Quatre – quarts au citron

Je suis en plein dans ma période citron, j’en fais des citronnades, des yaourts , des muffins pour Capucine, j’en mets dans mon poulet rôti, mes marinades … bref ça zeste dur en ce moment.
En plus, je trouve que ça remplace un peu le soleil qui a bien manqué ces dernières semaines. Du côté de bordeaux, on a alterné entre flotte, giboulées, flotte et mini- tempêtes, il y a mieux pour ce début de printemps.
Vous allez me dire que j’avais pris la bonne résolution de ne manger que des salades, mais je suis faible et trop gourmande pour être raisonnable !

quatre-quart-citron
Source : Edda du blog  » Un déjeuner de soleil « 

Quatre – quarts au citron

200 g de farine ordinaire + un peu pour le moule
180 g de cassonade ( 200 g dans la recette d’Edda, mais je trouve ça un chouilla trop sucré )
4 oeufs moyens entiers ( 200 g nets sans la coque / il faut les peser avant de les mettre dans le saladier, s’ils sont un peu gros, peser 3 oeufs + un jaune )
200 g de beurre
1 bonne pincée de sel
Le zeste finement râpé et le jus de deux petits ( ou moyens ) citrons jaunes bio + le jus d’un petit citron pour la finition

Bien suivre le déroulé de la recette, c’est très important, on n’en fait pas qu’à sa tête, sinon le résultat peut être différent ! Ce n’est pas un CAKE  ( donc il va être moins gonflé, la texture un peu plus dense … comme un quatre quart quoi … )

Préchauffer le four à 150°c ( chaleur tournante ou 160°C chaleur statique ) . Mettre le beurre dans un récipient allant au four, puis le mettre au four ( pendant le préchauffage ) pendant 5 à 10 min juste le temps qu’il fonde. Sortir et réserver.
Beurrer et fariner le moule. Tamiser la farine avec le sel.
Dans un saladier ou la cuve d’un robot, verser les oeufs et les fouetter ( à la main ou au robot) avec le sucre jusqu’à ce qu’ils deviennent plus clairs et absorbent un peu le sucre (pas besoin de les faire blanchir, il faut surtout un mélange homogène mais pas trop mousseux ).
Ajouter le jus et le zeste des citrons puis la farine et mélanger toujours avec le fouet vers le centre et doucement pour bien l’incorporer sans créer de grumeau. Verser ensuite le beurre tiède ( surtout pas chaud ) et mélanger à nouveau délicatement toujours vers le centre afin d’obtenir une pâte homogène et fluide.
Verser la pâte dans le moule et enfourner pendant 1 heure environ ( ne pas ouvrir le four pendant la cuisson ). Le gâteau va légèrement gonfler mais pas comme un cake, la surface va rester assez plate. Vérifier la cuisson en enfilant la pointe d’un couteau ou un pic à brochette, il doit ressortir sec. Il se peut qu’il faille un peu plus de temps, selon les fours.
Sortir du four, laisser légèrement tiédir 5 minutes puis verser dessus le jus de citron en laissant le gâteau dans le moule pour qu’il s’imbibe bien.
Démouler une fois refroidi.

Tarte au citron meringuée

J’ai mis mon citronnier dehors et je ne sais pas ce qui s’est passé, mais il a perdu 3 citrons d’un coup. La chaleur peut être ou le mistral Bordelais.
Du coup ma fille a suggéré un petit atelier cuisine pour que je lui apprenne à réaliser son dessert préféré : la tarte au citron meringuée.
Je vois déjà des yeux qui pétillent. Il parait que la tarte au citron est dans le top 10 des desserts préférés des Français !
J’ai réalisé plusieurs versions mais sur c’est celle de Thierry Mulhaupt ( le célèbre pâtissier Alsacien ) dénichée sur le site de Mercotte que j’ai vraiment craqué.
Une pâte sablée croustillante et fondante, une garniture au citron pas trop acidulée ( moins que le lemon curd )  bien parfumée ainsi qu’ une meringue Italienne parfaite ( ça c’est ma recette mais c’est le seul moyen pour avoir un décor qui se tient bien ), cette tarte est juste une petite tuerie et à chaque fois que je la réalise, je n’ai que des compliments …

tarte-au-citron-meringuée

Tarte au citron meringuée

Pâte sablée :

