Pâte à tartiner au chocolat et aux noisettes ( version rapide )

Je vous ai déjà dit que je boycottais la célèbre marque de pâte à tartiner? Oui je vous l’ai déjà dit parce que je radote grave sur ce blog ( le début de la fin je sais ). Mais le problème c’est que j’ai des fan de Nut Nut à la maison ( surtout  ma fille / vous savez la difficile ) et du coup si je veux faire diversion, j’ai intérêt à assurer !
Après la version Michalak, délicieuse mais un peu longue quand l’heure du goûter arrive et que mes monstres crient famine, j’ai testé la recette plus simple mais tout autant extra de Mathilde du blog Boopcook. J’ai juste fait une petite modification en ajoutant de la Pralinoise. Et ma fille a approuvé.
Que s’est-il  passé ensuite ? Pour résumer, une danse de la joie autour du pot, avec une cuillère dans la main, un peu de chocolat autour de la bouche ( ben quoi, j’ai du goûter plusieurs fois pour être sûre / on ne se moque pas, je suis obligée de donner beaucoup de ma personne pour faire la testeuse  ), le tout devant le chat médusé. Oui je sais, mais dans quelle maison de fous …

pâte-a-tartiner-chocolat

Pâte à tartiner au chocolat et noisettes

Pour 2 / 3 pots :

200 g de chocolat noir de qualité
90 g de Pralinoise Nestlé ( au rayon des plaques de chocolat )
80 g de beurre
1 boîte de lait concentré sucré de 397 g
80 g de noisettes entières
Une pincée de fleur de sel

Mettre les noisettes à plat ( sans les faire chevaucher ) sur une plaque à pâtisserie ou un grand plat style léche-frites et mettre au four 10 à 15 minutes à 180°. Sortir le plat et avec le bout des doigts ( attention ça brûle, perso je mets des gants en latex ) ôter le maximum de peau des noisettes . Normalement ça part bien quand elles sont chaudes.
Mettre les noisettes sans la peau dans un mixeur et mixer doucement en faisant des pauses.
Si vous voulez une pâte à tartiner lisse sans petits morceaux de noisettes , mixer jusqu’à obtention d’une pâte lisse. CA PREND DU TEMPS ET IL FAUDRA UN BON MIXER ASSEZ COSTAUD.
Si vous voulez une texture plus granuleuse ou si votre mixeur a du mal ( comme moi; hihi ), mixer jusqu’à l’obtention d’une poudre un peu pâteuse.
Faire fondre le chocolat avec le beurre et la Pralinoise au bain marie ou au micro ondes.
Ajouter le lait concentré sucré et la fleur de sel et mélanger jusqu’à obtenir une pâte lisse.
Incorporer les noisettes , mélanger et mettre en pots.
Une fois refroidis, les mettre au frigo. Ils se conservent plusieurs semaines au froid.
Au moment de déguster on peut passer le pot 30 secondes au micro-ondes pour redonner une texture souple .

  L’étiquette  » Pâte à tartiner , Chocolate addict  » vient du blog DE PETITS RIENS

Coleslaw aux cranberries et graines de sésame

Même si je bosse comme une folle dans mon food truck Capucine, le grand soleil depuis quelques jours m’ a reboosté le moral qui avait sacrément chuté en même temps que les températures.
On était rentrés dans l’automne de manière un peu brutale, non ? Limite à enfiler les collants, à rallumer la cheminée ( j’avoue j’ai fait ) et à remettre les bottes ( presque mais j’ai tenu bon ).
Du coup avant de se lancer dans les bonnes souplettes, voilà une petite salade d’automne qui plaira même aux réfractaires des choux ( mon grand pour ne pas le citer ! ).
En ce qui concerne l’activité avec Capucine, j’ai arrêté les marchés à côté de chez moi ( ça ne me permettait pas de vivre ) et j’ai trouvé deux emplacements fixes ( à côté de bureaux et en face d’un lycée ) ce qui est plus adapté à une demande de restauration ambulante .
Je fait aussi beaucoup d’evenementiels les week-end et quelques prestations privées.
Du coup vous l’aurez compris, j’ai un peu moins de temps pour le blog mais je reviens dès que je peux, promis …

coleslaw-cranberries

Coleslaw aux cranberries et graines de sésame

1/2 choux
500 g de carottes
250 g de fromage blanc
Mayonnaise
Vinaigrette maison
Vinaigre de cidre
Fleur de sel, poivre
Cranberries séchées
Graines de sésame

