Granola aux amandes, miel et huile de noix de coco

Hello everybody, je vous préviens que je vais être très sérieuse aujourd’hui pour vous parler de ce délicieux granola. Non pas que je n’ai pas envie de dire des bêtises comme d’habitude ou que je sois en panne d’inspiration, mais parce que j’ai été victime de moqueries ( et là je marque un petit temps d’arrêt pour faire un léger suspense à mes lecteurs … ).
Des moqueries, par mes propres enfants en plus qui d’habitude ne viennent jamais sur ce blog ! Après lecture de quelques un de mes articles en pouffant de rire, ( si vous n’avez jamais entendu plusieurs pré- ados rire ensemble, j’essaierai de vous faire une petite vidéo / que je posterai sur Youtube / non ce n’est pas une riposte ), il m’est reproché d’essayer de faire de l’humour et de raconter un peu ma vie ( oui un peu / ça te dérange tête d’orange ? / je retire cette dernière phrase, je sens que l’orange elle va me revenir en pleine poire ).
Mon travail de rédactrice en chef culinaire étant brocardé, raillé, bafoué, discrédité, caricaturé, ridiculisé, chambré, vilipendé ( ok j’arrête )  j’ai décidé de faire bref pour vous présenter cette recette que j’ai trouvé sur le blog  dAux délices de Vany .
Donc j’ai flashé, testé , goûté , adoré !

granola-miel-amandes-coco

Granola aux amandes, miel et huile de noix de coco

150 g d’amandes entières ( ici des bâtonnets d’amandes )
270 g de flocons d’avoine
1 bonne pincée de fleur de sel
60 g de cassonade
115 g de miel
3 cuillères à soupe ( 30 gr ) d’huile de noix de coco ( en magasin bio )
1 gousse de vanille

Dans un mixeur, hacher les amandes en 2 fois ( 75 g puis 75 g  / c’est plus facile ) pour en faire des petits morceaux mais pas de la poudre. Verser dans un saladier.
Y rajouter les flocons d’avoine, le sel, la cassonade et bien mélanger.
Dans un petit bol, mélanger le miel et l’huile de noix de coco. Chauffer au micro-ondes pendant 40 secondes. Remuer pour dissoudre l’huile de noix de coco, y ajouter les graines de l’intérieur de la gousse de vanille.
Verser ce mélange sur les flocons d’avoine et bien remuer.
Étaler le granola en une couche sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé.
Enfourner le granola pendant 15 à 20 mn en remuant toutes les 3/4 minutes, surtout les côtés qui colorent très vite. Il doit prendre une belle couleur dorée.
Sortir la plaque du four et laisser refroidir complètement pour qu’il durcisse.
Le concasser et le transvaser dans un bocal hermétique ou une boîte en métal.

Kouglof Alsacien

Je préfère vous signaler avant de déchaîner les associations de défense du kouglof, qu’il a y autant de recettes de cette belle brioche aux amandes et aux raisins secs, que de façons de l’écrire, d’Alsaciennes ou de moules émaillés. D’ailleurs c’est ce moule typique avec ces belles cannelures qui a donné son nom au kouglof. Il en existe comme les plats à tajine, de formes différentes et de toutes les couleurs, du plus sobre au plus bariolé !
A Paris vous repartez avec votre tour Eiffel miniature sous le bras ( non c’est pas kitch ), en Alsace, vous ramenez un joli moule .
Merci à ma tatie Josiane pour la recette …

kouglof

Kouglof Alsacien

550 g de farine type 45 ou 55
150 g de beurre
100 g de sucre
2 oeufs
20 cl de lait
20 g de levure fraîche ( ou 2 sachets de levure sèche )
1 cuillère à café de sel
80 g de raisins secs ( ici des gros raisins blonds )
Quelques amandes
Rhum

On peut faire ce kouglof sans machine à pain en procédant comme une brioche classique . La MAP ici ne fait que pétrir et lever au chaud dans la cuve.

