Poulet caramélisé aux 5 épices

Je vous ai déjà parlé du mélange 5 épices ou 5 parfums ? C’est un mélange Chinois composé de poivre noir du Sichuan, anis étoilé, cannelle, clous de girofle et fenouil. A ne pas confondre avec le 4 épices qui ne contient pas de poivre et dont les pourcentages d’épices sont différents. Le poulet ici se décline en version sucré – salé forcément avec sa touche de cannelle et la cuillère de miel. Mais le tout est bien dosé, sans en faire trop.
C’est une recette de James Trevor Oliver, dit Jamie Oliver, chef cuisinier et animateur Britannique, surnommé le Naked chef, chef nu en Français. Non pas qu’il cuisine dans le plus simple appareil ( oh my god ) mais parce qu’il n’a pas de toque et cultive la simplicité et le naturel.
Sa femme vient d’accoucher de son 5ème enfant ( si on m’avait dit un jour que je ferai la Gazette sur ce blog … ) mais il a encore le temps de cuisiner et d’écrire des ouvrages culinaires, je pense qu’il a assez de commis et de nanny autour de lui !

poulet-caramelise-aux-epices

Poulet caramélisé aux 5 épices

4 cuisses de poulet desossées ( demandez à votre boucher )
1 cuillère à café bombée de 5 épices Chinois ( à ne pas confondre avec le 4 épices, ce n’est pas le même mélange )
1 cuillère à soupe de miel
230 g d’ananas en boîte
1 cuillère à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de vinaigre de vin blanc ( j’ai mis vinaigre de cidre )
1 cuillère à soupe de maïzena
Sel, poivre

Enrober le poulet avec la moitié du 5 épices + 1 bonne pinçée de sel et de poivre. Laisser mariner 15 mn.
Faire dorer le poulet avec un peu d’huile pendant 10 à 12 minutes. Arroser de miel pour caraméliser. Réserver.
Tailler les tranches d’ananas en fines tranches. Verser dans un saladier avec leur sirop ( c’est à dire un peu de sirop de la boîte, pas tout ) la sauce soja, le vinaigre et la maïzena. Verser dans la cocotte avec le poulet et faire revenir le tout jusqu’à ce que le poulet soit bien cuit.
Servir avec du riz ou des nouilles chinoises.

Tarte Normande aux pommes

Le matin je suis très maladroite ( il existe une expression très poétique qui dit la tête dans les fesses mais je préfère dire mal réveillée ) et je fais tout tomber. Ou alors ce sont les objets qui me jouent de mauvais tours. Comme la poignée du mug qui lâche brutalement pendant le transport de la cuisine à la table. Avec le café bouillant dedans bien sûr. Sinon il n’y aurait aucun intérêt pour mes spectateurs. En général il n’y a que le chat qui trône tel un sphinx sur le buffet et bien qu’il ne bouge qu’une demie moustache sans laisser rien paraître, je le soupçonne de bien se marrer à l’intérieur.
Mais vous vous demandez bien quel rapport avec cette sympathique tarte Normande aux pommes, et bien il n’y en a pas. Je ne vais pas me mettre à confectionner des gâteaux de bon matin pour les retrouver sur mes chaussons !
D’ailleurs la précision sur le fruit qui compose cette tarte  n’est pas utile car une tarte Normande est toujours aux pommes. Le reste c’est de la revisite ( oui je sais pour une blogueuse culinaire qui est toujours en train de modifier les recettes je ne devrais pas trop ramener ma poire / enfin ma pomme ).
Avec une pâte sablée maison ( si possible / mais si c’est possible ) elle est très simple mais vraiment délicieuse . A refaire sans tarder.

tarte-Normande

HARIBO

Le sphinx ( mon chat Haribo )

Tarte Normande aux pommes

1 pâte sablée ( recette ici )
4 pommes à cuire
20 cl de crème fraîche
70 g de sucre
4 oeufs
50 g de Maizena ou de poudre d’amandes ( ici de la Maizena )
1 cuillère à soupe de Calvados ou de rhum vieux
Quelques gouttes d’extrait de vanille
Sucre glace pour le dessus ( facultatif )