Enlever la première feuille du choux et oter la partie dure du coeur.
Peler et laver les carottes.
Au robot , hacher le choux et les carottes ( avec la grille pour les carottes râpées ).
Mélanger les deux dans un grand saladier.
Pour la sauce d’assaisonnement, je mélange le fromage blanc avec quelques cuillères de mayonnaise, je rajoute de la vinaigrette maison, un peu de vinaigre de cidre, je sale et poivre et ensuite je goûte afin de rectifier jusqu’à trouver le bon goût pour la sauce. Donc c’est au pif et selon les goûts.
C’est une version complètement personnelle. Beaucoup ne mettent que du fromage blanc , de la mayonnaise ( voir un peu de vinaigre ) mais je trouve ça très fade . C’est vous qui voyez . Faites comme moi, testez…
Mélanger les carottes et choux avec la sauce, dresser dans des bols . Couper quelques cranberries, verser sur le coleslaw et saupoudrer de graines de sésame.
Réserver au frais avant de servir ( au moins 1 heure ).

Brochettes de poulet au zaatar et citron

Après un périple par New York avec les pains à hot-dog et l’Italie avec la torta della nonna,  je vous propose aujourd’hui un petite escale du côté du Liban  avec des brochettes de poulet parfumées au citron et au Zaatar ( un mélange d’épices composé de thym , sumac, origan et sésame). Parce que définitivement, j’aime faire voyager mes papilles grâce à la cuisine, faute de mieux .
Très parfumées ( à condition d’avoir des épices de qualité, à dénicher dans les épiceries spécialisées ou Libanaises ), rapides à préparer , elles sont idéales pour grignoter sous forme de tapas ou lors d’un barbecue entre amis. Ca tombe bien, il va faire très chaud la semaine prochaine !

brochette-poulet-zaatar

Brochettes de poulet au zaatar et au citron

Pour une douzaine de brochettes ( ici pics en bois 18 cm )

600 g de blancs de poulet
Une petite barquette de tomates cerises
50 ml d’huile d’olive
1 citron bio ou non traité
Zaatar ( épices Libanaises – environ 4 cuillères à soupe )
Fleur de sel, poivre du moulin

Couper les blancs de poulet en gros cubes. Mettre dans un saladier avec l’huile, le zeste du citron râpé finement, le zaatar et de la fleur de sel. Remuer pour enrober tous les morceaux de poulet, filmer et mettre au frais au moins 2 heures.
Laver et couper les tomates cerises en 2.
Enfiler les cubes de poulet sur des pics à brochettes ( ici des pics en bois de 18 cm ) en alternant avec des tomates .
Faire chauffer une plancha huilée ou une poêle assez large ( ou barbecue ) et faire griller la viande en la retournant régulièrement .
Sortir de la plancha, les déposer dans un plat, remettre un peu de fleur de sel et poivrer au dernier moment ( le poivre n’aime pas la cuisson ) .
Déguster bien chaud.

Torta della nonna

Aujourd’hui je vais vous parler avec les mains  pour vous présenter la torta della nonna , la tarte de la grand-mère en Italien ( comment ça vous ne parlez pas Italien couramment ?  ). Une douceur que vous trouverez souvent en Toscane ou en Ligurie. A l’instar de notre tarte au citron meringuée nationale, vous pourrez déguster cette délicieuse tarte à base de pâte sablée, de crème pâtissière parfumée à la fleur d’oranger et au citron, agrémentée de pignons de pins, plutôt dans les restaurants que chez la mamma ( surtout si vous n’avez pas de grand-mère Italienne… )
Le problème dans toutes les grandes villes c’est de trouver son chemin pour ne pas finir dans un des nombreux restaurants attrape-touristes chers et pas forcément bons. La solution serait de dénicher les endroits où dînent les habitants.
Autre option :  préparer la torta della nonna soi- même !

