Banana brownies

Je vous ai déjà proposé des recettes de brownies sur ce blog mais celui là détrône tous les autres ! Un peu à tous les niveaux d’ailleurs car il ne faut pas trop détailler la quantité de beurre ( que j’ai diminuée par rapport à la version de Pierre Hermé pourtant ) ni de calculer le nombre de calories si vous êtes au régime.
Mais il est tellement bon, tellement moelleux, tellement chocolaté et avec sa petite cerise en plus, pardon banane, sur le gâteau, qu’ on lui passe tout et que l’ on se laisse tenter sans culpabiliser.
En tout cas c’est pour l’instant c’est LE brownies ( je vais continuer de tester d’autres versions )  qui a eu le plus de succès à la maison …

111

Banana brownies

Pour 1 brownies

110 g de chocolat noir à 60% de cacao minimum
110 g de noix
100 g de farine
185 g de beurre pommade ( à température ambiante )
175 g de cassonade
3 oeufs
1 banane

Faire fondre le chocolat et ajouter le beurre .
Tamiser la farine et ajouter au chocolat puis ensuite le sucre et les oeufs, mélanger . En dernier ajouter les noix et remuer pour former une pâte homogène.
Tapisser un moule carré de papier sulfurisé ( environ 24 cm de côté ) et verser la pâte .
Peler et couper la banane en rondelles . Déposer des rondelles sur le dessus du brownies et enfourner pour 25 mn à 180°.
Petit conseil : si vous le faites la veille pour le lendemain, ne le cuisez que 22 mn , il sera plus moelleux à l’intérieur mais sera parfait pour le manger plus tard.

Marbré au poires , chocolat et crème de marron

Pendant que je préparais ce cake , ultra concentrée dans ma cuisine , ma fille est venue et m’a posé une question étrange   :
 » Maman , tu connais Léonardo Di Caprio ?  » .
 » Heu … oui quand même  » ( Est-ce que je lui avoue que j’étais amoureuse de lui dans le film Titanic ? Non, même s’il y a prescription, que j’étais jeune et écervelée , ça peut me suivre cette histoire et puis son père n’est pas loin… ).
 » Parce que figure-toi qu’avec ce nom préhistorique ( Léonardo , pas son père ), j’ai cru que c’était un personnage comme Léonard de Vinci ( voyez le rapprochement , c’est qu’elle cogite la gamine… ) et même , maman écoute bien …  il est vivant et c’est un acteur !!!   »
Merci ma chérie , je me coucherai moins bête .
Et là pour me prouver ses dires , elle attrape son Ipod super sonic ( punaise , il n’y avait pas ça de mon temps ) et me montre une photo (  il n’a pas changé l’australopithèque ) .
 » Hé oh regarde sa tête ! Il est né en 1974  » dit-elle en riant bêtement ( et là je tiens à prévenir tous les futurs parents : oui un pré-ado rit parfois bêtement ).
Manquerait plus qu’elle me dise que c’est un vieux schnock et je lui mets le saladier de pâte à gâteau sur la tête .
Bon je m’éloigne du sujet qui aujourd’hui est un marbré Léonardesque , qui aurait  pu s’appeler  » marbré de fin d’automne  » avec ses dés de poires, ses pépites de chocolat et sa touche gourmande de crème de marron …

marbré-poires-chocolat-crème-de-marron

Marbré au poires, chocolat et crème de marron

Pour 1 cake

3 petites poires
120 g de farine
100 de beurre
100 de chocolat noir
1 cuillère à café de levure chimique
2 oeufs
1 pinçée de sel
100 g de cassonade
150 g de crème de marron vanillée de qualité

Eplucher et couper les poires en dés.
Faire fondre le beurre . Tamiser la farine avec la levure. Casser les oeufs et séparer le blanc des jaunes. Monter les blancs en neige ferme avec le sel.
Dans un saladier , fouetter le beurre avec le sucre et les jaunes d’oeufs. Verser le mélange farine levure et remuer. Incorporer les blancs d’oeufs délicatement .
Ajouter les dés de poires et le chocolat grossièrement concassé ( je le fais au couteau ) . Mélanger pour obtenir une pâte homogène .
Mettre la crème de marron dans une poche à douille.
Etaler une première couche de pâte puis dessiner dessus un serpentin avec la crème de marrons .
Renouveller l’opération jusqu’à épuisement de la pâte et de la crème de marron.
Enfourner à 180° pendant environ 40 – 45 mn.
Vérifier la cuisson en enfonçant un pic à brochette , il doit ressortir sec.
Ce cake est meilleur le lendemain.

