Muffins aux myrtilles

Après moult essais pour sortir des muffins à la myrtille dignes de vous être présentés, j’ai l’honneur et la joie de vous livrer la recette ( vous le dites si j’en fais trop là ).
Ce n’est pas la mienne, non je n’ai pas cette prétention, elle est tirée du livre  » Un goûter à New York  » de Marc Grossman ( alias Bob pour les intimes ).
Vous pouvez trouver plusieurs versions du même auteur car il est tout le temps en train de modifier la recette le bougre ! Du coup j’ai mis aussi mon grain de sel, enfin de sucre, enfin de lait ribot pour tenter de faire un truc plus léger. Parce que les Ricains, ils sont bien mignons mais ils ont tendance à aimer des douceurs ultra sucrées et grasses qui plombent un peu l’estomac. Vous n’êtes pas d’accord ?
Et bien là avec une partie de la crème fraîche remplacée par du lait ribot, c’était top ( la fille trop fière d’elle ).
D’ailleurs si quelqu’un connait ce Bob / Bobby / Bibou , vous pouvez lui dire de ne plus chercher le graal. This recette is THE recette !
Ok pour l’anglais, on repassera …

muffins-aux-myrtilles

Muffins aux myrtilles

Pour une douzaine de gros muffins :

125 g de myrtilles fraîches ou surgelées
170 g de confitures de myrtilles ou de fruits rouges

Ingrédients secs :

320  g de farine
50 g de sucre
1 cuillère à soupe de levure chimique
2 pincées de bicarbonate de sodium ( au rayon du sel ou au rayon bio des grandes surfaces )

Ingrédients liquides :

180 ml de crème fraîche liquide ( ici une briquette semi-légère à 18% de matières grasses )
300 ml de lait ribot ( au rayon des laitages frais )
50 ml d’huile ( ici de noisettes )
1 oeuf
1 gousse de vanille

Pour la finition :

Sucre glace

Prendre 2 saladiers. Dans un saladier mélanger tous les ingrédients secs. Dans l’autre saladier mélanger les ingrédients liquides avec les graines de l’intérieur de la gousse de vanille. Verser le contenu d’un saladier dans l’autre et mélanger sans insister, juste le temps de lier les ingrédients ( c’est important pour garder le moelleux des muffins ).
Graisser des moules à muffins ou placer des caissettes dans un moule à empreintes . Mettre un peu de pâte au fond puis déposer quelques myrtilles ainsi que de la confiture. Remettre de la pâte ( ne pas remplir plus des 3/4 car ils vont gonfler ) puis quelques myrtilles et encore un peu de confiture sur le dessus.
Enfourner dans un four à 200° pendant 8 minutes puis descendre à 180° pour 15 mn ( vérifier la cuisson en enfonçant la lame d’un couteau ou d’un pic à brochette, il doit ressortir sec) . Ils doivent être dorés dessus .
Laisser refroidir et saupoudrer de sucre glace.

Cake aux coeurs d’artichauts, pignons de pin et chèvre

Quelquefois votre fierté peut dégringoler comme un château de carte avec une toute petite phrase. En moins d’une minute vous pouvez passer de la cuisinière que vous pensiez être à…. rien du tout en fait.
J’avais décidé de ne plus trop parler de ma fille sur ce blog car à chaque fois elle me réclame des droits d’auteur en Kinder maxi ( et en prime elle tronche ) mais il faut que je vous raconte mes chers lecteurs. Que vous compatissiez un peu. J’ai besoin de soutien ( comment ça je suis longue dans mon entrée en matière ??? )
Bon alors voilà : 3 ans et demi de blog à tester des recettes plus alléchantes les unes que les autres ( oui je me lance des fleurs et ça fait du bien en ce moment ) , toutes ces années à passer des heures en cuisine, à leur faire découvrir des nouvelles saveurs ou les richesses de la cuisine Française pour s’entendre dire au final :  » Moi mon plat préféré, c’est de la semoule et des Knacki  » et bien ça fiche un coup au moral ! Surtout que je n’achète jamais de Knacki !
Bande d’ingrats… La colère me fait m’égarer car il n’y a aucun rapport avec ce cake que vous grignoterez à l’apéro avec qui vous voulez mais moi personnellement sans mes morveux ( n’hésitez pas à me rejoindre sur le groupe  » Je prend l’apéro avec mes copines et je m’éclate «  ).
Ce cake est très moelleux , pas du tout étouffe-chrétien , c’est un vrai régal que j’ai trouvé sur le joli blog de Royal Chill. J’ai juste remplacé les tomates par des coeurs d’artichauts et c’était parfait.

