Boulettes de poulet au sésame et sauce teriyaki

Aujourd’hui je me suis surprise à chantonner toute la journée ( dans ma tête heureusement, j’imagine la tête des élèves sinon )  » j’ai du bon tabac dans ma tabatière, j’ai du bon tabac, tu n’en auras pas « . Oui je sais, ca va pas mieux moi !
La chanson est super vieillotte ( normal c’est un abbé qui l’a écrite au 18ème siècle ), je ne l’ai pas entendu depuis des lustres, je ne fume pas ( non, non, pas envie non plus ), alors pourquoiiiiiiii ? Pourquoi cette chanson ? Ce sont les mystères du cerveau sans doute. Et le mien est particulièrement compliqué.
Bon, c’était le petit moment  » je raconte ma vie sur le blog parce que je n’ai pas d’amis  » mais ne vous inquiétez pas, je passe tout de suite à la recette .
Je n’avais pas prévu spécialement de la publier, mais chéri m’a dit que mes boulettes étaient très bonnes, alors si chéri a dit …

boulettes-poulet-teryaki

 Boulettes de poulet au sésame et sauce Teriyaki

Pour les boulettes :

2 blancs de poulet
2 cuisses de poulet
1 œuf
4 cuillères à soupe de chapelure
1/ 2 bouquet de coriandre fraîche
1 pincée de piment doux
2 cuillères à soupe de graines de sésame grillées
1 demi cuillère à café de gingembre en poudre
Farine
Huile de tournesol
Sel et poivre du moulin

Pour la sauce de cuisson :

7 cuillères à soupe de sauce teriyaki
2 cuillères à soupe de graines de sésame grillées
2 cuillères à soupe d’huile de sésame

Otez la peau des cuisses de poulet et retirez l’os. Coupez les blancs et les cuisses en morceaux.
Mettre les morceaux de poulet dans un mixeur avec l’oeuf, la chapelure, les feuilles de coriandre, le piment, les graines de sésame et le gingembre en poudre. Mixez jusqu’à obtention d’un mélange homogène. Placer au frais 1 heure.
Mettre un peu de farine sur un plan de travail et former des boulettes de taille moyenne en les roulant dans la farine.
Déposer les boulettes dans un plat allant au four. A l’aide d’un pinceau, les enduire d’une fine couche d’huile et enfourner à 180° pour 15 minutes.
Pour finir versez l’huile de sésame et la sauce teriyaki dans une poêle et faites revenir les boulettes en les retournant plusieurs fois jusqu’à ce que la sauce épaississe. Saupoudrer de graines de sésame et servir de suite avec du riz basmati.

Tarte au thon, oignons et épices

Non ce n’est pas une simple tarte au thon !  Elle est même assez surprenante avec ses épices, ses raisins secs et sa coriandre ( et non ce n’est pas un tajine ). Je serais sans doute passée à côté  si ce n’était pas la recette de mon chouchou, Philippe Conticini.
Vous saviez que chaque blogueuse a son chef préféré ? Certaines ne jurent que par Christophe Felder ( toujours content sur les photos / pas comme certains /  petit message perso ), d’autres par Cyril Lignac ( hashtag regard qui tue suivi d’un Ouh là là c’est bon ça / avé l’accent ), d’autres encore par Pierre Hermé ( the king of macarons ) ou Michalak ( Christophe , pas Frédéric / faut suivre un peu ). Et bien moi c’est Fifi…
Tirée de son livre  » Le thon c’est bon  » ( vous ne verrez plus jamais la boîte de thon qui traîne dans votre placard de la même manière ), cette recette est simplissime mais mérite qu’on la goûte .

tarte-au-thon-et-épices

Tarte au thon, oignons et aux épices

Pour la pâte brisée :

200 g de farine
90 g de beurre ramolli ( pas fondu )
1 oeuf
1 pincée de sel
20 ml d’eau

Pour la garniture au thon :

400 g de thon au naturel égoutté
250 g d’oignons ou d’échalotes émincés
40 g de raisins secs blonds ( si vous n’aimez pas le sucré-salé, n’en mettez pas )
1 demi cuillère à café de cumin en poudre
1 demi cuillère à café de gingembre en poudre
2 cuillères à café de zaatar  (ou 2 pincées de thym en poudre et 2 pincées de graines de sésame )
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de coriandre fraîche hachée
20 cl de crème fraîche ( ou de soja cuisine )
3 oeufs
Poivre du moulin
( pas besoin de sel, le thon est suffisamment salé )