A la machine à pain :
Faire tiédir le lait avec la levure émiettée ( le lait ne doit  pas être chaud ). Mélanger pour dissoudre la levure. Mettre tous les ingrédients dans la machine ( avec le beurre coupé en petits morceaux ) sauf le sel.
Enclencher le programme  » sucré  » et attendre que la machine s’enclenche ( il y a souvent un temps de préchauffage ) pour ajouter le sel . Le sel ne doit pas être en contact avec la levure pendant le préchauffage car le sel tue la levure.
Faire gonfler les raisins dans un peu de rhum en chauffant le rhum et en faisant macérer les raisins et les ajouter au  » bip « .
Laisser le programme finir et laisser encore la pâte dans la machine éteinte jusqu’à ce qu’elle soit bien gonflée ( ma pâte avait touché le hublot ).
Déposer une feuille de papier sulfurisé sur une plaque, verser la pâte , la dégazer à la main et la recouvrir de film plastique puis d’un torchon .
Mettre au frigo une nuit .
Le lendemain, sortir la pâte , la dégazer de nouveau à la main ( elle peut continuer de gonfler ), mettre des amandes dans le fond des cannelures du moule beurré et déposer la pâte dans le moule à kouglof ( je fais un boudin que je soude dans le moule pour avoir la même hauteur partout ). Recouvrir d’un torchon et placer près d’une source de chaleur ou dans un four tiède .
La pâte doit doubler de volume . Si la pâte n’a pas bien gonflé , la brioche va être compacte donc il faudra attendre encore un peu. Plus la pâte a gonflé et plus le kouglof sera aéré et léger. La température de la pièce doit être de 25° environ pour que la pâte lève. Il existe aussi des fours avec la fonction  » étuve « .
Enfourner pour 40 mn à 170° .

 

Granola gourmand

L’autre jour je discutais cuisine ( étonnant, non ? ) avec Laurence du joli blog  » Sweetdood  » et  elle m’avouait qu’elle adorait le granola . Je me suis rappelé que je n’avais jamais goûté la version home made et du coup  je suis partie à la recherche du graal sur le net . Je dois vous avouer que ce n’est pas simple car les recettes de granola sont nombreuses !
Après avoir testé plusieurs d’entre elles , j’ai craqué sur la version de Clothilde de chez Chocolate and Zucchini. Elle donne une formule de base et comme elle l’explique si bien, on peut ensuite mettre tout ce que l’on aime et varier ainsi les plaisirs à l’infini et ne jamais refaire le même.
Je vous présente la formule que j’ai préféré , une version très gourmande car j’y ai mis plein de fruits secs ( noisettes, amandes,  pistaches, noix de coco , graines de sésame ) , du chocolat parce que c’est bon pour le moral et un peu de miel . Personnellement je ne mets pas de raisins secs, ni autre fruits déshydraté car dans le granola je n’aime pas mais on peut en mettre aussi et on obtiendra ainsi un muesli .
Cela fait plusieurs fois que j’en fais et je ne m’en lasse pas !

granola

Granola gourmand 

Pour un gros bocal de granola

280 g de flocons d’avoine ( un conseil, prenez-les en vrac au rayon Bio de votre grande surface , ils sont moins chers au kilo )
170 g de fruits secs concassés ( ici un mélange de noisettes, amandes, pistaches , noix de coco râpée, graines de sésame mais vous mettez ce que vous voulez )
2 cuillères à soupe d’huile ( ici de l’huile de pépins de raisins )
6 cuillères à soupe d’un liquide sucrant ( ici du miel mais on peut mettre du sirop d’érable, sirop de riz... )
1 pinçée de fleur de sel ( 1 cuillère chez Clothilde … j’ai testé , c’est beaucoup trop !!! )
1 gousse de vanille ( gratter l’intérieur et récupérer les graines ) ou une pincée de cannelle ou de 5 épices
2 cuillères à soupe rases de son d’avoine ( plus je n’aime pas et puis ça cuit trop vite par rapport au reste )
60 g de pépites de chocolat

Dans un saladier , bien mélanger tous les ingrédients sauf les pépites de chocolat. Etaler le mélange dans une lèche – frite huilée ou recouverte de papier sulfurisé et enfourner pour 30 mn à 150°. Remuer régulièrement au cours de la cuisson.
Laisser refroidir, ajouter les pépites de chocolat et mettre en bocal ou dans une boîte hermétique .
Déguster avec un bol de lait ou sur un fromage blanc par exemple .

