Salade de fèves, chèvre frais et épices dukkah

C’est décidé, avec les beaux jours qui arrivent, je me mets à la salade, matin, midi et soir. Cela fait 2 fois que je me trouve le cul-cul par terre en moins de quelques semaines, et même si la première fois c’était à cause de la tempête ( le haillon de mon food truck s’est refermé sur mon petit crâne / quoi vous n’avez pas suivi ? ), aujourd’hui c’est le tabouret strapontin sur lequel j’étais gracieusement assise qui s’est craqué d’un seul coup. Heureusement que le ridicule ne tue pas, ni la chute sur mon magnifique fessier non plus.
Je suis un peu en avance sur la saison des fèves ( elle commence en avril ) mais ici je les ai prises surgelées et pelées pour une question de grosse flemmardise aigue temps et de pratique ( maman overbookée, toussa, toussa … )
En ce qui concerne  les épices dukkah ( prononcez  » douka  » / aucun rapport avec Douchka , la chanteuse des années 80 ), c’est un mélange Egyptien de fruits à coque ( ici amandes et noisettes grillées ) auquel on ajoute de la coriandre, du cumin, des graines de sésame et une pointe sucre. C’est un peu la version orientale du zaatar mais en version sucrée – salée. On peut en mettre dans une salade composée, sur des légumes vapeur ou en marinade pour des brochettes de viande. De quoi faire marcher votre imagination !

salade-de-fèves

Salade de fèves, chèvre frais et épices dukkah

1 sachet de fèves surgelées et pelées
1 chèvre frais ( pas eu le temps de le mettre pour la photo )
2 oignons nouveaux
Epices dukkah Terre exotique
Sel, poivre
Vinaigrette maison

Faire cuire les fèves surgelées dans une casserole d’eau salée pendant quelques minutes ( ou suivre les instructions du paquet ).
Egouttez et laisser tiédir.
Concasser le chèvre en petits morceaux. Emincer finement les oignons nouveaux.
Disposer les fèves dans un saladier, ajouter le chèvre et les oignons émincés. Verser de la vinaigrette, du sel, du poivre et mélanger. Saupoudrer d’épices dukkah.

Soupe à l’ancienne ( comme un minestrone à l’orge perlé et fromage à raclette )

Je suis une fille motivée, très motivée même. C’est pourquoi aujourd’hui, jour de tempête avec des rafales de vent à 100 km / heure, j’ai voulu aller bosser quand même.
Je rappelle pour ceux qui débarquent ici que j’ai un petit food truck et que je fais à manger devant un lycée.
J’ai donc ( entre deux averses ), équipé ma petite Estafette Capucine avec de quoi nourrir ma horde d’adolescents affamés ( c’est bien simple, ils ont tout le temps  » gavé  » faim / c’est une expression Bordelaise pour dire qu’ils ont la dalle ) et je suis partie en chantonnant du Zazie comme d’habitude ( comme d’habitude pour dire comme à chaque fois / pas la chanson de Claude Francois reprise par Matt Pokora, vous suivez ou bien ? ).
Je me suis quand même dit que je n’allais pas rester bien longtemps, au vu des nuages noirs qui passaient ( motivée mais pas folle, quoique … ). Et puis en voulant refermer ma porte arrière du camion, une rafale de vent s’est engouffrée, refermant violemment le haillon sur le crâne, me projetant le cul-cul par terre et me broyant le doigt au passage.
Je peux vous dire que ça a calmé net mon enthousiasme à bosser par tous les temps ainsi que mon envie de chanter, à part peut être  » Rodéo, c’est la vie pas le paradis  » ( oui, oui toujours Zazie ). Du coup, je suis rentrée vite fait dans mon home, sweet home en sentant une bosse pousser sur ma tête ( comme dans les dessins animés, mais je ne sais pas pourquoi ça ne m’a fait rire que moyennement ).
Heureusement à la maison m’attendait ce petit minestrone à l’orge perlé et au fromage que j’avais préparé pour le soir, et ça m’a fait beaucoup de bien !
J’ai toujours une belle bosse sur la tête et un pouce en vrac ( même pas sûre de pouvoir aller bosser lundi ) mais j’ai le ventre plein et c’était délicieux ( comme quoi dans la vie, il n’y a pas que le chocolat … )

minestrone-orge-perlé

Soupe à l’ancienne ( comme un minestrone à l’orge perlé et fromage à raclette )

Pour 8 personnes

150 g d’orge perlé ( magasin bio )
150 g d’allumettes de lardons fumées
100 g de fromage à raclette ( ou d’emmental râpé )
1 courgette
3 carottes
1 poireau
Sel, poivre
1 pointe de noix de muscade.