Préparer la pâte sablée et l’étaler dans un moule à tarte ( ici un moule à manqué de 24 cm ). On peut réaliser des sablés avec les chutes. Mettre au frais 30 mn.
Peler et couper les pommes en cubes. Les disposer sur la pâte et enfourner 10 mn à 180° pour précuire la pâte et les pommes.
Battre les oeufs avec la crème fraîche. Ajouter le sucre, la Maizena, la vanille et l’alcool. Si l’appareil a des grumeaux, donner un petit coup de mixeur plongeur.
Sortir la tarte et verser la crème aux oeufs. Remettre au four pendant 45 à 50 mn. Le dessus doit être doré et la crème bien cuite .
Laisser refroidir et mettre au frais avant de déguster.

Tarte au citron meringuée

J’ai mis mon citronnier dehors et je ne sais pas ce qui s’est passé, mais il a perdu 3 citrons d’un coup. La chaleur peut être ou le mistral Bordelais.
Du coup ma fille a suggéré un petit atelier cuisine pour que je lui apprenne à réaliser son dessert préféré : la tarte au citron meringuée.
Je vois déjà des yeux qui pétillent. Il parait que la tarte au citron est dans le top 10 des desserts préférés des Français !
J’ai réalisé plusieurs versions mais sur c’est celle de Thierry Mulhaupt ( le célèbre pâtissier Alsacien ) dénichée sur le site de Mercotte que j’ai vraiment craqué.
Une pâte sablée croustillante et fondante, une garniture au citron pas trop acidulée ( moins que le lemon curd )  bien parfumée ainsi qu’ une meringue Italienne parfaite ( ça c’est ma recette mais c’est le seul moyen pour avoir un décor qui se tient bien ), cette tarte est juste une petite tuerie et à chaque fois que je la réalise, je n’ai que des compliments …

tarte-au-citron-meringuée

Tarte au citron meringuée

Pâte sablée :

250 g de farine
140 g de beurre
30 g de poudre d’amandes
75 g de sucre
1 bonne pincée de sel
1 jaune d’oeuf
Un peu d’eau

Royale au citron :

2 oeufs
1 jaune d’oeuf
100 g de sucre
25 g de Maizena
170 g de crème Fleurette ( crème entière liquide )
130 g de jus de citron
1 citron jaune bio

Meringue Italienne :

2 blancs d’oeufs
125 g de sucre
40 ml d’eau
1 pincée de sel

Préparer la pâte ( au robot avec la feuille ) ou à la main : sabler la farine et le beurre ramolli dans le bol du robot équipé de la feuille. Ajouter la poudre d’amande, le sel, le sucre. Mélanger jusqu’à obtenir un sable grossier. Ajouter le jaune d’oeuf en dernier et ajouter si besoin 1 ou 2 cuillères à soupe d’eau jusqu’à ce que la pâte forme une belle boule.. Étaler entre deux feuilles de film alimentaire et laisser reposer au frigo 1 heure .

Préparer la royale au citron : Mélanger la Maïzena avec le sucre et verser ce mélange sur les oeufs et le jaune en fouettant. Ajouter ensuite le jus de citron, le zeste et la crème. Mélanger pour obtenir un mélange homogène.

Le fonçage : étaler la pâte sur une épaisseur de 2/3 mm et foncer un cercle à tarte ( ici 24 cm de diamètre ). Réserver au frais pendant que le four préchauffe à 180°. Précuire le fond de tarte à blanc pendant 5 min puis le garnir avec la royale au citron et poursuivre la cuisson pendant 30 min.
Laisser refroidir sur une grille.

Préparer la meringue Italienne : verser le sucre avec l’eau dans une casserole . Porter à ébullition pour réaliser un sirop de sucre . Placer un thermomètre et atteindre la température de 118°.
Pendant ce temps, monter les blancs en neige avec le sel jusqu’à ce qu’ils soient fermes.
Dès que le sirop atteint la bonne température, verser le sirop en filet ( attention aux éclaboussures, le mieux est de verser sur le côté, pas sur le fouet ) et continuer à battre jusqu’à ce que les blancs en neige soient bien brillants et forment un bec d’oiseau.
Mettre dans une poche à douille et déposer sur la tarte comme vous voulez.
Dorer au chalumeau ou au grill du four.
Laisser refroidir et placer au frigo pendant au moins 2 heures.

