Tarte au thon, oignons et épices

Non ce n’est pas une simple tarte au thon !  Elle est même assez surprenante avec ses épices, ses raisins secs et sa coriandre ( et non ce n’est pas un tajine ). Je serais sans doute passée à côté  si ce n’était pas la recette de mon chouchou, Philippe Conticini.
Vous saviez que chaque blogueuse a son chef préféré ? Certaines ne jurent que par Christophe Felder ( toujours content sur les photos / pas comme certains /  petit message perso ), d’autres par Cyril Lignac ( hashtag regard qui tue suivi d’un Ouh là là c’est bon ça / avé l’accent ), d’autres encore par Pierre Hermé ( the king of macarons ) ou Michalak ( Christophe , pas Frédéric / faut suivre un peu ). Et bien moi c’est Fifi…
Tirée de son livre  » Le thon c’est bon  » ( vous ne verrez plus jamais la boîte de thon qui traîne dans votre placard de la même manière ), cette recette est simplissime mais mérite qu’on la goûte .

tarte-au-thon-et-épices

Tarte au thon, oignons et aux épices

Pour la pâte brisée :

200 g de farine
90 g de beurre ramolli ( pas fondu )
1 oeuf
1 pincée de sel
20 ml d’eau

Pour la garniture au thon :

400 g de thon au naturel égoutté
250 g d’oignons ou d’échalotes émincés
40 g de raisins secs blonds ( si vous n’aimez pas le sucré-salé, n’en mettez pas )
1 demi cuillère à café de cumin en poudre
1 demi cuillère à café de gingembre en poudre
2 cuillères à café de zaatar  (ou 2 pincées de thym en poudre et 2 pincées de graines de sésame )
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de coriandre fraîche hachée
20 cl de crème fraîche ( ou de soja cuisine )
3 oeufs
Poivre du moulin
( pas besoin de sel, le thon est suffisamment salé )

Préparer la pâte brisée : au robot avec la feuille ( ou à la main ), sabler la farine avec le beurre ( action d’incorporer le beurre à la farine en malaxant du bout des doigts jusqu’à l’obtention d’un sable grossier ). Ajouter ensuite l’oeuf , le sel et l’eau ( ajouter l’eau progressivement et en filet, suivant les farines, il en faudra un tout petit moins ou un peu plus … ). Dès que la pâte forme un ensemble compact, arrêter le robot ( moins on pétrit la pâte et moins elle se rétracte à la cuisson ).
Etaler sur un plan de travail fariné et la déposer dans un moule à tarte ou comme ici un cercle de 24 cm de diamètre. Placer au frais au minimum 1 heure .
Hacher les oignons ou les échalotes en petits morceaux. Les faire revenir dans une poêle avec l’huile d’olive, les raisins secs et un filet d’eau. Quand ils sont dorés, éteindre le feu, ajouter les épices, la coriandre ciselée et un peu de poivre . Mélanger . Laisser refroidir.
Ajouter le thon égoutté et écrasé à la fourchette puis mélanger.
Déposer le mélange thon – oignons – raisins secs sur la pâte.
Battre les oeufs avec la crème et verser sur le dessus .
Enfourner pour 40 mn à 180°. Le dessus doit être bien doré.
A déguster tiède ou froide ( j’ai préféré froide ).

Houmous au poivron grillé

L’avantage quand on tient un blog , c’est que l’on teste des recettes que l’on n’ aurait jamais fait auparavant. Vous avez remarqué que l’on aime préparer chaque semaine ou chaque mois ce qu’on a l’habitude de cuisiner ? La sécurité de ne pas rater, la flemmingite aigüe ou la peur que les nouveaux plats ne plaisent pas …
Pour la blogueuse culinaire point de répit . Il faut bien vous faire partager les nouvelles saveurs que l’on découvre et vous donner envie de goûter aussi .
Ici j’ai tenté le houmous, cette spécialité du proche – Orient très appréciée au Liban notamment . Mais la purée de pois chiche toute seule ne m’a pas séduite. J ‘avais vu que certaines recettes contenaient du poivron grillé .
Au moment de la préparation, j’ai donc décidé d’ajouter du poivron et là le goût était tout de suite différent. Je vous livre donc cette version que j’ai largement préféré.
A déguster comme un mezzé , avec d’autres petites choses à manger  en entrée ou lors d’un apéro.
Personnellement j’avais préparé plusieurs tartinades différentes et ça a eu beaucoup de succès.