torta-della-nonna

Torta della nonna

Pour la pâte :

250 g de farine
125 g de beurre mou
90 g de sucre
30 g de poudre d’amandes
1 oeuf
1 petite pincée de fleur de sel
2 à 3 cuillères à soupe d’eau

Pour la crème :

400 ml de lait
150 g de sucre
Le zeste d’1/2 gros citron ou d’un petit citron entier
1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger
20 g de farine tamisée
20 g de Maizena
4 jaunes d’oeufs
1 petite pincée de fleur de sel
75 g de pignons de pin
Sucre glace

Pour la pâte : au robot avec la feuille ( ou à la main ), mélanger tous les ingrédients et ajouter l’eau progressivement au bout de 2 mn et cuillère par cuillère. Dès qu’une belle boule se forme, déposer la pâte sur un film plastique ou une toile cirée alimentaire, étaler au rouleau et la placer ainsi étalée au frigo le temps de préparer la crème.

Pour la crème :

Dans une casserole, verser le lait dans une petite casserole, ajouter le zeste râpé finement et porter à ébullition en surveillant. Battre eu fouet les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce qu’ils doublent de volume;
Verser la Maïzena et la farine, remuer avec le fouet, puis peu à peu verser le lait sur le mélange toujours en remuant avec le fouet.
Remettez la casserole sur feu doux, remuez avec le fouet jusqu’à ce que a crème épaissie. Ensuite déposer la crème dans un récipient comme par exemple un plat à gratin en verre, couvrir avec du film alimentaire et laissez refroidir complètement la crème.

Sortir la pâte du frigo, la déposer dans un moule à manqué de 25 cm ou un moule à tarte, recouper les bords, verser la crème refroidie et les pignons dessus.
Enfourner pour 35 mn environ. Le dessus doit être bien doré.
Une fois refroidie, saupoudrer de sucre glace .

Guacamole

A moins que vous n’habitiez sur la côte d’Azur qui a eu un petit coup de mou aujourd’hui ( mais on ne peut pas tout avoir , hein ? ), le soleil a brillé partout, il a fait très chaud ( surtout chez moi à Bordeaux ) et du coup on a pu remettre ses tongs à pompons et rouler les cheveux au vent dans la voiture. Je ne vous parle pas de décapotable, il suffit juste d’ouvrir la fenêtre et de sortir sa belle crinière . Si vous avez la boule à zéro ça marche aussi d’ailleurs, tout est dans la fierté du menton !
Et cette ambiance printanière m’a donnée envie de baignade ( on va attendre un peu quand même, ou alors l’orteil droit ), escapade, glissade, roucoulade, sérénade, citronnade, marmelade, galéjade et surtout tartinade…
Je vous conseille vivement ce guacamole qui est une version 100% personnelle mais que je préfère par dessus tout ce que j’ai déjà testé .
J’en mets dans mes wraps, dans mes rouleaux de printemps ou tout simplement avec des tortillas à l’apéro , c’est juste terrible !

guacamole

Guacamole

Pour un bol

2 avocats mûrs ( pour le choisir, tâter le bout en haut. Il faut qu’il soit mou. Même si le reste est dur, l’avocat sera à point )
Le jus d’un gros demi-citron vert ( on peut mettre un peu plus selon les goûts )
2 cuillères à soupe de ketchup
Quelques gouttes de sauce Worcerter
Quelques gouttes de Tabasco vert ou une bonne pincée de piment d’Espelette.
Fleur de sel
( On peut mettre aussi de la coriandre hachée, c’est très bon )

Perso je mixe le tout car je préfère une texture lisse mais certains le font à la fourchette.
Mixer la chair des avocats avec le jus de citron, le ketchup, le tabasco et de la fleur de sel.
Goûter pour rectifier l’assaisonnement selon vos goûts et mettre au frais pendant 2 heures minimum avant de servir .