Eplucher et couper les légumes en petits dés.
Faire revenir les dés de légumes dans un wok ou une cocotte anti-adhésive avec les lardons sans colorer.
Transvaser dans un faitout ou une cocotte, verser l’orge perlé, ajouter 2 litres d’eau, saler, poivrer et faire cuire sur foux doux pendant une heure. Goûter pour voir si l’orge perlé est cuit.
10 mn avant la fin, ajouter le fromage coupé en dés, ajouter une pointe de noix de muscade, remuer et réserver au chaud jusqu’au moment de servir .

Facultatif : ajouter une cuillère à soupe de crème et servir avec du pain grillé .

One pot pasta Gorgonzola – champignons

Oui je sais, encore une recette de one pot pasta mais que voulez -vous je ne l’en lasse pas ! Par contre désolée pour la photo, on a tout englouti comme des morfales que nous sommes et je n’ai pas pu en prendre une à temps.
J’ai eu quand même envie de vous faire partager cette belle recette, parce que c’était délicieux, avec une sauce crémeuse et parfumée grâce au gorgonzola et aux champignons ( je kiffe trop les champipi dans les pasta !!! )
J’ai modifié les quantités de la recette originale qui indiquait 200 g de gorgonzola pour 250 g de pâtes ( faut pas pousser mémé en string dans les orties ) et c’était juste parfait, la sauce lègère, le fromage n’étant pas trop prononcé .
Pour ceux qui ne connaissent pas le concept du one pot pasta ( non j’y crois pas ! ) ce sont des pâtes qui cuisent avec les autres ingrédients de la recette dans une seule cocotte. On ne met pas beaucoup d’eau ( avec l’expérience je ne m’arrête plus aux indications des recettes, j’ajoute de l’eau à hauteur des pâtes à chaque fois ). L’amidon des pâtes rend la sauce onctueuse, on ne s’embête plus à laver plusieurs poêles et les variantes sont nombreuses. Alors, convaincus mes petits ours polaires ?

one-pot-pasta-gorgonzola-champignons

One pot pasta Gorgonzola – champignons

Pour 5 personnes

500 g de pâtes sèches courtes
500 g de champignons de Paris ( si possible les rosés )
200 g de Gorgonzola
250 g de tomates cerise
100 ml de mascarpone ( ici crème fraîche à 18% de matières grasses )
1 gros oignon émincé finement ou 2 échalotes
Persil hâché
1 petite pincée de sel, poivre du moulin
Huile d’olive

Dans une grande cocotte, faire revenir l’oignon avec les tomates cerise coupées en deux dans un fond d’huile. Ajouter les champignons émincés jusqu’à ce qu’ils rendent leur eau et réduisent un peu ( ne pas jeter l’eau des champignons, cela va donner du goût ! )
Verser les pâtes et arroser d’eau à hauteur ( au ras des pâtes ). Ajouter le fromage en cubes, le mascarpone ou la crème et du persil suivant votre goût ( ici 2 poignées ), le sel ( pas plus d’une pincée car le fromage sale déjà assez ) et un peu de poivre.
Faire cuire une quinzaine de minutes en remuant toutes les deux , trois minutes.
Couvrir la cocotte et laisser reposer 5 / 10 minutes, le temps que les pâtes se gorgent de sauce.

Fettuccine boscaiola

Ciao bambina, come va ? Ah les recettes Italiennes et notamment les recettes de pâtes, je ne m’en lasse pas. Et ce n’est pas à la maison qu’ils vont se plaindre d’en manger tous les jours au moins deux fois par semaine. A part ma fille la difficile ( et l’adolescence n’arrange rien  ) qui ne jure que par le ketchup ( des fois je me demande pourquoi je m’embête à cuisiner ), chéri et mes deux garçons sont ravis de découvrir de nouvelles recettes.
Quand j’ai vu celle-çi sur mon livre  » Cuisine du monde «  en 300 recettes, j’ai mis un petit marque tapage ( vous n’avez jamais entendu le sketch de Dany Boon ? ) et je me suis  empressé de la faire. Champignons, persil, crème ( j’ai mis du soja cuisine car je limite ma consommation de produits laitiers ), vin blanc … ça m’a donné très envie !
Verdict : simple, rapide mais délicieux !