250 g de farine
140 g de beurre
30 g de poudre d’amandes
75 g de sucre
1 bonne pincée de sel
1 jaune d’oeuf
Un peu d’eau

Royale au citron :

2 oeufs
1 jaune d’oeuf
100 g de sucre
25 g de Maizena
170 g de crème Fleurette ( crème entière liquide )
130 g de jus de citron
1 citron jaune bio

Meringue Italienne :

2 blancs d’oeufs
125 g de sucre
40 ml d’eau
1 pincée de sel

Préparer la pâte ( au robot avec la feuille ) ou à la main : sabler la farine et le beurre ramolli dans le bol du robot équipé de la feuille. Ajouter la poudre d’amande, le sel, le sucre. Mélanger jusqu’à obtenir un sable grossier. Ajouter le jaune d’oeuf en dernier et ajouter si besoin 1 ou 2 cuillères à soupe d’eau jusqu’à ce que la pâte forme une belle boule.. Étaler entre deux feuilles de film alimentaire et laisser reposer au frigo 1 heure .

Préparer la royale au citron : Mélanger la Maïzena avec le sucre et verser ce mélange sur les oeufs et le jaune en fouettant. Ajouter ensuite le jus de citron, le zeste et la crème. Mélanger pour obtenir un mélange homogène.

Le fonçage : étaler la pâte sur une épaisseur de 2/3 mm et foncer un cercle à tarte ( ici 24 cm de diamètre ). Réserver au frais pendant que le four préchauffe à 180°. Précuire le fond de tarte à blanc pendant 5 min puis le garnir avec la royale au citron et poursuivre la cuisson pendant 30 min.
Laisser refroidir sur une grille.

Préparer la meringue Italienne : verser le sucre avec l’eau dans une casserole . Porter à ébullition pour réaliser un sirop de sucre . Placer un thermomètre et atteindre la température de 118°.
Pendant ce temps, monter les blancs en neige avec le sel jusqu’à ce qu’ils soient fermes.
Dès que le sirop atteint la bonne température, verser le sirop en filet ( attention aux éclaboussures, le mieux est de verser sur le côté, pas sur le fouet ) et continuer à battre jusqu’à ce que les blancs en neige soient bien brillants et forment un bec d’oiseau.
Mettre dans une poche à douille et déposer sur la tarte comme vous voulez.
Dorer au chalumeau ou au grill du four.
Laisser refroidir et placer au frigo pendant au moins 2 heures.

Fiadone au brocciu

Aujourd’hui, c’est le printemps ( danse de la joie autour du canapé avec le chat qui me regarde d’une drôle de façon / Je sais, ce n’est pas tous les jours facile pour lui ). Pour fêter l’arrivée des beaux jours, je vous propose une recette de flan agréablement citronné que j’ai découvert dans un restaurant Corse il y a quelques années. Le fiadone est une spécialité aussi populaire sur l’île de beauté que les cannistrellis, l’alcool de myrte, le figatellu et Napoléon réunis ! Réalisé à base de brocciu, fromage frais protégé par une AOC depuis 1998, il rappelle par la consistance la ricotta Italienne ou notre brousse nationale mais contrairement aux autres, il est composé en partie par du lait de brebis . Difficile à trouver, je suis tombée dessus par hasard en faisant mes courses au rayon des fromages frais, à côté du Philaldelphia ( hé Doumé , tu le crois ça ? / C’est sûr si vous ne le dites pas avec l’accent, ça va moins bien marcher… )

fiadone

Fiadone au brocciu

500 g de brocciu frais ( ici de la marque  » Nos régions ont du talent «  )
1 citron bio
5 oeufs
120 de sucre en poudre
1 cuillère à soupe d’eau de vie Corse ( ou une autre eau de vie ou à défaut du rhum )
1 pincée de fleur de sel

Egoutter le Brocciu dans une passoire jusqu’à ce que le petit lait ne s’écoule plus.
Préchauffer le four à 180 degrés.
Séparer les jaunes des blancs d’oeufs.Fouetter les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Monter les blancs en neige avec la pincée de fleur de sel.
Ajouter le Brocciu aux jaunes/sucre en fouettant bien puis ajouter le zeste de citron ainsi que l’eau de vie. Fouetter à nouveau.
Incorporer les blancs d’oeuf à la maryse délicatement sans casser les blancs.
Tapisser un moule de papier sulfurisé et enfourner pour 40 mn. Laisser refroidir et mettre au frais au moins 2 heures avant de déguster.