houmous-au-poivron

Houmous au poivron grillé

400 g de pois chiche en bocal
2 poivrons ( ici un rouge et un jaune )
3 cuillères à soupe de tahini ( crème de sésame en épiceries Orientales ou Asiatiques )
3 cuillères à soupe d’huile de sésame ( ou huile neutre comme le tournesol )
Le jus d’un citron
1/2 cuillère à café de cumin
Sel, poivre
Un peu d’eau ( environ 100 ml )

Faire griller les poivrons en les mettant 20 mn sous le grill du four en les retournant souvent.
Mettez-les dans un sac platique, fermer et laissez refroidir pour les peler plus facilement .
Ensuite pelez-les et épépinez-les. Détaillez-les en morceaux.
Egoutter les pois chiche et les mettre dans un blinder avec tous les ingrédients.
Mixer en ajoutant l’eau progressivement jusqu’à obtenir une crème
Homogène. Rajouter de l’eau si nécessaire.
Placer au frais plusieurs heures avant dégustation.

Le Fish maison ( et son petit pain à burger )

Je suis contente, le soleil est revenu ( enfin chez moi … ) et je me suis réconciliée avec la boulange . Grâce à deux amis : le premier est boulanger – pâtissier et m’a conseillé de ne pas utiliser la levure de boulangerie sèche car elle ne donne pas du tout le même résultat pour le pain et les brioches (je n’étais jamais contente de mes brioches et rarement de mes pains ), et la deuxième ( c’est une fille, elle va se reconnaître en lisant l’article ) m’a donné un gros paquet de levure fraîche. J’ai donc mis en application une recette de petits pains à burger avec ma nouvelle levure et là… wouahhhh ! Ils ont gonflés, la mie était moelleuse, pas bourrative . Le goût était parfait . Je garde donc cette recette comme LA recette de pains à burger. Vous pouvez les garnir à votre choix mais pour aujourd’hui j’ai testé le fish maison. C’est bien meilleur qu’au fast food quand même …
J’ai fait au steack haché avec du ketchup pour mes loulous , vous savez les difficiles dont je vous ai parlé, pffffff …

fish-maison

Le fish maison ( et son petit pain à burger )

Pour 4 à 5 pains à burger:

300 g de farine
60 g de farine complète
200 ml de lait
10 g de levure FRAICHE de boulangerie
15 g de sucre en poudre
2 g de sel
2 cuillères à café de jus de citron
20 g de beurre
Quelques graines de sésame blanches et dorées

Pour la garniture

4 petits morceaux de cabillaud frais et assez fins
2 oeufs
1 cuillère à soupe de paprika
Sel, poivre
150 g de corn flakes ( ici des corn-flakes complet )
Huile d’olive

Sauce crémeuse aux herbes

4 cuillères à soupe de yourt brassé
2 cuillères à soupe de crème fraîche
1 cuillère à soupe de jus de citron
2 cuillères à soupe de moutarde ( ici à l’ancienne )
Quelques brins de persil, ciboulette et cerfeuil hâché
2 pinçées de cumin en poudre
8 fines  tranches de cheddar ou d’emmenthal

Dans la machine à pain programme  » pain blanc  » mettre tous les ingrédients des pains en mettant la levure loin du sel ( ils ne doivent pas être en contact avant le pétrissage ).
Enclencher la machine à pain et l’arrêter juste avant le programme cuisson ( normalement 1 heure avant la fin )
Fariner un plan de travail et poser la pâte dessus.
Couper le pâton en 4 ou 5 morceaux ( j’ai fais 5 ) et former des boules sans trop retravailler la pâte ( elle avait gonflée ce serait dommage ).
Préchauffer le four à 180° avec en bas une léche-frite.
Poser les boules de pâte sur du papier sulfurisé sur une grille .
Enfourner les pains et verser 2 verres d’eau dans la lèche frite.
Cuire environ 20 mn. Eteindre le four et laisser les pains refroidir à l’intérieur.

En attendant préparer la garniture: Mélanger le yaourt avec la crème fraîche, le jus de citron, les herbes, la moutarde et le cumin.
Battre les oeufs dans une assiette creuse avec le paprika , du sel et du poivre.
Mixer les corn-flakes pour faire une chapelure. Plonger le poisson dans l’oeuf puis dans les corn-flakes.
Chauffer une poèle et faire cuire les poissons de chaque côté.
Quand les poissons sont cuits, poser 1 tranche de fromage dessus et 1 tranche de fromage dessous et éteindre le feu.
Ouvrir les pains à burger, tartiner de sauce crémeuse aux herbes, poser dessus un poisson avec le fromage. Tartiner l’autre face du pain avec la sauce et fermer le burger.
Déguster chaud !