fetuccine-aux-champignons

Fettucine boscaiola

Pour 4 personnes

400 g de fettucine ou tagliatelles
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
200 g de champignons de Paris
2 gousses d’ail hachées
150 g de jambon blanc en lamelles
60 ml de vin blanc sec
300 ml de crème liquide ou crème de soja
2 cuillères à soupe de ciboulette hachées ( faute de ciboulette, j’ai mis du persil )

Faire cuire les pâtes dans une grande cocotte d’eau salée et égoutter.
Pendant ce temps, faire revenir les champignons avec l’ail et le jambon, en remuant jusqu’à ce que les ingrédients soient légèrement dorés. Ajouter le vin et faire réduire de moitié.
Ajouter la crème et baisser le feu. Laisser mijoter à découvert jusqu’à ce que la sauce épaississe légèrement.
Ajouter les herbes et les pâtes. Mélanger et servir de suite.

One pot pasta – Nouilles Chinoises au lait de coco

Avant à la maison, les nouilles Chinoises il n’y a que moi qui en mangeait. Et oui parce qu’une fois égouttées, à moins d’y mettre beaucoup d’huile ou de les mouiller avec un bouillon comme dans le pad Thaï, le résultat était un peu sec. Et mes critiques culinaires en culotte courte me renvoyaient le plat en cuisine illico presto avec un post it dessus : PAS BON !
Plus de soucis aujourd’hui, je les cuisine en mode one pot pasta ( depuis le temps que je vous en parle ), c’est à dire que les pâtes cuisent en mode risotto, avec tous les ingrédients dans la même cocotte et sans égoutter à la fin. C’est rapide, sain, équilibré, ça marche du tonnerre avec les nouilles Chinoises et vous pouvez même sortir les baguettes pour le coup !
Accompagnées de noix de St Jacques poêlées ou de ce vous voulez, vous m’en direz des nouvelles mes petits canards laqués.

IMG_1282

One pot pasta nouilles Chinoises au lait de coco

Pour 5 personnes

1 oignon
1 gousse d’ail
1 cuillère à soupe rase de curry
1 cuillère à soupe rase de paprika
1/2 poivron
1 courgette
3 carottes
250 g de nouilles Chinoises
30 cl de lait de coco
500 ml d’eau
Sel, poivre
Huile de sésame ou autre

Peler et émincer l’oignon finement. Peler et hacher l’ail. Dans un faitout ou une cocotte, faire revenir l’oignon et l’ail jusqu’à ce qu’ils soient tendres avec un peu d’huile ( j’ai ajouté un fond d’eau ).
Couper le poivron en fines lamelles. Eplucher la courgette et les carottes et les couper en fin bâtonnets ( j’ai utilisé un éplucheur à julienne ). Verser dans la cocotte ( avec un peu d’eau si besoin ) et faire suer les légumes pendant 8 minutes environ ( ils doivent devenir fondants ).
Ajouter les nouilles,les 500 ml d’eau, le lait de coco, le paprika, le curry et du sel. Appuyer avec une fourchette pour que les nouilles soient bien recouvertes de liquide ( en ajouter un peu si besoin ) et remuer régulièrement pendant encore 8 minutes environ. Couvrir la cocotte avec le couvercle et laisser reposer 5 à 10 minutes. Vérifier la cuisson.
Gouter pour voir s’il y a assez de sel, poivrer et servir bien chaud.

Clafoutis aux tomates cerises, chèvre et courgettes

Même si les températures jouent au yoyo et le soleil à cache-cache, nous sommes en été depuis une dizaine de jours et qui dit été, dit en-fin la saison des tomates.
Prince de Bretagne m’a gentiment envoyé « Ma Corbeille de Tomates » une nouveauté de la gamme à découvrir ou à offrir car elle est superbe dans son coffret noir et son emballage transparent. C’est d’ailleurs une idée originale de cadeau, ça change du bouquet de fleur !
Cette jolie corbeille permet de les conserver à température ambiante car la tomate est un fruit ( et oui ma petite dame ) qui n’aime pas le froid et perd ses qualités au frigo.
Ce véritable panier gourmand est composée d’un assortiment de tomates gustatives, 100% bretonnes, sélectionnées par les producteurs Prince de Bretagne pour faire découvrir toute la diversité de la gamme tomate aux consommateurs : grappes gustatives, tomates anciennes et de couleurs et mélange de tomates cerises de couleurs.
J’ai utilisé les tomates cerises de la corbeille pour faire ce clafoutis que je réalise régulièrement et j’ai profité pour refaire une photo un peu plus flatteuse que celle prise il y a quatre ans au début du blog …

clafoutis-chèvre-tomates-cerises

corbeille-tomate-prince-de-bretagne

tetiere-cuisinons-les-legumes

Merci à Pierre de Prince de Bretagne !