Torta della nonna

Aujourd’hui je vais vous parler avec les mains  pour vous présenter la torta della nonna , la tarte de la grand-mère en Italien ( comment ça vous ne parlez pas Italien couramment ?  ). Une douceur que vous trouverez souvent en Toscane ou en Ligurie. A l’instar de notre tarte au citron meringuée nationale, vous pourrez déguster cette délicieuse tarte à base de pâte sablée, de crème pâtissière parfumée à la fleur d’oranger et au citron, agrémentée de pignons de pins, plutôt dans les restaurants que chez la mamma ( surtout si vous n’avez pas de grand-mère Italienne… )
Le problème dans toutes les grandes villes c’est de trouver son chemin pour ne pas finir dans un des nombreux restaurants attrape-touristes chers et pas forcément bons. La solution serait de dénicher les endroits où dînent les habitants.
Autre option :  préparer la torta della nonna soi- même !

torta-della-nonna

Torta della nonna

Pour la pâte :

250 g de farine
125 g de beurre mou
90 g de sucre
30 g de poudre d’amandes
1 oeuf
1 petite pincée de fleur de sel
2 à 3 cuillères à soupe d’eau

Pour la crème :

400 ml de lait
150 g de sucre
Le zeste d’1/2 gros citron ou d’un petit citron entier
1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger
20 g de farine tamisée
20 g de Maizena
4 jaunes d’oeufs
1 petite pincée de fleur de sel
75 g de pignons de pin
Sucre glace

Pour la pâte : au robot avec la feuille ( ou à la main ), mélanger tous les ingrédients et ajouter l’eau progressivement au bout de 2 mn et cuillère par cuillère. Dès qu’une belle boule se forme, déposer la pâte sur un film plastique ou une toile cirée alimentaire, étaler au rouleau et la placer ainsi étalée au frigo le temps de préparer la crème.

Pour la crème :

Dans une casserole, verser le lait dans une petite casserole, ajouter le zeste râpé finement et porter à ébullition en surveillant. Battre eu fouet les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce qu’ils doublent de volume;
Verser la Maïzena et la farine, remuer avec le fouet, puis peu à peu verser le lait sur le mélange toujours en remuant avec le fouet.
Remettez la casserole sur feu doux, remuez avec le fouet jusqu’à ce que a crème épaissie. Ensuite déposer la crème dans un récipient comme par exemple un plat à gratin en verre, couvrir avec du film alimentaire et laissez refroidir complètement la crème.

Sortir la pâte du frigo, la déposer dans un moule à manqué de 25 cm ou un moule à tarte, recouper les bords, verser la crème refroidie et les pignons dessus.
Enfourner pour 35 mn environ. Le dessus doit être bien doré.
Une fois refroidie, saupoudrer de sucre glace .

Filet mignon au gingembre et citron

Une fois n’est pas coutume , la liste des ingrédients de cette recette est un peu à rallonge mais c’est la garantie d’ une viande moelleuse qui aura mariné dans une préparation qui va la parfumer très agréablement. Le citron et le gingembre se marient d’ailleurs parfaitement bien. La liste est longue mais la recette est très rapide à préparer par contre !
Si vous me lisez un peu, vous aurez compris que  la cuisine Asiatique m’inspire beaucoup alors j’ai dans mes placards de quoi préparer plein de recettes originales comme ce filet mignon qui a eu beaucoup de succès chez moi.
Et puis la plupart des magasins font des efforts maintenant pour alimenter leur rayon du monde avec des produits que l’on ne trouvait avant que dans les épiceries Asiatiques. Il y a quelques années, il fallait juste faire 3 fois le tour des grandes villes pour trouver quelques ingrédients étrangers.
La sauce Kecap manis par exemple , qui est une sauce soja sucrée à base de mélasse est vendue à Auchan et j’ai trouvé la sauce d’huitres ( indispensable dans la cuisine Chinoise ) à Leclerc .
On trouve la sauce soja et du gingembre frais partout même dans la supérette du coin et j’ai déniché le Tabasco vert au Grand frais qui vient d’ouvrir à côté de chez moi.
Tout ceci n’est pas sponsorisé bien sûr, juste pour vous dire qu’on peut cuisiner différemment et voyager à travers des saveurs exotiques sans avoir à galérer pour trouver les ingrédients !