Madeleines aux pépites de chocolat, amandes et caramel au beurre salé

Ma copine C. m’a offert il y a quelques jours une jolie boîte de caramels au beurre salé et j’ai eu envie de faire des petites madeleines un peu dodues comme des muffins après avoir vu une recette dans un livret de recettes Nestlé desserts . Elle va se reconnaître ( ma copine, pas la madeleine ) car elle regarde tous les matins si j’ai posté un article et quelquefois me corrige mes fautes d’orthographe  ( comme si c’était possible que j’en fasse ! )
Parce qu’on a tous besoin de réconfort pour affronter ce mois de novembre qui débute ( perso ce n’est pas le mois que je kiffe le plus ) ces madeleines au coeur fondant de caramel associées aux amandes et au chocolat sont juste un petit délice à l’heure du goûter !

_MG_6330

Madeleines aux pépites de chocolat, amandes et caramel au beurre salé

Pour 12 grosses madeleines ( ici dans des moules à muffins gros format )

180 g de chocolat noir
110 g de beurre
110 g de farine
70 g de sucre
60 g d’amandes hachées
12 caramels au beurre salé
2 oeufs
1 cuillère à café de levure chimique

A l’aide d’un couteau , hacher le chocolat en grosses pépites. Faire dorer à sec les amandes hâchées dans une poêle sans matière grasse .
Faire fondre le beurre et le mélanger avec la farine, les oeufs, le sucre et la levure . Ajouter les amandes torréfiées et les pépites de chocolat.
Beurrer et fariner des moules à muffins ( on peut aussi utiliser des caissettes en papier ). Remplir les empreintes aux 3/4 de pâte. Enfoncer un caramel au centre de chaque moule. Enfourner pour 15 minutes environ à 180°. Vérifier la cuisson en enfonçant un pic à brochette , il doit ressortir sec.

Biscuits aux noisettes, pralin et chocolat

On ne sait plus comment s’habiller ma petite dame, un coup c’est l’automne version été indien avec les citadins qui se ruent vers les plages comme si on avait eu un mois d’août pourri ( comment ça, on a eu un mois d’août pourri ? ), un coup les températures chutent comme le jour où j’ai dévalé les escaliers sans les dents . Alors comme je ne sais plus si je dois sortir le matin avec mes tongs à paillettes ou ma doudoune rose flou ( après les deux vont bien ensemble ), le mercredi  je reste sagement à la maison et je fabrique des biscuits avec mes loulous .
Et puis ça tombait bien car ma boîboîte à gâteaux du soir était toute vide …

_MG_6305

Biscuits aux noisettes , pralin et chocolat

Pour une vingtaine de biscuits

Pour la pâte à cookies :

100 g de beurre mou
1 oeuf
100 g de cassonade
230 g de farine
1/2 sachet de levure chimique
80 g de pralin ( voir recette ici )
30 g de noisettes concassées
1 pincée de sel

Pour le glaçage :

80 g de chocolat noir
7/8 cuillères à soupe de lait

Mélanger tous les ingrédients dans un saladier pour former une pâte homogène. Quand la pâte forme une belle boule , la placer 30 minutes au frigo . Former des boules de la grosseur d’une grosse noix et les aplatir  .
Tapisser 2 plaques de cuisson de feuilles de papier sulfurisé et mettre une dizaine de cookies par plaque en les espaçant suffisamment . Ils vont unpeu gonfler et s’aplatir.
Enfourner à 180° pour 13 – 14 minutes , pas plus . Ils doivent commencer à dorer sur les bords . Ils paraissent mous en sortant du four mais c’est normal . Ils vont durcir en refroidissant .
Il est important de retourner les plaques de cuisson à mi-cuisson pour que les biscuits cuisent bien .
Laisser refroidir sur une grille et faire chauffer le chocolat en morceaux avec le lait , soit au micro-ondes, soit dans une casserole sur feu doux.
Tremper les biscuits sur la moitié et poser sur une grille afin que le chocolat durcisse .
On peut mettre un peu de pralin sur le chocolat qui refroidit pour décorer.