Clafoutis au chèvre, courgettes et tomates cerises

1 bûche de chèvre
250 g de tomates cerises Prince de Bretagne
1 courgette ou 2 petites
Huile d’olive
3 oeufs
120 g de farine
250 ml de lait
Copeaux de beurre ( facultatif )
Sel, poivre, thym frais ou séché

Enlever des lamelles de peau aux courgettes avec un économe ( 1 bande sur 2 ). Les découper en petits dés. Les mettre dans un récipient adapté et les faire pré-cuire dans un fond d’eau au micro-ondes pendant 4 – 5 minutes.
Les egoutter dans une passoire puis faire revenir les dés de courgettes dans un peu d’huile jusqu’à ce qu’ils soient fondants.
Pendant ce temps, couper le chèvre en lamelles et le déposer au fond des ramequins ou dans un grand plat ( il ne faut pas que cela fasse une couche trop épaisse car le clafoutis va bien moins cuire )
Déposer dessus les dés de courgettes.
Battre les oeufs avec le lait puis la farine petit à petit.Saler, poivrer et rajouter du persil.
Verser la préparation sur le chèvre et les courgettes puis enfoncer les tomates cerises coupées en deux, côté bombé dessus.
Parsemer de copeaux de beurre. Saupoudrer de thym et enfourner à 180 ° pour environ 40 minutes. Le dessus doit être bien doré. Déguster tiède ou froid.

One pot pasta tomates cerises et pesto

Voilà l’été j’aperçois le soleil / les nuages filent et le ciel s’éclaircit / dans ma tête qui bourdonnent ? Les abeilles ! J’entends rugir les plaisirs de la vie !!! voi-là l’été, voi-là l’été, en-fin l’été, en-fin l’été …
J’espère que je vous ai mis la chanson des Negresses vertes dans la tête, c’est le but mes petites gazelles. En plus la météo annonce vraiment de belles journées chaudes et ensoleillées, on n’y croyait plus.
Sinon j’ai retrouvé un cahier où j’avais écrit à la main plusieurs recettes de one pot pasta et j’ai testé celle-ci hier à midi, un régal . Pourtant j’ai eu un doute pour avant de la faire car je n’aime trop le pesto, enfin le pesto pur dans les pâtes, ça m’écoeure un peu. Mais là, à petite dose avec la crème et les tomates cerises, ça a donné un résultat crémeux, équilibré en bouche, c’était Mamma mia !

one-pot-pasta-tomates-pesto

One pot pasta tomates cerises et pesto

Pour 3/4 personnes

1 gros oignon
15 tomates cerises
Huile d’olive
200 g de pâtes sèches courtes ( ici des macaronis )
1 cube de bouillon de légumes ( ici du bouillon de volaille )
5 cuillères à soupe de pesto
5 cuillères à soupe de crème fraîche ou de cuisine soja
Parmesan

Peler et émincer l’oignon très finement. Le faire revenir avec un filet d’huile d’olive et les tomates cerises coupées en deux jusqu’à ce que les oignons soient translucides et les tomates aient rendu leur jus ( 10 à 15 mn ). Verser les pâtes puis recouvrir d’eau à hauteur ( pas plus, ce qui fait au départ environ 70 cl d’eau ). Ajouter le cube de bouillon et faire cuire en remuant régulièrement. Ajouter de l’eau si besoin ( j’en ai rajouté 2 fois ) pour qu’il y ai toujours un fond d’eau et que les pâtes n’accrochent pas ( à la fin il doit rester un fond de jus ). Gouter pour voir si les pâtes sont cuites ( au moins 10 mn de cuisson ), ajouter le pesto et la crème. Mélanger sur le feu environ 1 mn.
Servir dans les assiettes et saupoudrer généreusement de Parmesan.