filet-mignon-citron-gingembre

Filet mignon au gingembre et citron

Pour 4 personnes

500 g de filet mignon de porc
2 cuillères à soupe de Maizena
2 cuillères à soupe de sauce soja noire salée
2 cuillères à soupe de Kecap Manis ( sauce soja sucrée à base de mélasse / en épicerie Asiatique ou à Auchan, rayon du monde )
1 morceaux de 5 cm de gingembre râpé finement
1 cuillère à soupe d’huile de sésame ( ou tournesol )
2 à 3 gousses d’ail ( suivant la grosseur )
2 cuillères à soupe de miel
2 cuillères à soupe de sauce d’huîtres ( en magasin Asiatique ou à Leclerc , rayon du monde )
Le jus d’1 citron
1 bonne pincée de zeste de citron ( on peut aller jusqu’à râper 1/2 citron mais seulement si vous aimez beaucoup le citron )
3 gouttes de Tabasco vert ou une pincée de piment
2 cuillères à soupe de coriandre hachée

Couper la viande en lamelles et la mettre dans un grand saladier .
Ajouter tous les ingrédients , mélanger et faire mariner au moins 30 mn.
Faire sauter la viande quelques minutes dans un wok avec sa marinade jusqu’à ce qu’elle soit cuite.
Servir de suite avec du riz Basmati.

Eclairs au chocolat

Un dimanche pluvieux de novembre et l’envie de faire des éclairs comme chez le pâtissier. Après plusieurs essais plus ou moins réussis , j’ai adopté définitivement la recette de la très douée Mathilde du blog Boopcook qui assurait que ces éclairs étaient bien dodus , aussi bons visuellement qu’à croquer dedans ( et manier la pâte à choux n’est pas si facile les gazelles !!! ).
Je confirme qu’ils sont parfaits et que pour moi il n’y a rien à changer . J’ai juste mis moins de jaunes d’oeufs dans la crème pâtissière ( recette de la version au chocolat de Paul Bocuse ) et mis la garniture très simplement en coupant l’éclair en deux ( oui je sais, facile …Je suis une petite joueuse ) .
Après il n’y a plus qu’à déguster avec un petit thé ou chocolat chaud si on a très très envie de chocolat ( pourquoi je lève la main ? )

eclairs-au-chocolat;

Eclairs au chocolat

Pour 8 éclairs

Pour la pâte à choux:

80 ml de lait
80 ml d’eau
70 g de beurre
1 grosse pincée de sel (soit 2g)
10 g de sucre
100 g de farine
2 oeuf

Pour la crème pâtissière au chocolat : ( j’en ai eu en plus )

400 ml de lait entier
3 jaunes d’oeufs
80 g de sucre
30 g de Maïzena
100 g de chocolat noir

Pour le glaçage :

200 g de fondant blanc pâtissier
1 cuillère à soupe de cacao non sucré

Pour la crème pâtissière au chocolat, battre au fouet les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse puis incorporer la Maïzena.
Versez le lait dans une casserole, ajoutez le chocolat en morceaux et faire fondre sur feu moyen.
Verser le lait sur le mélange aux jaunes d’oeufs et fouettez. Transférer l’ensemble dans la casserole et mélanger. Remettre sur le feu et porter à ébullition sans cesser de remuer avec une spatule en bois. Lorsque la crème épaissit et l’ébullition est atteinte, laisse bouillir 1 à 2min puis retirer du feu.
Transférer la crème dans un saladier, couvrir d’un film et déposer au frigo dès qu’elle est tiède.

Pour la pâte à choux,faire chauffer le lait avec l’eau, le beurre coupé en dés, le sucre et le sel. Mélangez jusqu’à ce que le beurre soit fondu. Porter à ébullition .
Retirer du feu et ajoutez la farine en une fois. Mélangez à la spatule doucement au début et plus vivement ensuite jusqu’à ce que toute la farine soit incorporée.
Remettre sur feu vif et dessécher la pâte en mélangeant vigoureusement pendant environ 1 mn.
Battre les oeufs en omelette et incorporer petit à petit à la pâte en fouettant énergiquement ( à ce moment là , je le fais au batteur à main muni de 2 crochets ). La pâte doit être homogène et brillante .
Préchauffer le four à 180°.
Garnir une poche munie d’une douille unie de 20 mm et garnir une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé. Déposer des boudins de pâte en une forme cylindrique de 13 cm de long et couper le bout avec un ciseau.
Enfourner les éclairs pour 50 mn.

