Crème glacée au chocolat ( corsée )

Vous vous souvenez de la publicité ( pas très récente / un peu comme moi ) où le petit garçon accusait son poisson rouge d’avoir mangé toutes les mousses au chocolat en disant avec la bouche pleine de cacao  » Tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice  » ?
J’ai revécu la scène cette après-midi. Oui parce qu’un shooting photo culinaire ça prend du temps, et une glace ça fond, ça fond. Alors j’ai été obligé de plonger ma cuillère, enfin ma louche dans le pot pour éviter de tout perdre et j’ai pratiquement tout mangé. Bien sûr comme je n’ai pas de poisson, j’ai accusé le chat, c’était plus crédible. Trop d’épreuves ce blog, moi je vous dis !

Sinon aucun rapport avec cette délicieuse crème glacée, mais j’avais envie de vous parler un peu de mon nouveau partenaire ( si comme moi vous faites partie des gens qui adorent la décoration et l’ameublement, cela devrait vous intéresser… ).
Il parait que les Français renouvellent leur déco tous les 4 à 5 ans ! Fini le temps où l’on devait se farcir le papier peint à losanges orange pendant des lustres ou le tapis offert par tonton René au mariage ( je ne vous dis pas de jeter le tapis de tonton, hein ? ). Mais on a vraiment besoin de changer régulièrement de décor, à défaut de changer d’appart ou de maison.
Du coup pour répondre aux besoins et à la tendance, des centaines de boutiques inondent la toile. Pas simple de s’y retrouver et on peut passer des heures pour comparer les prix ou trouver le bon produit. Pour nous faciliter la vie et nous faire gagner un précieux temps, le site Linvingo a crée un portail en ligne dédié à l’aménagement de la maison, qui regroupe au même endroit les articles de différentes boutiques spécialisées dans la décoration. On peut commander directement sur Amazon, Made.com, Delamaison, Kavehome & Co…

Les avantages :le choix de produits ( large ), le classement par prix ( pratique ), la possibilité d’épingler ses articles favoris ( fait gagner du temps ) , la navigation ( aisée ) et il y a la possibilité d’afficher 500 articles par page.
Mais assez de blabla, je vous laisse découvrir le site Livingo.fr par vous même …

crème glacée chocolat
source : dorian / pourquoi est ce que je vous raconte ça

Crème glacée au chocolat

250 ml de lait entier
400 ml de crème liquide entière
100 g de sucre
40 g de miel liquide ou de sirop de glucose ( j’ai mis du miel )
30 g de cacao noir non sucré en poudre –
100 g de jaunes d’œufs ( 5 jaunes )
180 g de chocolat noir bien noir haché
1cuillère à café de café lyophilisé ( j’ai mis de la Ricoré )

Verser 50 g du sucre avec le café lyophilisé et le cacao dans une casserole et mélanger bien. Ajouter un peu de lait et mélanger encore pour diluer le cacao. Ajouter le reste de lait, la crème et le miel puis fouettez à la main.
Porter le mélange à ébullition à feu moyen.
Pendant ce temps fouetter les jaunes d’œufs avec les 50 g de sucre restant.
Quand le contenu de la casserole est arrivé à ébullition, verser son contenu en filet sur les jaunes d’œufs en mélangeant sans arrêter.
Remettez le tout dans la casserole et faites épaissir à feu doux sans bouillir !
Retirez la casserole du feu et ajoutez le chocolat noir puis fouetter. Verser le tout dans un saladier, laisser tiédir puis mettre au frais.
Quand la crème est bien froide, mélanger puis mettre en sorbetière où directement au congélateur en remuant toutes les heures jusqu’à la prise complète de la glace ( j’ai fait sans sorbetière ).