Cake aux poires et chocolat

La saison des poires bat son plein et les variétés sont nombreuses sur les étals. Du coup cela nous laisse un grand choix pour préparer de bons gâteaux et que diriez-vous de l’associer  avec un ingrédient fétiche , le chocolat ?
Alors c’est sûr ce cake n’est pas le scoop du siècle en matière d’inventivité parce qu’en plus j’y ai mis une demi-banane ( je ne prends pas beaucoup de risques dans l’association des saveurs, d’ailleurs si vous aimez, voir la recette de crumble  ) mais il a l’avantage d’être super bon et aussi extra moelleux .
Je vous ai déjà raconté que la côte de popularité de mes goûters se juge à la rapidité à laquelle les parts disparaissent au long de la journée et là il n’a pas fait long feu malgré le fait qu’il y a matière à manger car il est assez gros.
Mon petit dernier était même très déçu lorsque le plat a été vide. A refaire d’urgence !

_MG_6273

Cake aux poires et chocolat

200 g de farine
130 g de sucre
140 g de beurre mou
3 oeufs
1 sachet de levure
3 poires
1/2 banane mûre
150 g de pépites de chocolat noir
1 pinçée de sel

Eplucher et couper les poires en morceaux. Eplucher et couper la banane en lamelles.
Fouetter le sucre avec les oeufs jusqu’à ce que le mélange double de volume et blanchisse.
Ajouter le beurre mou, la farine tamisée , le sel et la levure . Mélanger bien et ajouter en dernier les dés de poires, les pépites de chocolat et les lamelles de bananes.
Verser la pâte dans un moule à cake beurré grand format ( il y a beaucoup de pâte , le petit moule à cake ne conviendra pas ) et enfourner pour 45 à 50 mn à 180°. Perso pour ne pas beurrer en plus le moule , je le tapisse de papier sulfurisé.
Vérifier la cuisson en enfonçant un pic à brochette ou la lame d’un couteau, elle doit ressortir sèche.
Laisser refroidir avant de démouler.

Cookies aux 2 chocolats et noix de macadamia caramélisées

Oui je sais ce n’est pas très raisonnable de vous poster en plein mois d’août des recettes de cookies, brownies et autre fondant au chocolat ( quoi vous n’avez pas suivi ? ) mais que voulez-vous j’ai l’âme sucrée en ce moment et je profite du temps maussade pour faire fonctionner mon four ( le premier qui dit la bonne excuse… ).
En plus on m’a gentiment offert une belle poche de noix de macadamia et après quelques recherches je suis tombée sur le blog de Mamina et ces fameux cookies de Conticini. Cookies… Conticini ( mon chouchou, comment vous ne saviez pas ? ), il n’en fallait pas plus pour me convaincre !

_MG_5699

Cookies aux 2 chocolats et noix de macadamia caramélisées

Pour une trentaine de cookies ( ici 28 exactement ) :

100 g de noix de macadamia caramélisées ( recette plus bas )
135 g de beurre mou
110 g de sucre vergeoise
2 petits oeufs entiers
1 gousse de vanille
1 pincée de fleur de sel
280 g de farine type 55
1 pincée de levure chimique ( ici une pincée de bicarbonate de sodium )
70 g de pépites de chocolat noir
70 g de pépites de chocolat blanc

Dans la cuve du robot avec la feuille, travailler le beurre et le sucre ( ou avec un petit fouet électrique ). Ajouter les oeufs un à un, mélanger avant d’incorporer les graines de la gousse de vanille, la fleur de sel, la levure ou le bicarbonate et la farine.
Fariner un plan de travail et poser le boule de pâte. Ajouter un peu de farine si la pâte est trop molle. Ajouter les pépites des 2 chocolats et incorporer le tout à la main. Concasser les noix de macadamia et les incorporer aussi.
Préchauffer le four à 180°.
Détailler la pâte à la taille d’une grosse noix et l’aplatir pour former le cookies . Les déposer sur 2 plaques de papier sulfurisé.
Glisser dans le four pour 12 à 13 minutes, PAS PLUS !!! . Les cookies vont durcir en refroidissant .