 

Tarte à la moutarde, poivrons et zaatar

Je kiffe cette tarte que j’ai déjà fait plusieurs fois et qui a eu beaucoup de succès chez moi. Pour tout vous avouer, on se dispute même la dernière part à chaque fois. La première fois que je l’ai réalisée, j’avais envie de faire une tarte à la moutarde classique, celle que l’on connaît tous, la célèbre version de nos mamans ( je crois que c’est une recette Tuperware phare des années 70 ou 80 ) avec des tomates fraîches, de l’emmental et des herbes de Provence ( enfin pour ma version ). Mais voilà, ce n’est pas encore la saison des tomates ( une hérésie d’en cuisiner avant l’été ! ) et j’avais des poivrons au frigo.
Pour changer un peu, j’ai fait un quadrillage avec ma pâte feuilletée bio et j’ai saupoudré de zaatar, ces épices Libanaises que j’aime beaucoup.  Mais avec d’autres herbes, ça marche aussi !

tarte-à-la-moutarde-poivrons

Tarte à la moutarde, poivrons et zaatar

1 pâte feuilletée bio ( ou 1 et demie si vous réalisez un quadrillage )
1 boîte de tomates pelées au naturel
Moutarde ( environ 2 bonnes cuillères à soupe )
Emmental râpé ( 80 à 100 g )
2 ou 3 poivrons de couleurs ( suivant la taille )
Epices zaatar ou herbes de Provence
Huile d’olive ( 2 cuillères à soupe )
Fleur de sel

Etaler la pâte au fond d’un moule à tarte. Mettre le reste au congélateur quelques minutes pour pouvoir la découper en lanières facilement pour le quadrillage.
Etaler une bonne couche de moutarde sur le fond de pâte et les bords, saupoudrer d’emmental râpé.
Avec une fourchette, déposer les tomates pelées sur une planche à découper ( garder la sauce tomates au fond de la boîte ) et les découper en tranches. Toujours avec la fourchette, déposer les tranches de tomates sur l’emmental ( jeter l’eau des tomates qui reste sur la planche ) et verser la sauce tomate de la boîte en la répartissant sur l’emmental.
Laver, couper les poivrons en deux et ôter les pépins puis les couper en fines lanières. Déposer les poivrons sur le fond de tarte puis verser l’huile d’olive. Saler. Sortir le reste de pâte feuilletée, couper des bandes de pâtes puis les déposer sur les poivrons et entrelacer pour faire un quadrillage . Saupoudrer d’épices zaatar ou d’herbes de Provence.
Enfourner pour 30 / 35 minutes à 180°.
Déguster tiède.

Tarte aux petits pois et chèvre frais à la menthe ( pâte brisée au piment d’Espelette )

J’avais prévu de ne plus craquer concernant l’achat de livre de cuisine mais je suis faible je l’avoue. Voilà donc dans ma bibliothèque un petit nouveau, un livre sur les tourtes et tartes dont j’ai envie de tester quelques recettes !
Pour commencer j’ai jeté mon dévolu sur une jolie tarte aux couleurs printanières qui associe un trio gagnant : petits pois, chèvre frais et menthe.
Ne zappez pas l’étape de la pâte brisée maison, ça change tout et avec un petit coup de main c’est assez rapide vous verrez. En plus ici le piment d’Espelette apporte vraiment une touche originale sans être trop présent ni trop piquant ( c’est le plus doux des piments, plus proche d’un poivron que d’un piment d’ailleurs ).
Allez, on se met à la recette mes biquettes ?

tarte-aux-petits-pois-chèvre-menthe

Recette tirée du livre  » Tourtes & tartes ! «  de Valéry Drouet et Pierre-Louis Vieil chez Mango

∼∼∼

Tarte aux petits pois et chèvre frais à la menthe

Pâte brisée au piment d’Espelette :

250 g de farine
90 g de beurre
1 oeuf
5 g de piment d’Espelette ( 10 g dans la recette / cela me paraît beaucoup ! / perso j’ai mis 1 cuillère à café rase )
5 g de sel
Eau froide

Pour la garniture :

300 g de petits pois frais ou surgelés
300 g de fromage de chèvre frais
12 feuilles de menthe fraîche
3 oeufs
20 cl de crème liquide ( ou soja cuisine )
1 pincée de sel