Mousse au chocolat de Mamie, confiture de lait et spéculoos

Je suis sûre que vous aussi vous avez des souvenirs de desserts de mémé qui déchirent. Moi si je ferme les yeux, je me souviens très bien de ses riz au lait parfumés au zeste de citron et saupoudrés de cannelle, un moelleux et un goût inimitable. Je me rappelle aussi de ses fameuses mounas ( brioches d’origine Espagnole avec du sucre perlé dessus ) dégustées pendant les vacances de Pâques, chez mes cousins, à côté du mimosa en fleurs. J’ai d’ailleurs hérité de la recette, il faudra un jour que je me lance …
Cette mousse au chocolat n’est pas vraiment une recette de ma grand-mère personnelle ( ne partez pas ! ) mais je trouve que ce titre lui va bien parce c’est une mousse authentique, avec sa texture un peu ferme, son fond de confiture de lait (appelée aussi dulce de leche dans les pays d’Amérique du Sud ) et son spéculoos émietté pour donner un petit goût de biscuit et apporter du croquant .
Un dessert simple et facile, qui peut traverser le temps, et qui comme les desserts de Mamie plait autant aux petits comme aux grands !

mousse-au-chocola-confiture-de-lait-speculoos

Mousse au chocolat de Mamie, confiture de lait et spéculoos

Pour 5 personnes

200 g de chocolat noir
50 g de sucre en poudre
30 g de beurre doux
3 oeufs
1 pincée de fleur de sel
5 bonnes cuillères à café de confiture de lait 
Quelques spéculoos

Séparer les blancs des jaunes d’oeufs.
Faire fondre le chocolat avec le beurre au micro-ondes ou au bain marie . Mélanger et ajouter les jaunes d’oeufs, le sucre et le sel.
Battre les blancs en neige avec 15 g de sucre puis quand ils sont fermes, ajouter le reste de sucre et continuer à battre pour obtenir la texture d’une meringue Italienne ( blancs d’oeufs bien brillants ).
A l’aide d’une maryse souple, incorporer doucement les blancs d’oeufs au chocolat .
Mettre dans une poche à douille ( c’est pratique mais pas indispensable ).
Au fond de 5 ramequins, mettre un peu de confiture de lait, émietter du spéculoos et remplir avec la mousse au chocolat. Finir en émiettant un peu de spéculoos sur le dessus des mousses.

Brownies aux framboises et pépites de chocolat blanc

Quand je passe devant des livres de cuisine, je me répète mentalement ( ou pas, c’est marrant de voir la tête des gens quand tu parles tout haut ) cette phrase complètement inutile:  » Ne pas craquer, ne pas craquer, ne pas craquer « . Chez moi cette méthode Coué ne marche pas du tout , même avec un patch contre les achats impulsifs sur l’épaule droite et après une séance de plantage d’aiguille dans l’oreille gauche, chez un acupuncteur spécialisé dans la culino-dépendance.
Cette fois je ne suis repartie qu’ avec un petit exemplaire comprenant 300 recettes au chocolat ( merci de m’encourager en applaudissant un peu ), pas de quoi remplir le coffre de la voiture mais pour assez pour combler toutes les envies de mousses, biscuits, brownies et tartes chocolatées en tout genre pendant un bon moment .
Et ce brownies englouti tiède devant la série Hawaii 5.0 samedi soir, c’était juste un petit moment de bonheur !

brownies-framboises

Brownies aux framboises et pépites de chocolat blanc

Pour un grand brownies

170 g de chocolat noir pâtissier
170 g de farine
140 g de sucre
125 g de grosses pépites de chocolat blanc ( il suffit d’hacher du chocolat blanc au couteau, c’est bien moins cher que les pépites du commerce ! )
130 g de framboises surgelées
100 g de beurre
4 oeufs
1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
1 pincée de fleur de sel

Faire fondre le chocolat avec le beurre.
Fouetter le sucre avec les oeufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse .Ajouter le mélange chocolat / beurre, la farine, la vanille et le sel, mélanger.
En dernier, ajouter les pépites de chocolat blanc et les framboises surgelées. Mélanger . Tapisser un grand plat avec du papier sulfurisé, verser la pâte et enfourner pour 35 à 40 minutes. Vérifier la cuisson en enfonçant la lame d’un couteau ou d’un pic à brochette, elle soit ressortir sèche.
Servir tiède avec une boule de glace à la vanille ….