Truffes crunchy chocolat spéculoos

Hé les girls, je suis en vacances pour deux semaines ! Je vais pouvoir vous poster quelques articles. Et d’ailleurs pendant que j’écris ce post, ma fille me souffle dans l’oreillette que j’ai du chocolat autour de la bouche. Ca ne dérange personne, j’espère ?
Je ne sais pas si c’est parce que je n’ai pas grandi en taille et que je suis encore une gamine dans ma tête mais je ne peux pas manger un truc au chocolat sans m’en mettre partout. C’est comme ça. Souvent j’ai une belle trace sur le menton et si mes enfants avaient vu la pub à l’époque, ils me diraient  » tu pousses le bouchon un peu trop loin Mauchie  » ( mix de Maurice et Chouchie / je sais c’est nul ).
Sinon comme vous me demandez souvent des recettes de truffes faciles et si possible inra-tables, en voilà une très gourmande qui plaira à tous vos invités ( vous pouvez aussi tout vous empiffrer comme moi, c’est vous qui voyez ! ).

truffes-chocolat-speculoos

Truffes crunchy chocolat spéculoos

Pour une cinquantaine de truffes

250 grammes chocolat noir de qualité à 70% de cacao
100 grammes beurre
70 grammes sucre glace
80 grammes spéculoos
2 jaunes d’oeuf
1 pincée de fleur de sel
Cacao noir en poudre non sucré

Faire fondre le chocolat et le beurre dans une casserole sur feu doux ou au micro ondes. Mélanger et ajouter le sucre glace, les spéculoos mixés en poudre, les jaunes d’oeufs et le sel. Bien mélanger à l’aide d’une spatule.
Mettre au frais au minimum 1H. Vérifier la consistance. Elle doit pouvoir être travaillée mais sans être trop dure. Si le mélange a trop durci ( j’ai laissé le chocolat au frigo tout l’après – midi ), laisser à température ambiante jusqu’à ce qu’il soit façonnable.
A l’aide d’une petite cuillère à bille ( pour faire des billes de melon par exemple, c’est super pratique, vous prenez la même quantité à chaque fois ! ) ou une cuillère à café, préléver des petits tas et rouler le chocolat à l’intérieur des paumes de la main.
Poser les truffes dans une assiette avec du cacao et rouler chaque truffe dedans pour bien les enrober ( ne faites pas l’impasse sur le cacao, c’est ce qui donne tout le charme à ces truffes ! ).
Conserver au frigo ( quelques jours mais vous aurez tout mangé avant … ) .

Cake marbré potimarron chocolat

Ca y est c’est officiel nous sommes le 1er novembre, mois que je n’aime pas du tout, du tout ! J’ai eu le choix entre me planquer sous la couette toute la journée tout de suite, ou cuisiner avant ce bon cake moelleux très léger en matières grasses ( l’argument de choc quand on va passer trois ou quatre mois à hiberner ). J’ai choisi la deuxième solution car il me restait du potimarron que j’avais cuit à la vapeur. A la maison, j’ai beaucoup de mal à leur faire manger des légumes et surtout tout ce qui est de la famille des choux et cucurbitacées ( apparemment mon correcteur d’orthographe n’aime pas non plus car il ne reconnait ni le mot potimarron, ni le mot cucurbitacées ).
Tout comme le carrot cake où on ne sent pas la carotte, ici on ne sent absolument pas le goût de la courge. L’intérêt est qu’elle apporte beaucoup de moelleux en remplaçant une partie du beurre et que la couleur est jolie. Les enfants n’y ont vu que du feu, chéri en a fait son petit déjeuner et moi j’ai englouti la moitié du cake sans culpabiliser.

marbre-chocolat-potimarron

Cake marbré potimarron chocolat

150 g de cassonade
75 g de beurre
3 oeufs
300 g de chair de potimarron cuite à la vapeur
150 g de farine
50 g de poudre d’amandes
1/2 sachet de levure chimique
100 g de chocolat noir
1 cuillère à soupe de cacao noir non sucré
Graines d’une gousse de vanille ( ou un zeste d’orange bio pour une version orange chocolat )

Battre le beurre avec le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne crémeux. Ajouter les oeufs, la chair de potimarron, la farine, la poudre d’amandes et la levure chimique.
Séparer la pâte en 2 : incorporer le chocolat noir fondu et le cacao sur un côté et les graines d’une gousse de vanille de l’autre.
Verser les 2 préparations en les alternant dans un moule à cake.
Enfourner pour 50 minutes à 1 heure à 180° (thermostat 6). Planter la lame d’un couteau pour vérifier la cuisson, elle doit ressortir sèche.
Démouler et laisser refroidir avant dégustation.