Préparer la pâte brisée : dans le bol du robot ( avec la feuille ), mélanger la farine avec le beurre, le sel et le piment d’Espelette jusqu’à que le mélange devienne comme du sable ( on peut faire sans robot du bout des doigts ). Ajouter l’oeuf, mélanger et verser un peu d’eau ( cuillère à soupe par cuillère à soupe ) jusqu’à ce que la pâte devienne compacte et forme une belle boule. Arrêter de pétrir que la pâte est formée pour ne pas qu’elle se rétracte à la cuisson.
Saupoudrer de farine et étaler la pâte sur du papier cuisson. Mettre au frais le temps de préparer la garniture.
Blanchir 5 minutes les petits pois dans une casserole d’eau bouillante salée et égoutter.
Laver et ciseler les feuilles de menthe.
Dans un saladier, écraser le chèvre avec la crème puis incorporer les oeufs un à un puis ajouter le sel et la menthe.
Sortir la pâte brisée du frigo et l’étaler dans un moule ( ici un cercle de 24 cm beurré puis pour la jolie bordure, j’ai confectionné un petit boudin fin avec le reste de pâte et je l’ai collé tout le long du bord / c’est juste pour le visuel ).
Verser une partie des petits pois sur le fond de tarte puis la garniture au chèvre et finir par quelques petits pois ( pour le visuel, sinon ils seront dessous ).
Enfourner pour 40 / 45 mn .
Déguster tiède .

Fajitas au boeuf

Nom d’une cornemuse enragée ( je sais que cette expression ne veut rien dire ) quel temps pourri aujourd’hui ! Je vous disais pourtant que le printemps était arrivé, que les oiseaux chantaient, que les papillons papillonnaient, que mon acné cerisier bourgeonnait, que le casse-noix se remettait à courir après les souris (  mon chat, alias le lynx ne chasse pas l’hiver, ça gèle les moustaches ), mais tout ça c’est fini.
Depuis ce matin, pluie, vent gelé, la galère quoi. Et quand on bosse dehors avec un food truck, ça devient vite LA grosse galère.
Donc en rentrant, histoire de me réchauffer et de mettre un peu de soleil et de couleur dans les assiettes, j’ai dégainé mes galettes Old el chouchie et je me suis mise aux fourneaux. Enfin aux fourneaux, c’est tellement simple et rapide à préparer que vingt minutes plus tard c’était prêt.
En plus les jours de fajitas à la maison, c’est la grosse fiesta ( il leur en faut peu je sais ). Ils sont  tellement contents qu’ils sont capables de mettre chacun un sombrero et de chanter Mexicoooo ( non ma famille est complètement normale, pourquoi ? ).  Et je peux vous dire qu’avec un peu de piment en plus dans la viande, ça réchauffe bien les papilles !

fajitas-au-boeuf

 

Fajitas au boeuf

Pour 8 / 10 fajitas

8 à 10 galettes à fajitas
800 g de boeuf haché
1 boîte de tomates pelées et concassées au naturel
1 cuillère à soupe de paprika
1 cuillère à soupe d’épices Indiennes ( mélange tout fait vendu dans le commerce )
Sel
1 petite pincée de piment ( facultatifsi vous aimez piquant )
3 bonnes cuillères à soupe de sauce barbecue
Persil frais haché ( 1 poignée )

Pour le guacamole :

2 avocats mûrs ( pour le choisir, tâter le bout en haut. Il faut qu’il soit mou. Même si le reste est dur, l’avocat sera à point )
Le jus d’un gros demi-citron vert ( on peut mettre un peu plus selon les goûts )
2 cuillères à soupe de ketchup
Quelques gouttes de sauce Worcerter
Quelques gouttes de Tabasco vert ou une bonne pincée de piment d’Espelette.
Fleur de sel
Coriandre hachée

Pour accompagner :

1 bol de sauce salsa pour fajitas
1 bol d’emmental râpé
1 bol de salade

Préparer le guacamole :

Perso je mixe le tout car je préfère une texture lisse mais certains le font à la fourchette.
Mixer la chair des avocats avec le jus de citron, le ketchup, la sauce Worcerter, le tabasco et de la fleur de sel.
Goûter pour rectifier l’assaisonnement selon vos goûts et mettre au frais le temps de préparer la viande .

Dans un wok mettre la viande hachée, commencer à faire dorer puis ajouter en cours de cuisson les tomates pelées, les épices, le piment, du sel, la sauce barbecue et le persil haché. Faire cuire sur feu doux en remuant régulièrement.
Faire réchauffer les galettes de fajitas 1 mn au micro-ondes ou quelques minutes au four avec une feuille de papier aluminium sur le dessus.

Mettre une galette dans une assiette, verser de la viande hachée, de la sauce salsa, de l’emmental râpé, du guacamole et de la salade.
Fermer la galette et déguster de suite.