
750 g de pommes
50 g de beurre
80 g de sucre roux
80 g de fruits secs au choix ( noix , amandes … )
80 g de chapelure
1/2 cuillère à café de cannelle
250 g de farine tamisée
2 jaunes d’oeufs
3 cuillères à soupe d’huile
1 pincée de sel

Préparer la pâte en mettant la farine dans un saladier avec l’huile , les jaunes d’oeufs, le sel et 125 ml d’eau.
Travailler la pâte à la main et faire une belle boule.
Laisser reposer 30 mn.
Rincer et dénoyauter les mirabelles. Peler et couper les pommes en fines tranches. Mettre les fruits dans une poèle avec le beurre et le sucre. Faire dorer quelques minutes jusqu’à ce que les pommes ai lâché de l’eau.
Ajouter la chapelure , la cannelle et les noix. Faire revenir le tout quelques minutes.
Eteindre la poèle.
Mettre un grand carré de papier sulfurisé sur votre plan de travail.
A l’aide d’un rouleau à pâtisserie commencer à étaler la pâte puis finir de l’étirer à la main. La pâte doit être très fine  et former un grand rectangle.
Poser les fruits dessus et refermer le boudin. Perso mon boudin faisait 40 cm de longueur.
Placer le boudin au frigo pendant au moins 1 heure pour que la pâte durcisse.
Badigeonner de jaune d’oeuf ou de lait et enfourner pour 30 minutes.
Déguster plutôt le lendemain , une fois bien refroidi, avec de la crème fraîche par exemple …