Fruits secs caramélisés (amandes, noisettes, pistaches, noix de macadamia) :

300 g de fruits secs au choix décortiquées avec la peau
200 g de sucre semoule
50 g d’eau
1 filet de jus de citron

Dans une cocotte ou une casserole anti-adhésive, porter l’eau et le sucre à ébullition  jusqu’à 116°.
Ajouter les fruits secs, le jus de citron, les enrober avec le sirop et faire cuire environ 20 mn en remuant sans cesse. Le sucre blanchit puis va caraméliser petit à petit.
Quand les fruits sont bien colorés, les verser sur une plaque et les laisser refroidir.
Si vous utilisez comme moi des noix de macadamia sans la peau, la noix va lâcher du gras lors de la caramélisation mais le processus reste le même .
Quand le caramel a pris une belle couleur dorée et même si cela vous paraît un peu liquide, verser le tout sur une feuille de papier sulfurisé et attendre le complet refroidissement .

Brownies aux noisettes

Depuis une semaine j’ai terminé mon stage dans une brasserie – restaurant , l’ultime étape de ma formation  » Cuisine nomade  » à Blanquefort . Comme je vous le disais je dois maintenant bûcher sur un dossier de présentation de mon projet de food truck et j’aurai bientôt des épreuves de cuisine au lycée hôtelier qui valideront mon titre professionnel ( enfin j’espère … )
Pendant ce stage j’ai eu la chance de travailler avec un pâtissier chargé des desserts et il m’a donné cette recette de brownies bien chocolaté et aux bon goût de noisettes . Merci Jérémy !
J’ai un peu modifié les quantités de sucre car j’ai trouvé après essai qu’il y en avait trop (même si on aime les gâteaux bien sucrés … ) .
Au restaurant , ce brownies est servi en petite mignardise ( accompagné de 4 mini-verrines ) avec le café ou le déca gourmand. De quoi finir le repas de bonne humeur .
Une petite remarque personnelle, j’ai trouvé qu’il était meilleur le lendemain car la texture était plus ferme et plus compacte et ça le rend plus proche de ce qu’on attend d’un bon brownies , comme dans mes souvenirs de celui que j’ai dégusté un jour ( lointain ) assise sur un banc dans un parc de San Francisco…

_MG_5688

Pour un brownies ( 6-8 personnes )

130 g de noisettes
125 g de beurre pommade ( à température ambiante )
150 g de chocolat noir pâtissier
150 g de sucre
3 oeufs
60 g de farine

Déposer les noisettes entières sur une feuille de papier sulfurisé et enfourner à four chaud (180°) pendant 15 minutes afin de les faire torréfier (important ) .
Pendant ce temps,à l’aide d’un robot, faire blanchir les oeufs entiers et le sucre . Quand le volume a doublé de volume, ajouter le chocolat préalablement fondu et mélanger .
Ajouter la farine et le beurre pommade ( on peut le faire ramollir un peu au micro-ondes si vous ne l’avez pas sorti à l’avance ) et bien mélanger .
Sortir les noisettes du four et les concasser grossièrement ( pas de robot car cela les réduirait en poudre ) en gros morceaux . Une bonne méthode : Enfermer les noisettes dans un torchon et frapper avec un rouleau à pâtisserie .
Ajouter les noisettes et mettre dans la pâte . Mélanger .
Tapisser un moule rectangulaire avec du papier sulfurisé et verser la pâte.
Enfourner pour 25 à 30 minutes à 180°.

