Fajitas au boeuf

Nom d’une cornemuse enragée ( je sais que cette expression ne veut rien dire ) quel temps pourri aujourd’hui ! Je vous disais pourtant que le printemps était arrivé, que les oiseaux chantaient, que les papillons papillonnaient, que mon acné cerisier bourgeonnait, que le casse-noix se remettait à courir après les souris (  mon chat, alias le lynx ne chasse pas l’hiver, ça gèle les moustaches ), mais tout ça c’est fini.
Depuis ce matin, pluie, vent gelé, la galère quoi. Et quand on bosse dehors avec un food truck, ça devient vite LA grosse galère.
Donc en rentrant, histoire de me réchauffer et de mettre un peu de soleil et de couleur dans les assiettes, j’ai dégainé mes galettes Old el chouchie et je me suis mise aux fourneaux. Enfin aux fourneaux, c’est tellement simple et rapide à préparer que vingt minutes plus tard c’était prêt.
En plus les jours de fajitas à la maison, c’est la grosse fiesta ( il leur en faut peu je sais ). Ils sont  tellement contents qu’ils sont capables de mettre chacun un sombrero et de chanter Mexicoooo ( non ma famille est complètement normale, pourquoi ? ).  Et je peux vous dire qu’avec un peu de piment en plus dans la viande, ça réchauffe bien les papilles !

fajitas-au-boeuf

 

Fajitas au boeuf

Pour 8 / 10 fajitas

8 à 10 galettes à fajitas
800 g de boeuf haché
1 boîte de tomates pelées et concassées au naturel
1 cuillère à soupe de paprika
1 cuillère à soupe d’épices Indiennes ( mélange tout fait vendu dans le commerce )
Sel
1 petite pincée de piment ( facultatifsi vous aimez piquant )
3 bonnes cuillères à soupe de sauce barbecue
Persil frais haché ( 1 poignée )

Pour le guacamole :

2 avocats mûrs ( pour le choisir, tâter le bout en haut. Il faut qu’il soit mou. Même si le reste est dur, l’avocat sera à point )
Le jus d’un gros demi-citron vert ( on peut mettre un peu plus selon les goûts )
2 cuillères à soupe de ketchup
Quelques gouttes de sauce Worcerter
Quelques gouttes de Tabasco vert ou une bonne pincée de piment d’Espelette.
Fleur de sel
Coriandre hachée

Pour accompagner :

1 bol de sauce salsa pour fajitas
1 bol d’emmental râpé
1 bol de salade

Préparer le guacamole :

Perso je mixe le tout car je préfère une texture lisse mais certains le font à la fourchette.
Mixer la chair des avocats avec le jus de citron, le ketchup, la sauce Worcerter, le tabasco et de la fleur de sel.
Goûter pour rectifier l’assaisonnement selon vos goûts et mettre au frais le temps de préparer la viande .

Dans un wok mettre la viande hachée, commencer à faire dorer puis ajouter en cours de cuisson les tomates pelées, les épices, le piment, du sel, la sauce barbecue et le persil haché. Faire cuire sur feu doux en remuant régulièrement.
Faire réchauffer les galettes de fajitas 1 mn au micro-ondes ou quelques minutes au four avec une feuille de papier aluminium sur le dessus.

Mettre une galette dans une assiette, verser de la viande hachée, de la sauce salsa, de l’emmental râpé, du guacamole et de la salade.
Fermer la galette et déguster de suite.

Samoussas au boeuf et épices Indiennes

Ne fuyez pas les filles ( et les garçons au cas où … ) il n’y a pas de friture dans cette recette ,ces samoussas sont réalisés au four ou à la poêle sans huile . Oui c’est possible,  il suffit juste de graisser au pinceau les feuilles de brick. Bien qu’à la maison ils me réclament régulièrement du frit , du gras, du sucré ( voir le plaisir suprême, les trois ensemble  ) j’essaie de mon côté de limiter la casse et en plus je n’aime pas avoir les doigts qui collent ( ok je mange avec les doigts… c’est grave docteur ? ).
Ici ces samoussas ont eu beaucoup de succès, même ma fille a aimé et en a mangé deux ( l’exploit ).
C’est Delphine, ma copine de l’atelier cuisine nomade qui m’a donné cette recette qu’elle a testé au restaurant d’application . Avec une petite salade verte, c’était top !