C’est très bon avec un coulis de fruits rouges !

Brick à la ricotta, au citron et miel

Coucou les petits lapins, non internet ne m’a pas vaincu ! J’ai pris mon épée ( mon couteau en plastique ) et j’ai livré un combat sans merci avec ma box qui pour le coup n’a plus marché du tout . Comme ça elle ne me narguera plus avec sa connection lunatique  » un coup je te vois , deux coups je ne te vois plus .  »
Pour me remonter le moral et ensoleiller un peu la maison ( parce qu’en plus il pleut , c’est la journée loose totale ) j’ai eu envie d’une petite douceur sucrée . Pas trop grasse, pas trop compliquée à faire mais sucrée. Normalement je me tourne vers le chocolat sous toutes ces formes, mais là mon placard était un peu vide ( un paquet de riz et une boîte de thon, vous appelez ça comment  ? ). Je me suis rabattue sur le frigo en essayant de faire fonctionner mon cerveau ( le premier qui fait une réflexion... ) : une boîte de ricotta , un paquet de feuilles de brick et un gros fruit sur mon citronnier , il n’en fallait pas beaucoup plus pour confectionner ces petits triangles en 15 minutes ( bon ok, je commence à maîtriser le pliage ).
La douceur de la ricotta , le petit goût acidulé du citron et le sucré du miel, tous les ingrédients se marient très bien et en plus ces brick sont aussi bonnes tièdes que froides !

_MG_6247

Brick à la ricotta , au citron et au miel

( Désolée je n’ai pas compté le nombre de brick )

250 g de ricotta
1 oeuf
50 g de sucre
Le zeste d’1/2 citron non traité ( le mien était énorme et très parfumé, je pense qu’on peut mettre le zeste d’1 citron entier )
Beurre fondu ( ou huile )
Miel
1 paquet de feuilles de brick ( vous n’allez pas utiliser tout le sachet )

Mélanger au fouet électrique la ricotta avec l’oeuf et le sucre . Faire chauffer le beurre pour le faire fondre.
Couper les feuilles de brick en 2 et les badigeonner de beurre fondu avec un pinceau sur les 2 faces.
Mettre la ricotta dans une poche à douille de pâtisserie .
Plier les feuilles de brick en triangle ( voir sur internet ) sans rabattre la dernière partie.
Garnir la brick avec la ricotta à l’aide de la poche à douille .
Rabattre le dernier morceau de feuille de brick pour la fermer .
Poser sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé.
Enfourner pour 15 minutes environ . Ils doivent être bien dorés.
Faire chauffer du miel ( micro-ondes ou casserole ) et avec un pinceau, enduire les brick de miel fondu toutes les faces.
A déguster tièdes ou froid mais le jour même ( sinon ils ramollissent ).

Tarte fine aux pommes

C’est bien beau de vous blablater du lycée hôtelier régulièrement si je ne vous poste pas de temps en temps les bonnes recettes que nous avons réalisé avec mes coéquipiers de la  » Cuisine nomade « .
Ce long week-end de 4 jours avec le pont me laisse souffler un peu et cuisiner aussi à la maison. Du coup j’ai eu envie de refaire ces petites tartes fines aux pommes car si on ne se lance pas dans la fabrication de la pâte feuilletée , elles sont très rapides à faire et complètement irrésistibles malgré leur simplicité.
Si vous zappez la confection de la pâte ( on l’a fait au lycée, ça prend un peu de temps avec les étapes du feuilletage et le temps de repos mais ce n’est pas si compliqué que ça... ) , ne manquez pas de réaliser la compote car une compote maison fait toute la différence pour ce genre de gâteau et en plus vous pourrez la parfumer comme vous aimez !