Cookies noix – chocolat

Déjà trente cinq jours que je ne vous ai pas posté de recette de cookies. Ca vous manquait, hein mes poulettes ? Ou plutôt ça me manquait, toutes les excuses sont bonnes ( c’est pour le blog / je suis obligée de tester chéri / mes lecteurs m’en réclament à cors et à cris sur le Facebook que je n’ai pas / le chocolat c’est plein de magnésium / un petit cookies maison mes loulous, c’est mieux qu’une tartine à l’huile de palme.. ).
Pour tout vous dire, j’ai passé l’après-midi à la recherche d’une mission impossible ( trouver des fringues à ma fille ado / pas le film avec Tom Cruise ) et en rentrant j’ai eu besoin de réconfort . Du lourd, du costaud, de l’efficace, histoire de me remettre de toutes ces émotions ( et accessoirement d’ oublier qu’il va falloir refaire tous les magasins de la ville dans deux, trois mois, ça pousse vite à cet âge là ! ). Et pour cela, quoi de mieux que des cookies bien chocolatés , légèrement moelleux mais croquants sur les côtés, avec un petit mélange de noix, ces petites merveilles de la nature riches en acides oméga 3 ?
Rien, on est bien d’accord…

cookies-noix-chocolat

Cookies noix – chocolat

Pour 1 trentaine de petits cookies ou 15 cookies de 60 g

1 oeuf
145 g de sucre roux
270 g de chocolat ( moitié noir, moitié au lait )
120 g de beurre à température ambiante ( ou le mettre 20 secondes au micro-ondes )
180 g de farine
1/2 sachet de levure chimique
2 pincées de bicarbonate alimentaire
1 pincée de sel
140 g de noix ( ici un mélange en sachet de noix, noisettes, noix de cajou et amandes )

Dans le robot avec la feuille ( ou dans un saladier ), battre vitesse 1, le beurre avec le sucre. Ajouter la farine, la levure, le bicarbonate et le sel.
Concasser le chocolat en pépites au couteau. Hacher aussi au couteau les noix grossièrement; Ajouter dans le bol, mélanger . En dernier ajouter l’oeuf et mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène. Arrêter dès que l’oeuf est bien incorporé.
Faire des petites boules puis les aplatir sur une feuille de papier sulfurisé ( mettre sur plusieurs plaques en les espaçant de quelques centimètres ). Enfourner à 180° pour 11 minutes  pour les petits ou 13 / 14 minutes pour les grands. Ils vont durcir en refroidissant.

Cookies aux céréales choco pour un goûter presque parfait

Je ne sais pas comment je dois prendre le fait qu’un des élèves du lycée a traité mon Estafette de  » camionnette bizarre « . Bon ok elle est de 1975, on n’en croise jamais ou j’habite et je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître ( Montmartre en ce temps-là / Accrochait ses lilas / Jusque sous nos fenêtres / Et si l’humble garni / Qui nous servait de nid / Ne payait pas de mine… je vous la chante en entier ? ).
Cela ne m’étais pas adressé directement car il parlait au téléphone et essayait de se faire géolocaliser par un de ses camarades qui apparemment ne le voyait pas. Et l’élément visuel qui pouvait les aider à se retrouver sur un immense parking, c’était un véhicule inconnu des adolescents, ma camionnette bizarre…
Et mon coup de pied au fessier, il est bizarre aussi ?
Non je vous rassure, je suis restée très zen ( ok j’ai ri jaune ). Je fais souvent la fille énervée sur ce blog mais toutes ces aventures que je vous raconte avec mes propres enfants ou les élèves me font beaucoup sourire. Les jeunes ( et là on sent la vieille qui parle ) sont souvent brut de décoffrage mais leur franchise est tellement fraîche et spontanée que ça fait du bien.
Parenthèse mise à part ces biscuits sont vraiment délicieux. La recette est tirée du blog  » Pourquoi est-ce que je vous raconte ça  » ( oui encore ) de celui que je considère comme le roi des cookies. Quand je découvre qu’il publie  une nouvelle recette j’ai l’oeil qui pétille, les sourcils qui s’arrondissent et la mâchoire inférieure qui perd un étage. C’est grave docteur ?

cookies-aux-céréales

Cookies aux céréales Crunch

Pour environ 25 cookies ou comme ici 12 gros cookies de 62 g

185 g de farine
120 g de beurre ramolli
60 g de céréales type crunchy ( céréales Crunch pour moi )
75 g de sucre blanc
75 g de sucre roux
7 g de levure chimique ( 1/2 sachet )
2 pincées de bicarbonate alimentaire
180 g de pépites de chocolat noir
1 oeuf