_MG_5426

Samoussas au boeuf et épices Indiennes

Pour environ 36 samoussas

18 feuilles de bricks rondes
400 g de viande boeuf hâchée ( de qualité , sinon c’est gras )
150 g de petits pois
2 oignons coupés en petits dés
2 gousses d’ail pilées
2 cuillères à café rases d’épices Indiennes
2 cuillères à café rases de curry
2 pincées de gingembre râpé ( ou en poudre  )
1 pinçée de piment ( ou plus suivant les goûts )
1/2 botte de coriandre fraîche hachée ( n’utiliser que les feuilles )
Sel , poivre
Huile

Dans une poêle avec un peu d’huile faire revenir les oignons avec la viande hachée et l’ail ( si vous utilisez de la viande hachée surgelée, ne mettez pas d’huile car elle est assez grasse ).
Ajouter les épices, le gingembre, la coriandre hachée , du sel et du poivre et faire revenir quelques minutes. Eteindre le feu et ajouter les petits pois.
Couper les feuilles de bricks en 2 et les badigeonner d’huile au pinceau sur les 2 faces .
Pour le façonnage je vous conseille d’aller sur des vidéos car c’est bien expliqué . Remplir et plier les bricks et enfourner sur du papier sulfurisé pour 10 minutes environ à 180° ou déposer dans une poêle ( comme ici ) en appuyant sur le samoussa pour cuire le premier côté. Dorer sur les 2 côtés .
Déguster chaud .

 

Tajine de boeuf aux olives

Un bon tajine tout comme un bon pot au feu dépend de la qualité de la viande . Je pense qu’il vaut mieux en acheter moins souvent et de très bonne qualité . Si possible chez son boucher en lui expliquant quel plat on va réaliser pour qu’il choisisse les meilleurs morceaux. Et s’il ne faut en manger que 2 ou 3 fois par semaine , suivant son budget et bien ce sera de la bien moelleuse et vous ne regretterez pas d’avoir passé un peu de temps en cuisine . En plus je dis cela mais ce tajine reste assez rapide car comme tout plat mijoté , le plus long est de tout mettre dans la cocotte .
Cette recette est tiré d’un des nombreux livres de la célèbre animatrice culinaire Marocaine Casablancaise : Choumicha . Pour ceux qui ne la connaisse pas , c’est un peu notre Cyril Lignac national !

_MG_4419

 Tajine de boeuf aux olives

500 de boeuf en cubes ( très tendre comme du collier par exemple )
4 – 5 pommes de terre ( selon la taille )
1 gros oignon haché
2 gousses d’ail
1 cuillère à café rase de gingembre en poudre
1/2 cuillère à café de curcuma en poudre
1/2 citron confit
100 g d’olives vertes
1 bouquet de coriandre fraiche et de persil plat
Sel, poivre 5 baies
Huile d’olive

Dans une cocotte avec un fond d’huile, mettre les morceaux de viande avec l’oignon haché, l’ail pilé, la coriandre et le persil hâchés finement, une pincée de sel ( pas plus à cause des olives ), du poivre, le curcuma et le gingembre.
Faire revenir le tout pendant quelques minutes.
Couvrir d’eau à hauteur de la viande. Ajouter les pommes de terre pelées et coupées en cube .Fermer la cocotte et à ébulition, réduire le feu et laisser mijoter pendant trente minutes.
Verifier l’eau en cours de cuisson, en ajouter au besoin.
Ajouter le citron confit en lamelle et les olives entières. Remettre sur le feu quelques minutes juste pour réchauffer le citron et les olives .

Carbonade de boeuf

Ah, la bonne cuisine en cocotte  ! L’avantage en cette période c’est que l’on peut préparer de bon petits plats mijotés et ensuite les réchauffer le soir . C’est bien pratique quand on est entrainé dans la spirale des trajets de l’école puis les devoirs . Surtout si comme moi vous avez délibérément oublié la plupart des définitions de mathématiques.
Oui mon chéri, bien sûr que maman sait, mais j’ai besoin de ton cahier de leçons pour voir comment ta maîtresse a formulé les choses . Il y a plusieurs façon d’expliquer , tu comprends ?
Pendant que je pédale dans la semoule, heureusement il y a mon bon petit plat préparé le matin qui réchauffe doucement et embaume la maison . Parce que c’est bien connu, les plats mijotés en cocotte sont meilleurs réchauffés et même l’idéal , préparés la veille .
La carbonade Flamande est un plat typiquement du Nord et qui se prépare traditionnellement avec du pain d’épices . Mais j’avais peur que le goût soit fort et ne prenne le pas sur la viande et ne rebute les palais difficiles que j’ai à la maison . J’ai donc mis du pain de campagne comme indiqué sur ma recette et c’était délicieux.  A servir avec des grosses frites maison ou des tagliatelles par exemple …