Préparer la pâte brisée : au robot avec la feuille ( ou à la main ), sabler la farine avec le beurre ( action d’incorporer le beurre à la farine en malaxant du bout des doigts jusqu’à l’obtention d’un sable grossier ). Ajouter ensuite l’oeuf , le sel et l’eau ( ajouter l’eau progressivement et en filet, suivant les farines, il en faudra un tout petit moins ou un peu plus … ). Dès que la pâte forme un ensemble compact, arrêter le robot ( moins on pétrit la pâte et moins elle se rétracte à la cuisson ).
Etaler sur un plan de travail fariné et la déposer dans un moule à tarte ou comme ici un cercle de 24 cm de diamètre. Placer au frais au minimum 1 heure .
Hacher les oignons ou les échalotes en petits morceaux. Les faire revenir dans une poêle avec l’huile d’olive, les raisins secs et un filet d’eau. Quand ils sont dorés, éteindre le feu, ajouter les épices, la coriandre ciselée et un peu de poivre . Mélanger . Laisser refroidir.
Ajouter le thon égoutté et écrasé à la fourchette puis mélanger.
Déposer le mélange thon – oignons – raisins secs sur la pâte.
Battre les oeufs avec la crème et verser sur le dessus .
Enfourner pour 40 mn à 180°. Le dessus doit être bien doré.
A déguster tiède ou froide ( j’ai préféré froide ).

Carrot cake aux noisettes

Ou le carrot cake ultra moelleux que tu oublies les autres. J’avais posté une autre version  aux noix de pécan et à l’huile ( ici c’est du beurre ) déjà pas mal du tout et avec un glaçage au chocolat mais je pense que l’idéal serait celui d’aujourd’hui avec le dessus de l’autre. Avec le glaçage au chocolat quoi. Vous me suivez ? Mais bon, il est déjà parfait comme ça …
Ce carrot cake est le dessert que j’ai présenté ce midi au siège de Cultura dans mon petit food truck Capucine cuisine mobile.
J’avais aussi proposé un meatloaf au boeuf mais sous forme de boulettes et des patatoes aux épices Cajun. Un repas 100% States quoi !

carrot-cake-a-la-noisette

Carrot cake aux noisettes

Pour 10 cakes mais on peut obtenir 16 carrot cake en version muffins :

200 grammes de cassonade
120 grammes de beurre fondu
3 œufs
230 grammes de farine
1 cuillère à café et demi de levure chimique
1 cuillère à café rase de cannelle en poudre ( il faut aimer la cannelle ! )
1 cuillère à café rase de gingembre en poudre
250 grammes de carottes râpées finement
125 grammes de noisettes hachées grossièrement ( je les mixe au robot )
1 cuillère à soupe de liqueur Amaretto ( j’ai mis du rhum )
sucre glace pour la décoration

Préchauffer le four à 180°. A l’aide d’un batteur électrique, travailler le beurre avec le sucre. Ajouter les œufs un par un jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Tamiser la farine sur le mélange oeufs-sucre-beurre, puis la levure et les épices (cannelle et gingembre) tout en travaillant le mélange avec une spatule souple. Ajouter les carottes râpées et les noisettes hachées finement et bien mélanger. Mettre la pâte dans une poche à douille , couper un bout large et déposer soit dans des caissettes en papier ( à muffins ) aux 3/4 puis dans un moule à empreintes , soit dans des petits moules en papier comme ici ou dans un moule à manqué . Enfourner pour 18 à 20 mn pour les carrot cake en version individuelle ou un peu plus en version gâteau. Vérifier la cuisson avec la lame d’un couteau ou un pic à brochette, il soit ressortir sec.
Quand ils sont refroidis, saupoudrer de sucre glace.