Au robot avec la feuille, sabler la farine avec la levure, le bicarbonate, le beurre et les 2 sucres ( action de mélanger les ingrédients jusqu’à obtenir la consistance d’un sable. On peut obtenir le même résultat à la main en mélangeant les ingrédients du bout des doigts dans un saladier ).
Mettre les céréales dans une poche à congélation et écraser le tout avec un rouleau à pâtisserie pour les réduire en morceaux.
Ajouter les céréales dans le robot ou le saladier, mélanger puis ajouter l’oeuf et les pépites de chocolat. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène. Placer au frais 1 heure.
Former des boules ( je pèse à chaque fois ) de 30 à 60 g ( pour les grands ), les aplatir et les mettre sur 2 plaques recouvertes de papier sulfurisé.
Enfourner pour 14 mn ( 11 mn pour les petits cookies ) à 180 °. Retourner la grille à mi-cuisson.
NE PAS FAIRE CUIRE PLUS LONGTEMPS, ILS VONT DURCIR EN REFROIDISSANT

Pâte à tartiner au chocolat et aux noisettes ( version rapide )

Je vous ai déjà dit que je boycottais la célèbre marque de pâte à tartiner? Oui je vous l’ai déjà dit parce que je radote grave sur ce blog ( le début de la fin je sais ). Mais le problème c’est que j’ai des fan de Nut Nut à la maison ( surtout  ma fille / vous savez la difficile ) et du coup si je veux faire diversion, j’ai intérêt à assurer !
Après la version Michalak, délicieuse mais un peu longue quand l’heure du goûter arrive et que mes monstres crient famine, j’ai testé la recette plus simple mais tout autant extra de Mathilde du blog Boopcook. J’ai juste fait une petite modification en ajoutant de la Pralinoise. Et ma fille a approuvé.
Que s’est-il  passé ensuite ? Pour résumer, une danse de la joie autour du pot, avec une cuillère dans la main, un peu de chocolat autour de la bouche ( ben quoi, j’ai du goûter plusieurs fois pour être sûre / on ne se moque pas, je suis obligée de donner beaucoup de ma personne pour faire la testeuse  ), le tout devant le chat médusé. Oui je sais, mais dans quelle maison de fous …

pâte-a-tartiner-chocolat

Pâte à tartiner au chocolat et noisettes

Pour 2 / 3 pots :

200 g de chocolat noir de qualité
90 g de Pralinoise Nestlé ( au rayon des plaques de chocolat )
80 g de beurre
1 boîte de lait concentré sucré de 397 g
80 g de noisettes entières
Une pincée de fleur de sel

Mettre les noisettes à plat ( sans les faire chevaucher ) sur une plaque à pâtisserie ou un grand plat style léche-frites et mettre au four 10 à 15 minutes à 180°. Sortir le plat et avec le bout des doigts ( attention ça brûle, perso je mets des gants en latex ) ôter le maximum de peau des noisettes . Normalement ça part bien quand elles sont chaudes.
Mettre les noisettes sans la peau dans un mixeur et mixer doucement en faisant des pauses.
Si vous voulez une pâte à tartiner lisse sans petits morceaux de noisettes , mixer jusqu’à obtention d’une pâte lisse. CA PREND DU TEMPS ET IL FAUDRA UN BON MIXER ASSEZ COSTAUD.
Si vous voulez une texture plus granuleuse ou si votre mixeur a du mal ( comme moi; hihi ), mixer jusqu’à l’obtention d’une poudre un peu pâteuse.
Faire fondre le chocolat avec le beurre et la Pralinoise au bain marie ou au micro ondes.
Ajouter le lait concentré sucré et la fleur de sel et mélanger jusqu’à obtenir une pâte lisse.
Incorporer les noisettes , mélanger et mettre en pots.
Une fois refroidis, les mettre au frigo. Ils se conservent plusieurs semaines au froid.
Au moment de déguster on peut passer le pot 30 secondes au micro-ondes pour redonner une texture souple .