_MG_4176

 Carbonade de boeuf

Pour 4 personnes

700 g de gîte de boeuf ( ou un morceau tendre à mijoter )
250 g de petits oignons grelots
2 tranches de pain de campagne
500 ml de bonne bière brune du Nord ( la qualité et le goût de la bière vont donner la saveur à la sauce)
150 ml d’eau
2 cuillères à soupe d’huile de tournesol
4 cuillères à soupe de moutarde ( ici à l’ancienne )
2 cuillères à soupe de cassonade
1 bouquet garni
Sel, poivre

Couper le boeuf en cubes assez gros. Peler les oignons .
Faire chauffer l’huile dans une cocotte anti-adhésive (ici en fonte ) et faire dorer les cubes de viande sur toutes ses faces.
Retirer la viande et remplacer par les oignons . Faire dorer les oignons en faisant attention que ça n’accroche pas ( on peut mettre un fond de bière ).
Tartiner les tranches de pain avec la moutarde et les placer au fond de la cocotte.
Remettre la viande et arroser avec la bière.
Saupoudrer avec le sucre. Saler et poivrer .
Fermer la cocotte et laisser mijoter environ 2 heures en remuant régulièrement . vérifier que le fond n’accroche pas.
Servir bien chaud .

Bo Bun

Cela faisait longtemps que je voulais faire un Bo Bun ( pour la traduction Bo signifie boeuf et Bun, vermicelles de riz ) , ce plat délicieux originaire du Sud du Vietnam. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une sorte une salade mais elle est associée à des ingrédients chauds , notamment du boeuf mariné à la citronnelle. On l’accompagne aussi souvent de nems coupés mais je n’en avais pas .
Il y a beaucoup de recettes sur la blogosphère mais c’est naturellement vers ma copine Tâm du très joli blog : La kitchenette de Miss Tâm que je me suis tournée.
Elle explique toujours de manière passionnée sa cuisine et nous raconte les origines et l’histoire des plats qu’elle nous présente, c’est passionnant.
Par contre j’espère qu’elle ne m’en voudra pas, mais j’ai fait ici une version simplifiée et un peu modifiée qui était néanmoins délicieuse et que je referai à coup sûr …

bo-bun

Bo Bun

Pour 2 personnes

Marinade pour le bœuf :

250 g de boeuf ( demander une partie très tendre au boucher )
2 tiges de citronnelle fraîche (partie blanche – bulbe) finement hachée ( on en trouve aussi chez PICARD au rayon des herbes aromatiques)
1 oignon nouveau haché ( 1 gros ou 2 petits, juste le blanc )
2 gousses d’ail hachées
2 cuillère à soupe de Nuoc Mam ( sauce de poisson )
1 cuillère à soupe de sucre
Poivre selon goût
1 cuillère à soupe d’huile de sésame

Accompagnement et garniture :

120 g de vermicelles de riz
200 g de pousses de soja fraîches (germes de haricots mungo)
1/4 de concombre coupé en allumettes
Quelques feuilles de salade verte
Quelques feuilles de menthe ciselées
Quelques feuilles de coriandre fraîche
2 petites carottes en fines allumettes
3 bonnes cuillères à soupe de cacahuètes ou noix de cajou grillées à sec et pilées
Facultatif : Quelques nems coupés en 2 ou 3 suivant la grosseur

Sauce de poisson préparée ( vinaigrette pour la salade )

2 cuillères à soupe de Nuoc Mam ( sauce de poisson )
2 cuillères à soupe de sucre
1 cuillères à soupe de jus de citron vert pressé
2 cuillères à soupe de vinaigre de vin
4 cuillères à soupe d’eau chaude.