Fondant mi-cuit au chocolat

Je ne sais pas vous, mais moi je suis hyper exigeante en matière de fondant mi-cuit . J’en ai goûté des trop sucrés, des trop gras, trop coulants ( oui je préfère une texture un peu ferme, ben quoi ? ) et du coup je suis toujours à la recherche du graal  mi-cuit parfait ( avec les brownies et autres douceurs cacaotées que mon cerveau me réclame régulièrement… ).
Perso j’ai enfin trouvé mon bonheur avec cette recette déniché sur le blog d’Eva  » Pour ceux qui aiment cuisiner  » . Pour moi cela restera LE fondant mi-cuit de référence et du coup cela fait plusieurs fois que je le fais , au grand bonheur de ma fille qui ne jure que par les crêpes et les gâteaux au chocolat. Elle qui trouve toujours quelque chose à redire a englouti la chose en moins de temps qu’il ne faut pour demander :  » Alors il est bon ?  »
Il parait que le mi-cuit est un des desserts préférés des Français, cela doit être vrai il n’y a qu’à voir le nombre de restaurants qui le mettent à la carte !
C’est vrai qu’on ne s’en lasse pas et c’est encore meilleur avec une boule de sorbet coco par exemple .

_MG_5661

Fondant mi-cuit au chocolat

Pour 4 /5 petits fondants

130 g de chocolat noir pâtissier
40 g de chocolat noir concassé en grosses pépites
2 œufs
50 g de sucre en poudre
70 g de farine
80 g de beurre
1 pinçée de sel

Concasser grossièrement les 40 g de chocolat à l’aide d’un couteau ( ne pas utiliser le robot car cela le réduit en poudre ).
Faire fondre le beurre avec les 130 g de chocolat ( ici au micro-ondes pendant 2 minutes et demi ).
Mélanger ( cela doit être lisse ) et ajouter le sucre et le sel . Mélanger et ajouter la farine et les oeufs . Une fois que le mélange est homogène, ajouter les pépites de chocolat .
Beurrer les moules , verser la pâte ( ici à la poche à douille ) et enfourner tout de suite pour 11 à 12 minutes à 180° .
Déguster tiède .
Personnellement j’aime quand la texture a l’intérieur n’est pas trop liquide donc suivant la grosseur moules , il faut mettre en 11 et 13 minutes pour avoir le fondant parfait .
Le mieux est de tester suivant vos fours …

Cake au chocolat doux

Je profite de mes derniers jours de temps libre  avant ma formation pour continuer de tester les délices du livre de Philippe Contincini  » La pâtisserie des rêves  » . Aujourd’hui je vous présente un cake au chocolat noir,  le meilleur que j’ai mangé jusqu’à présent . Moelleux , léger et pourtant bien chocolaté , on sent également plusieurs textures car une partie du chocolat est concassé et il y a un ajout de grains de sucre dans la pâte qui est très agréable . Normalement Monsieur Conticini met ses grains de sucre au fond du gâteau mais je préfère le mettre dessus ou à l’intérieur, que voulez-vous…
Si vous avez raté les autres recettes du grand pâtissier que j’ai testées et qui sont tout aussi délicieuses , vous pouvez retrouver ici le cake moelleux aux framboises et le biscuit noisettine et marbré chocolat .
Je suis définitivement conquise par les gâteaux de ce grand chef  pâtissier ( vous l’aurez bien compris ) car tout est bien dosé, il n’y a aucune modification à faire ( non pas que j’ai la prétention de modifier quoi ce soit mais il faut parfois réajuster le temps de cuisson ou s’adapter quand on n’a pas le matériel ou les ingrédients des pro ) et à chaque fois c’est un régal …

_MG_4586

Cake au chocolat doux

Pour 1 cake

110 g de chocolat
20 g de chocolat au lait
70 g de beurre
3 blancs d’oeufs
1 oeuf entier
1 jaune d’oeuf
90 g de sucre roux
90 g de poudre de noisettes
20 g de sucre glace
1 pincée de fleur de sel
40 g de farine
1/2 cuillère à café de levure chimique
20 g de sucre en grains ( sucre perlé )