  L’étiquette  » Pâte à tartiner , Chocolate addict  » vient du blog DE PETITS RIENS

Barres aux corn flakes et chocolat ( façon Sundy )

Ma fille adore faire des gâteaux mais une fois ses gourmandises finies elle nous interdit d’y toucher. C’est tout un cérémonial, il faut attendre qu’elle se décide à couper des parts et à faire la distribution quand mademoiselle le veut. Du coup la tension monte ( surtout avec son petit frère  ), tout le monde s’énerve et elle finit par en manger une part toute seule en râlant que personne ne la comprend ( si vous avez le mode d’emploi d’une pré-ado, vous pouvez me contacter par mail ) . Quand le calme est revenu on se jette dessus comme des sauvages , normal après toutes ses frustrations, et on la félicite quand même parce qu’ils sont toujours très bons.
Aujourd’hui pas de soucis avec ses barres de corn-flakes façon Sundy ( ça nous rajeunit pas cette histoire ) car je les ai préparés toute seule pendant qu’elle regardait des rediffusions de  » Once upon a time  » , série Américaine pour ados et pré-ados où Peter pan est un méchant au sourire diabolique et le capitaine crochet aussi gentil que brun ténébreux et craquant . Non mais où va le monde ?

barres-facon-sundy

Source : LA SUPER SUPERETTE

Barres de corn – flakes au chocolat  ( façon Sundy )

Pour les barres ( j’ai fait 7 barres ):

90 g de corn flakes sucrées ( ou non sucrées  mais à ce moment là ajouter 2 bonnes cuillères à soupe de sucre au mélange chocolat blanc -beurre )
80 g de beurre
130 g de chocolat blanc
1 carré de chocolat au lait pour la couleur
2 pincées de sel

Pour le dessous :

80 g de chocolat noir
20 g de chocolat au lait

Faire fondre le beurre, le chocolat blanc et le carré de chocolat au lait au micro-onde ou au bain-marie.
Mettre les corn- flakes et le sel dans un saladier et écrasez-les avec le dessous d’un verre sans trop les réduire en miettes. Verser le mélange de beurre/chocolat sur les pétales de maïs et mélanger bien.
Verser le tout dans des moules à financiers et tasser bien avec le dos d’une cuillère.
Laisser prendre 2 heures au réfrigérateur.

Pour le dessous au chocolat :

Faire fondre les chocolats au micro-onde ou au bain-marie. Sortir les barres de corn- flakes des moules et mettre à la place une cuillère de chocolat fondu. Remettre les barres, appuyer légèrement et remettre au frais jusqu’à ce que le chocolat durcisse.
Conserver les barres au frigo.

Mousse au chocolat de Mamie, confiture de lait et spéculoos

Je suis sûre que vous aussi vous avez des souvenirs de desserts de mémé qui déchirent. Moi si je ferme les yeux, je me souviens très bien de ses riz au lait parfumés au zeste de citron et saupoudrés de cannelle, un moelleux et un goût inimitable. Je me rappelle aussi de ses fameuses mounas ( brioches d’origine Espagnole avec du sucre perlé dessus ) dégustées pendant les vacances de Pâques, chez mes cousins, à côté du mimosa en fleurs. J’ai d’ailleurs hérité de la recette, il faudra un jour que je me lance …
Cette mousse au chocolat n’est pas vraiment une recette de ma grand-mère personnelle ( ne partez pas ! ) mais je trouve que ce titre lui va bien parce c’est une mousse authentique, avec sa texture un peu ferme, son fond de confiture de lait (appelée aussi dulce de leche dans les pays d’Amérique du Sud ) et son spéculoos émietté pour donner un petit goût de biscuit et apporter du croquant .
Un dessert simple et facile, qui peut traverser le temps, et qui comme les desserts de Mamie plait autant aux petits comme aux grands !

mousse-au-chocola-confiture-de-lait-speculoos

Mousse au chocolat de Mamie, confiture de lait et spéculoos

Pour 5 personnes

200 g de chocolat noir
50 g de sucre en poudre
30 g de beurre doux
3 oeufs
1 pincée de fleur de sel
5 bonnes cuillères à café de confiture de lait 
Quelques spéculoos

Séparer les blancs des jaunes d’oeufs.
Faire fondre le chocolat avec le beurre au micro-ondes ou au bain marie . Mélanger et ajouter les jaunes d’oeufs, le sucre et le sel.
Battre les blancs en neige avec 15 g de sucre puis quand ils sont fermes, ajouter le reste de sucre et continuer à battre pour obtenir la texture d’une meringue Italienne ( blancs d’oeufs bien brillants ).
A l’aide d’une maryse souple, incorporer doucement les blancs d’oeufs au chocolat .
Mettre dans une poche à douille ( c’est pratique mais pas indispensable ).
Au fond de 5 ramequins, mettre un peu de confiture de lait, émietter du spéculoos et remplir avec la mousse au chocolat. Finir en émiettant un peu de spéculoos sur le dessus des mousses.