Un conseil : mangez-le le jour même, il est meilleur ! 

Fiadone au brocciu

Aujourd’hui, c’est le printemps ( danse de la joie autour du canapé avec le chat qui me regarde d’une drôle de façon / Je sais, ce n’est pas tous les jours facile pour lui ). Pour fêter l’arrivée des beaux jours, je vous propose une recette de flan agréablement citronné que j’ai découvert dans un restaurant Corse il y a quelques années. Le fiadone est une spécialité aussi populaire sur l’île de beauté que les cannistrellis, l’alcool de myrte, le figatellu et Napoléon réunis ! Réalisé à base de brocciu, fromage frais protégé par une AOC depuis 1998, il rappelle par la consistance la ricotta Italienne ou notre brousse nationale mais contrairement aux autres, il est composé en partie par du lait de brebis . Difficile à trouver, je suis tombée dessus par hasard en faisant mes courses au rayon des fromages frais, à côté du Philaldelphia ( hé Doumé , tu le crois ça ? / C’est sûr si vous ne le dites pas avec l’accent, ça va moins bien marcher… )

fiadone

Fiadone au brocciu

500 g de brocciu frais ( ici de la marque  » Nos régions ont du talent «  )
1 citron bio
5 oeufs
120 de sucre en poudre
1 cuillère à soupe d’eau de vie Corse ( ou une autre eau de vie ou à défaut du rhum )
1 pincée de fleur de sel

Egoutter le Brocciu dans une passoire jusqu’à ce que le petit lait ne s’écoule plus.
Préchauffer le four à 180 degrés.
Séparer les jaunes des blancs d’oeufs.Fouetter les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Monter les blancs en neige avec la pincée de fleur de sel.
Ajouter le Brocciu aux jaunes/sucre en fouettant bien puis ajouter le zeste de citron ainsi que l’eau de vie. Fouetter à nouveau.
Incorporer les blancs d’oeuf à la maryse délicatement sans casser les blancs.
Tapisser un moule de papier sulfurisé et enfourner pour 40 mn. Laisser refroidir et mettre au frais au moins 2 heures avant de déguster.

C’est très bon avec un coulis de fruits rouges !

Rouleaux de printemps au crabe, guacamole et oignons frits

En ce moment je ne sais pas vous, mais moi je roule, je roule . Pas physiquement car mon food-truck n’est pas encore fini, mais avec mes dix petits doigts. Après les cigares aux amandes et au miel, je poursuis ma lancée avec les rouleaux de printemps. Comme à chaque fois qu’un truc me plait, on ne m’arrête plus . Pourtant je vous assure je prends bien tous les jours mes gouttes.
J’adore les rouleaux de printemps, quand j’en vois je ne résiste pas. Mais les derniers que j’ai mangé ( même au restaurant Chinois ) étaient composés d’une petite crevette, de deux lanières de dinde et d’une tonne de salade. De quoi vous caler pendant environ 5 minutes, le temps d’avaler la dernière bouchée  .Alors comme d’habitude, je finis toujours par râler et dire que non, plus jamais je n’en achèterai .
En plus, pour les rouleaux de printemps maison, à part le petit coup de main pour bien serrer le rouleau et la quantité de garniture à mettre à l’intérieur ( il faut bien doser ) c’est très facile à réaliser et on met dedans ce que l’on veut au gré de ses goûts et de ses envies .

rouleaux-de-printemps

Rouleaux de printemps au crabe, guacamole et oignons frits

Pour 6 rouleaux de printemps

6 feuilles de riz
1 paquet de nouilles de soja ou de riz transparentes
2 carottes
1/2 salade iceberg
Guacamole ( recette ci-dessous )
24 grosses crevettes cuites et décortiquées
2 boîtes de crabe
Oignons frits
Feuilles de menthe fraîche

Pour le guacamole :

2 avocats mûrs
Le jus d’ 1 + 1/2 petit citron vert
2 cuillères à soupe de Ketchup
Quelques gouttes de sauce Worcerster
Coriandre fraîche hachée
Fleur de sel
Piment d’Espelette

Commencer par préparer le guacamole ( il va vous en rester mais il se conserve très bien au frigo pendant plusieurs jours ) : dans un petit mixeur  mixer la chair des avocats avec le jus des citrons, le Ketchup, la sauce Worcerster, la coriandre, de la fleur de sel et du piment d’Espelette .
La préparation doit être lisse. Goûter et rectifier l’assaisonnement suivant vos goûts .