_MG_5137

Tarte fine aux pommes

Pour 6 personnes

2 blocs de pâte feuilletée ( maison si possible ou bien chez Picard … et je ne suis pas sponsorisée  )

Pour la compote :

3 pommes golden
40 g de sucre semoule
1 gousse de vanille
1 citron bio

Pour la garniture :

3 pommes ( choisir une variété de saison )

Sucre glace pour décorer

Etaler la pâte assez finement . Découper des cercles d’une douzaine de centimètre de diamètre sur une feuille de papier sulfurisé.
Piquer la pâte à l’aide d’une fourchette et entreposer au frais .
Préparer la compote : peler et découper les pommes golden en morceaux . Les mettre dans une casserole avec un peu d’eau ( à hauteur ) et les graines de la gousse de vanille . Mettre aussi la gousse et le zeste d’un demi citron râpé finement.
Laisser cuire à feu très doux à couvert jusqu’à ce que les pommes soient cuites et l’eau évaporée . Si lors de la cuisson le fond accroche , rajouter un filet d’eau.
Enlever la gousse et passer la compote au tamis ou au mixeur pour obtenir une compote.
Eplucher les pommes, ôter le coeur et les pépins et découper en fines lamelles. Sortir les cercles de pâtes et déposer dessus un peu de compote au centre en laissant une bande sur les bords.
Déposer une demi-pomme en rosace sur chaque pâte et enfourner pour 25 à 30 minutes à 170°.
Laisser refroidir et saupoudrer de sucre glace.

Caprese al limone ( gâteau aux amandes, chocolat blanc et citron )

Après avoir eu de magnifiques jours printaniers et ensoleillés , nous revoilà avec un peu de froid et de grisaille . On s’habitue malheureusement trop vite aux bonnes choses. Pour remettre un peu de couleur et de chaleur dans vos assiettes , voici une petite douceur Italienne qui sent bon le sud . J’ai craqué en le voyant sur le joli blog de ma copine Manuella  » Aux fourneaux  » chez qui je vais régulièrement .
Comme mon petit citronnier ( le seul qui résiste à ma super main verte de la mort  )  continue de me fournir en fruits , je n’ai pas pu résister à le tester et j’ai beaucoup aimé l’association amandes , chocolat blanc et citron. C’ est juste un régal, il est super moelleux et très rapide à préparer . A refaire d’urgence !

_MG_4811

Caprese al limone ( gâteau aux amandes , chocolat blanc et citron )

Pour 4 à 6 personnes ( cercle de 21 cm ou un autre petit moule )

2 œufs
80 g de cassonade
1 jus de citron
1 zeste de citron bio
100 g de poudre d’amandes
25g maïzena
1/2 sachet de levure chimique
75 g de beurre fondu
100 g de chocolat blanc

Fouetter les œufs avec le sucre jusqu’à blanchiment ( ça doit doubler de volume ) .Prélevez le jus et le zeste du citron puis ajouter au mélange oeufs – sucre . Ajouter la poudre d’amandes, la `Maïzena et que la levure.
Faire fondre le beurre avec le chocolat blanc. Incorporer à la pâte . Bien mélanger et verser  dans un moule beurré ou comme moi dans un petit cercle avec une feuille de cuisson.
Enfournez 25 minutes ( personnellement j’avais fait un peu trop cuire )
Laissez refroidir et démouler.

Canistrellis à l’huile de noisette et au citron

Je cherchais depuis longtemps une recette de canistrellis et du coup j’en ai testé une petite flopée. Dont une à base de beurre … que les Corses me jettent des pierres j’ai honte .
Les canistrellis, cette spécialité de petits gâteaux que l’on trouve partout sur l’île  ne se font pas au beurre mais bien  à l’huile et je ne le savais pas. On fait de ces erreurs parfois !
Quand on était en vacances là-bas on avait l’habitude d’aller en acheter dans une petite boulangerie – pâtisserie et il y en avait à tous les parfums, avec des écorces d’orange , de citron, de graines d’anis , etc… et ils étaient  divins. Moelleux et parfumés ( ceux des grandes surfaces sont plutôt secs ), j’en gardais un souvenir impérissable…
Après plusieurs essais complètement ratés, j’ai enfin trouvé LA  recette de canistrellis . Elle est tirée du livre  » Saveurs de Corse, 80 recettes d’aujourd’hui  » de Vincent Tarabani ( et oui il a révélé les secrets de ces biscuits… )
J’ai juste mis de l’huile de noisette à la place de l’huile d’olive ou de tournesol utilisée habituellement.
Fermez les yeux, ils ne manque plus que les chants et l’odeur du maquis …

canistrellis-au-citron

Canistrellis à l’huile de noisette et au citron

Pour une quarantaine de canistrellis

300 g de farine
150 g de sucre
1 sachet de levure chimique
125 ml d’huile de noisette
75ml de vin blanc sec
1 cuillère à soupe d’eau-de-vie
Le zeste râpé finement d’un citron bio
1 pincée de sel fin