Brownies aux framboises et pépites de chocolat blanc

Quand je passe devant des livres de cuisine, je me répète mentalement ( ou pas, c’est marrant de voir la tête des gens quand tu parles tout haut ) cette phrase complètement inutile:  » Ne pas craquer, ne pas craquer, ne pas craquer « . Chez moi cette méthode Coué ne marche pas du tout , même avec un patch contre les achats impulsifs sur l’épaule droite et après une séance de plantage d’aiguille dans l’oreille gauche, chez un acupuncteur spécialisé dans la culino-dépendance.
Cette fois je ne suis repartie qu’ avec un petit exemplaire comprenant 300 recettes au chocolat ( merci de m’encourager en applaudissant un peu ), pas de quoi remplir le coffre de la voiture mais pour assez pour combler toutes les envies de mousses, biscuits, brownies et tartes chocolatées en tout genre pendant un bon moment .
Et ce brownies englouti tiède devant la série Hawaii 5.0 samedi soir, c’était juste un petit moment de bonheur !

brownies-framboises

Brownies aux framboises et pépites de chocolat blanc

Pour un grand brownies

170 g de chocolat noir pâtissier
170 g de farine
140 g de sucre
125 g de grosses pépites de chocolat blanc ( il suffit d’hacher du chocolat blanc au couteau, c’est bien moins cher que les pépites du commerce ! )
130 g de framboises surgelées
100 g de beurre
4 oeufs
1 cuillère à café d’extrait de vanille liquide
1 pincée de fleur de sel

Faire fondre le chocolat avec le beurre.
Fouetter le sucre avec les oeufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse .Ajouter le mélange chocolat / beurre, la farine, la vanille et le sel, mélanger.
En dernier, ajouter les pépites de chocolat blanc et les framboises surgelées. Mélanger . Tapisser un grand plat avec du papier sulfurisé, verser la pâte et enfourner pour 35 à 40 minutes. Vérifier la cuisson en enfonçant la lame d’un couteau ou d’un pic à brochette, elle soit ressortir sèche.
Servir tiède avec une boule de glace à la vanille ….

Un conseil : mangez-le le jour même, il est meilleur ! 

Brownies black and white à la noix de coco

Craquage complet sur les brownies en ce moment mais que voulez-vous  j’ai comme livre de chevet un livre dédié à cette star du gâteau au chocolat avec une trentaine de recettes plus alléchantes les unes que les autres !
Du coup je me lève le matin avec un fouet dans la main ( le batteur , hein ? what did you expect ? ), un saladier dans l’autre et la plaquette de chocolat entre les dents ( vous visualisez la scène un peu ? ).
Cette version de brownies façon Bounty fonctionne même avec ceux qui ne sont pas fan de la noix de coco ( un copain mon fils qui voulait goûter quand même ) , donc si vous aimez cette association,  vous aurez du mal à ne pas finir le plat …

brownies-noix-de-coco

Brownies black and white à la noix de coco

Pour un brownies

125 g de noix de coco râpée
2 sachets de sucre vanillé
150 g de crème fraîche épaisse
4 oeufs
100 ml de lait de coco
150 g de chocolat noir fort en cacao ( 55% minimum )
150 g de beurre
140 de cassonnade
1 pincée de fleur de sel
90 g de farine

Mélanger la noix de coco râpée avec le sucre vanillé, la crème fraîche, 1 oeuf et 50 ml lait de coco. Mettre au frais.
Faire fondre le chocolat avec le beurre. Mélanger.
Au fouet , battre les 3 oeufs avec le sucre et le sel . Ajouter 50 ml de lait de coco puis ajouter le chocolat fondu avec le beurre. En dernier, ajouter la farine . Mélanger.
Tapisser un moule carré de 22 cm de côté avec du papier sulfurisé.
Verser la moitié de la pâte à brownies puis étaler dessus la préparation à la noix de coco. Recouvrir avec le restant de la pâte à brownies.
Enfourner à 180° pendant 30 mn.
Laisser refroidir complètement .