Faire bouillir de l’eau dans une casserole (assez grande pour contenir les pousses de soja). Plonger les pousses de soja dans l’eau bouillante pendant 30 secondes. Égoutter les pousses de soja, réserver. On peut aussi utiliser des pousses de soja en conserve mais c’est moins bon.
Faire bouillir de l’eau dans une grande casserole. Faire cuire les vermicelles de riz selon indication de la marque dans l’eau bouillante. Les égoutter sous l’eau froide pour stopper la cuisson et pour éviter que cela colle. Réserver.
Laver et couper le concombre et la carotte en allumettes ( j’ai fait des lamelles à l’économe puis des bâtonnets ). Réserver.

Bœuf et sa marinade :

Couper le bœuf en fines lamelles.
Laver la tige de citronnelle. Enlever la première enveloppe de la citronnelle. Couper le bulbe (partie blanche et charnue). Réserver le haut de la tige pour un bouillon ou congeler. Couper très finement les bulbes de citronnelle (on peut aussi hacher – mixer).
Dans un grand bol ou récipient, mettre le bœuf en lamelles, ajouter l’ail, l’oignon et la citronnelle hachés, la sauce de Nuoc Mam et le sucre. Mélanger. Ajouter 1 cuillère à soupe d’huile. Mélanger. Laisser mariner 30 minutes.

Sauce de poisson préparée ( vinaigrette ) :

Faire dissoudre le sucre dans l’eau chaude, mélanger. Ajouter le reste des ingrédients. Mélanger.

Dressage des assiettes ou des bols :

Mettre les les vermicelles, puis la  salade, le concombre, les  carottes et  pousses de soja comme vous le voulez.

Cuisson du bœuf – à faire 5 minutes avant de servir :

Dans une poêle, faire chauffer l’huile. Faire revenir le bœuf sur vif moyen-vif avec sa marinade pendant 5 minutes maximum.
Mettre la viande sur  chaque salade. Arroser de la sauce de poisson préparée. Parsemer de cacahuètes ou de noix de cajou grillées puis des feuilles de menthe et de coriandre ciselées au ciseau .

Empanadillas au boeuf

J’ai eu la surprise l’autre jour d’avoir un petit camion d’alimentation Colombienne sur le parking de mon boulot . J’ai bien sûr  sympathisé avec la cuisinière et elle m’a fait goûté ses différents empanadillas , au poulet et au boeuf. Ils étaient vraiment délicieux et je lui ai demandé ses secrets pour la  recette. Elle m’a donné quelques éléments et ensuite j’ai fait à ma sauce. Je les ai fait un peu plus light car les siens sont frits et comme vous savez la friture et moi …
J’aime beaucoup ce pays en plus , pas pour Shakira ( pas ma tasse de thé ) mais parce que ma soeur a adopté 2 enfants là-bas et que la culture ainsi que la cuisine Latine me parle ( allô , allô j’écoute ? )
Pour ceux qui ne connaissent pas les empanadillas , ce sont des petits chaussons farcis de différents ingrédients suivant les régions. Ils sont consommés et très appréciés dans toute l’Amérique du Sud ainsi qu’en Espagne ( on les nomme plutôt empanadas ). En Colombie par exemple ils sont vendus un peu partout dans les villes et se dégustent à tout moment de la journée en cas de petit creux.
Ils sont meilleurs tièdes car après ils ont tendance à sécher et à être plus bourratifs.
C’est idéal avec une salade verte et une margharita bien fraîche !

empanadillas

Empanadillas au boeuf

Pour environ 15 empanadillas

2 pâtes brisées
1 petite botte d’oignons nouveaux
350 g de viande hachée de boeuf
3 cuillères à soupe de petits pois
3 petits piquillos en bocal ( poivrons en bocal )
100 g de riz cuit
100 ml de coulis de tomates
Huile d’olive
1 cuillère à café de paprika doux
Quelques branches de persil frais

Préchauffer le four à 180°
Couper le blanc des oignons nouveaux en lamelles et le mettre dans une poèle avec de l’huile d’olive et la viande de boeuf hachée. Faire rissoler . Ajouter les piquillos, le riz, le paprika et le coulis de tomates et le persil haché au ciseau. Faire revenir le tout.
En dernier rajouter les petits pois.
Dérouler les pâtes brisées et découper des ronds avec un verre ou un emporte-pièces.
Farcir le milieu avec 2 petites cuillères à soupe de farce ( pas plus après vous allez galérer ) et refermer le chausson ( j’ai utilisé un moule à chausson , c’est bien pratique ! ) Souder les bords avec les bouts d’une fourchette ou d’un couteau.
Badigeonner les chaussons avec un peu de lait et enfourner pour 20 minutes environ.