Pour les rouleaux de printemps commencer par bien égoutter la chair de crabe dans une passoire. Faire bouillir une casserole d’eau, éteindre le feu et mettre à tremper les nouilles de soja pendant 5 mn. Egoutter et les couper aux ciseaux.
Eplucher et râper la carotte . Rincer et couper les feuilles de menthe . Découper la salade en fines lamelles aux ciseaux.
Mettre tous les ingrédients de la liste dans des bols à portée de main.
Préparer une récipient assez grand ( une poêle pour moi ) avec de l’eau tiède .
Etaler du film plastique sur votre plan de travail ( pour que ce soit bien lisse ). Tremper complètement une feuille de riz dans l’eau , laisser quelques secondes, égoutter et déposer sur le film plastique . Déposer au centre quelques feuilles de menthe , des crevettes , les nouilles de soja ou de riz, un peu de guacamole, un peu de crabe, des oignons frits, des carottes râpées et de la salade.
Rabattre les bords de la feuille de riz et rouler bien fortement ( c’est un coup à prendre ).

Pour la sauce , personnellement je préfère tremper mes rouleaux de printemps dans de la sauce soja noire salée mais je fais aussi un autre bol avec un mélange de Nuoc Mam , de sauce Sweet Chili et de coriandre hachée.

Cigares aux amandes et au miel

J’aime beaucoup les pâtisseries orientales mais pas n’importe lesquelles. Celles qui baignent dans l’huile et le sirop de glucose parfumé au miel, ce n’est pas ma tasse de thé ( à la menthe / je sais c’est nul comme vanne ) .
J’ai des amis qui habitent à Casablanca et qui me ramènent régulièrement un plateau de gâteaux traditionnels d’une boulangerie – pâtisserie assez réputée. Le contraste est saisissant avec ceux que l’on peut trouver dans le commerce, du moins à côté de chez moi . Ce sont juste des petites tueries , légères ( oui c’est possible ), pas trop sucrées avec en bouche des explosions de parfums !
J’aime particulièrement les cornes de gazelle et les cigares aux amandes . C’est justement la recette de ces derniers que je vous propose .
On oublie la friture, ils sont cuits au four et on laisse tomber la tonne de miel, ils sont juste badigeonnés au pinceau pour être sucrés juste comme il faut . A s’en relever la nuit, bouh !

cigares-au-miel-et-amandes

Cigares aux amandes et au miel

Pour 20 cigares

1 paquet de feuilles de bricks
250 g de poudre d’amandes ( le must étant d’utiliser des amandes émondées et de les mixer soi-même )
15 g de beurre ramolli
100 g de sucre
1 cuillère à soupe de confiture allégée aux abricots
4 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger
1 pincée de fleur de sel

Pour la finition :

15 g de beurre fondu
4 cuillères à soupe de miel

Dans un saladier, mélanger la poudre d’amandes avec le beurre, le sucre, l’eau de fleur d’oranger, le sel et la confiture d’abricot. Former une boule, la pâte doit être homogène .
Couper les feuilles de bricks en 2 , mettre de la pâte au bord, former un boudin avec les doigts et rouler la feuille de brick en forme de cigare. Bien serrer . Les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
A l’aide d’un pinceau, badigeonner au pinceau les cigares avec le beurre fondu sur toutes ces faces.
Enfourner pour 10 minutes à 180°.
Faire chauffer le miel pour le ramollir ( je mets dans un petit ramequin au micro-ondes pendant 30 secondes ) et badigeonner  ( encore au pinceau ) les cigares avec le miel chaud . En mettre bien partout et laisser refoidir avant dégustation.