Retirer du four et laisser refroidir .
Couper les éclairs en 2 avec un ciseau .

Faire fondre le fondant blanc sur feu très doux ( pas plus de 35° sinon le brillant va disparaitre ) avec une cuillère à soupe rase de cacao non sucré.
Tremper le dessus des éclairs dans le fondant et poser sur une grille. Laisser refroidir.
Garnir une poche à douille avec la crème pâtissière et garnir l’autre partie des choux.
Refermer les écairs.
Ils se conservent au frigo et doivent se manger dans la journée .

Caprese al limone ( gâteau aux amandes, chocolat blanc et citron )

Après avoir eu de magnifiques jours printaniers et ensoleillés , nous revoilà avec un peu de froid et de grisaille . On s’habitue malheureusement trop vite aux bonnes choses. Pour remettre un peu de couleur et de chaleur dans vos assiettes , voici une petite douceur Italienne qui sent bon le sud . J’ai craqué en le voyant sur le joli blog de ma copine Manuella  » Aux fourneaux  » chez qui je vais régulièrement .
Comme mon petit citronnier ( le seul qui résiste à ma super main verte de la mort  )  continue de me fournir en fruits , je n’ai pas pu résister à le tester et j’ai beaucoup aimé l’association amandes , chocolat blanc et citron. C’ est juste un régal, il est super moelleux et très rapide à préparer . A refaire d’urgence !

_MG_4811

Caprese al limone ( gâteau aux amandes , chocolat blanc et citron )

Pour 4 à 6 personnes ( cercle de 21 cm ou un autre petit moule )

2 œufs
80 g de cassonade
1 jus de citron
1 zeste de citron bio
100 g de poudre d’amandes
25g maïzena
1/2 sachet de levure chimique
75 g de beurre fondu
100 g de chocolat blanc

Fouetter les œufs avec le sucre jusqu’à blanchiment ( ça doit doubler de volume ) .Prélevez le jus et le zeste du citron puis ajouter au mélange oeufs – sucre . Ajouter la poudre d’amandes, la `Maïzena et que la levure.
Faire fondre le beurre avec le chocolat blanc. Incorporer à la pâte . Bien mélanger et verser  dans un moule beurré ou comme moi dans un petit cercle avec une feuille de cuisson.
Enfournez 25 minutes ( personnellement j’avais fait un peu trop cuire )
Laissez refroidir et démouler.

Suisses aux pépites de chocolat

Un suisse appelé aussi joliment   » bâton de Jacob » ( dixit Wikipédia ) ou encore pain suisse est une viennoiserie  formée d’un rectangle de pâte briochée garnie d’une crème pâtissière et de pépites de chocolat que l’on trouve ( parfois ) dans les bonnes boulangeries .  Je ne connaissais que de nom mais j’avais bien sûr très envie d’y goûter car ça avait l’air assez irrésistible . Quand ma copine Sotis du très joli blog «  La gourmandise est un joli défaut  » a posté  la recette de Christophe Felder , j’ai sauté sur l’occasion car il me restait un peu de la levure fraîche au frigo.
Je n’ai pas été déçue mais la pâte est un peu difficile à manier car elle est assez molle . Il ne faut pas rajouter de farine mais ne vous inquiétez pas car elle devient plus ferme après une nuit au frigo.
C’est carrément une petite tuerie que je referai à coup sûr. Merci Gaëlle.
Petite parenthèse, j’ai trouvé des pépites au chocolat noir en vrac au rayon bio de mon Leclerc beaucoup moins chères au kilo que les sachets tout préparés . Si comme moi vous avez l’habitude de préparer vos cookies et compagnie avec , c’est bon à savoir !