Les marinades bluffantes ( 2ème volet ) : cuisses de poulet au coco, curry et coriandre

Je vous avais promis quelques recettes de marinades bluffantes et je ne vous ai pas oublié ! La preuve voilà le deuxième volet de cette saga. Moins surprenante que les grillades de boeuf au Whisky ( à chaque fois que je dis le mot  » Whisky  » je pense à la petite fille dans l’émission  » L’école des fans  » qui avait balancé innocemment :  » ma mamie, elle boit du visky avec ses voisines  » ) mais délicieuses quand même, moelleuses, parfumées… bref, à refaire d’urgence .

poulet-curry-lait-de-coco

Cuisses de poulet au curry, lait de coco et coriandre

Pour 4 personnes

4 cuisses de poulet
2 cuillères à café rases de curry jaune doux
1 cuillère à café rase de gingembre en poudre
2 cm de gingembre frais râpé
4 gousses d’ail
1 citron bio ( vert ou jaune )
Un petit bouquet de coriandre fraîche
Une boîte de crème de coco ( ou lait de coco )

Dans un bol, mélanger le curry avec le gingembre en poudre et le gingembre frais râpé finement, les gousses d’ail hachées, le zeste et le jus du citron, les feuilles de coriandre hachées au ciseau et la crème ou le lait de coco.
Enduire les cuisses de poulet sur toutes ses faces, filmer le plat et mettre au frais pour plusieurs heures .
Faire griller le poulet au barbecue en le retournant régulièrement et en l’enduisant de toute la marinade petit à petit.

Cake aux épices et à l’orange

Alerte rouge, c’est l’hiver ! On a perdu plusieurs degrés dans la bataille et on est même tombé dans le négatif ce matin . Avant de jouer à la marmotte , je voulais vous confier quelque chose de la plus haute importance : je ne suis pas fan du pain d’épices . J’ai bien essayé d’en faire un maison pour tenter de changer d’avis mais rien n’y fait. C’est trop sec pour moi car un vrai pain d’épices ne contient pas de beurre. Pourtant j’aime beaucoup les gâteaux à base d’épices  ( ici j’ai utilisé un mélange spéculoos que m’avait envoyé Lyne ) et associé à l’orange c’est un mariage réussi et bien de saison. Du coup je me tourne vers les cakes pour pouvoir assouvir ma gourmandise …
Souvent je finis par en faire avec un peu de chocolat (  important pour les polyphénols et libérer un peu de dopamine, enfin ça c’est pour la bonne excuse ) mais là j’avais une orange bio qui languissait dans ma panière à fruits.
Ensuite une fois qu’il est cuit, il suffit d’allumer sa cheminée , de mettre de l’eau à chauffer pour préparer un bon thé et de rameuter ses copines pour venir partager une petite tranche .

cake-epices-orange

Cake à l’orange et aux épices

175 g de farine
125 g de beurre ( + une noisette pour le moule )
120 g de sucre
2 oeufs
1 jaune d’oeuf
1/2 sachet de levure chimique
1 zeste d’orange bio
Le jus d’une demi-orange
1 bouchon de rhum
1 cuillère à café de gingembre en poudre
1 cuillère à café de mélange spéculoos ou mélange pain d’épices
1 gousse de vanille
2 cuillères à café de rhum
2 cuillères à café de miel
1 bonne pincée de sel

Battre au fouet le beurre ramolli avec le sucre et le sel. Incorporer les oeufs un à un puis le jaune . Battre encore quelques minutes le temps que le mélange gonfle et blanchisse.
Ajouter la farine et la levure tamisée, le zeste d’orange , les graines de vanille , le gingembre , le miel , le rhum, le jus d’orange et le mélange d’épices .
Mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Verser dans un moule à cake beurré et enfourner pour environ 30 – 35 minutes à four 180°.
Vérifier la cuisson en enfonçant un pic à brochette , la lame doit ressortir sèche .

Tajine de boeuf aux olives

Un bon tajine tout comme un bon pot au feu dépend de la qualité de la viande . Je pense qu’il vaut mieux en acheter moins souvent et de très bonne qualité . Si possible chez son boucher en lui expliquant quel plat on va réaliser pour qu’il choisisse les meilleurs morceaux. Et s’il ne faut en manger que 2 ou 3 fois par semaine , suivant son budget et bien ce sera de la bien moelleuse et vous ne regretterez pas d’avoir passé un peu de temps en cuisine . En plus je dis cela mais ce tajine reste assez rapide car comme tout plat mijoté , le plus long est de tout mettre dans la cocotte .
Cette recette est tiré d’un des nombreux livres de la célèbre animatrice culinaire Marocaine Casablancaise : Choumicha . Pour ceux qui ne la connaisse pas , c’est un peu notre Cyril Lignac national !