Faire fondre le chocolat au lait avec 40 g de chocolat noir et le beurre en morceaux ( ici au micro-ondes pendant 1 à 2 minutes ).
Monter les blancs d’oeufs avec 15 g de sucre roux dès le départ. Ils doivent être mousseux.
Dans un saladier, mélanger la poudre de noisettes avec le reste de sucre roux , le sucre glace et le sel. Ajouter l’oeuf entier et le jaune.
Fouetter vivement pendant 30 secondes environ puis incorporer le chocolat fondu puis la farine et la levure préalablement tamisées.
Au moment d’incorporer les blancs d’oeufs en 2 fois, ajouter en même temps le reste de chocolat noir concassés en petits morceaux et le sucre en grain. Mélanger à l’aide d’une spatule souple .
La pâte doit être souple et aérienne.
Remplir un moule à cake beurré et fariné et enfourner à 180° pour 25 à 30 minutes selon les fours.
Enfoncer la lame d’un couteau, elle doit ressortir sèche .
Laisser encore 5 minutes dans le four éteint puis laisser refroidir avant de démouler .

Pâte à tartiner au chocolat noir et au pralin noisettes

En 2014 c’est promis j’arrête le Nutella . Parce qu’en plus d’être meilleure pour la santé, cette version est divinement bonne et m’a rendu accroc au même titre que mes spéculoos avec mon café du midi .Le goût du pralin qui prédomine est juste terrible . Une tartinade à se relever la nuit !
Et puis la vidéo de la célèbre pâte à tartiner dont le pot a séjourné dans une voiture en plein soleil et qui se transforme pour la moitié en huile , a fini de me convaincre d’adopter le fait maison.
Par contre lorsqu’on  veut tester la célèbre pâte à tartiner aux chocolat et aux noisettes de Christophe Michalak mais que l’on n’aime pas le chocolat au lait ( et bien non … je ne jure que par le noir , désolée ), on fait comment ma petit dame ?
Et bien on met du chocolat noir et on revisite un peu la recette … mais  légèrement , c’est Michalak quand même !
Cette recette n’est pas la plus rapide de la blogosphère ( il existe des versions beaucoup plus rapides avec du beurre ou du lait concentré ) mais perso c’est celle que je garde car pour moi la meilleure .
Il faut par contre avoir un bon robot avec une lame solide ( je l’ai fait avec le thermomix hérité de ma môman ) pour réussir les différents mixages .
A vous de tester !

pate-a-tartiner-chocolat-pralin

Pâte à tartiner au chocolat noir et au pralin

Pour 1 gros pot

135 g de noisettes de qualité
60 de sucre semoule
50 de sucre glace
100 g de chocolat noir
6 cuillères à soupe de crème fraîche ( ou de crème de soja )
10 g de lait en poudre
1 petite cuillère à café d’huile de noisette ou une autre huile neutre

Mettre les noisettes sur une plaque et enfourner pour 20 minutes. C’est l’étape de la torréfaction .
Laisser refroidir et froisser les noisettes sous les doigts pour retirer la peau ( enfin le maximum, il va en rester un peu …)
Faire un caramel à sec dans une petite casserole à fond épais : mettre le sucre sans eau et laisser fondre en remuant de temps en temps )
Déposer le caramel sur une feuille de papier sulfurisé en une fine couche .
Laisser refroidir complètement puis le casser en morceaux .
Mixer 60 g de noisettes avec les morceaux de caramel . On obtient alors un pralin.
Retirer le pralin du robot et réserver.
Mixer le sucre glace avec le reste des noisettes. Réserver .
Faire fondre la chocolat noir avec 3 cuillères de crème fraîche pendant 2 à 3 minutes au micro-ondes ( surveiller au bout de 2 minutes et ajouter du temps si nécessaire ) . Mélanger et ajouter le restant de la crème fraîche et l’huile .
Mettre le chocolat dans le mixeur avec le reste des ingrédients et le sel.
Mixer jusqu’à obtenir une pâte homogène ( pour moi environ 1 minute en tout par petites pulsées car le robot chauffe vite ).
Verser dans un bocal hermétique et garder au frais . Au moment de s’en servir, réchauffer au micro-ondes pendant 30 secondes pour avoir la consistance idéale .