Dans un saladier, mélanger la farine et la levure chimique, ajouter 100g de sucre et une pincée de sel.
Ajouter l’huile de noisette, le vin blanc, l’eau de vie et le zeste de citron. Mélangez le tout en incorporant progressivement la farine. Pétrir la pâte, en faire une boule et la laisser reposer pendant 15 minutes au frais.
Étaler à l’aide d’un rouleau à pâtisserie la pâte en un rectangle épais de 1 cm. Saupoudrez la pâte de 50 g de sucre restant, puis passez le rouleau à pâtisserie dessus afin qu’il s’incruste bien dedans. Découper la pâte en rectangles ou losanges de 5 x 3 cm ( ou de la forme que vous voulez) et rangez ces canistrellis sur une plaque de cuisson. Glissez au four et faites cuire pendant 18 minutes à 180°C.
Ils se conservent dans une boîte fermant hermétiquement mais vu à la vitesse vous n’en aurez pas besoin …

Pâtes au saumon, courgettes et mascarpone au citron

Il y a des jours où je n’ai pas envie de passer trop de temps en cuisine (et du coup cette recette est idéale ) parce que je n’ai qu’une hâte c’est de me replonger dans mon dernier bouquin.  En ce moment je lis  » les larmes d’Aral  » de Jerôme Delafosse pour ne rien vous cacher et il est assez captivant , dur de s’en défaire… Mais ce n’est pour la plupart du temps qu’ un rêve  parce que j’ai toujours autre chose à faire que de me poser sur la terrasse avec mon livre… J’allais écrire de me poser sur la terrasse au soleil mais cette phrase sonne faux tellement le printemps semble loin et parti vers d’autres horizons.
Cette recette est  rapide et pourtant délicieuse … J’aime beaucoup l’association des pâtes avec les courgettes et la sauce crémeuse parfumée au citron est un régal avec le saumon !

pâtes-au-saumon-courgettes

 

Pâtes au saumon, courgettes et mascarpone au citron

Pour 2 personnes

2  courgettes ( les choisir petites, brillantes et fermes )
200 g de pâtes (ici des tagliatelles aux oeufs )
Le zeste d’un demi-citron bio
100 g de mascarpone
1 pavé de saumon sans la peau ( 130 g environ )
Sel , poivre
Parmigiano reggiano râpé

Faire cuire les pâtes al dente.
Eplucher les courgettes avec un économe en enlevant une bande sur deux. Les couper en cubes .  Les mettre dans un récipient adapté avec un fond d’eau et du sel et faire cuire pendant 5 minutes au micro-ondes.
Mettre dans une passoire pour égoutter le temps de préparer la sauce.
Râper le zeste du demi citron très finement avec une râpe . Mélanger le mascarpone avec le zeste dans un bol. Saler , poivrer.
Mettre les dés de courgettes égouttés avec le mascarpone au citron dans une poèle et faire réchauffer sur feu doux.
Faire cuire le saumon soit au court – bouillon soit au micro-ondes pendant quelques minutes.
Egoutter les pâtes. Emietter dessus le saumon et napper de sauce au mascarpone.
Parsemer de parmIgiano reggiano. Déguster très chaud .

Mousse au citron, yaourt et noisettes

Ce n’est pas un scoop mais je n’ai pas la main verte . Toutes mes plantes ne font pas long feu malgré tout mon amour et ma persévérance parfois pour qu’elles restent vertes, avec leurs feuilles et surtout en vie . A une exception près ,  mes deux citronniers en pot qui me produisent de beaux et gros fruits toute l’année !!! Je suis donc vouée à vous faire de bons desserts au parfum de citron ( je sais que vous n’allez pas vous plaindre, hein ? )
Voici des petites mousses trouvées sur le joli blog d’Edda ( et oui encore )  » Un déjeûner de soleil « . Elles sont cuites et contiennent du yaourt et du lait de coco ( mais on ne le sent pas )  donc la consistance est plus ferme qu’une mousse.  Cela m’a fait penser un peu au cheescake en plus aéré . En tout cas c’est un dessert très frais et  très léger qui finira parfaitement un repas un peu copieux . Par contre l’ajout de noisettes croquantes est pour ma part indispensable et très intéressante pour sentir plusieurs textures …