 

Crumble pommes – poires et pralin

Hier soir je regardais l’émission  » Le plus grand pâtissier  » sur M6 et j’ai découvert l’expression  » pouf pouf  » de Mercotte pour dire qu’un dessert est un peu bourratif . Personnellement je préfère de loin les tartes aux fruits ou les crumbles pour finir un repas tout en douceur ( même si le sachertote que devait reproduire les candidats avait l’air délicieux ) . Ici, rien de  » pouf pouf « , rien de compliqué ni de long à préparer et on utilise les fruits de saison. C’est tout léger et gourmand avec sa couche de fruits fondants sous le croquant du crumble au pralin. Et même s’il pleut aujourd’hui et qu’il fait tout gris, cette petite douceur à de quoi nous faire rentrer dans l’automne de bonne humeur !

_MG_6179

Crumble aux pommes – poires et pralin

200 g de farine
130 g de beurre ramolli
100 g de sucre
90 g de pralin
4 poires
3 pommes

Pour le pralin:

100 g d’amandes
100 g de noisettes
200 g de sucre

Préparer le pralin en mixant les amandes avec les noisettes et le sucre . Vous aurez du pralin en plus mais c’est normal. Vous pouvez le conserver dans un pot de confiture fermé et l’utiliser pour des gâteaux ou saupoudrer sur des glaces par exemple. Vous pouvez bien sûr diminuer les quantités , en fait le principe est de mixer autant de sucre que de fruits secs . On peut utiliser uniquement des amandes ou des noisettes mais le mélange adoucit le résultat .

Pour le crumble, mélanger et incorporer du bout des doigts la farine avec le beurre , le pralin et le sucre. On doit obtenir un mélange grossier comme du gros sable.
Eplucher et couper les pommes et les poires en petits morceaux. Les disposer dans un plat à gratin beurré . Recouvrir de pâte à crumble et enfourner pour 30 minutes .
Déguster tiède ou froid .

Croquets aux amandes

Après un essai raté de croquets ( appelés aussi croquants ) aux amandes il y a quelques années ( qui était resté mous à l’intérieur ) , j’ai retenté l’expérience de ces petits gâteaux secs originaires du Sud de la France avec une recette trouvée dans un vieux numéro de  » Saveurs  » .  Ici pas de beurre mais de l’huile de noisettes, ce qui m’a fait penser d’ailleurs aux cannistrellis Corses . Au départ la recette est à base d’huile d’olive mais je n’aime pas l’association de cette huile dans les gâteaux .
Des biscuits à déguster trempés dans un thé, un café ou avec une bonne salade de fruits .

_MG_5755

Croquets aux amandes

Pour une douzaine de croquets

125 g de farine
70 g de sucre en poudre
40 g d’amandes entières avec la peau
30 g d’amandes en poudre
1 blanc d’oeuf
6 cuillères à soupe d’huile de noisettes ( ou une autre huile suivant vos goûts )
1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger
1 sachet de sucre vanillé
1/3 de sachet de levure chimique
1 pinçée de sel

Dans un saladier , réunir la farine avec la poudre d’amandes, le sucre , la levure est le sel.
Ajouter l’huile et mélanger puis ajouter le blanc d’oeuf . Malaxer jusqu’à obtenir une pâte homogène ( ici au robot à la feuille ).
En dernier ajouter les amandes et mélanger jusqu’à les incorporer complètement dans la pâte .
Façonner la pâte en forme de boudin légèrement aplati de 4 ou 5 cm de large . L’enrober avec le sucre vanillé .
Enrouler le boudin dans une feuille de papier sulfurisé et enfourner pour 50 mn à 180°.
Sortir la pâte , laisser reposer 5 bonnes minutes et découper des tranches en biseau d’environ 1,5 cm.
Si vous avez l’impression que les croquets ne sont pas bien cuits à l’intérieur , on peut les remettre quelques minutes dans le four éteint mais encore chaud pour les rendre plus croustillants ( perso je n’ai pas eu besoin et en plus cela durcit très vite en refroidissant ).