Estouffade de boeuf aux olives

 Le premier livre de cuisine qu’on m’a offert quand j’étais jeune , c’est à dire l’année dernière, est le célèbre bouquin  » Les recettes faciles  » de Francoise Bernard . Un livre assez culte qui est réédité régulièrement .  Un petit trésor qui renferme beaucoup de classiques faciles, de plats savoureux et parfumés . Cette petite estouffade ( et là je prend l’accent de Maïté ) est un petit régal et comme tous les plats mijotés , encore meilleure le lendemain…
Comme pour cette recette il vous faut du vin,  je vous présente www.awineday.com . C’ est un site de vente privée de vin en ligne, qui permet d’acheter des bouteilles de vin à prix producteurs, (c’est à dire, en moyenne 30¨% inférieurs aux prix proposés par les espaces de vente traditionnels), et ils essayent d’avoir un maximum de bouteilles millésimées. Le site permet également d’obtenir les conseils d’un caviste, et la livraison se fait en 24 à 48 heures et de manières sécurisées, et en 3 heures sur Paris si la commande est passée avant 17h :-) 
Ici j’ai choisi un haut – Médoc car comme je vous l’ai déjà expliqué , plus le vin utilisé pour la recette est bon, plus votre sauce sera délicieuse .
Pour commander c’est par ici : Cave à vin en ligne

estouffade-de-boeuf-aux-olives

Estouffade de boeuf aux olives

Pour 4 personnes

1 kg de boeuf à bourguignon de bonne qualité
150g de lardons fumés
3 oignons
20 g de farine
1 boîte de tomates concassées au naturel
1/2 litre de bon vin rouge
400 ml d’eau
1 cube de bouillon de boeuf
2 gousses d’ail
150 g de champignons de paris
50 g d’olives noires dénoyautées
1 bouquet garni
Sel, poivre

Plonger les olives noires quelques minutes dans de l’eau bouillante ( pour adoucir le goût )
Dans une cocotte – minute, mettre à dorer les lardons avec les oignons émincés finement sans qu’ils accrochent.
Ajouter la viande et la farine . Mélanger et faire dorer la viande sur toutes ses faces. Saler, poivrer . Ajouter les tomates concassées, le vin rouge, le bouquet garni, les champignons émincés, les olives, les gousses d’ail hâchées, l’eau et le cube de bouillon de boeuf. Attendre que le cube soit fondu, mélanger .
Fermer la cocotte et cuire 1 heure après le premier sifflement , à feu doux .

 

 

 

Boeuf – carottes au vin rouge

Une de mes recettes préférées aujourd’hui ! Un plat bien réconfortant avec une viande très moelleuse et parfumée cuite dans du vin rouge avec des oignons, des carottes et un bouquet garni, ce qui en fait une cocotte très parfumée. La qualité de la viande et du vin feront toute la réussite de la recette, et oui  il n’y a pas de secret…

boeuf-carottes

Boeuf – carottes au vin rouge

Pour 5 personnes

600 g de boeuf ( jumeau , macreuse ou paleron  )
200 g de lardons fumés
2 oignons moyens
3 grosses gousses d’ail
8 à 10 carottes suivant la grosseur
2 cuillères à soupe de farine
1 bouquet garni
1/2 litre de bon vin rouge ( un bon Bordeaux par exemple)
1 verre d’eau
1 cuillère à soupe de persil

Eplucher et emincer les oignons. Les mettre dans une cocotte minute avec les lardons. Faire rissoler. Ajouter la viande coupée en gros cube et la farine. Remuer.
Eplucher et mettre les gousses d’ail dans un presse-ail afin de les hâcher.
Ajouter à la viande, puis le vin rouge, le verre d’eau, le persil et le bouquet garni.
Eplucher et couper les carottes en lamelles. Ajouter dans la cocotte. Saler, poivrer et mettre sous pression. Au premier sifflement de la soupape, baisser le feu et compter 1 heure de cuisson.
Si vous n’avez pas d’auto-cuiseur, il faudra compter 2 bonnes heures de cuisson, dans une cocotte avec couvercle et remuer de temps en temps.