_MG_4563

Suisses aux pépites de chocolat 

Pour une dizaine de suisses

250 g de farine
30 g de sucre
10 g de levure fraîche
3  œufs
165 g de beurre demi-sel mou
120 g de pépites de chocolat
25 cl de lait
2 jaunes d’œufs
50 g de sucre en poudre
20 g de maïzena
1 cuil à soupe rase de farine

Préparation de la brioche :

Verser dans le bol du robot la farine, le sucre et la levure. Ajouter les œufs et pétrir avec la  » feuille  » ( accessoire du robot ) à vitesse lente pendant 2-3 minutes. Ajouter le beurre mou et continuez le pétrissage pendant 5 à 10 minutes à vitesse moyenne. Vous pouvez le faire avec une machine à pain, programme  » pétrir  » . La pâte est très molle, c’est normal, ne pas rajouter de farine !
Laissez poser la pâte dans le bol recouvert d’un torchon à température ambiante pendant 1 heure.
Déposez la pâte sur un plan de travail fariné et donnez lui la forme d’une boule, l’enrouler dans du film plastique alimentaire  puis placez la au frigo pendant 2 heures ( j’ai mis toute la nuit ).

Préparer la crème pâtissière :

Mélanger les jaunes d’œufs et le sucre. Dans une casserole, faire chauffez le lait puis le verser sur le mélange œufs-sucre, ajouter la farine et la maïzena mélangez et remettez le tout sur le feu jusqu’à ce que le mélange épaississe ( dès que le fond de la casserole épaissit, couper le feu et bien mélanger ) . Laisser refroidir .
Sortir la pâte à brioche du frigo et l’étaler sur une feuille de papier sulfurisée saupoudrée avec de la farine. A l’aide d’un rouleau à pâtisserie fariné formez un grand rectangle dont l’épaisseur fasse 4 à 5 mm.
Sur une moitié de la pâte étalez la crème pâtissière et saupoudrez-la de pépites de chocolat.
Repliez l’autre moitié de pâte sur la garniture, souder les bords, lisser avec le paume de la main et découpez 10 rectangles de pâte. Laisser le tout sur la feuille de papier sulfurisé ( sans tout bouger car la pâte colle ) et recouvrir de film alimentaire et laissez pousser pendant 2h30 à température ambiante.
Badigeonner avec du jaune d’oeuf battu ou du lait à l’aide d’un pinceau et enfourner pour 15 mn à 180°.

Chouquettes au chocolat

J’ai eu comme souvent à cette période de l’année ( novembre je ne t’aime pas ) une furieuse envie de chocolat et de réconfort . Ou plutôt comme une envie de douceur au chocolat  . Et quoi de mieux pour se remonter le moral que des petits choux fourrés crapuleusement comme le dit Raf du joli blog «  La Raffinerie culinaire  » où j’ai pioché la recette .
Au départ elle avait parfumé sa crème pâtissière avec du Nutella mais le pot était vide pour cause de crêpes la veille et je dois vous avouer que je n’en mange que très très rarement car je préfère de loin mon petit carré noir  .
Pour ceux qui pensent que c’est difficile de faire des chouquettes , vous allez changer d’avis car c’est simple et assez rapide en fait. Avec une poche à douille c’est mieux mais je pense qu’on peut se débrouiller avec deux cuillères à café pour déposer la pâte à choux .
Raf je peux te dire qu’avec cette recette j’ai kiffé mitonner !!!

chouquettes-au-chocolat

Chouquettes au chocolat

Pour environ 35 chouquettes

Pour la pâte à choux

2 oeufs (115 g pour être exacte)
60 g de farine
50 g de beurre demi-sel
55 g d’eau
55 g de lait
1 cuillère a café de sucre
Sucre perlé ( Daddy par exemple )