cake-artichauts-chèvre

Ce cake a été cuit dans un moule Panibois ( modèle  » Archiduc  » )

Cake aux coeurs d’artichauts, pignons de pin et chèvre

160 g de farine
1 sachet de levure chimique
Une cuillère à café de bicarbonate de soude
50 g de d’emmental râpé
Une bonne poignée de basilic frais haché
20 g de parmesan râpé
3 œufs
130 g de yaourt nature ou de faisselle (ici du fromage blanc )
6 cuillères à soupe d’huile
1 petit bocal de coeur d’artichauts au naturel ( 240 g )
100 g de fromage de chèvre ( ici en bûche )
50 g de pignons de pins
Feur de sel et poivre du moulin
Une cuillère à café rase d’herbes de Provence
Une cuillère à café rase de paprika

Préchauffer le four à 180 °C .
Dans un récipient, mélanger les ingrédients secs : la farine, le bicarbonate, la levure, les pignons, le parmesan et l’emmental râpé.
Dans un autre récipient, battre les œufs avec le yaourt ou la faisselle ou le fromage blanc et l’huile.
Poivrer et saler selon vos goûts, ajouter le paprika, les herbes et le basilic frais haché.
Réunir les deux préparations en mélangeant le moins possible pour que la pâte conserve tout son moelleux ( même principe que les muffins ) mais il faut que le mélange soit homogène quand même et y incorporer  délicatement les coeurs d’artichauts bien égouttés et le le chèvre coupés en morceaux .
Déposer la pâte dans un moule beurré ( ou utiliser les moules Panibois avec la feuille de cuisson sans ajouter de matière grasse ).
Enfourner pour pour 50 mn environ. Enfoncer la lame d’un couteau au milieu du cake ou un pic à brochettes, elle doit ressortir sèche.
Déguster tiède ou froid.

Cookies chocolat – pistache

Il y a une chose que j’aime avant tout et je sais que les autres blogueuses culinaires aussi ( pourquoi est ce que mon correcteur d’orthographe automatique change le mot  » blogueuse  » à chaque fois en   » blagueuse  » , on a une une tête de clown les filles ? ) c’est de faire plaisir à ma family ou à mes amis.
Si je m’écoutais je ne cuisinerai que des desserts et des biscuits à base de chocolat bien noir, type 150 % de cacao ( je dois avoir un peu de sans Marseillais dans les veines ) mais chéri et les enfants préfèrent le chocolat au lait ( entre parenthèses mais ça n’a aucun rapport avec la choucroute, enfin les cookies, chéri aussi est un grand enfant ) .
C’est pourquoi je m’adapte souvent et du coup j’ai remonte cette vieille recette postée sur le blog à ces début, avec un petit changement : les chunk de chocolat au lait .
Je vous passe les détails que je préférai avant , avec les pépites de chocolat noir , vous l’aurez bien compris .
Du coup je les trouve un chouilla trop sucré puisque le chocolat au lait est plus doux au palais . Mais bon ils ont adoré alors cela me convient .
Si vous n’avez pas de pâte de pistache , vous pouvez remplacer par des pistaches concassées.
Le temps de cuisson est très important pour la recette des cookies , je me répète à chaque fois mais bon, une minute de trop et c’est trop cuit ! Les cookies deviennent secs au lieu d’avoir la texture parfaite : croquants sur les côtés et moelleux à l’intérieur . Après c’est une question de goût mais si c’est pour les avoir secs comme ceux du commerce, je ne vois pas l’intérêt.
La cuisson pour mon four est de 10 minutes mais la règle , c’est de les observer à partir de 10 minutes et dès que les bords sont dorés , on les retire du four !!!
Ils paraissent mous , c’est normal , ils vont durcir en refroidissant …

_MG_4402

Cookies chocolat – pistache

Pour environ 25 gros cookies

120 g de sucre roux type cassonnade
110 g de sucre blanc
140 g de beurre demi-sel
1 oeuf
240 g de farine
1/2 cuillère à café de bicarbonate de sodium ( en para-pharmacie ou maintenant en grande surface )
3/4 de cuillère à café de levure chimique
130 g de pépites de chunk au chocolat au lait ( ou noir si vous préférez, hihi )
70 g de poudre d’amandes
50 g de pâte de pistaches ou 80 g de pistaches non salées sans la peau et concassées

