Cake au potiron , noix et clémentines

Depuis quelques années déjà, la famille des courges s’invite doucement  dans nos desserts et notamment dans nos gâteaux, révélant de nouvelles saveurs originales . Détrônant un peu le célèbre carrot cake qui avait surpris à son époque les Français frileux de découvrir les légumes en version sucrée, le pumkin cake et ses variantes ( muffins et compagnie ) est en train de devenir un classique dans nos magasines préférés à ce moment de l’année .
C’est donc tout naturellement que j’ai testé ce cake déniché dans le « Saveurs 2013, spécial desserts « . J’ai juste remplacé l’orange par de la clémentine car j’avais des clémentines Corses qui ne sont pas traitées ( même les fruits ne se laissent pas faire sur l’Ile de Beauté ).
En plus avec le froid qu’il fait , je ne refuse pas d’allumer le four pour la bonne cause.
Bien parfumé , ce cake a un goût particulier avec le potiron et et les épices . Attention on aime … ou pas …

cake-a-potiron-noix-clementines

Cake au potiron, noix et clémentines

Pour un cake

300 g de potiron
175 g de farine
3 oeufs
75 g de beurre demi-sel
2 cuillère à soupe rases de miel
1 sachet de levure
200 g de cassonnade
1 cuillère à café d’épices à pain d’épices
4 clémentines bio (ici clémentines Corses )
50 g de noix

Faire cuire le potiron ( pour moi sans la peau ) dans un fond d’eau et à couvert jusqu’à ce qu’il soit cuit ( vérifier en enfonçant la lame d’un couteau ) et mixer-le finement afin d’obtenir une purée bien lisse.
Préchauffer le four à 180 °
Beurrer un moule à cake ;
Presser le jus de 3 clémentines et détailler la 4 ème en fines rondelles.
Mélanger le beurre ramolli avec la cassonnade , les épices . Ajouter la farine, la levure et les oeufs . Mélanger puis ajouter le jus des clémentines , la purée de potiron et le miel.
Concasser les noix , ajouter les 3/4 dans la pâte et mélanger .
Verser la pâte dans le moule . Répartir les rondelles de clémentines sur le cake puis saupoudrer avec les noix restantes .
Enfourner pour 45 minutes environ .
Vérifier la cuisson en enfonçant la lame d’un couteau , elle doit ressortir sèche .
Laisser refroidir avant de démouler .

Schrubb

Le schrubb ( non je n’ai pas éternué ) est une liqueur à base de rhum parfumée à l’orange ou à la clémentine très populaire aux Antilles. On le prépare surtout en cette période de l’année mais on le boit tous les autres jours car comme tous les rhums arrangés il se bonifie avec le temps… Alors qui qui va zouker en le préparant  ?

schrubb

Schrubb

Pour 1 bocal

5 clémentines bio
1/2 cuillère à café de noix de muscade râpée
1 bâton de cannelle
1 gousse de vanille
1 morceau de gingembre frais
1 litre de bon rhum blanc de Martinique ou de Guadeloupe ( style St James )
500 g de sucre de canne liquide brun

Prélever le zeste des clémentines avec un couteau économe fin en vous assurant de ne pas prendre de peau blanche ( qui donne un goût amer ). Faire sécher les zestes pendant quelques jours sur une plaque.
Les introduire dans un grand bocal ( qui peut se fermer ) et couvrir avec le rhum blanc. Ouvrir la gousses de vanille et gratter l’intérieur . Mettre dans le bocal les graines et la gousse de vanille puis la cannelle et le morceau de gingembre et la noix de muscade .  Ajouter le sucre de canne et mélanger.
Reboucher le bocal et attendre au moins 3 semaines avant de commençer à déguster . Comme tous les rhums arrangés , le schrubb s’améliore avec le temps …