Pour la crème pâtissière au chocolat

2 jaune d’oeufs
25 g de sucre
20 g de maïzena
40 de chocolat noir
190 g de lait

Faire préchauffer votre four en 220°. Dans une casserole, mélangez le lait, l’eau, le beurre et le sucre et faites chauffer. Dès que le beurre est fondu et que lait bout, enlevez la casserole du feu. Ajoutez la farine d’un coup. Mélangez bien à l’aide d’une spatule en bois et lorsque que la farine est complètement incorporée, remettre la casserole (avec la pâte dedans) sur feu doux. Faire « sécher » la pâte à choux ( ça consiste à remuer énergiquement la pâte sur le feu pendant 1 mn environ ) sans que cela accroche.
Ensuite ajouter les oeufs . Versez la pâte dans un récipient et ajoutez les un à un à l’aide d’un fouet ( je le fais à l’aide d’un batteur électrique ). Il faut que chaque oeuf soit complètement incorporé avant d’ajouter le deuxième. Une fois que les oeufs sont bien incorporés et que la pâte est bien homogène, la mettre dans une poche à douille ( à deux c’est plus facile ) et former des petits tas bien ronds, de la même grosseur et un peu espacés sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ( perso j’ai utilisé une feuille en silicone avec les empreintes pour petits macarons pour qu’ils soient tous de la même taille.)
Parsemez alors quelques grains de sucre perlés au dessus de chaque chouquette, cette opération doit être faite alors que la pâte est tiède pour que le sucre colle sur la pâte.
Éteignez le four préchauffé à 220°, laissez 10 minutes four éteint pendant 10 minutes. Rallumer le four à 180 ° et continuer la cuisson pendant encore 10 minutes. Ne pas ouvrir la porte du four ( ultra important !!!° pendant la cuisson sous peine de voir retomber les choux et devenir tout plats .

Pendant la cuisson des chouquettes préparer la crème pâtissière en faisant chauffer le lait à feu doux dans une casserole avec le chocolat. Mélanger pour faire fondre le chocolat. Dans un saladier, blanchir les jaunes d’oeufs avec le sucre en fouettant au batteur électrique . Le mélange doit prendre une consistance mousseuse et doubler de volume. Ajouter alors la maïzena et continuer de battre le mélange pour obtenir une consistance homogène.
Ajouter un peu de de lait chaud sur la préparation. Mélangez puis ajouter le reste du lait. Versez cette préparation dans une casserole. Remettez sur le feu très doux et mélangez sans arrêt à l’aide d’une spatule. Dès que le mélange ( ça commence par le fond de la casserole ) commence à épaissir , arrêter de suite le feu et bien remuer .
Attendre quelques minutes, mélanger à nouveau et remplir une poche à douille ( je vous conseille de vous faire aider pour tenir la poche… )
Faire une petite incision dans chaque chouquettes et remplir de crème .

Flan pâtissier à la vanille

Quand j’ai commencé ce blog il y a un peu plus d’un an, je m’étais fixé l’objectif de vous mettre tout d’abord mes petites recettes fétiches, celles que j’ai écrites à la plume dans mon journal intime de cuisine et que je fais depuis des années .  Mais comme  j’accumule les livres et les magasines culinaires ( comme beaucoup de blogueuses, hein les copines ? ) et que j’ai envie de tout tester et de vous faire partager mes coups de coeur du moment,  j’en oublie parfois de vous poster les incontournables, les indémodables bref les essentielles …
Comme ce flan pâtissier inratable aux bons parfum de vanille !
Et si vous ne le saviez pas un flan pâtissier ne contient pas de beurre…
Alors pourquoi s’en priver ?

flan-patissier

Flan pâtissier à la vanille

1 pâte brisée ( maison si possible )
1 litre de lait
3 oeufs
160 g de sucre
100 g de Maïzena
2 sachets de sucre vanillé
3 cuillères à café de vanille liquide
1 gousse de vanille

Etaler la pâte brisée dans un moule beurré.
Préchauffer le four à 180°
Au fouet électrique , battre les oeufs avec la maïzena, la vanille liquide et 125 ml de lait.
Verser le reste du lait dans une casserole avec le sucre, le sucre vanillé et les graines de vanille ( couper la gousse en 2 et gratter l’intérieur avec le bout d’un couteau pointu ). Mettre aussi la gousse et porter le lait à ébullition sur feu doux.
Verser le lait bouillant sur les oeufs et battre au fouet.
Remettre le tout dans la casserole sur feu doux et laisser frémir quelques secondes en remuant constamment.
Dès que le fond commence à prendre , couper le feu et remuer.
Verser sur la pâte et enfourner pour 40 minutes.
Laisser refroidir et placer au frigo avant de consommer.
Elle est meilleure le lendemain après plusieurs heures au frigo.