Croque mozarella, coppa et pesto aux amandes

Le soleil s’est un peu enfuit ces quelques temps mais on ne se laisse pas abattre et on se réchauffe avec ce croque tout ensoleillé avec ses saveurs Italiennes. C’est la première fois que je réalise un pesto Génois et comme je n’avais pas de pignons , j’ ai simplement remplacé par des amandes. C’était délicieux , tout en finesse.
En fait, on peut mettre les fruits secs que l’on veut ( noix, amandes, noisettes ), varier les herbes ou changer du traditionnel pesto au basilic en utilisant des variétés de salade comme la roquette.
A vous d’imaginer de nouvelles saveurs et vous pourrez toujours le terminer avec une bonne assiette de pâtes …

_MG_5575

Croque mozzarella , coppa et pesto aux amandes

Pour 4 croques

8 tranches de pain de mie
16 tranches de coppa
2 tomates
1 boule de mozarella di Buffala ( si possible )

Pour le pesto :

Pour 1 petit pot ( il se conserve au frigo quelques jours )

1 gros bouquet de basilic frais
1 gousse d’ail
1 cuillère à soupe d’amandes de pignons de pin
1 bonne cuillère à soupe de parmesan
60 ml d’huile d’olive
1 pinçée de sel

Préparation du pesto :

Faire bouillir une casserole avec de l’eau et mettre la gousse d’ail pelé pendant 10 minutes. Egoutter.
Mettre les feuilles de basilic, l’ail, le sel et les amandes dans un robot; mixez. Transvasez dans un grand bol et mélangez-y le fromage à la fourchette. Versez enfin l’huile en battant à la fourchette.

Tartiner les tranches de pain de mie avec le pesto. Déposer des tranches de mozzarella , des tranches de tomates etla coppa . Refermer le sandwich et mettre dans la presse à croque-monsieur ou panini bien chaude pendant 2 minutes environ.

Caprese al limone ( gâteau aux amandes, chocolat blanc et citron )

Après avoir eu de magnifiques jours printaniers et ensoleillés , nous revoilà avec un peu de froid et de grisaille . On s’habitue malheureusement trop vite aux bonnes choses. Pour remettre un peu de couleur et de chaleur dans vos assiettes , voici une petite douceur Italienne qui sent bon le sud . J’ai craqué en le voyant sur le joli blog de ma copine Manuella  » Aux fourneaux  » chez qui je vais régulièrement .
Comme mon petit citronnier ( le seul qui résiste à ma super main verte de la mort  )  continue de me fournir en fruits , je n’ai pas pu résister à le tester et j’ai beaucoup aimé l’association amandes , chocolat blanc et citron. C’ est juste un régal, il est super moelleux et très rapide à préparer . A refaire d’urgence !

_MG_4811

Caprese al limone ( gâteau aux amandes , chocolat blanc et citron )

Pour 4 à 6 personnes ( cercle de 21 cm ou un autre petit moule )

2 œufs
80 g de cassonade
1 jus de citron
1 zeste de citron bio
100 g de poudre d’amandes
25g maïzena
1/2 sachet de levure chimique
75 g de beurre fondu
100 g de chocolat blanc

Fouetter les œufs avec le sucre jusqu’à blanchiment ( ça doit doubler de volume ) .Prélevez le jus et le zeste du citron puis ajouter au mélange oeufs – sucre . Ajouter la poudre d’amandes, la `Maïzena et que la levure.
Faire fondre le beurre avec le chocolat blanc. Incorporer à la pâte . Bien mélanger et verser  dans un moule beurré ou comme moi dans un petit cercle avec une feuille de cuisson.
Enfournez 25 minutes ( personnellement j’avais fait un peu trop cuire )
Laissez refroidir et démouler.

Les roues d’or de Mané

C’est dingue, c’est le monde à l’envers ! Mes loulous ne veulent plus que je m’arrête dans les magasins quand on passe dans les rayons des livres de cuisine . Ils me prennent gentiment mais fermement par le bras et m’amènent vers la sortie . Tout ça parce que soit disant je reste des heures à bouquiner, que je les envoie chercher un carton pour mettre le tas que je vais acheter ou que l’heure du goûter approche ! Bientôt il va falloir que je piétine et que je fasse un caprice pour aller flâner tranquille .
A cette belle époque,  j’avais déniché un petit livre nommé  » Douceurs Provençales  » de Joëlle Roca et l’auteure m’avait autant séduite par ses textes sur son amour de sa région ( j’ai entendu chanter les cigales en la lisant ) que ses recettes familiales comme le sirop de thym ou de romarin et ses biscuits parfumés.
Cette recette vient de son arrière grand-mère Mané et elle raconte des choses touchantes , notamment quand la petite mamie lui tendait des biscuits de sa main tremblante  et et que du haut de ses 3 ans , la demoiselle prenait peur et se sauvait en courant…
Très parfumés avec les amandes, l’orange et la fleur d’oranger , ces biscuits sont un délice et un petit trésor .
Je n’ai pas mis de jaune d’oeuf pour les faire dorer mais je le regrette car du coup ils sont un peu pâlichons …