Mélanger au mixeur à fouet le beurre et les 2 sucres. Faire mousser.  Ajouter l’oeuf, la farine, le bicarbonate de sodium, la levure chimique et la poudre d’amandes. La pâte va former une sorte de sable grossier comme un peu la pâte à crumble ( le robot va forcer , c’est normal ).
Ajouter les chunk de chocolat et la pâte de pistache ( ou les pistaches concassées ) et continuer de pétrir à la main.
Former une boule et la déposer sur du film alimentaire.
On a alors `2 options: soit former un boudin , l’enrouler dans le film et placer au frigo plusieurs heures pour ensuite le découper en rondins ( on fait alors un plus grand nombre de cookies) , soit on forme des boules ( plus grosses qu’une noix ) et on les aplatit sur une feuille de papier sulfurisé ( espacés suffisamment donc prévoir 2 plaques )
Les 2 méthodes sont valables  mais si vous pouvez attendre, la première donne un meilleur résultat.
Cuire  10 à 12 minutes à 180 ° ( plutôt 12 mn ceux dont la pâte a séjourné au frigo ), Thermostat 180° ( les retirer de suite dès que les bords prennent une couleur dorée ).

Cookies à la confiture de lait

Oui je sais ils ne sont pas très beaux mes cookies … Pas très ronds, un peu épais mais je ne fais pas le concours du meilleur pâtissier de France et le principal c’est le goût, non ?
Il me restait un peu de confiture de lait ( recette ici ) et j’avais envie de cookies, histoire de remplir ma boîboîte pour le soir …
J’ai mis un peu ce que j’avais sous la main , c’est à dire des amandes effilées et pour le côté gourmand des pépites au chocolat car l’association avec le caramel est particulièrement délicieuse !

cookies-a-la-confiture-de-lait

Cookies à la confiture de lait

Pour environ 40 cookies

120 g de sucre roux type cassonnade
110 g de confiture de lait
140 g de beurre demi-sel
1 oeuf
240 g de farine
1/2 cuillère à café de bicarbonate de sodium ( en para-pharmacie ou au rayon farine maintenant )
3/4 de cuillère à café de levure chimique
130 g de pépites de chocolat noir
40 g d’amandes effilées
40 g de poudre d’amandes

Mélanger au mixeur à fouet le beurre et la confiture de lait. Ajouter l’oeuf, la farine, le bicarbonate de sodium, la levure chimique et la poudre d’amandes. La pâte va être un peu pâteuse c’est normal.
Ajouter les pépites de chocolat et les amandes effilées et continuer de pétrir à la main jusqu’à ce que la pâte soit homogène.
Former une boule et la déposer sur du film alimentaire.
Former 2 boudins d’environ 4 cm et les rouler dans le film.
Entreposer au frigo environ 2 heures le temps que la pâte durcisse.
Découper le boudin en tranches d’environ 1 cm d’épaisseur et déposer les morceaux sur une plaque avec du papier sulfurisé. Les espacer suffisamment.
Cuire 10 – 12 minutes à 180 °, Therm 6 (les retirer du four dès que les bords prennent une couleur dorée ).
Ne pas faire cuire plus !!! Ils vont durcir en refroidissant .

Acras de crevettes

Je ne faisais jamais d’acras avant de trouver cette recette. Je pensais que c’était long à préparer et lourd à digérer . Ici la pâte est préparée en quelques minutes , n’a pas besoin de temps de repos et est très légère grâce à la combinaison du bicarbonate de sodium ( ou de levure chimique ) associé avec le vinaigre de xérès . Vous allez avoir une petite réaction chimique qui va faire mousser la pâte et la rendre plus light ! Alors aucune raison de se priver de ce petit plaisir de temps en temps !

accras-aux-crevettes

 

Acras de crevettes

200 de crevettes cuites décortiquées ( on peut utiliser aussi du crabe )
200 g de farine
25 cl d’eau
2 gousses d’ail
1 cuillère à soupe de vinaigre de xérès ( ou vinaigre de cidre )
1/2 cuillère à café de bicarbonate de sodium ( ou de levure chimique)
1 pincée de piment doux
Quelques brins de persil
Quelques brins de  coriandre
1 cuillère à café rase de sel

Mixer au robot la farine et l’eau froide. Ajouter les herbes . Laisser reposer 10 mn.
Mettre les crevettes dans le robot avec les gousses d’ail pelées, le persil; la coriandre, le piment doux et le sel.
Faire fonctionner encore le robot .
Mettre la pâte dans un saladier puis verser le vinaigre sur le bicarbonate ( ou la levure ) . Cela va provoquer une réaction chimique qui va mousser . Avec une spatule , mélange rapidement . La pâte est prête et n’a pas besoin de temps de repos.
Faire chauffer de l’huile et quand elle est chaude , y plonger des cuillères de pâte . Retourner avec une écumoire et déposer sur du papier absorbant .