_MG_4419

 Tajine de boeuf aux olives

500 de boeuf en cubes ( très tendre comme du collier par exemple )
4 – 5 pommes de terre ( selon la taille )
1 gros oignon haché
2 gousses d’ail
1 cuillère à café rase de gingembre en poudre
1/2 cuillère à café de curcuma en poudre
1/2 citron confit
100 g d’olives vertes
1 bouquet de coriandre fraiche et de persil plat
Sel, poivre 5 baies
Huile d’olive

Dans une cocotte avec un fond d’huile, mettre les morceaux de viande avec l’oignon haché, l’ail pilé, la coriandre et le persil hâchés finement, une pincée de sel ( pas plus à cause des olives ), du poivre, le curcuma et le gingembre.
Faire revenir le tout pendant quelques minutes.
Couvrir d’eau à hauteur de la viande. Ajouter les pommes de terre pelées et coupées en cube .Fermer la cocotte et à ébulition, réduire le feu et laisser mijoter pendant trente minutes.
Verifier l’eau en cours de cuisson, en ajouter au besoin.
Ajouter le citron confit en lamelle et les olives entières. Remettre sur le feu quelques minutes juste pour réchauffer le citron et les olives .

Boulettes Yakitori { au poulet }

J’ai fais plusieurs essais et testé plusieurs versions en piochant sur les blogs de cette recette de boulettes au poulet que l’on mange dans les restaurants Japonais …  et pour être franche je ne suis pas satisfaite à 100% du résultat .Car bien qu’elles soient très bonnes et surtout pas sèches du tout , elles ont un goût différent de celles que l’on trouve là-bas.
Il faut dire que je suis difficile car j’ai un excellent restaurant Japonais à côté de chez moi et elles sont uniques .
J’ai retenté l’expérience de mettre des flocons d’avoine ( oui je sais ce n’est pas Japonais mais c’est pour la texture ) dans la viande et ces boulettes sont de nouveau moelleuses à souhait .
Si vous avez des idées ou des suggestions , je suis preneuse…

boulettes-japonaises-au-poulet

 

Boulettes Yakitori { au poulet }

Pour une quinzaine de boulettes

500 g de poulet cru hâché
1/3 de blanc de poireau
1 oignon nouveau
2 oeufs
4 cuillères à soupe de chapelure
4 cuillères à soupe de flocons d’avoine
2 cuillères à soupe rases de gingembre en poudre
4 cuillères à soupe de coriandre
1 cuillère à soupe de sauce soja noire salée
2 cuillères à soupe de Maïzena
poivre
1 cuillère à café d’huile de sésame
3 cuillères à soupe de farine ( pour le façonnage des boulettes )

Pour la sauce :

40 g de mirin ( on en trouve en grandes surfaces au rayon des sushis ou au rayon Exotique )
40 g de Saké
50 g de sauce soja sucrée
1 cuillère à café d ‘huile de sésame
1 pincée de gingembre

Mixer le poulet par petits morceaux . Le mettre dans un saladier . Mixer le poireau et l’oignon . Ajouter dans le saladier .
Mélanger puis ajouter les oeufs , les flocons d’avoine, la chapelure, le gingembre, la coriandre, la sauce soja, l’huile de sésame et le poivre selon votre goût .
Bien mélanger et placer le saladier au frais pendant 1 heure.
Préparer une assiette avec la farine et fariner vos mains.
Façonner des boulettes et les rouler dans la farine sur toutes leurs faces. C’est indispensable car la farce est assez molle .
Mettre les boulettes dans un plat allant au four et les mettre au four pendant quelques minutes sur la fonction grill juste pour commencer à les cuire et les assécher . Les retourner pour qu’elles soient dorées sur toutes leurs faces. C’est très rapide, quelques minutes seulement .
Pendant ce temps, mettre les ingrédients de la sauce dans une casserole et faire réduire la sauce sur feu doux pendant quelques minutes.
Mettre les boulettes dans une poèle sur feu doux avec la sauce et finir de les cuire en les retournant pour les napper de sauce .

Chutney de pommes et mangue au miel

Le chutney est une sorte de marmelade aigre – douce , souvent préparée à base de fruits ou de légumes , agrémentée d’épices  qui se conserve en bocal assez longtemps grâce  l’ajout de vinaigre pendant sa cuisson.
D’inspiration Indienne (  » Chatni  » veut dire   » épices fortes  » et il est préparé à la base avec beaucoup de piment ) , le chutney est devenu une spécialité Britannique qui relève et donne du peps aux viandes et fromages.
Avec cette recette je participe au concours de ma copin@ute Sotis du très joli blog  » La gourmandise est un vilain défaut  »
N’hésitez pas à aller visiter son blog, elle cuisine pratiquement tous les jours de belles recettes simples et originales et en plus elle est adorable …
Pour le concours, c’est par là :

logo-concours-sotis

chutney-pommes-mangues

Chutney de pommes et mangue au miel

Pour 2 bocaux à confiture

3 pommes
1 mangue mûre
70 g de miel
1 cuillère à café rase de gingembre en poudre
1 pinçée de piment doux
3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
2 cuillères à soupe de raisins secs
Le jus d’un  citron