les-roues-d'or-de-mané1

Les roues d’or de Mané

Pour environ 20 – 25 biscuits

200 g de farine
80 g de beurre
50 g d’amandes avec la peau
120 g de sucre
Le zeste d’une orange bio râpée finement
3 cuillères à soupe de jus d’orange
2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger
2 cuillères à soupe de sirop d’orange
1 pinçée de sel
1 jaune d’oeuf

Faire griller à sec dans une poèle sans matière grasse .
Dans un mixeur, broyer les amandes avec le sucre, le zeste d’orange , l’eau de fleur d’oranger , le jus d’orange et le sirop d’orange .
Dans un saladier, mettre la farine avec le sel . Faire une fontaine et verser le beurre ramolli .
Commencer à incorporer le beurre , la texture doit être comme du sable grossier. Ajouter les amandes mixées avec le reste des ingrédients pétrir jusqu’à former une boule .
Entreposer pendant 1 heure au frais.
Préchauffer le four à 180°
Déposer du film plastique alimentaire sur votre plan de travail .
Abaisser dessus la pâte sur 1/2 cm d’épaisseur et découper des galettes avec un emporte – pièce ou un verre de 6 cm de diamètre.
Déposer les galettes sur une feuille de papier sulfurisé et découper un rond au centre de chaque galette . Dessiner à la pointe d’un couteau ( ou avec un appareil dentelé à découper les raviolis ) , dessiner des rayons allant du centre vers le bord .
Badigeonner d’un jaune d’oeuf battu et enfourner pour 12 minutes environ . Sortir du four dès que les bords commencent à dorer et laisser refroidir .

 

Mini pastillas au poulet et safran

Tous les mois , le site recette.de crée par Stéphane organise un concours sur un thème différent . Ce mois ci le défi d’octobre 2013 porte sur un  thème plutôt  épicé, le safran , appelée aussi ‘ or rouge ‘ car c’est tout simplement l’épice la plus chère au monde. Le safran, ce sont en fait les pistils de la fleur de crocus ( quand je veux la jouer sérieux j’ai l’impression d’écrire pour Wikipédia … ) et quelques filaments suffisent pour parfumer tout un plat .
Je vous ai déjà dit que j’étais née au Maroc ? Oui peut être , on s’en fiche d’ailleurs mais du coup j’avais très envie de vous faire partager cette recette . Bien que je n’ai vécu au Maroc que les trois premières années de ma vie, je suis sensibilisée et touchée par leur cuisine . Peut- être mon cerveau a t’il enregistré les odeurs et les parfums de ce beau pays .Mes parents y ont vécu une grande partie de leur vie et leurs souvenirs sont là-bas entre Casablanca où mon papa était instituteur et les plages d’ Al-Hoceïma  où ils se retrouvaient dans un petit cabanon l’été pour pêcher et partager des bons repas avec leurs amis .
J’adore la pastilla mais je suis difficile car je ne l’aime pas trop sucrée . Je trouve que c’est dommage de cacher le goût du poulet et des épices ( oui normalement c’est du pigeon mais bon … ) sous trop de sucre . C’est pourquoi cette recette est parfaite car elle est équilibrée et donne au safran toute sa puissance et son arôme sans cacher les autres parfums.
Ici en version mini, tout le monde pioche et se sert à même le plat, dans l’esprit Marocain . Il n’y a plus qu’à se lécher les doigts !
Merci à mon amie Safya pour ses conseils précieux …

pastilla

Mini-pastillas au poulet 

Pour environ 25 mini pastillas au poulet

2 paquets de feuilles de brick
4 grosses cuisses de poulet ( le haut avec le pilon )
4 oignons nouveau
2 bonnes cuillères à soupe de coriandre hâchée
2 bonnes cuillères à soupe de persil hâché
Quelques filaments de safran ( 6 pour moi )
3 pincées de cannelle
2 cuillères à café rases de gingembre en poudre
Sel, poivre
3 oeufs
60 g d’amandes salées ( les amandes au rayon apéro )
1 cuillère à soupe de miel
2 cuillères à soupe de fleur d’oranger
2 cuillères à soupe d’huile de tournesol