mousse-citron-noisettes

Mousses au citron, yaourt et noisettes

Pour environ 9 pots de mousse

80 g de sucre
50 g de poudre d’amandes
260 g de yaourt à la grecque (ici du lait fermenté ou lait ribot )
200 ml de lait de coco ( 1 petite brique )
40 ml de lait
Le zeste d’un citron bio et son jus
4 oeufs entiers
40 g de noisettes concassées

Préchauffer le four à 180° ou thermostat 6. Fouetter le sucre avec les oeufs. Incorporer la poudre d’amandes puis le yaourt, le lait de coco, le lait, le jus et le zeste du citron.
2. Verser cette crème dans des verres à yaourt, des pots ou des ramequins qui puissent passer au four. Les placer dans une léche-frite remplie d’eau pour faire un bain-marie). Cuire pendant 25 minutes. Laisser refroidir à température ambiante puis garder au frigo au moins 3 heures. Au moment de servir , concasser grossièrement les noisettes et les saupoudrer sur les mousses.

Oeufs au lait

Un petit dessert que je prépare souvent car c’est le préféré de mon fils ainé . Je parfume ces oeufs aux lait parfois avec de la vanille , parfois avec un zeste de citron comme le faisait ma maman … Il a aussi beaucoup de succès quand je le fais pour mes invités . C’est un flan tout simple, très  crémeux , qui sent bon les desserts d’antan. Le secret c’est juste qu’il faut absolument le faire cuire au bain-marie car sinon la préparation va bouillir,  la texture sera pleine de grumeaux et va lâcher de l’eau .
J’avais déjà posté une recette similaire mais c’était aux débuts de ce blog et je trouvais que la photo était moins présentable .
A ce propos ce blog a un an et je voulais vous remercier de me suivre si nombreux . Je suis chaque jour étonnée de voir les statistiques et le fait qu’il vous plaise me donne envie de continuer. Je sais que de nombreuses personnes ( dont ma copine Isa de Paris … ) testent mes recettes et aiment le plus souvent mais n’osent pas poster de commentaires . C’est un peu dommage car d’une part vos avis me font énormément plaisir et sont utiles aux internautes et d’autre part les critiques constructives sont toujours bonnes à prendre pour s’améliorer .
Alors n’hésitez pas à me laisser un petit mot …

oeufs-au-lait

Oeufs au lait au caramel

Pour 6 à 8 personnes ( on peut le cuire dans un moule à bords hauts ou des ramequins )

1 litre de lait
5 oeufs
180 g de sucre
1 gousse de vanille ou le zeste d’un citron bio

Caramel:

70 g de sucre
1 cuillère à soupe d’eau

Préparer le caramel avec le sucre et l’eau à la casserole ou au micro-ondes. Perso je le prépare  au micro-ondes ( compter environ 2 minutes puissance maxi) . Attention, surveiller la cuisson car une fois qu’il prend un bel aspect doré, arrêter le micro-ondes car il continue à cuire et peut brûler rapidement.
Le mettre au fond des moules ( attention ils doivent être adaptés pour passer au four ). Laisser refroidir .
Faire chauffer doucement le lait dans une casserole avec le sucre et l’intérieur de la gousse de vanille ( les graines grattées au couteau pointu) ou le zeste d’un citron râpé finement.
Une fois le sucre fondu dans le lait ( inutile de faire bouillir), éteindre le feu. Fouetter les œufs en omelette et les ajouter au lait.
Mettre à cuire dans un bain-marie ( c’est important pour que la crème reste lisse en cuisant , sinon bonjour les grumeaux!!!) pendant 1 heure à 180° ou thermostat 6 ( Si c’est un grand moule) sinon 50 mn suffisent pour des moules individuels. Moi je pose mes ramequins dans la lèche-frite remplie d’eau tout simplement .
Si on veut que le dessus reste clair , couvrir d’un papier alu.
Laisser refroidir et mettre au frigo pendant plusieurs heures . Déguster très frais .