Eplucher les fruits et les couper en petits dés. Les mettre dans une casserole avec le jus de citron. Commencer à faire cuire sur feu doux.
Ajouter les raisins secs, le piment, le gingembre et le cumin. Mélanger et ajouter le vinaigre , le miel et 1 cuillère à soupe d’eau.
Faire compoter sur feu doux pendant 45 minutes en ajoutant de temps en temps un petit fond d’eau (juste pour ne pas que les fruits accrochent au fond de la casserole ) et en remuant sans cesse.
Une fois la consistance voulue ( comme une marmelade un peu confite ) mettre en bocaux et conserver au frais .

Boeuf au xérès

Comme régulièrement sur ce blog je vous met une petite recette aux parfums Asiatiques ( oui Manue, encore une… )
Cela me permet  de   découvrir de nouvelles saveurs ( ici la sauce hoisin ou sauce barbecue Chinoise que je ne connaissais pas ) et par la même occasion de voyager un peu .
Il faut pas mal d’ingrédients à dénicher dans votre épicerie Asiatique mais le jeu en vaut la chandelle !

boeuf-au-xérès

 

 

 

 

 

 

 

 

Boeuf au xérès

Pour 2 – 3 personnes

350 g de filet de boeuf en tranches fines
2 cuillères à soupe de sauce soja
1 cuillère à soupe de sauce hoisin ( sauce barbecue Chinoise )
2 cuillères à soupe de xérès ( alcool Chinois )
1 cuillère à café de gingembre en poudre
1 cuillère à café de maizena
1 cuillère à soupe d’huile de sésame ou d’arachide
3 branches de pak choï ( ou bok choy )
2 cuillères à soupe de sauce d’huitres
1 poivron rouge

Mélanger le boeuf avec la sauce soja, la sauce hoisin, le xérès, le gingembre, la maizena et laisser macérer plusieurs heures au frigo dans un plat recouvert de film alimentaire .
Couper le pak choi en lamelles ( utiliser les feuilles et le blanc jusqu’à environ 5 cm de la base ) . Laver le poivron , retirer le coeur et les pépins . Le couper en lamelles.
Faire chauffer l’huile dans un wok ou une cocotte avec la sauce d’huitres.
Verser le pak choi et le poivron et faire sauter les légumes. Ajouter le boeuf avec sa marinade et poursuivre la cuisson quelques minutes ( ça cuit très vite… )
A servir avec des nouilles Chinoises au blé ou du riz basmati .

Tartare de saumon au lait de coco et à la citronnelle

Quand j’ai vu cette recette dans le catalogue d’un célèbre magasin de surgelés je savais que j’allais la tester …
Bon ici j’ai utilisé des produits frais mais vous pouvez trouver tous les ingrédients chez la célèbre enseigne , même la citronnelle qui était assez difficile à acheter jusqu’à présent . Tant mieux pour tous ceux qui n’ont pas d’épiceries Asiatiques dans leur région et qui ont envie de découvrir de nouvelles saveurs.
J’ai adoré ce tartare très parfumé qui a fait voyager mes papilles ! 

tartare-de-saumon-lait-de-coco

Tartare de saumon au lait de coco et à la citronnelle

Pour 3 – 4 personnes

2 pavés de saumon sans la peau
50 ml de lait de coco
1 cuillère à soupe de citronnelle hâchée ( surgelée chez Picard ou fraîche … On utilise que la partie blanche sur quelques centimètre à partir de la base )
1 cuillère à soupe de gingembre en poudre
1 citron vert
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de coriandre hâchée
Fleur de sel, poivre

Couper le saumon en dés et le mettre dans un saladier avec le jus du citron et l’huile d’olive. Mélanger le lait de coco avec la citronnelle, le gingembre , la fleur de sel et du poivre .
Bien mélanger le saumon avec le lait de coco et parsemer de brins de coriandre ciselée .
Mettre au frais au moins 1 heure .
Servir avec des tartines de pain croustillant et une salade .