Retirer la peau du poulet ( je le fais au ciseau ). Mettre les cuisses dans une cocotte anti – adhésive. Saupoudrer avec la cannelle et le gingembre . Ajouter les oignons ciselés ( je n’utilise que le blanc ). Commencer à faire dorer la viande en remuant pour bien mélanger les épices ( sauf le safran ) .
Ajouter 2 verres d’eau, couvrir et laisser mijoter environ 30 minutes . Remuer de temps en temps . Ajouter le persil , la coriandre, le miel,  du sel et du poivre et poursuivre la cuisson encore 10 – 15 mn. Il doit toujours y avoir de l’eau dans la cocotte. Ajouter un peu si besoin.
Retirer les cuisses de poulet et laisser refroidir .
Dans la sauce du poulet ( il doit rester dans la cocotte un bon fond sur 2 ou 3 cm ), casser les oeufs et mélanger avec une cuillère en bois sur feu doux .Ajouter le safran et faire cuire les oeufs comme des oeufs brouillés.  Ajouter l’eau de fleur d’oranger et réserver.
Désosser et récupérer toute la viande sur les cuisses de poulet . Couper la viande en petits morceaux ( je le fais aux ciseaux )
Mettre la viande dans la sauce et mélanger .
Concasser les amandes en morceaux assez petits ( pas de poudre ) .
Couper les feuilles de bricks en 2 et garnir d’une cuillère à soupe de garniture puis parsemer d’amandes .
Refermer la feuille de brick en forme d’un triangle comme pour un samoussa . Il existe des vidéos sur internet pour former les triangles, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’oeil . Ce n’est pas difficile , c’est juste un coup de main à prendre.
Badigeonner chaque triangle avec de l’huile sur toutes ces faces ( à l’aide d’un pinceau ) et enfourner pour 15 – 20 minutes à 180° .
Déguster chaud .
On peut saupoudrer le dessus avec du sucre et de la cannelle si vous aimez un peu plus sucré .

Chatines au cacao

Vous ne connaissez pas les chatines ? Je suis sûre que oui pourtant … si je vous dis que ce sont  des petites dragées au cacao emballées individuellement  que l’on vous sert dans certaines brasseries avec votre café… la mémoire vous revient ? Cette petite gourmandise dont vous ne faites qu’une bouchée et qui a un goût de  » reviens – y « .  Mais vous avez beau chercher sous la tasse il n’y en qu’une … a moins que vous ne chipiez celle du voisin ou que vous ne fassiez du charme au serveur … Bon nous sommes d’accord vous aimez ça, c’est pourquoi  je vous propose d’en faire une plus grosse quantité !!! Et de boire plein de café ensuite pour les déguster … ou comme moi de les croquer devant la télé ( oui je sais c’est pas bien  …)

chatines

Chatines au cacao

Pour une soixantaine de chatines

200 g d’amandes
3 cuillères à soupe de miel liquide
200 g de chocolat au lait
100 g de chocolat noir
50 g de sucre glace
2 cuillères à soupe de cacao noir non sucré
1 boîte de cures-dents
Papier sulfurisé

Préchauffer le four à 180°
Faire chauffer le miel 1 minute au micro-ondes . Dans un saladier bien mélanger les amandes avec le miel.
Verser les amandes sur une plaque à pâtisserie couverte de papier sulfurisé et enfourner 5 minutes
Remuer et remettre au four 5 minutes. Mélanger à nouveau et mettre encore 5 minutes au four .
Pendant ce temps , faire fondre les 2 chocolats au micro-ondes quelques minutes. Lisser.
Sortir les amandes du four et planter immédiatement un cure -dent dans chaque amande .
Tremper chaque amande dans le chocolat entièrement et les poser sur du papier sulfurisé sur le plan de travail.
Une fois toutes les amandes plongées dans le chocolat, les retourner sur une autre feuille de papier sulfurisé ( pour répartir le chocolat ).
Mélanger le cacao et le sucre glace dans un saladier et tremper chaque amande dans le mélange . Bien enrober chaque amande.
Poser sur une autre feuille de papier sulfurisé propre et laisser durcir .